Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

[Terminé] Infiltration et découvertes [Feat. Mikami Ishi]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Lun 19 Sep - 22:53
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu  laissais tes jambes se balancer dans le vide tout en regardant au loin, ignorant quelque peu les gens autour de toi, sauf ton amie et camarade de classe qui levait les yeux par dessus son livre. La bibliothèque était calme à cette heure-ci et ça faisait déjà plusieurs heures que tu trainais là-bas pour les cours ; tant de recherches à faire en si peu de temps !  Sans trop le montrer, tu étais impatiente intérieurement mais la jeune femme en face de toi devait le remarquer car un petit rire amusé se fit entendre alors qu'elle te fixait.
-C'est rare de te voir nerveuse. D'habitude c'est toi qui rends les autres nerveux avec  tes remarques...

Tu levas la tête de la table et de tes notes, clignant des yeux deux ou trois fois avant de sourire nerveusement.
-Tu trouves ? répondis-tu tout  aussi amusée mais  cet amusement se transforma aussitôt en moue -Ca se voit tant que ça ?  

Ton interlocutrice acquiesçât d'un léger signe de tête tandis que tu soupirais à cette réponse.  C'est vrai mais tu avais de quoi être nerveuse ce soir... Tu ne pouvais d'ailleurs t'empêcher de regarder dans cesse ton portable afin de vérifier l'heure. Ton amie t'avait déjà interrogé à ce sujet mais voyant que tu étais réticente à l'idée de tout expliquer, elle n'avait pas insisté.
Quatre  ou cinq  jours s'étaient écoulés depuis  la fois où Ishi était venu à ta rencontre à l'université et que vous vous étiez rendu chez lui pour enquêter sur la goule qui te voulait. Tout ce jouerait ce soir, ou du moins en grosse partie... Les agents du CCG étaient d'ailleurs  bien trop occupés ailleurs et vous aviez donc feu vert pour faire ce que vous aviez à faire. Tant mieux ; ils seront en moins dans tes pattes !
Tu avais pris soin de tout arranger avec Ishi, allant jusqu'à te rendre chez lui une deuxième fois afin que tout soit bien organisé... bien que tu ne te sois pas attardée à boire un café ou autre ;  c'était juste un échange d'informations. Tu prenais cette affaire très au sérieux, chose typique de ta part lorsque ça te concernait toi ou un entourage proche. En parlant de sérieux, ton portable vibra afin de lasser apparaitre un message de la part de ta grande confidente d'Aogiri :  "Phase 1 en cours chérie", t'avait-elle écrit. Un sourire prit place sur ton visage avant que tu ne te lève  avec ton amie qui hocha la tête.  

Vous étiez sortie du bâtiment rempli de livres à gogo, regardant le ciel presque déjà noir alors que vous faisiez route vers vos maisons respectives. Enfin, toi tu faisais route dans l'appartement de Rinka, dans le 20ième, afin de déposer ton sac et prendre le nécessaire que tu avais placé dans un autre sac.  Ensuite, tu te rendis simplement chez l'inspecteur  de façon tout à fait naturelle, ne manquant pas de saluer une nouvelle fois la vieille voisin de celui-ci qui semblait t'avoir reconnu.  

Etonnement, tu étais tellement occupée de savoir ce qui allait se passer que tu ne faisais quasis pas énormément de politesse ; juste le minimum.
Bien-sûr, il fallait te fondre dans la nuit et là-dessus, tu avais tout prévu. Ne pas se faire voir tout en  n'ayant pas l'air d'une goule en chasse ... Bonjour le gilet à large capuche et la tenue sombre, chose que tu ne portais pas dans la vie de tous les jours. Mais tu gardait toujours ton masque camouflé juste au cas où... Ouais bon, tu aurais pu  te changer  autre part que chez ton nouvel ami tout de  même.  Ca, ça prouve que tu te fiche de tout  ce soir, sauf de la "mission" qui te hantais. Mais au moins,  il n'y aurait pas de rapprochement entre tes vêtements habituels et ceux-ci au cas où...  

Une fois la fin des préparatifs faits, tu retournas dans le salon afin de rejoindre l'inspecteur et tu   te posas contre un mur en regardant dans le vide, sucette en bouche afin de t'aider à te détendre. Avoir toujours quelque chose spécialement pour la fin, laissait fortement entendre que ton passé t'avait conduit à manger énormément et au fond, tu gérais ta faim avec ça.

-Dis, tu penses que tout se passera bien ? Que l'on va en apprendre plus ?  

Tu l'avais demandé soudainement, brisant le silence de l'attente.  Mais derrière l'air désinvolte qui avait pu se laissé  entendre, on sentait bien que tu avais peur... peur de quelque chose qui pouvait peut-être être pire que ce à quoi tu pouvais t'imaginer.  
Après un petit moment, ton portable vibra une nouvelle fois et tu ne tardas pas à lire de suite ton message tout en mettant ton téléphone sur silencieux. "Feu vert, à vous de jouer et sois prudente !" .
Tu te décollas du mur, adressant un signe de tête à l'inspecteur.
-On peut y aller...  

Aussitôt dit, aussitôt fait. Une partie de tes camarades se chargeaient de distraire la goule en question ainsi que son acolyte  qui trainait souvent avec elle... Mais  un ou deux se chargeaient également de faire le gai dans les alentours de la maison,  dans l'ombre en toute discrétion afin d'assurer vos arrières si jamais la première distraction devait se finir trop tôt. Tu avais pleinement confiance en eux pour savoir qu'ils rempliraient leur rôle le plus longtemps possible et avec grand sérieux.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 20 Sep - 1:00

Infiltration et Découverte

Mikami Ishi & Soremy Akane



"-Vous prenez des vacances ? Vous ?
-Et oui, Chef. Vous savez, je reste un Humain et j'aurais bien besoins de repos, voyez-vous."

Inclinant mon corps envers mon supérieur, je lui tournais le dos en quittant la pièce avec ma demande de congé, un formulaire obligatoire à rendre pour pouvoir garder, durant une semaine, assez de temps pour me préparer à une mission d'ordre personnelle. Il ne refuserait pas ma demande, je n'avais presque jamais prit de vacance durant mes années de services, mes résultats étaient bons et on n'avait pas besoins de mes aptitudes pour l'heure. Quittant nos bureaux, je rentrais chez moi en faisant un détour par les lieux que le rapport avait indiqué : Le District 14. Le froid arrivait doucement, mon manteau me tenait chaud alors que je marchais au côté de la rivière de Meguro, observant ses mouvements d'un regard songeur.
Les maisons longeant le cours d'eau, allumaient doucement leur lumière, la nuit arrivant de plus en plus tôt, les rires des enfants faisant échos jusqu'ici, comme les vaines discussions des adultes, des voitures coupant ces dialogues lointain, en m'éblouissant. Je me demandais dans quel quartier on m'avait retrouvé, était-ce ici ? Soufflant, je me relevais en glissant mes mains dans les poches, continuant mon repérage de mon prochain champs de bataille. Des maisons collées les unes sur les autres, si un combat éclatait, il y avait de forte chance que le CCG et la Police soient rapidement au courant. Ce qui ne me convenait pas.
Des musées se dressaient, ici et là, encore illuminé même si les portes étaient closes, décidément, cet endroit était agréable, un paradis dans Tokyo. Pourtant, parmi ces passants, ces habitants, résidaient des familles entières de Ghouls, pouvant en quelques instants, faire un véritable massacre d'innocent. Mais cela n'était encore jamais arrivé, non, les voisins semblaient tous s'entendre, sans se préoccuper de cette possibilité. Puis mon regard croisa celui d'une Femme, qui surveillait son enfant dans le jardin, plissant ses yeux, elle vînt le saisir en le rentrant à l'intérieur. Étrange, mais je n'avais pas de temps pour ça.
Finalement, je me détournais pour rentrer chez moi en joignant le métro le plus proche d'ici, songeant à Akane, une charmante jeune femme, aux deux visages. Étrangement, je me sentais plus à l'aise avec elle, même durant ses brèves visites durant les jours précédents, elle était similaire à moi, une tueuse qui pourtant pouvait vivre dans cette société. Nous portions des masques, pourtant au fond, nous rêvions également de paix, d'un monde différent. Une étincelle d'espoir avait resurgi dans mon coeur, peut-être que nous n'étions pas si différent que cela, entre Ghoul et Humain. J'aimais l'enquête que je menais avec celle-ci, elle avait des idées intéressantes, celle d'un chasseur. Peut-être pourrions-nous continuer après cette première affaire, qui sait ?
Deux silhouettes approchaient devant moi, au début je n'y faisais pas garde jusqu'à ce qu'elles s'arrêtent devant moi. Baissant le visage, je continuais ma marche en glissant ma main au plus près de ma valise, méfiant lorsque je reconnus l'insigne du CCG sous la veste d'un des hommes. L'un était mince, le visage impassible mais l'autre était corpulent, venant me prendre par l'épaule lorsque j'essayais de les contourner, sa voix grave me murmurant à l'oreille :

"-Vous faites un travail remarquable, Inspecteur Mikami. Cependant, vous ne devriez pas oublier votre place...
-Qui êtes-vous ?"

