Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

[Fini] Strange people but ... [feat Mikami Ishi]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Sam 30 Juil - 17:49
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Le son des voitures et la brouhaha successif des gens te sont bien familiers, peut-être même trop sur les bords. Le temps ne passait pas et les minutes semblaient durer des heures tandis que tu jouais avec tes doigts  en regardant les gens d'en haut depuis le toit de ton immeuble. Tu te demandais presque ce que tu faisais là, dans un lieu aussi bondé .... C'est assez paradoxale de voir que tu n'aime pas cette surpopulation alors sur tu adores être entourée. Peut-être est-ce le fait qu'il n'y avait même pas un visage familier dans les parages et ça t'embêtait un peu au fond.

Depuis le début de l'après midi, tu n'avais pas bougé d'où tu étais, réfléchissant à ce que tu avais traversé... Le truc c'est que tu es toujours aussi perturbée, à te demander comment tu as pu te retrouver en pleine rue sous la pluie à un bien jeune âge . Sérieusement, qui était ta famille ? Ta vraie famille. Chaque jours tu te posais cette question et à chaque fois, tu finis par te dire que ça ne sert à rien de t'attarder là-dessus.  Tu ne voulais qu'une chose  ; te dégourdir et sortir toutes ces pensées de ta tête.  

Tu finis par te redresser, tapotant avec tes mains l'arrière de ta jupe afin d'enlever les poussières pouvant s'y trouver. Les mains enlacées derrière le dos, tu observais l'horizon tandis que tes longs cheveux roux flottaient dans le vent.  Tu finis par  te prendre une petite sucette , comme à ton habitude avant de descendre du toit en atterrissant dans une petite ruelle. D'un pas nonchalant, tu pris alors la route vers une petite place en face du CCG... Tu aimais cette endroit car certains soir, l'animation y était très chouette et là au moins, tu connaissais les 3/4 des gens pouvant y trainer et avec eux, tu étais la reine de la soirée. Tu aimes tellement  qu'on fasse attention à toi mais c'est surement à cause de ton passé qui t'as obligé à toujours tout céder et à te mettre en retrait. Ce n'est pas méchant, pas de panique, mais comme tout le monde, tu aimes être de temps en temps au centre et non pas sur le côté.

Récemment, tu avais entendu parler d'un groupe de goule posant assez de problème et tu comptais bien leur régler leur compte si tu en croisais. Mais bon, il était encore trop tôt pour en voir pointer le bout de leur nez et là, alors que certaines personnes rentraient chez elle pour passer la soirée en famille, d'autres comptaient profiter de l'animation de rue.  Tu étais presque arrivée quand quelque chose attira ton attention au loin , un visage familier.
Sans attendre, tu accéléras le pas, allant jusqu'à courir dans la rue en essayant d'éviter de rentrer dans les gens. Tu en passes un, puis un autre et  enfin tu parviens à échapper à la foule ... enfin presque... en évitant la dernière personne, tu n'avais pas remarquer le jeune homme devant toi ... Tu comptais bien l'éviter mais étant trop proche, tu es juste parvenue à dévier un peu. Cela ne t'as pas empêcher de le frôler avec le bras , ce qui t'as d'ailleurs fait basculer sur le côté  suite à la vitesse.

Et ben te voilà bien  à avoir fait un demi-tour sur toi-même pour finalement tomber sur le derrière. Ca, c'était bien la première fois que ça t'arrivait ; bien joué ! Pour une fois que tu te déconcentre sur ce qui se trouve sur ton chemin. Comme preuve de quoi tu es moins maladroite quand tu est sûre de quelque chose. Tout en soufflant un coup , tu relevas la tête vers la personne que tu avais frôlé pour t'apercevoir qu'il s'agissait d'un agent du CCG. Tu étais juste devant l'entrée de leur bureau d'ailleurs.  Tu finis par afficher un sourire maladroit sans pour autant te relever , restant assise au sol.

-Désolée, je ne faisais pas attention où j'allais ...

Sérieusement, on dirait le cliché d'une rencontre maladroite ? Tu détestais cette situation , toi qui voulait à base aller boire un coup et t'amuser, tu t'es retrouvée à pourchasser un fantôme avant de tomber sur quelqu'un qui de base chasse les gens comme toi.  Mais bon, ta sympathie prit rapidement le dessus et comptait bien persister dans tes excuses... ainsi, tu t'excusais toi-même de l'idiote que tu as été sur le coup.

- Pour me faire pardonner , je vous paye un verre ou quelque chose du genre... J'y tiens pour m'excuser de cet incident.