Les traits de l'Homme m'étaient inconnus, son chapeau masquant dans les ombres ses signes distinctifs pourtant son sourire blanc ne manqua pas de me marquer, par la cruauté froide, celle du fort sur le faible, qu'il me fit.

"-Continuez ce que vous faites, glanez des informations sur l'Arbre, puis tuez votre amie. Nous vous surveillerons, cher Inspecteur, mais je ne doute pas que vous serez à la hauteur, malgré vos parents."

Sa main me tapota l'épaule, d'un geste pouvant être paternel tandis qu'ils reprenait leur marche, sans un mot de plus en me laissant, seul, mon corps ne pouvant bouger. La simple présence de cet Homme m'avait figé, la peur bloquant la moindre de mes pensées durant plusieurs longues secondes, une sueur froide coulant dans ma nuque, mon souffle rapide. Qui étaient-ils ? Je ne les avais jamais vue dans nos bureaux ! Pourtant, je ne doutais en rien de sa menace, à peine voilée. La colère me serra le cœur, la rage d'être impuissant et d'un sentiment de pion. Que voulait-il dire sur mes parents ? Et merde !

***

Le grand soir était enfin arrivé, j'avais passé ma journée à songer aux préparatifs de la mission en cherchant à oublier la rencontre de l'autre soir, préparant aussi bien mes armes, qu'un plan d'attaque après avoir récolté les informations sur le terrain, et sur le web. Lorsqu'enfin, Akane arriva, je pouvais remarquer sur son visage sa détermination, elle n'affichait ni son masque souriant, ni celui de la Ghoul, cette fois, elle ne parvenait en rien à cacher ses sentiments. Ce qui m'aiderait à cacher les miens, me disais-je. Alors qu'elle tirait ses vêtements, pour se changer, j'indiquais ma chambre d'un mouvement soudain de la main.

"-Euh...Je te laisse ma chambre, si tu veux te changer."

Hum...Je dois reprendre mon sang-froid, ce n'est pas moi, ça. Soufflant, je rejoignais le salon en me penchant sur mon ordinateur, observant les schémas que le CCG avait des lieux, m'imaginant y combattre. Rien ne devait m'échapper, je devais connaître les lieux par cœur, ne pas avoir à hésiter dans mes mouvements ou ma vie en pâtirait. Finalement, Akane revînt dans la pièce, j'observais avec une pointe d'amusement ses vêtements alors que pour ma part, j'avais opté pour mon manteau sombre, plutôt qu'une tenue de délinquant.

"-Dis, tu penses que tout se passera bien ? Que l'on va en apprendre plus ?"

Haussant un sourcil à la question, si soudaine et ouverte, je restais silencieux quelques instants avant de me tourner vers la lumière de l'ordinateur, cliquant pour l'éteindre en affichant une mine assurée, avant de lui répondre.

"-Tout ira pour le mieux, pendant que tu organisais ton plan avec tes camarades, j'ai également travaillé sur les lieux."

Lui offrant, pour une première fois, un sourire sincère et rassurant, je me levais pour aller déposer le PC sur une table, pour pouvoir me préparer. Passant un harnais sur ma chemise, celui-ci retenait deux pistolets simples, dont les munitions étaient des balles Q, ainsi que plusieurs grenades de natures différentes, que le CCG utilisait. Ne manquant pas d'oublier des fournitures de premiers soins, je me préparais pour un véritable raid, à première vue, mais je préférais ne rien laisser de côté, après tout, je n'étais qu'un Humain. Lorsqu'elle donna le signal de départ, j'étais enfin prêt, me couvrant de mon manteau en le fermant jusqu'au col, j'attrapais ma valise où dormait ma quinque, en quittant la pièce en derniers, y jetant un ultime regard, espérant y retourner, pas seul. Puis je fermais à clé, mon chez moi, qui n'avait jamais eu autant de vie.

***

Nous avancions à présent dans le 14ème District, en suivant les indications du CCG sur l'adresse de la maison que nous cherchions. Il était tard, la plupart des personnes dormaient à présent, en ce milieu de semaine pourtant je faisais en sorte d'éviter les lieux où nous risquions de rencontrer des passants. Je préférais éviter autant de regard possible, surtout ceux de deux personnes. Me mordant la lèvre à ce souvenir, je secouais le visage en reprenant le contrôle de mes pensés. Pour l'heure, mon objectif était une unique Ghoul. Nous avancions pour le mieux, jamais je n'aurais su qu'autour de la maison où nous nous approchions, des collègues d'Akane nous surveillaient ainsi que les alentours. Finalement, nous nous arrêtâmes devant, lançant un regard vers ma compagne.

"-Nous y voici. Cela te dit-il quelque chose, Akane ?"


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Mar 20 Sep - 21:22
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

 L'inspecteur était parvenu à  te faire afficher un très léger et bref sourire avant que votre marche  ne commence. Le trajet t'avait semblé interminable, comme  si les rues n'en finissaient pas et que tu n'en voyais pas le bout.... Les passages que vous empruntiez avaient beau être à l'abris d'un maximum de regard, ils n'en restaient pas moins agréables à parcourir. Les lieux étaient décidemment très paisible, surtout le soir, alors qu'il s'était très certainement passé quelque chose de grave ici.  
Tu avais beau être nerveuse, tu savais tout de même bien encore t'apercevoir de ce qui t'entourait  et ton partenaire ne faisait pas exception. Mais tu n'avais rien dit dans un premier temps, préférant attendre de voir comment les choses allaient évoluées. Tu savais que vous n'auriez pas de sales surprises comme une visite imprévue ; tes amis te préviendront et toi, tu les sentaient tandis que l'inspecteur, lui, ne pouvait que les imaginer cachés dans l'ombre.

Une fois arrivés devant la maison, tu observais ce petit foyer aux allures chaleureuses... Du moins, de l'extérieur. Tu fixais la construction, sans dire un mot mais en gardant les oreilles grandes ouvertes, écoutant chaque sons qui pouvaient se faire entendre.  
Chacun de tes sens étaient en éveille tant tu ne voulais rien laisser passer.  Ton regard s'agrandit alors  avant que tu ne fronce les sourcils, commençant à doucement marcher vers la porte d'entrée que tu devinais fermée.

-J'ai l'impression... d'être déjà venue ici.

Et sur ces mots lointains, tes pas te guidèrent vers le côté de la maison  où une attrape était en grosse partie camouflée sous des feuilles mortes. Tu t'y étais rendu instinctivement, comme si tes jambes t'avaient indiqué  le chemin à prendre ...  Tu te concentras sur ton ouïe et ton odorat afin de vérifier qu'il n'y avait personne et heureusement, le passage était libre. Tu n'avais pas perdu du temps pour soulever la trappe qui menait à une cave, visiblement entièrement vide... Enfin, pas tout à fait ; il y avait de vieux jouets  presque cachés par la poussière et les toiles d'araignées. Ils devaient trainer là-dedans depuis bien des années sans qu'on en prenne soin.