Ouais, ça devait paraitre bizarre sur le coup mais bon, tu te sentais obligée d'au moins le proposer. Et puis, un petit verre ou autre proposé par une dame, ça ne se refuse pas, si ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 30 Juil - 20:37

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi


La journée fut longue et fastidieuse pour moi, diverses réunions avaient eu lieu pour discuter du cas d'Aogiri ainsi que des divers plans possibles contre l'organisation ghoul qui était la plus grande menace de Tokyo à l'heure actuelle. Evidemment, je n'avais en rien un avis sur celle-ci qui m'était propre, les Ghouls ne cherchaient qu'à survivre comme nous hors j'étais Humain et en temps que tel, je devais également survivre et obéir aux ordres. Etait-ce cruelle ? Nullement, c'était la base de l'équation qu'était la vie, elle ne me faisait ni chaud, ni froid. Les Ghouls étaient intéressantes et m'offraient un sentiment de défis, de mystère et une certaine curiosité qui m'offraient des couleurs pour peindre ma vie de touts les jours.
Observant la ville en profitant de l’ascendeur en verre qui descendait le long du bâtiment, je réfléchissais à mes prochaines missions sur le terrain qui concernaient essentiellement l'Arbre dont le but me semblait évident et pourtant illogique. Quelque chose manquait à l'équation, une pièce du puzzle qui nous était encore caché mais qu'était-elle ? Soupirant, je levais une main vers ma poche de veste dans l'espoir d'y trouver une sucrerie qui hélas n'était plus là. Il me fallait en acheter à nouveau. Ding ! Enfin en bas, saluant quelques collègues avec politesse, je parviens enfin à quitter les locaux pour m'engouffrer dans la foule urbaine.
Les épaules s’entrechoquent régulièrement dans cette horde de personne, ce qui m'agace au passage, tandis que personne ne fait attention à ce qui l'entoure. Je remonte mes lunettes de ma main droite en me fixant comme objectif de voir le plus de vole possible dans la foule avant de m'y engager finalement, tenant ma valise de ma main gauche. Akatsuki, ma quinque, ne me quittait jamais par question de sécurité. Ma force physique ne me sauverait pas si une Ghoul décidait de me prendre comme repas et les représailles d'Aogiri était de plus en plus quotidienne. On ne pouvait baisser son attention à Tokyo, cela était une évidence. J'entend des pas rapides derrières moi, je lance un regard sur le côté pour observer une jeune fille tourner sur elle-même, dansait-elle ? Je ne le sais mais elle chuta sans aucune grâce sur le sol après m'avoir bousculé.

-Désolée, je ne faisais pas attention où j'allais ...

Sans rire ? me disais-je en affichant une moue celle-ci avant de lui tendre une main pour l'aider à se relever en soupirant. Sûrement courait-elle pour être à l'heure à un rendez-vous avec son petit-ami ou que sais-je ? Puis mes yeux ciblèrent un détail des plus intéressant chez elle...La sucette. Cela me donnait envie d'une sucrerie, il me fallait rapidement faire mes courses avant que les magasins de confiseries ne ferment.

- Pour me faire pardonner , je vous paye un verre ou quelque chose du genre... J'y tiens pour m'excuser de cet incident.

Haussant un sourcil vers elle à nouveau, je me disais qu'au moins, elle avait dû être bien éduquer d'une certaine manière pour offrir cela en excuse mais néanmoins, était-ce correcte de demander à un inconnu de prendre un verre avec soit pour s'excuser ? Cela ne m'étonnait pas qu'autant de personnes étaient victimes des ghouls avec autant d'inconscience. Néanmoins...

-Entendu mais je prendrais également des sucreries avant le verre, si cela vous convient. Première classe Mikami.

Je lui tendais ma main droite qui était recouverte d'un gant qui collait avec l'uniforme que je portais, ma valise fermement dans ma main gauche alors que j'inclinais légèrement le visage vers elle pour me présenter dans les formes en offrant un léger sourire courtois.

"-Enchanté."




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Sam 30 Juil - 21:45
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu observas un instant sa main avant de te décider à lui tendre la tienne afin de te relever... Ca n'avait pas du être joli à voir.  Tu ne manquas toutefois pas de remarquer son regard qui s'était posé sur ta sucette que tu n'avais pas laisser tomber pour autant... Tu avais l'habitude de parler avec par moment, voir même te battre si tes ennemis étaient à "négliger"  alors c'est peu dire.
Mais pour revenir à ton étrange proposition,  elle ne semble pas avoir laissé ton interlocuteur indifférent, dans le sens où on voyait sur son visage que c'était tout de même pousser comme moyen d'excuse.  Tu étais loin d'être idiote ... Ton nom de goule "The Fox" , tu ne l'avais pas volé et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles tu agis de la sorte. Car même avec un ennemi,  induire en erreur ou partie sur un bon pied pouvait largement aider. Tu t'étais habituée à tout cacher  bien qu'ici, tu n'étais pas du tout discrète pour passer ton regard au-dessus de l'épaule de l'agent pour voir si la personne était toujours là. Et zut  ! Tu avais un compte à régler avec mais bon, ça attendra.

Tu finis par reposer ton regard sur le visage de l'inspecteur... un joli petit minois sois disant passant et qui plus semblait aussi aimer les sucreries tout comme toi ! Ah, un agent de première classe, voilà qui risque d'être intéressant ! Mikami hein ? Tu finis par lui rendre ton sourire tout en lui serrant la main comme le veut la politesse.

-De même. Moi c'est Soremy... Soremy Akane. Tu marquas une pose tout en libérant ta main avant de reprendre la parole   -Vous aimez les sucreries vous aussi pas vrai ? Le temps qu'on aille jusqu'à la bonbonnière, tenez !

Tu lui tendis une de tes sucettes que tu gardais précieusement en poche.... Tu as en avais toujours sur toi , parfois plus que nécessaire vu que tu les partageais souvent, ce n'est donc pas nouveau.
Doucement, vous êtes partis ensemble vers un magasin de bonbons ; un vrai petit paradis  et la responsable de la boutique te connaissait bien d'ailleurs.  En revanche, on te demandait souvent comment tu pouvais autant aimer les sucette alors que tu étais une goules ? Disons que tes sucettes étaient assez spéciales... Soit au café soit elles étaient faîtes spécialement pour que le gout soit agréable aux goules. Et on devine que ce n'est pas de la cerise.  La responsable du magasin était d'ailleurs une bonne amie des goules pour ton plus grand bonheur et elle savait y faire ; elle te réservait toujours un paquet, ce qui passait inaperçu vu qu'elle acceptait les commandes. Mais rien n'était laissé au hasard, tu avais également des sucettes normales que tu gardais pour les humains, et d'ailleurs, c'était une normale que tu avais donné à l'inspecteur il y a de cela à peine quelques minutes. Poche spéciale pour ceux qui ne sont pas comme toi !  Et puis, même si on tombait sur celle que toi tu manges, on ne remarquerait pas tellement la différence. Tu te demandais parfois comment cette femme faisait pour aussi bien cacher les choses.

-Akane ! Tiens, le paquet que tu avais réservé
-Merci ! dis-tu en prenant ta petite réserve avec un grand sourire tout en lui tendant l'argent.
Après ce petit moment spécialement réservé au bonheur d'avoir une sucette ou une autre sucrerie,  votre petit duo s'est rendu dans un petit lieu faisant aussi bien office de café que de bar avec sa belle petite terrasse donnant vue sur l'animation de la  place.  Curieuse, tu décidas de lancer  un peu la conversation, histoire de savoir à qui tu avais affaire.  

-Ca fait longtemps que vous êtes au CCG ? demandas-tu en regardant la mallette du jeune homme.  -Je me suis toujours demandée ce qui pouvait nous motiver à rentrer au CCG. J'en entends souvent qui parlent de devenir inspecteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 30 Juil - 22:53

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi


Elle offrait une sucette ?! Vraiment ?! Peut-être m'étais-je trompé sur son compte après tout. On ne pouvait être qu'une bonne personne si on offrait des sucreries à quelqu'un ainsi pour s'excuser dans la rue, hormis si on était pédophile ou pire encore. Un dilemme s'empara de moi. Devais-je accepter pareille offrande ? Peut-être désirait-elle me droguer ? D'un côté, la sucette avait l'air délicieuse et mon palet était sec. Levant ma main libre, je replaçais mes lunettes sur mon nez en me décidant finalement à la saisir et la glisser dans ma bouche avant de sentir la jouissance suprême du sucrée sur la langue, des étoiles dans mes yeux.

"-Qui ne peut aimer cela ? Enfin..."

Replaçant ma cravate convenablement après cet instant de joie, mon visage reprit son air sérieux alors que je me calmais pour observer la demoiselle qui s'était présentée à moi. Elle était rousse, ce qui n'était pas commun dans mes fréquentations d'ailleurs et qui lui allait comme un gant. Elle avait des traits mignons, d'après les normes en tout cas, qui ne devait pas laisser indifférent les Hommes qu'elle rencontrait. J'aperçus néanmoins son regard au-dessus de mon épaule mais je n'en montrais rien alors que mes neurones tournaient déjà. Qui cherchait-elle ? Poursuivait-elle quelqu'un ?

"-...Disons que je les apprécie plus que je ne le devrais. Je vous suis, Mademoiselle Soremy."

Nous quittâmes la place bondée près du CCG pour nous engouffrait dans les allées marchandes, ma sucette en bouche, je restais silencieux en observant les environs et retournant dans mes pensées comme toujours. Je n'avais que rarement le repos dans mon esprit, je ne pouvais m'empêcher d'observer et de comprendre ce qui m'entourait, une vilaine habitude qui était des plus utiles dans mon travail. Finalement, nous arrivâmes dans une boutique que je ne connaissais pas et qui offrait de nombreuses sucreries en tout genre. Tandis qu'Akane discutait avec la patronne, semblait-il, j'en profitais pour saisir un sac en plastique que je remplissais de sucrerie pour mes provisions personnelles en soupirant de soulagement. Quelqu'un me bouscula soudainement en me jetant un regard mauvais sans que je n'en comprenne la raison avant de s'attarder sur ma valise puis quittait l'établissement.
Fronçant les sourcils, je retournais à ma collecte avant de joindre la caisse en observant la personne que j'avais rencontré, facilement visible avec ses cheveux roux qui récupérait sa commande également. Je passais ensuite en remerciant la commerçante qui semblait être une citoyenne parfaite. Mes yeux glissèrent sur la pièce en notant des cartons sans marques dans un coin à l'arrière de la boutique avant qu'elle ne me ramène à elle en me tendant mon sac. Suite à cela, nous rejoignons un café qui semble des plus sympathiques tandis que j'y commande un chocolat chaud avec du sucre en posant ma valise contre ma chaise en préparant une nouvelle sucette, ayant terminé celle offerte.