Rapidement, vous aviez atteint des escaliers qui vous amenèrent à une porte menant directement à la cuisine de la maison. Là c'était ouvert ! Il n'y avait aucune présence dans cette maison hormis la vôtre, comme prévu, mais une lumière étaient toutefois restée allumée comme si on était parti à la hâte. Mais ce n'est pas ça qui te surprenait tant  ; c'était plutôt l'état intérieur de la maison, en particulier dans la salon...  

-Si cette goule vit ici, soit il n'est pas doué pour le ménage, soit il pète souvent les plombs et ne range pas les dégâts.

Evidemment, tu avais songé à l'autre options possible : les traces d'un massacres non-effacées et ça, ta voix l'avait laissée le comprendre.  
La pièce était en sale état ; des meubles bien abîmés voir cassés, une tables en verre brisée, un divan en  cuire déchiré de façon à laisser apparaitre une immense marque  et des murs fissurés voir un peu cassés.... Comme si on y avait lancé un certains poids.
Tu te concentras alors en partie sur Ishi tout en laissant ton intention en grande partie sur ce que tu voyais de plus près, alors que tu remettais le vibreur de ton téléphone au cas ou...

-T'as l'air un peu soucieux depuis quelque temps. Qu'est ce qui se passe ?

Bien-sûr, il ne fallait pas être un génie pour comprendre que tu parlais de la façon dont il avait agit durant le trajet. Ton instinct de goule t'avait permis de t'apercevoir que quelque chose clochait : avait-il eut une sorte de menace ? ou d'avertissement ?

-Il y a du sang un peu partout ici... et pas du récent...finis-tu par ajouter après un certain temps alors que quelque chose commençait  à te revenir. Un sentiment bien précis.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 21 Sep - 12:52

Infiltration et Découverte

Mikami Ishi & Soremy Akane



"-J'ai l'impression... d'être déjà venue ici."

L'observant s'avancer, je restais silencieux à ses paroles alors que je découvrais également ce lieux, qui fut le théâtre d'un véritable carnage. Ma valise était dans ma main droite, mon pouce près à appuyer pour dégainer ma quinque en cas de besoins, pourtant je ne me sentais pas dans l'esprit du combattant, cette mission avait quelque chose de plus grave, plus solennel. Replaçant mes lunettes correctement de ma main gauche, je continuais de suivre Akane qui avait prit les devants, comme si inconsciemment, elle connaissait parfaitement le chemin à prendre, mon manteau claquant doucement à chacun de mes pas, je pouvais également observer des traces dans la poussière, laisser par une personne adulte, récemment.
Les lieux avaient été laisser à l'abandon, semblait-il, lorsque nous arrivâmes à l'étage. On voyait encore un signe de vie, grâce à la lumière qui était laissé pourtant, on aurait dit que la personne vivant ici, n'avait jamais touché aux marques du carnage qui avait eu lieux ici. Une question me taraudait, devant l'évidence d'un tel endroit, pourquoi le CCG n'avait jamais t-il enquêté ou fait une descente ici ? M'agenouillant, je glissais mon doigt sur une trace de sang, aux teintes sombres avec le temps, en fronçant les sourcils, cherchant à m'imaginer la scène qui s'était déroulé ici, entre ces meubles en morceaux, ces jouets brisés. Puis la porte arrière où avait réussi à fuir une petite fille, une ghoule sauvée par une colombe.

"-T'as l'air un peu soucieux depuis quelque temps. Qu'est ce qui se passe ?"

Je lançais un regard par-dessus mon épaule, Akane semblait s'éloigner de cet instant, pourtant elle restait consciente d'un si mince détail sur mon comportement. Evidemment, je ne pouvais lui avouer ma rencontre de l'autre soir, mais je ne ressentais ni l'envie d'obéir aux ordres...Il était encore trop tôt de toute façon pour me décider à un acte. J'avais encore du temps, du temps pour changer mon destin, et sûrement celui d'Akane au passage.

"-Il y a du sang un peu partout ici... et pas du récent..
-Akane..."

Je me relevais doucement en époussetant mon blouson d'un mouvement de la main, me tournant vers celle-ci en posant sur elle, un regard sincèrement triste. D'un côté, son histoire me faisait songer à la mienne, j'avais encore le souvenir de ce vieil inspecteur qui était venu vers moi, me posant une main réconfortante sur la tête en souriant tristement. "Tout ira bien, à présent."

"-Je voulais en être certain, avant de te dire la vérité, Akane. Nous sommes chez toi, c'est ici que tu es née, que tu as vécu avec ta famille jusqu'à ce que le CCG vous découvre."

M'approchant doucement d'elle en parlant, je ne pouvais savoir l'effet de mes paroles sur celle-ci, mais je lui faisais suffisamment confiance pour ne pas craindre une attaque de sa part, après tout, une part de moi voyait en elle, un côté Humain. Non, elle était humaine, à sa façon, avec un régime alimentaire différent et quelques atouts physiques en plus.

"-La descente fut rapide, le CCG avait encerclé les lieux, vous n'aviez aucune chance de survie. Pourtant, un Inspecteur a risqué sa vie pour te permettre de t'enfuir, Akane, car je suis certain que cette fille dont le rapport parle, était bel et bien toi."

A présent, j'étais près d'elle, levant ma main pour la déposer sur ses cheveux, en mimant la réaction de ce vieil homme autrefois, autant que je le pouvais malgré un cœur froid qui battait dans ma poitrine, je commençais à avoir de l'affection pour cette Ghoule, peut-être que finalement, elle était mieux ainsi, qu'en quinque. Une telle nouvelle, pouvait vous détruire, pourtant après ce que pouvait avoir vécu Soremy, j'étais persuadé qu'elle serait y faire face.
La lumière grésillait de temps en temps, à la cuisine, alors que je restais silencieux en observant la réaction de cette nouvelle compagne de chasse, ne sachant vraiment quoi faire dans ce moment-là. Me croirait-elle ? Pourtant, je n'avais pas encore tout dit, sur notre cible entre autre. Mais je pensais, qu'il serait bon d'y aller doucement sur ces nouvelles brusques, si ce n'est qu'elle le découvre par elle même.





Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Mer 21 Sep - 23:19
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

Comme il ne semblait pas encore décidé à te parler de ce qui semblait te perturber, tu n’avais pas insisté. Après tout, tu ne pouvais pas tant lui en vouloir, toi-même sachant que tu ne lui dirais certainement pas certaines choses. Et puis, vous étiez là pour en savoir plus sur  cette goule et peut-être sur ton passé si tu es liée à cette dernière.  

Tu fronçais les sourcils tout en observant le sang étendu à divers endroits, à croire que les murs étaient censés être peints dans cette couleur dans certains coins. C’était presque fou à croire et pourtant, tu te souviens avoir déjà  fait face à ce genre de carnage, il n’y a pas si longtemps… Sauf que s’était toi l’agresseur. Tu as encore cette image en tête ; des corps allongés sur le sol, l’un d’eux mutilé, un sans tête, et toi droite, le regard froid et impassible jusqu’à ce ton regard se pose sur l’une  des personnes en face de toi. Elle était en panique et toi, tu restais calme, te rapprochant d’elle avant de prendre une barre que tu lui enfonças en plein abdomen rapidement et violement. Tu   avais approché ton visage du sien, ta bouche  placée sur de son oreille, lui murmurant quelques mots avant de laisser la victime à moitié morte à son propre sort….Embrochée et sans force pour se sortir de cette situation.
C’était certainement ta phase la plus sombre et tu n’éprouves pas le moindre remord. C’était toi,  une mauvaise toi, mais toi. Une goule  pleine de sadisme qui n’hésitait pas à faire souffrir ses victimes surtout quand il s’agissait d’ennemis ou de personnes à qui tu en voulais.