-Ca fait longtemps que vous êtes au CCG ? Je me suis toujours demandée ce qui pouvait nous motiver à rentrer au CCG. J'en entends souvent qui parlent de devenir inspecteurs...
-Depuis combien de temps ? Je dirais environs cinq ans, si on compte mes études auprès du CCG. Question de motivation, qui ne voudrait pas défendre ses proches contre les horreurs qui dévorent les humains dans nos rues ?

Je relevais mon visage vers celle-ci en souriant légèrement vers elle même si mon sourire pouvait paraître faux. Il ne retranscrivait aucune joie véritable ou sentiment, il n'était qu'un acte de convenance dans la société que j'avais l'habitude de simuler pour être accepter dans celle-ci. Glissant la sucette entre mes dents, j'observais la femme avec attention en notant ses mimiques et traits quelques instants avant que nous ne recevions notre commande.

"-Que vous, que faites-vous ? Vous êtes de Tokyo d'ailleurs ?"

Je me penchais pour saisir des morceaux de sucre que je lâchais un à un dans mon chocolat chaud, jusqu'à atteindre le nombre de six qui était carré et propre comme chiffre, replaçant bien en parallèle de la tasse la cuillère ensuite. Rien n'était mieux que l'ordre et le rangement, on se sentait si bien quand tout était à sa place. C'était une des raisons pour laquelle tuer les Ghouls ne me dérangeaient pas : Tokyo était en désordre à cause de ce conflit. Profitant ensuite de ma sucrerie, j'écoutais Akane en hochant le visage à sa réponse même si je pouvais -à mon insu- donner l'impression de faire un interrogatoire en observant chacun des mouvements de la jeune-femme.

"-Et n'avez-vous jamais songé à joindre le CCG également ?"




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Dim 31 Juil - 0:08
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu avais commandé un bon café, comme à ton habitude, vu que c’était l’une des seules boissons que tu pouvais supporter. En attendant de recevoir ta commande, tu écoutais attentivement ce  qu’on te disait. On venait de te servir ton café quand tu relevas les yeux vers l’inspecteur qui venait clairement de parler de goules. Ta tête restait baissée, tes yeux retombèrent sur ton café que tu mélangeais doucement.  « Les horreurs qui dévorent les humains »…. Si de l’extérieur tu ne laissais apparaitre qu’un air neutre, au mieux légèrement songeur, tu grinçais des dents de l’intérieur. Alors lui, il ne valait pas mieux que d’autres, toujours à s’attarder sur des clichés alors qu’il avait une goule en face de lui et aux dernières nouvelles, tu aurais pu t’en prendre à lui à plusieurs reprises si tu l’avais voulu. C’était l’une des raisons pour lesquelles tu avais accepté d’entrer à Aogiri. Beaucoup ignorant la ressemblance pourtant frappante qu’il y avait entre les humains et les goules… enfin, si pour ça ils essayaient de communiquer et d’aller plus loin que les apparences et le régime alimentaire, sachant que celui des goules n’est pas diversifié. Tu te demandais, « Qu’est-ce qu’il y a de mal à  faire ce qu’il faut pour vivre ? Surtout quand on a qu’une façon de s’y prendre ».

-Je vois… C’est vrai que vouloir défendre ceux qu’on aime est une motivation largement suffisante même si ça nécessite parfois des moyens radicaux…  Tu marquas une pause le temps de boire avant de recommencer à parler –J’ai récemment commencé des études et je fais quelques boulots  à gauche et à droite. Je… Je pense bien avoir toujours vécus ici…  

Ta vois était étrange sur le moment-même et on voyait une sorte de malaise s’emparer de toi tandis que tu te grattais la tête… As-tu toujours vécus ici ? Là était la question. Mais la question qui suivit te perturba tout autant.

-Et bien disons que je n’y ai jamais songé…Peut-être quand j’étais enfant, je ne sais pas. J’ai tellement de choses qui m’occupent plus la tête pour le moment…
Comme tu sentais que ton interlocuteur devait se poser des questions sur ton étrange attitude soudaine, tu préféras  y aller cash et dire ce qui n’allait pas.
-En fait, je ne me souviens pas de mon enfance, ou du moins de mes douze premières années ; je suis amnésique et on m’a retrouvé blessée dans la rue.  

Le dire n’avait jamais été un souci pour toi ; ce n’était pas un secret ou quelque chose de confidentiel … Juste un fait qui est moins lourd si on a pas peur de le dire et dans ton cas, tu étais loin de craindre de le faire savoir. Le temps d’écouter, tu réfléchissais tout en étant attentive. En fait,  tu préféras détourner la conversation et faire d’une pierre deux coups … peut-être même trois … Avec ce que cet inspecteur avait dit peu de temps auparavant sur les goules, ça te donnait une idée.
Tu repris alors un air normal, comme au départ en y ajoutant un petit air  interrogateur.

-Tiens enfaite, tout à l’heure vous avez dit « les horreurs »… Vous parliez de goules si je ne trompe ?  J’avoue que ça m’a surpris car j’ai rencontré une goule récemment  et elle ne semblait pas vouloir me dévorer. Au contraire, elle semblait même vouloir sympathiser avec nous les humains. Vous pensez que c’est possible, vous ? Je veux dire, en tant qu’agent du CCG .

Pourquoi une telle question… Tu voulais en savoir plus de façon discrète sur son avis sur la question, véritablement. Mais si jamais  il cherchait à en savoir plus sur la goule en question, tu avais bel et bien une à lui servir sur un plateau , sauf que ce n’était pas un amis…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 31 Juil - 0:54

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi


Je ne montrais en rien que j'avais observé son air gêné lorsqu'elle me parla de ses origines mais j'avais également noté qu'elle avait rapidement perdu son sourire pour un visage neutre lorsque je parlais des horreurs qu'étaient les Ghouls. En avait-elle peur ? De nombreux citoyens cherchaient à ne pas penser à l'existence de ces monstres qui pouvaient marcher près d'eux la journée comme n'importe quel citoyen respectable et pourtant, l'inconscient lui, n'oubliait jamais cette possibilité. La principale problématique du CCG dans son oeuvre d'ordre était d'ailleurs celui-ci : Comment repérer des Ghouls dans la rue ? Il faudrait une sorte de détecteur mais cela était-il possible ? Pas à l'heure actuelle. Je posais le bâton de ma sucette que j'avais terminé en saisissant la tasse de café.
Amnésique ? Elle avait dû subir un traumatisme crânien si elle avait été retrouvé dans la rue mais sans blessure, cela pouvait également être un souvenir traumatisant. Néanmoins, ses parents auraient du lui rappeler les détails de sa jeunesse ce qui devait sous-entendre qu'elle était orpheline, d'une façon ou d'une autre. Je l'étais également mais je n'en éprouvais pas plus de sympathie envers elle pour autant, cela ne m'affectait guère en cause un traumatisme d'après mes psychiatres, je ne ressentais plus grand chose en soit.

"-Tiens enfaite, tout à l’heure vous avez dit « les horreurs »… Vous parliez de goules si je ne trompe ?  J’avoue que ça m’a surpris car j’ai rencontré une goule récemment  et elle ne semblait pas vouloir me dévorer. Au contraire, elle semblait même vouloir sympathiser avec nous les humains. Vous pensez que c’est possible, vous ? Je veux dire, en tant qu’agent du CCG . "

Posant mes yeux dans les siens à sa question, celle-ci me parut comme une pièce de puzzle qui s’emboîtait parfaitement avec sa réaction lorsque j'avais parlé des horreurs qui dévoraient les Humains. Éprouvait-elle de la sympathie envers les Ghouls ? En était-elle une désirant la paix avec les Hommes ? Je devais contrôler mes déductions, il me fallait plus de donnés pour assembler la totalité de l'énigme que j'avais devant moi et qui commençait à me divertir suffisamment. Prenant une gorgée de mon chocolat, je reposais la tasse ensuite en remontant mes lunettes sur mes yeux, le reflet du soleil cachant mes iris quelques instants alors que je récitais la lois :

"-Toutes affiliations avec des Ghouls est sévi par le CCG, Mademoiselle Soremy. Seriez-vous ami avec une Ghoul ?"

Je joignais mes mains devant moi en m'accoudant sur la table, penchant mon visage vers elle en l'observant avec attention alors que je débutais cette fois-ci un véritable interrogatoire pour en apprendre plus sur cet événement. Pourquoi une Ghoul aurait-elle cherchée cela ? Qui était-elle et que désirait-elle réellement ? Et que cacher cette femme. Mon uniforme et mes lunettes offraient un rendu très strict et militaire pour Akane, surtout qu'au sujet des ghouls, la population savait fort bien que le CCG mettait tout en oeuvre.

"-Vous êtes orphelines, n'est-ce pas, mademoiselle Akane ? N'avez-vous jamais de cauchemar étrange, semblant être d'anciens souvenirs ? Aviez-vous même une blessure lorsqu'on vous retrouva ?"

Ma voix était calme, presque monocorde n'ayant aucune émotion, ni en elle, ni en moi. Je posais des questions pour en apprendre plus sans ressentir colère ou froideur envers elle mais de la curiosité, celle d'un enquêteur qui vient de trouver le bout d'un fils pouvant mener sur des informations intéressantes et utiles. J'écoutais les réponses de la jolie demoiselle en ne la quittant pas des yeux, mon visage restant calme tandis que les discussions alentours continuaient normalement sans faire attention à la nôtre également.

"-Les Ghouls sont des êtres comme nous, pour vous répondre, Mademoiselle. Elles ont une conscience et peuvent ressentir de la souffrance même à tuer pour se nourrir comme nous pouvons en ressentir en tuant un porc pour faire de même. En soit, en toute logique, des Ghouls peuvent désirer la paix et sympathiser mais cela est-il possible ? Elles ont des besoins et doivent avoir de la chair humaine pour survivre. Pensez-vous donc que les Humains pourraient accepter de vivre en paix avec une autre race qui dévore les leurs ?"