Tu sortis de ces sombres pensées en entendant ton nom. Il t’avait suffi d’entendre le ton de la voix de l’inspecteur ainsi que voir son expression pour comprendre qu’il allait te dire quelque chose qui n’allait très certainement pas te paire… quelque chose qui fait mal.  
Dans un premier temps, tu le regardais alors qu’il commençait ses explications tout en s’approchant. Puis ta mine s’assombrit non pas de colère, mais de coup douloureux. Tu avais d’ailleurs baissé la tête, comprenant parfaitement ce que tout ça signifiait. Tes dents de serrèrent, tes yeux s’humidifiaient mais tu te contenais à l’aide de ta mains droite qui serrai fortement ton bras gauche.  Tu aurais même pu te casser le bras toute seule au point où tu en étais.  

Tu aurais pu exploser et démolir la maison entière à ce moment précis, si la main de ton partenaire ne s’était pas posée sur ta tête, faisant écarquiller tes yeux. Tu restas un moment là sans bouger ou dire un mot, surprise puis revenue à ta mélancolie alors que tu commençais à y voir plus clair… Du bout de la main, tu essuyas tes yeux d’où les larmes n’avaient pas coulé… pas encore… et heureusement d’ailleurs. Tu étais plus forte que ça et tu le savais alors tu ne cèderais pas pour si peu… Peut-être essayes-tu de te convaincre que ce n’est qu’un détail, quelque chose pouvant être ignoré tant il est insignifiant. Mais ce n’était pas ça, loin de là. Il s’agissait tout de même de toi et surement de ta famille …. Quelque chose qui est la source même de ta situation actuelle.

Reprenant un air plus ou moins normal, tu relevas soudainement la tête en affichant un petit sourire amusé à l’inspecteur.  
-Attention, je vais commencer à croire que tu t’attaches trop à moi. Et d’une façon que tu ne devrais peut-être pas … dis-tu alors sans lâcher ton sourire devenu taquin, lui faisant un petit clin d’œil avant de commencer à regarder plus en détail les papiers qui trainaient sur la table. De la mélancolie, tu avais retrouvé ton dynamisme naturel ; c’est tout toi ça !

C’est étrange, on dirait que tout a été laissé là depuis tout ce temps… Comme si cette pièce était un cimetière, le cimetière d’une tragédie. Ton intention se  tourna alors vers une enveloppe que tu venais de trouver parmi les papiers… Etonnamment, tu te mis à la lire et plus les mots  se suivaient, et plus tu te disais que cette lettre pouvait être un des éléments déclencheurs de ce qui s’est passé. Intriguée toutefois sur un détail, tu te tournas  vers Ishi d’un geste précipité, comme tu venais de te souvenir d’autre chose.  

-Shizue …  C’est comme ça que je m’appelais !  Et tout semble être parti d’une double trahison mais on en a dit pas plus.

HRPG:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 22 Sep - 1:25

Infiltration et Découverte

Mikami Ishi & Soremy Akane



"-Attention, je vais commencer à croire que tu t’attaches trop à moi. Et d’une façon que tu ne devrais peut-être pas …
-Je ne suis pas du genre collant, t'en fais pas."

Souriant en coin, je me disais que c'était sa façon de reprendre le dessus sur ses sentiments, le choc qu'elle venait de vivre. Evidemment, elle n'en prendrait véritablement conscience que dans les jours à venir, on ne pouvait appréhender une telle nouvelle en un instant seulement mais...Elle l'avait mieux pris que je ne le pensais. Retournant également à l'observation de la pièce, ainsi que de la maison, on pouvait clairement voir que la Ghoule avait laissé tout en ordre, sans chercher à cacher le massacre qu'il y avait eu lieux. Une sorte de souvenir vivace, de ce qu'elle avait vécu, me disais-je. C'était généralement l'acte d'une personne qui ne cherchait qu'une chose, une personne ne pouvant se détacher de son passé, vue le passé de notre cible, cela devait être la vengeance. Jetant un regard dans le dos d'Akane, j'hésitais tout de même à tout lui dire, mais je passais au salon en me taisant.  

"-Shizue …  C’est comme ça que je m’appelais !  Et tout semble être parti d’une double trahison mais on en a dit pas plus.
-Une double trahison ? Shizue...Je préfère Akane, personnellement, si ça te dérange pas que je garde cette appellation."

Je m'étais retourné vers celle-ci en posant mon regard sur la lettre qu'elle tenait entre ses mains, comment cela se faisait-il qu'elle ait été pile là, à cet instant. Notre cible la lisait-elle avant de quitter les lieux en vitesse, ou l'avait-elle laissé en évidence ? Finalement, nous n'en savions guère plus pour l'heure, mais cette indice serait utile plus tard, à n'en pas douter. Je lui faisais signe de me suivre, alors que nous avancions dans la maison, si le salon était également en piteux état, nous n'y trouvâmes aucun indice hormis du sang plus frais, sûrement d'un repas récent.
Restant silencieux devant ce spectacle macabre, nous commencions à grimper les escaliers menant à l'étage, une porte en haut, ouvrant sur la chambre d'une fillette en vue des teintes de celle-ci. Elle semblait s'être figé dans le temps, des photographies montrant une petite fille, aux cheveux roux et souriant, dans les bras d'une femme avec les mêmes cheveux et ressemblant à Akane. La laissant avec ses souvenirs et sentiments, j'en profitais pour observer un tas de photographies plus récentes, qui prenait une Soremy adulte, allant à son université ou dans la rue, comme si on l'avait pisté.

"-Akane, la Ghoule que nous cherchons, je dois te prévenir d'une chose à son sujet."

Me retournant vers elle, j'haussais un sourcil devant son visage inquiet à la lecture d'un message sur son portable, qu'elle me montra : "Fuyez, vaincu." J'étais au courant que ma compagne de chasse avait envoyé les siens, pour accaparer l'attention de notre cible. Or, cela ne semblait pas avoir été suffisant et vue l'air inquiet d'Akane, cela voulait dire que notre cible était puissante, trop pour nous sûrement.

"-Nous devrions quitter les lieux, ne crois-tu pas ?"

Il était difficile d'abandonner maintenant, nous n'avions pas eu autant de temps que je ne l'espérais pour nos recherches, mais nous n'étions sûrement pas prêt à faire face à cette Ghoule. Puis une porte claqua violemment en bas, des pas lourds se précipitant vers les escaliers. Reprennant mes reflèxes froids, je me tournais vers ceux-ci, tirant une grenade de sous mon manteau en la dégoupillant de mes dents avant de la balancer en bas. L'explosion résonna dans toute la maison, un nuage de fumée s'élevant dans tout les escaliers sur la Ghoule qui venait d'y entrer, souriant en coin devant ma visée parfaite.

"-C'est fini !"

Appuyant de mon pouce, ma valise s'ouvrit soudainement en déployant ma quinque, deux pistolets, que je prenais en main en visant l'ombre que je pouvais voir dans le nuage de fumée, toussant et grognant sous les effets du gaz RC, qui devait mettre à mal son kagune. Autant en finir rapidement, Akane n'en irait que mieux si elle ne découvrait jamais la vérité sur cette menace...Au moment où j'allais appuyer sur la détente, des reflets métalliques attièrent mon regard, écarquillant les yeux en apercevant une véritable armure de cellule RC sur la créature en bas des escaliers. Cette perte de contrôle, me coûta cher lorsque dans un sifflement, une lame vînt siffler vers moi, je devais bondir, rapidement !
Pourtant, mes yeux fixèrent les perles de sang qui jaillirent dans les ténèbres de l'étage, alors que mon flanc était, soudainement, si chaud... Une autre lame glissa en dehors du nuage, m'encerclant soudainement en me taillant encore plus le corps avant que je ne percute un des murs en bois de la maison, traversant une pièce en poussant des cris de douleurs. Une kakuja...Je cherchais à me redresser, mais mon corps ne me répondait pas, ma vue se brouillant alors que je retombais dans un son étrange, celui de la flaque de sang qui quittait mon organisme.

"-Enfin...Je te retrouve, ma fille."

Le gaz RC avait fait son effet, même si il avait été retardé par l'armure de notre cible qui s'en extirpa en atteignant le haut des escaliers, ses yeux écarlates se posant sur Akane tandis que son armure craquait et chutait sur le sol, partant en poussière. Une Écailleuse, dont un aura sanguinaire, de vengeance imprégnait l'atmosphère autour d'elle, pourtant son le regard qui se déposa sur Akane, était empreint d'amour.