Je n'offrais pas une réelle réponse sur ce que j'en pensais, à mes yeux, les Ghouls n'étaient pas si horrible qu'elles pouvaient l'être à d'autre étant d'une logique mathématique et non basé sur mes ressentis envers les actes et rumeurs ou même mes simples sentiments. Mathématiquement, des systèmes viables étaient possibles pour une société mélangeant Ghoul et Humain mais cela était difficile à mettre en place et il était plus simple pour l'Humanité de purger les Ghouls que de reformer un monde pour une paix entre eux et elles. C'était un choix logique et froid. Quant à moi ? Cela ne me dérangerait pas de vivre avec elles en soit.

"-Parlez moi de cette rencontre et de ce que vous savez sur cette Ghoul, Mademoiselle Akane et il me faudra sûrement une déposition de votre part si vous ne voulez pas être affilié en temps que complice avec celle-ci et donc convenir d'un rendez-vous au CCG dans les jours à venir."

Je souriais légèrement cette fois avec un certain plaisir, tout était comme une partie d'échec. Cette Akane m'intriguait, ne sachant ce qu'elle était réellement ainsi je lui offrais un choix pouvant révéler ses intentions sur les Ghouls et également un passage forcé sous les panneaux du CCG qui détecterait son taux RC, ainsi, si elle était une Ghoul je pourrais en avoir le cœur net. Si elle ne l'était pas, l'enquête avancerait plus facilement en la sachant Humaine et plus de confiance qu'une Ghoul. Enfin je trouvais de l'intérêt.




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Dim 31 Juil - 2:42
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Peut-être aviez-vous débuté un jeu dangereux, pouvant être aussi bon que mauvais… Mais cela semblait faire monter l’intrigue qu’il y avait entre vous, et ça rendait ta journée moins ennuyante que  tu ne l’aurais cru. Tu sentais son regard   t’examiner, comme s’il te passait aux rayons X et essayait de te percer à jour ... Le truc s’est que personne n’y est  encore parvenu. Tu te demandais jusqu’où il irait dans cette voie, jusqu’où toi tu irais. Tu penchas la tête de manière surprise à sa question dont une seconde ne tarda pas à arriver.

-Monsieur Mikami, ce n’est pas une question d’amitié cette rencontre… Loin de là… Tu paraissais tout à fait sérieuse et la vérité, c’est que tu l’étais vraiment. – Et bien je suppose que je suis orpheline oui. C’est un homme qui m’a adopté lorsqu’il m’a retrouvé dans la rue et directement, on m’a soigné en urgence. Car oui, j’étais blessée mais heureusement pas mortellement.  

Tu n’avais en revanche pas répondu à la fameuse question concernant d’éventuels souvenir car tu attendais le bon moment pour le faire… un moment qui tu sentais venir très bientôt car c’est justement lié à cette histoire de rencontre.  Tu ne décrochas pas ton regard de celui de l’inspecteur, écoutant attentivement chacun de ses mots… Finalement, il allait un peu contre ce qu’il disait au départ… Simple stratégie ou véritable point de vue ? Après tout, c’était un agent du CCG alors forcément, il devait se montrer fin pour réussir dans son métier. Au fond, il n’avait pas tort mais qui obligeait forcément à manger le premier venu… Cela peut sembler étrange comme réflexion mais … et si certains humains acceptaient par exemple à leur mort de servir à donner à manger aux goules ? Si les goules s’en prenaient principalement aux criminels … Rien n’obligeait à attaquer un innocent et Akane connaissait des congénères qui opéraient ainsi,  allant chercher les cadavres des suicidés ou encore en tuant des meurtriers. Toi, tu ne t’étais jamais retrouvée face à de telles situation, déjà que tu ne manges que rarement.  

Tu t’étais donc contentée d’hocher la tête en signe d’appréhension avant de boire ton café une nouvelle fois. L’inspecteur reprit alors la parole et  cela sembla tout autant t’étonner. Evidemment, cette histoire l’intéressait et maintenant, tu pouvais véritablement parler de souvenir.

-Vous êtes bien curieux. Et bien, je l’ai croisé il y a environ deux ou trois jours. Il m’a surpris quand je  rentrais chez moi après être passée à la bibliothèque… Il m’a plaqué contre un mur en mettant sa main sur ma bouche pour que je ne crie pas, je suppose. Puis il m’a dit comme quoi il ne voulait pas me faire de mal et quand il m’a libéré en partie et que je lui ai demandé ce qu’il me voulait, il m’a dit « Je veux juste la paix entre toutes les races de Tokyo … entre humain et goule ». Puis il a commencé à partir et juste avant de disparaitre il m’a dit « Et pour y parvenir, je dois commencer par faire la paix avec toi… alors, je dois me faire pardonner. Je le ferais, quand on se reverra pour une troisième fois ». Tu semblais chercher tes mots, comme une personne ayant tout compris mais cherchant dans sa mémoire … - Mais le plus étrange là-dedans, c’était justement sa dernière phrase. Je ne me souvenais pas l’avoir vu un seule fois depuis que je me suis réveillée dans la rue et je n’ai perdu personne depuis… Et pourtant, j’avais une impression de déjà vu, comme si son souvenir était lointain.