"-Cet inspecteur a parfaitement rempli son rôle, enfin je te retrouve, Shizue. Tu ressembles tellement, à ta mère."

Ne pouvant rien faire pour le moment, je restais sur le sol en reprenant mon souffle, la douleur comprimant ma cage thoracique et mes forces me quittant, ma main glissa vers ma sacoche de soin, tirant un bandage rapidement. Akane...Merde, je ne contrôlais pas du tout la situation.  

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Jeu 22 Sep - 20:50
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu avais secoué la tête pour signaler qu'Akane te convenait parfaitement. Toi-même, tu ne penses pas pouvoir te faire à ton nom d'origine bien que ça n'ait pas grande importance pour le moment...
Tu observais ensuite la lettre ; était-elle récente ou est-ce une lettre passée ? Tu te rendais bien compte que quelque chose clochait ; tout avait laissé comme tel après le massacre et ce ne devait pas être par hasard. Cette goule voulait  se souvenir de tout ça, elle voulait que tout le monde s'en souvienne  et ça sautait aux yeux ... C'était comme faire une statue  avec une écriture disant "souvenez-vous  de cette tragédie. Souvenez -vous de cette perte et  comprenez" .

Vous aviez alors décidé de vous rendre à l'étage où cette chambre d'enfant ne semblait pas non-plus avoir bougé alors que des photos illustraient une petite fille avec sa mère... Tu avais directement compris qu'il s'agissait de toi et de ta mère, une femme d'apparence douce et souriante  qui adorait sa famille plus que tout au monde.  
Plongée dans te pensées, ton intention se posa sur ton téléphone qui venait de vibrer. Un message qui ne présageait rien de bon ... "Fuyez, vaincu." Rien de bon car même si tes quatre ou cinq petits camarades n'étaient pas les plus forts du monde, ils savaient de débrouiller et largement même. Alors que c'était-il passé ? Ton inquiétude se voyait sur ton visage alors que tu montrais le message à ton partenaire... Vous deviez partir ; tu sentais que si cette goule n'avait pas été retenue plus longtemps que ça, c'est qu'elle devait  avoir une capacité bien à elle qui risquait fortement de vous causer des soucis.

Alors qu'Ishi avait déjà prit les devant pour sortir, tu renvoyas un autre message rapidement avant de ranger ton portable et emboiter le pas  mais tu te stoppas net lorsque l'inspecteur fut éjecté dans une pièce, surprise voir choquée de la facilité avec laquelle cette goule venait de le mettre à terre.  
Ton regard se posa sur l'agent du CCG visiblement gravement blessé et tu allais t'en rapprocher lorsque la voix de la goule attira ton intention.  Durant un petit moment, tu étais restée pétrifiée mais doucement, tu t'étais tournée vers la goule, semblait oublier ton allié.

Cet homme avait quelque chose de terrifiant mais en même temps, il semblait si impuissant face à la petite bouille de sa fille qu'il aurait très bien cru croire morte durant un bon moment. Et toi, tu restais là sans bouger alors qu'il se rapprochait de toi avec les bras tendu comme pour t'inviter à venir dans ses bras.

-Papa ?! dis-tu à voix basse alors qu'il te lançais un sourire chaleureux tout en t'enlaçant.

Tu ne le rejetas pas, au contraire ; même si tu mis un moment à faire quelque chose, tes bras ont finis par bouger tout seuls afin de le serrer contre toi alors que maintenant, les larmes coulaient de tes yeux.  
Tu ne pouvais plus retenir tout ce qui était en toi alors tu te lâchais complètement, ce qui avait pour effet de renforcer étreinte de ton père qui t'avouait à quel point tu lui avais manqué.  

Une fois que vous vous êtes lâché, la goule posa son regard vers l'inspecteur toujours  terre, un regard affreusement mauvais !  Tu posas alors ton regard vers lui, toi aussi, aussi froid que celui de ton père.  Un rictus fini par prendre place sur ton visage qui n'était plus si doux qu'avant.

-En effet, il a  bien fait son travail ! dis-tu telle une manipulatrice vicieuse qui avait atteint son but en utilisant les autres.

La goule quelque peu affaiblie à cause du gaz rc se rapprochas de l'inspecteur tout en l'empoignant avant de la coller au mur tout en le regardant un air méprisant.

-Toi en revanche, tu ressembles  ton père ! Tu as ses traits...  dit-elle en donnant une forte pression sur son ennemi de façon à ce qu'il reste dans un mauvais état, comme si ce n'était déjà pas assez.  
Tu te tournas, en haussant un sourcils mais tout en gardant un air indifférent.
-Son père ?  demandas-tu avant de comprendre  -Oh, alors son père était parmi ceux qui nous avait attaqué, je me trompe ?!  

Ton père sourit de façon à confirmer ce que tu dis, sans pour autant lâcher  l'emprise qu'il avait sur Ishi et toi, tu semblais n'en avoir rien à faire.

-Nous passions une soirée tout à fait normale en famille ... Puis ces inspecteurs ont débarqués et sans pitié ont commencer à tuer tout le monde.  C'est lui qui a achevé ta mère qui tentait de te protéger , acceptant les blessures  pour éviter que tu ne les reçoivent. Mais l'une des attaques t'avait tout de même touché et tu étais  gravement blessée en plus d'avoir valsé plus loin, au point de te casser un bras.  J'ai cru qu'il allait te finir mais tu avais si peur et tu t'attachais tellement à la vie qu'il a finit par te laisser filer, profitant du reste. J'ai cru que tu allais mourir seule dans ton état ainsi dans la rue à ton âge alors qu'on était en plein hivers... Et pourtant te voilà plus rayonnante que jamais !

Tu baissas la tête un moment, te souvenant de ton état au moment de ton réveil.
-Oui, j'étais mortellement blessée et je m'étais réveillée dans une ruelle en pleine nuit alors que ma blessure n'était pas guérie. Il ne neigeait pas mais il pleuvait des cordes et j'étais perdue dans le froid qui ne faisait qu'empirer au file des minutes. J'avais peur et je tremblais sans  comprendre... Je ne savais plus rien.
Tu relevas alors la tête vers le duo qui n'avait pas bouger, affichant un air mauvais à ton tour avant de commencer à envoyer. Tes yeux se plongeaient dans ceux d'Ishi et disaient "Tu ne m'as rien dis. Alors que tu savais plus que tu ne le disais.  Je te jure que..." et là, ta voix traduit le reste.
-Lâche-le papa ... C'est moi qui m'occupe de son cas ! Le CCG nous a trop prit ... finis-tu par dire tout en approchant alors que ton père sourit sadiquement tout en le laissant tomber au sol.
-Pour ça, tu tiens  de moi. répondit-il en s'éloignant pour te laisser passer.

Profitant de la faiblesse de l'inspecteur, tu te mis à genoux de façon à ce qu'il ne puisse détourner son regard du tiens alors que tu donnais une forte pression sur sa blessure avec ta main.

- Et d'une part, je suis tout aussi impliquée que toi, papa. Une mort trop rapide et sans souffrance , ce n'est pas amusant et c'est trop bon pour eux. dis-tu froidement alors ton regard était impassible.

La situation amusait  ton père qui en riait, confirmant ses propres mots comme de quoi tu tenais aussi de lui. Tu posas alors ta main derrière la tête de ton ami, rapprochant ton visage de façon à te retrouver à quelques centimètres du sien avant d'approcher tes lèvres de son oreille...  

-On va un peu s'amuser ... juste nous deux. dis-tu de façon mauvaise avant de te redresser, gardant ton air malveillant.
-Je te le laisse dans ce cas. C'est vrai que tu as le droit d'en faire ce que tu veux ! dit soudain ton père à qui tu souris  afin de le remercier. -Et aussi, tu sembles un peu surpris d'apprendre que ton père est lié à toute cette histoire. Pauvre jeune homme, tu récoltes ses erreurs !