Jusqu’ici, tu étais sincère, cela était vraiment arrivé. Mot pour mot, acte pour acte et ça se voyait à ton regard que tu ne jouais pas… pas cette fois ... La seule chose qu’il restait à dire, c’était éclaircir ce qui avait causé votre rencontre.  

-Vous vous souvenez comment j’ai failli foncer dessus tout à l’heure ? Et bien c’est justement parce que je l’avais aperçut de loin, je comptais le suivre. Je sais à quoi vous pourriez penser ;  si c’était une goule, pourquoi ne  pas avoir justement averti le CCG alors que j’étais juste devant et que je vous avais justement frôlé. Et bien c’est simple, j’aime éclaircir ce qui me concerne par moi-même et en plus si je vous l’avais dit, j’aurais justement pu ne jamais avoir de réponse. Si ce type est lié à mon passé, il reviendra directement vers moi… mais pas si je tourne autour du CCG justement… S’il me surveille et que comme aujourd’hui il était là, c’est qu’il chercher à me contacter  tant qu’il est sûr que je sois la seule qui soit au courant de sa présence ici. Sinon pourquoi ne pas venir m’aborder n’importe quand et pourquoi avoir fui quand il m’a vu près de vous tout  à l’heure si ce n’est pas la peur d’être justement choppé.

Tu secouas la tête. Ton esprit te disait que tu avais raison, sur toute la ligne. Il tentait de te recontacter mais si tu es à côté d’un agent, il ne viendra pas. Et s’il te voit  au bureau du CCG, ce qui ne te serait pas véritablement possible, il ne viendra pas non plus, pouvant justement croire que tu demandes surveillance et là, tu ne sauras jamais ce que tu veux savoir.   Le seul moyen de l’attirer, c’est que tu sois le plus éloignée possible du bureau du CCG…


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 31 Juil - 12:28

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi


Tandis que j'écoutais attentivement sa réponse, je pouvais sentir qu'elle ne mentait pas et pourtant, il semblait réellement manquer quelque chose dans son explication. Hochant la tête, je me redressais pour saisir ma tasse en prenant une gorgée de mon chocolat qui était sucré à souhait en réfléchissant aux implications de ses réponses comme avant de déplacer un pion sur un échiquier. Une Ghoul qui désirait la paix entre les Hommes et les siens ? Amusant. Comment souhaitait-elle y parvenir néanmoins surtout si elle se préoccupait d'une vie spécialement ? Je ne pouvais saisir la chose dans sa globalité, il me faudrait interroger la Ghoul directement, si elle se laissait capturer vivante néanmoins. Néanmoins...Cette Akane avait évité mon invitation à joindre le Bureau du CCG pour une déposition. Je reposais mon regard sur celle-ci en posant ma tasse à nouveau.

"-Si vous êtes amnésique, il se peut que vous ayez un lien avec celui-ci par votre passé. Si il vous a sauvé une fois avant cela, on peut imaginer et supposer que c'est lui qui vous aurez sauvé lorsque vous avez été blessé et retrouvé dans la rue. La véritable question étant, pourquoi une Ghoul s'attacherait-il autant à une simple Humaine ?"

Levant une main, je replaçais mes lunettes sur mon nez à nouveau à mon habitude en croisant mes bras sur mon manteau, m'enfonçant dans mon siège. Cette Ghoul m'intriguait pourtant elle semblait vouloir régler cette affaire seule, une véritable femme mais était-elle naïve à ce point ? Si la situation devenait dangereuse, que pourrait-elle faire ?

"-Votre envie d'en élucider le mystère par vous même est justifiée, Mademoiselle Soremy néanmoins vous n'êtes pas habilité à faire cela, ni en avez les moyens. Si la Ghoul se retourne contre vous ou que vous tombiez sur une autre plus dangereuse, que pourriez-vous faire ? Courir ne suffit pas avec ces êtres."

Soupirant devant cette naïveté, je reprenais ma tasse en la levant à mes lèvres pour en prendre une nouvelle gorgée, faisant attention à ne pas en renverser sur le côté alors que je jetais un rapide coup d’œil sur la salle qui s'était légèrement vidé entre temps. Evidemment, on nous jetait des coups d’œils curieux à force car il était toujours curieux de voir une Colombe auprès d'une personne, surtout une jolie demoiselle. Certains se demandaient si nous flirtions, d'autres si il était question d'une enquête et de victimes potentielles. Affichant une moue, je revenais à Akane que j'écoutais attentivement néanmoins, observant à nouveau ses mimiques.

"-Néanmoins, nous avons en charge la sécurité des respectables citoyens de notre Ville, Mademoiselle et j'insiste pour que vous veniez faire une déposition dans nos locaux pour que nous lancions une enquête. La CCG sait comment s'y prendre, pour ce genre de cas et je vous assure que nous aurons les réponses que nous cherchons et nous vous ferons part de celle vous concernant, une fois la décharge d'enquête signer de votre part."