Toi, petite Akane qui de base d'appel Shizue, tu t'étais appuyée contre le mur situé juste derrière Ishi, celui contre lequel ton père l'avait tenu tout à l'heure... Comme si tu étais prête à écouter une nouvelle petite histoire.
Tu repensas alors au dernier message que tu avais échangé avec tes amis d'Aogiri.
"Si  je vous fais signe ou que personne n'est sortit de la maison après 30 minutes, vous savez ce qu'il vous reste à faire"
"Bien-sûr ! On tue la goule ou on part juste avec l'inspecteur ?"
"Nous verrons pour  la goule. Mais si quelqu'un doit ressortir mort de la  maison, ce sera cette goule ou moi".



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 22 Sep - 21:56

Infiltration et Découverte

Mikami Ishi & Soremy Akane



Glissant ma main, je nouais fermement le bandage qui retenait à présent mon sang, reprenant mes repères difficilement. J'avais connu pire situation, il me restait encore plusieurs possibilités à présent, m'appuyant sur ma main en cherchant à nouveau à me relever, fronçant les sourcils en entendant Akane, je grognais. Soudainement, son Père vînt me saisir sur le sol en me plaquant avec violence contre le mur de ce qui semblait avoir été la chambre des parents de Soremy, je crachais du sang sous l'impacte en m’agrippant au bras de mon adversaire, le fixant dans les yeux en affichant un air déterminé, sans peur.

"-Toi en revanche, tu ressembles  ton père ! Tu as ses traits...
-Mo...ARH !"

Le monstre imposa soudainement plus de pression sur mon corps, la douleur me foudroyant la totalité de mes membres alors que j'avais l'impression de mes côtes allaient se briser d'un instant, à l'autre. Pourquoi parlait-il de mon père ? Pourquoi le connaissait-il d'ailleurs ? Ma vision devenait à nouveau flou, sombre, mais je devais rester éveiller, écoutant ses paroles en fronçant les yeux, mes lunettes de travers sur mon visage alors qu'il racontait cette histoire de meurtre. Ne me fais pas rire, le monstre, me disais-je en cherchant à me libérer de son emprise, mais ma force ne lui faisait rien, ridicule en comparaison de la sienne.
Suffoquant, mes yeux s'abaissèrent doucement, j'allais perdre connaissance, vue la situation, je ne les ouvrirais sûrement plus jamais. J'étais idiot, de croire en une ghoule, mon Père l'avait laissé fuir...? Si c'était vrai, il était un imbécile. Croisant le regard d'Akane, j'avais du mal à en saisir le sens, ainsi que les paroles qu'elle échangeait avec son père avant qu'il ne me lâche sans retenue sur le sol, où je m'étalais en reprenant mon souffle, difficilement et douloureusement, mais sûrement. La silhouette d'Akane se plaça devant moi, ses cheveux roux indiquant clairement sa présence, mes lunettes étant tombé sur le sol.

"-Akane...
- Et d'une part, je suis tout aussi impliquée que toi, papa..."

Baissant mes yeux sur sa main, qui vînt appuyer sur ma blessure en me faisant pousser un grondement de douleur, les pièces du puzzle s'assemblèrent soudainement. Je relevais mes yeux vers cette fille, au visage si malveillant, qu'on ne pourrait la reconnaître à cette Akane que j'avais vue chez moi, ou dans un café, les Ghouls apprenaient-elles toutes à jouer ainsi la comédie ? Elle me saisit le visage en venant me chuchoter à l'oreille, doucement en gardant son rôle puis me laissa, son Père riant tel un fou derrière elle avant de venir lancer une dernière moquerie sur moi, et mon père.
Je restais silencieux, ne remuant pas même les doigts de ma main en gardant mon visage affaissé, ne comprenant plus rien à la situation, ni au passé. Comment mon père s'était-il retrouvé dans cette histoire ? Puis ces deux inspecteurs qui m'avaient parlé, la vieille même, toutes ces choses étranges, comme si je commençais à apercevoir un nouvel univers, derrière ce que je croyais être la réalité. Le père d'Akane, reprennait la parole, ainsi que son sérieux, pour ma part, j'écoutais d'une oreille discrète, plongé dans mes pensés.

"-Le CCG nous dit être des monstres, pourtant ils n'ont pas hésité un seul instant à exterminer une famille entière. Son père nous avait découvert, il nous avait promis de ne pas nous dénoncer...Et il nous a menti. Nous n'avons plus à nous cacher, ma fille, toi et moi, nous pourrons venger la mort de ta mère, nous pourrons faire subir le même sort, aux familles des inspecteurs !"

Crachant du sang à nouveau, les yeux du Père se déposèrent sur moi, je pouvais clairement sentir toute la haine qu'il avait envers moi, du moins, mon père. Sincèrement, je ne comprenais toujours pas la situation actuelle mais, si j'étais certain d'une chose, c'est que mon Père n'était en rien le mal dans cette histoire. Cette chose qui se tenait devant moi, n'était même plus une Ghoule à présent, ce n'était qu'un démon qui ne cherchait que la vengeance, dans des massacres d'innocents.
Quant à toi, Akane, tu n'avais pas à tout porter sur tes épaules ! Jettant un regard vers elle, je fronçais les sourcils en me préparant à faire sûrement la plus grosse bêtise de ma vie, mais tant pis. Soufflant doucement, toussant en gémissant, son père ricanna devant ma situation actuelle avant que je vienne soudainement lever Akatsuki, ma quinque, vers celui-ci en souriant en coin, décochant une balle explosif directement dans son visage, qu'il vînt amortir à l'aide de ses bras, glissant en arrière en poussant un cris de rage, comme de souffrance alors que je me relevais difficilement, me tenant le flanc de l'autre main.

"-Les enfants, ne tiennent qu'un code génétique de leur parent, le reste...N'appartient qu'à eux. Akane, elle, ne rêve pas d'une stupide vengeance, malgré ce qu'elle a traversé..."

Il m'était difficile d'autant parler, dans mon état, du sang coulant entre mes lèvres alors que je m’affaissais à nouveau, son Père se redressant tandis que la fumée de mon tire se dissipait, préparant déjà son kagune pour en finir avec moi alors qu'Akane restait sur le côté, silencieuse. Pourtant, j'avais encore la force de lutter, me redressant en grognant, je faisais un pas en avant en le plaçant dans ma joue, ma cible riant, car je devais effectivement être un spectacle bien comique.

"-...Elle, elle se fiche des codes actuels, de ce que vous, les vieux, avaient décidé pour nous. Ce monde est pourrie, elle le sait mieux que personne, pourtant elle se bat dans l'espoir d'un rêve stupide, de paix !"

L'Ecailleuse balança soudainement ses deux organes RC vers moi dans ses sifflements stridents, semblant commencer à sérieusement en avoir marre de moi, mais cette fois, elle ne m'aurait pas par surprise. Dans un éclair vif, j'avais tiré deux balles explosifs sur les parties fines de ses queues qui se coupèrent en deux, ma cible reculant en écarquillant les yeux. Je voyais la scène de façon précise, comme si tout était devenu des chiffres, des parties d'une équation qu'il n y avait plus qu'à décoder. Cette fois, je dominais.
Soudainement, la peau de la créature commença à se déchirer alors qu'il attrapait son visage, crachant des immondices sur les miens, sur ce monde, sur mon père alors que son kakuja le dévorait, personnification de sa folie. Je lançais un regard vers Akane, ne savant encore quel camps elle choisirait.

"-Akane, tu n'as plus à porté tes fardeaux seuls. Celui-ci, partage le avec moi, s'il te plait."

Me tournant à nouveau vers son Père qui poussait un hurlement atroce en se dressant de toute sa carrure, je savais parfaitement que mes balles ne viendraient pas à bout de sa carapace, malgré la puissance de ma quinque. Pourtant, je restais calme devant cette situation, dégainant soudainement une nouvelle grenade de mon autre main en souriant en coin, venant la balancer vers la ghoule sans la dégoupiller, celle-ci disparut dans un nuage de fumée alors que venait juste de lancer mon arme, elle était vraiment rapide, je ne pouvais pas la suivre des yeux.
Tirant en me laissant tomber en arrière, j'aperçus la main de mon adversaire se fermait juste à l'endroit où mon cou se dressait, un instant avant, mes autres sens étaient plus affûtés que ma vue, qui m'avait toujours posé problème. La balle que j'avais tiré, quant à elle, vînt traverser la grenade RC dans un son métalique net avant que le gaz me recouvre entièrement avec la Ghoule qui bondit en arrière, cherchant sans doute à fuir les effets de cette arme du CCG. Pour ma part, je m'écroulais en arrière avant de rouler sur le côté, me redressant avec peine avant de parler, aussi fort que possible.