Cette fois, je replaçais mon invitation de façon à ce qu'elle ne puisse l'éviter. Une fois était compréhensible mais une deuxième fois...Si tel était le cas alors cette fille avait un lien plus fort avec la Ghoul, amitié, sympathie ou peut-être cachait-elle vraiment quelque chose de plus grave derrière son jolie visage. Portait-elle un masque ? Je n'en doutais pas un seul instant.




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Dim 31 Juil - 20:50
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu fixais l'inspecteur tout en l'écoutant, un étrange pré-sentiment s'emparant de toi ... Non pas la peur mais plutôt comme si il y avait quelque chose de mauvais dans les parages, et ça ne venait pas de cet inspecteur.  Ca venait d'autre part  mais tu savais pas dire d'où... Mai ce type, pour en revenir à la conversation, ne devait pas être un sauveur ou autre, loin de là sinon pourquoi chercher à faire la paix avec toi ? Il s'était certainement passé autre chose.

-Pardonnez moi mais je ne suis pas dans la tête de cette goule inspecteur.

Evidemment, tu savais parfaitement ce que c'était de se mettre face à une goule vu que tu en es une... Et tu pouvais même comprendre certains humains.  Comme il le disait, ton choix était justifié et tu le pensais toi-même... Tu doutais fortement que cet homme goule allait se laisser faire par le CCG et donc, qu'il y aurait beaucoup de chance qu'ils le tuent sur le coup. Pour une fois que quelqu'un semblait avoir des réponses... En faite, tu commençais à hésiter : valait-il mieux directement s'en débarrasser ou  le garder en vie et l'enfermer.  Et même en admettant que ce soit la deuxième option qui gagne, hors de question que tu approche le centre de détention des goules.

Tu regardas ton partenaire droit dans les yeux, ignorant les réaction des gens autour qui semblaient aussi bien croire à un rendez-vous qu'à l'interrogatoire d'une victime. Tu aurais largement préféré la deuxième option dans le sens où tu ne veux plus être la victime de qui que ce soit... que ce soit de ce jeune homme qui a  du charme, admets -le, ou  d'un autre ou encore d'autres goules. Tu finis par faire te pencher vers l'arrière, en regardant le ciel d'un air songeur.

-Je vous en prie, appelez moi Akane. Vous savez , je ne suis pas naïve monsieur l'inspecteur.   Le truc c'est que je préfères risquer de mourir en faisant tout ce que je peux ou en sachant quelque chose que de mourir de vieillesse ou d'un accident comme une lâche qui s'est reposée sur les autres et qui n'a jamais rien su. J'appel ça autre chose que de la naïveté ; je sais parfaitement à quoi je m'attaque.

Le soleil était quasis déjà couché, tu l'avais à peine remarqué alors que tu regardais pourtant en haut... Certainement la conversation qui t'occupe un peu trop l'esprit. Tu ne manquais pas d'écouter l'inspecteur que tu devinais septique. Tu avais presque envie de jeter les cartes pour le féliciter de chemin qu'il avait fait ; c'était certainement le premier agent du CCG qui te perturbais autant et qui semblait  comprendre que tu cachais quelque chose. C'est une première et l'air de rien, ça développait en toi une certaine estime pour lui. Tu comprenais parfaitement qu'il cherchait à t'attirer au CCG et pas uniquement pour une prétendue aide mais plutôt pour  vérifier qui tu es vraiment. Il parait qu'il y a des détecteurs réagissant au RC et donc , pouvant avertir tout le monde si une goule se manifestait dans l'enceinte du CCG.  

Tu te remis alors de façon normale, finissant ta tasse de café tout en la déposant... Quelque chose s'amplifiait en toi.

-D'accord... Je...
Mais pas moyen de finir ta phrase ; un cri perçant retentit dans toute la place devenue quasis vide. Un cri strident sortant de nul part qui et fit levée d'un bon !
-Qu'est ce que ?!

Soudain, le corps d'une femme tomba sur le sol, de nul part.. Il était à moitié dévoré  et tu l'observais avec effroi ... Pourtant, ça ne te choquait pas vu que tu étais habituée à ça et pourtant, ton visage jouait le jeux, lui.  Un homme sortit soudain de nul part, couvert de sang et sans réfléchir, tu t'es précipité vers lui afin de voir comment il allait.

-Des goules  ! Il y a un groupe de goule plus loin qui nous ont attaqué ! Il se mit alors à fixer l'inspecteur qui était avec toi -Je vous en prie, faites quelque chose face à ces monstres.

Tu te mis à genoux près de l'homme,  tentant de le calmer avec tes mains chaudes dans son dos ainsi que des parole prononcées d'une voix douce. Une ombre apparut alors, celle d'une des goules en question, et elle s'est dirigée dans une ruelle plus loin, visiblement pas dans le but de sympathiser.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 13 Aoû - 12:06

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi



"-Je vous en prie, appelez moi Akane. Vous savez , je ne suis pas naïve monsieur l'inspecteur.   Le truc c'est que je préfères risquer de mourir en faisant tout ce que je peux ou en sachant quelque chose que de mourir de vieillesse ou d'un accident comme une lâche qui s'est reposée sur les autres et qui n'a jamais rien su. J'appel ça autre chose que de la naïveté ; je sais