"-Akane, vas-y !"

Contre un tel monstre, je ne pouvais rien en solitaire. Avec l'aide d'Akane, nous aurions une chance de vaincre notre adversaire, tout ne dépendait qu'elle, à présent.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Jeu 22 Sep - 23:55
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu restais sur le côté tout en écoutant le petit discours de ton père qui te semblait presque prévisible sur le coup. Tu portas ton entière attention à ses propos, lui adressant un sourire complice lorsqu’il parla de venger ta mère. Un petit programme bien sympathique, si seulement il ne s’en prenait pas à des personnes n’ayant rien à faire dans cette histoire. Mais tu sentais sa haine jusqu’au plus profond de toi et quelque chose te disait qu’il pourrait aller bien plus loin encore… Il avait quelque chose à la fois humain et inhumain, quelque chose que tout enfant préférait ne pas voir  chez un de ses parents.

Tu fixais ton père, jusqu’à entendre Ishi qui toussait et gémissait, ce qui eut pour effet de te faire tourner la tête vers lui, d’un air indifférent. Ou du moins, c’est l’impression que tu voulais donner à cette goule censée être ton père… Depuis le début, tu l’induit en erreur et pour se faire, tu devais être la plus convaincante possible et là-dessus, tu avais déjà fait souffrir Ishi  plus qu’il ne souffrait déjà de base.  Sans t’en rendre forcément compte, tu n’aimais pas voir ça…. En temps normal, tu aurais réagis comme ton père face à un tel spectacle  mais là, c’était différent.  Peut-être qu’au fond, toi aussi tu commençais à avoir de l’attachement pour ton partenaire.  

Chaque parole prononcée par le blessé entrait dans ta tête mais afin de ne pas éveiller les soupçons de ton père, tu montrais une mine amusée.
-C’est fou comme c’est facile de faire croire n’importe quoi à des gens si idiots et naïfs … dis-tu dans un rire narcissique en haussant les épaules.

Tu pourrais intervenir et pourtant, tu restais sur le côté comme si tu regardais un  film, un joli petit divertissement.  Tu décrochas malgré tout un sourire, un sourire paisible cette fois malgré un léger  soupire alors que ta tête regardait vers le bas. Il était temps que tu te décides, non ?  Au fond, n’avais-tu déjà pas fait ton choix, inconsciemment ? Sinon, pourquoi avoir joué autant la comédie juste pour qu’il sorte d’ici vivant ?! Mais, tu n’avais pas prévu non-plus que ce type serait ton père, le seul sang qu’il te reste. Décidemment,  tu te sentais encore bloquée…. Tout se brouillait dans ta tête alors que certaines pièces du puzzle venaient combler certains vides.
C’est la voix haute de l’inspecteur qui te sortir de tes pensées…. Une, deux, trois secondes… Tu fonças directement de face, face à ton père afin de dévier votre trajectoire, lui qui se préparait à sauter sur Ishi pour en finir une bonne fois pour toute. Avec la foulée et tout ce que tu avais récemment apprit et récupéré,  tu n’as pas fait très attention à coup que tu pris en plein ventre et qui te fit valser violement  contre un mur.

Tu recrachas toi-même le peu de sang qui était monté dans ta bouche suite au choc, t’essuyant la bouche avec ta manche alors que tu étais déjà revenue en position de défense comme d’attaque. Un nouveau sourire prit place sur tes lèvres, un mélange entre sadisme, amusement et détermination…. C’était cartes sur table maintenant !

-Shizue ? Pourquoi tu as fait ça ?! On se retrouve enfin après tant d’années et tu oses défendre un agent … Pourquoi ?!  

Sa voix exprimait à la fois mécontentement et la déception. Tu le savais et c’était prévisible. Ton père t’aimait et ça sautait aux yeux mais… jusqu’où irait-il ?  Veux-tu rester avec lui ou en finir … Tu débattais intérieurement ;  tu as toujours voulu savoir qui tu étais, qui étaient les tiens et  avoir une famille aimante à tes côtés. Mais, il y avait un prit dans le cas présent et tu t’en rendais pas compte.

-Ma fille, je sais que tu avais été recueillie par un humain qui a été un père pour toi et que tu l’as quitté pour le protéger. Eviter qu’il ne se fasse tuer par ta faute… Mais il faut surmonter le passé et commencer une suite…

Tu levas la tête en l’écoutant, te mettant correctement tout en percevant son ombre dans la fumée encore un peu présente mais déjà moins épaisse. Qu'est ce que ça vient faire là ça ? Pourquoi te rappeler ça ! Tu serras les dents mais  Il avait raison ; il faut surmonter le passé et commencer une suite.
Tu souris un peu, prononçant à voix basse le mot « papa » avant de disparaitre pour te retrouver directement sur le côté gauche de ton père, donnant le plus gros coup possible pour l’éloigner un maximum d’où ton partenaire se trouvait.  
C’était maintenant une forte vitesse et une grande puissance d’attaque contre une vitesse encore plus élevée…  Tu devais éviter au maximum son kagune maintenant qu’il avait compris que tu serais plus difficile à convaincre que prévu. Mais si savoir que c’était ton père biologique avait quelque chose de perturbant, tu avais toi aussi un avantage et même deux ; il adore sa famille perdue et le lieu est trop étroit pour qu’il puisse utiliser son kagune à sa guise.  Mais toi, le lieu ne t’étais pas défavorable.  

-Tu sais père, j’ai expliqué quelque chose à quelqu’un il n’y a pas si longtemps. On ne me trahi pas, et je ne trahi pas… Je rends ce qu’on m’offre ! Si tu ne t’étais pas laissé envahir par la folie au point d’aller contre ça,  j’aurais certainement été plus coopérative. Mais désolée, là, je vais rendre ce qu’on m’a offert…

Sur ces mots, tu fonças avec la plus grande vitesse possible sur ton père, profitant de l’avoir déstabilisé. Il semblait s’être rendu compte de quelque chose malgré la rage qui l’envahissait encore et, tu l’avais cherché … Tu parvenais à esquiver de justesse une de ses tentacules en prenant appuis dessus pour dévier ta trajectoire et atterrir sur le sol  abîmé par le combat.
Ton père sourit alors, comme s’il avait gagné ton intention mais son sourire disparut aussitôt lorsque tu le lui renvoie mais avec une pointe d’ironie. Et sans prévenir, d’autres tentacules apparurent soudainement de façon à tenir ton père et l’empêcher de bouger.

-Akane !

Tu hochas la tête avant de prendre de la hauteur, si vite qu’on avait à peine eut le temps de te voir bouger et deux secondes après, une violente pluie de cristaux  tombaient sur la goule qui ne parvenait pas à se protéger correctement. Dans ta descente tout aussi rapide, tes mains attrapèrent la tête de l’individu, son cou ne fit qu’un tour et sa tête fut séparée de son corps.  
 
Tu retombas au sol sur tes deux jambes, face au mur derrière avant de tourner la tête vers ton amie d’Aogiri qui t’avait prêté main forte avec son kagune à elle. Celle-ci se plaça à ta hauteur en te demandant si ça allait, tu hochas la tête tandis que tu te relevais, envoyant un nouveau cristal qui s’enfonça dans le cœur de ton père… Chose inutile mais au moins, vous étiez sûrs qu’il était mort.  

Tes jambes te menèrent alors aux côté du jeune inspecteur et tu te mis à genoux près de lui, le regardant avec une nouvelle expression. Par réflex surement, tu déposas ta main chaude sur  son visage avant de la passer dans ses cheveux… Tu n’étais pas froide, ni forcément souriante… Tu étais juste plongée dans un cercle de pensées interminables.

-Ishi ? C’est fini, on appelle une ambulance pour prendre soin de toi… dis-tu avant de prendre de quoi stopper le sang qui coulait de son corps. Il lui fallait de véritables soin, vous étiez trop limités ici.

Tu tentais d’être rassurante mais ne cachait pas cet air à la fois soucieux et reconnaissant. Mais tu auras tout autant l’occasion de régler tout ça une fois que vous vous reverrez dans d’autres circonstances…. S’il voulait encore te fréquenter après tout ça bien-sûr.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 23 Sep - 18:13

Infiltration et Découverte

Mikami Ishi & Soremy Akane



J'observais Akane à l'action, des ombres se glissant dans la pièce à ses côtés pour venir la soutenir durant la charge contre son Père, sous l'effet du soulagement, en voyant qu'elle était de mon côté, je me laissais glisser contre le mur alors que ma vue se troublait à nouveau. A présent, je la laissais gérer le reste, je ne pouvais pas en faire plus, et je serais inutile. Tuer son propre père, qu'est-ce que cela pouvait-il vous faire ? Je ne sentais plus mon corps à présent, je me sentais bien finalement, une douce chaleur m'enveloppant, mes yeux se fermant doucement, prêt pour une longue sieste.

"-Ishi ? C’est fini, on appelle une ambulance pour prendre soin de toi…"

Sa main se déposa sur ma blessure, pourtant je ne ressentais plus du tout la douleur alors qu'elle me rappelait à la réalité, je souriais faiblement vers elle en relevant mon visage vers le sien, levant faiblement ma main pour écarter la sienne de mon corps avant de secouer la tête. C'est étrange, lorsque vous êtes aussi proche de la mort, votre cerveau semble s'éveiller pour la première fois, vos idées sont plus lucides, vos sentiments s'endorment, sauf ceux qui sont assez fort pour persister, ceux qui sont, finalement, important.

"-Si c'est le cas, le CCG sera pour moi et toi...Ainsi que tes amis."

Du sang vola lorsque je toussais, je n'en sentais que la chaleur alors que ma peau était plus pâle que jamais, des cernes se creusant sous mes yeux épuisés. Je n'appréciais pas cette faiblesse, une pensée me vînt, celle d'être une ghoule, cela me plairait, je n'aurais pas à être si faible pourtant, la vie en était-elle meilleur ? J'observais les ombres derrière Akane, alors que je savais pertinemment, au fond de moi, qu'elle n'allait jamais me laisser ainsi.

"-Akane, il faut que tu me tues."

Devant son air surpris, je souriais à nouveau faiblement, ma main chutant sur le sol alors que je sentais mes dernières forces me quitter. Si je survivais maintenant, nous aurions des problèmes tout les deux, sa vie serait en danger, nous mourrions sûrement tout les deux. Non, cela n'était pas un choix logique, ces types qui m'avaient abordé, ne me laisserait jamais la vie sauve, tant que je ne tuerais pas cette ghoule. Mais si je devais choisir entre ces deux inconnus, et elle...Le choix était déjà fait. Mon manteau était pesant à présent, le sang l'imbibant en le rendant tiède et humide, mon corps s'engourdissait.

"-J'ai reçu des ordres, Akane, dans ses ordres, je dois te tuer...Tu comprends ? Si je meurs ici, tu seras libre, et je le serais aussi..."

Mon visage s'abaissait lentement, mon souffle était difficile à reprendre, mes poumons ne semblaient plus me répondre, je ne voulais pas mourir ainsi, je voulais devenir quelqu'un important, je voulais connaître le bonheur d'une famille, d'une vie avec des amis. Pourtant, je ne l'aurais jamais, pas dans ce monde. Mon choix était prit, je n'avais plus qu'à faire une fois de plus, confiance à Akane. Puis les ténèbres m'enveloppèrent soudainement, mes pensées s'éteignant, chutant dans le néant. Était-ce la fin ? Je me le demandais, dans une dernière pensée.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Mar 27 Sep - 0:35
Infiltration et découvertes
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu grimaças en comprennent parfaitement où il voulait en venir ; bien-sûr il était bien trop faible, bien-sûr le CCG pourrait se ramener mais vous n’étiez pas idiotes au point de ne pas pouvoir trouver un moyen pour vous sortir de là.  Tu ne détournas pas ton regard de l’inspecteur, on aurait dit que tu le surveillais surtout lorsque tu libéras ta main en l’écoutant reprendre la parole d’une voix faible.

Tu étais surprise et cela devait se voir directement sur ton visage vu sa réaction à lui et son explication. Tu compris alors d’où venait son étrange attitude de tout à l’heure ; c’était donc pour ça qu’il semblait aussi perturbé. Il avait dû faire une mauvaise rencontre, certainement avec des agents qui sont supérieurs à lui niveau hiérarchie mais  qui avaient de mauvaises idées  en tête. Surtout vis-à-vis de vous, de lui.  

Tu mis un temps à répondre tant tu étais à la fois chamboulée par tous les évènements et surtout par l’état de l’inspecteur qui se dégradait  de plus en plus sous tes yeux. Ce genre de spectacle, tu l’as déjà vu un tas de fois  mais, ici, tu te sentais coupable…. Coupable de le voir ainsi alors qu’il t’avait aidé.  Ce sentiment de culpabilité était surement quelque chose de constant lorsqu’on voit une personne mourir pour nous, même si c’était aussi pour eux.  

Tu fronças les sourcils avant de sourire à ton ami, un sourire compatissant et rassurant, ainsi que désolé.
-Je n’ai pas peur de ce qui pourrait arriver… Ishi… Je suis désolée…

Sur ces mots, il perdit connaissance mais son cœur battait encore. Tu n’étais pas désolée pour ce qui c’était passé. Enfin si mais ce n’était un pardon pour ça cette fois-ci ; tu étais désolée parce que ton choix risquait de vous attirer encore des ennuis et donc, de vous obliger à affronter encore des épreuves. Qu’elles se fassent ensemble ou individuellement, tu étais prête à te battre dans les deux cas. Voulait-il mourir ou non ? Peut-être que comme il le disait, cela vous libérait d’un certain poids mais, d’un autre côté, tu étais persuadée qu’il ne voulait pas mourir comme ça et surtout maintenant. Ta décision était faite et tu t’en excusais d’avance pour les futurs tracas.

Dans la plus grande discrétion qui soit, vous êtes sortis, ne détectant aucune présence, afin de ramener ton partenaire dans sa demeure. Tu connaissais un très bon et vieux médecin urgentiste qui avait l’habitude de ce genre de situation d’urgence… Alors, vous aviez pris soin de lui demander de l’aide et il était rapidement arrivé dans l’appartement d’Ishi pour lui donner les soins nécessaire.
Son travail était admirable ; on dirait que même seul, il savait remplacer cinq médecins au minimum. Il lui sauvait simplement la vie.
« Il s’en sortira, il lui faudra juste du repos. Je passerais le plus possible pour surveiller son état ». Voilà une partie de ce qu’il t’avait dit alors qu’il faisait une piqûre au patient pour qu’il dorme sans ressentir la moindre douleur, pure prévention.

Le temps passait donc et tout semblait s’améliorer ; le médecin trouvait que le rétablissement du blessé se passait bien. Tu passais dès que les cours et les regroupements d’Aogiri ne prenait pas tout ton temps, afin de voir où ça en était. Etonnamment, tu préférais passer quand tu étais sûr que l’agent du CCG était  endormit… comme si tu voulais éviter tout moment d’éventuelle discussion pour le moment. Peut-être que c’était excusable au fond ; trop d’évènements avaient eus lieux récemment et pas forcément des bons…  

Plus l’état de l’inspecteur s’améliorait, et moins tu venais. Tu te disais que tout aurait mieux si vous ne vous étiez pas rencontré… Tu retournais donc dans l’ombre, et pas pour le meilleur…


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Au boulot, femme ! ✮ feat. Lee Hope
» Ishi Mikami [Terminé]
» « Infiltration, Alcool et Carnage » feat. Aki
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: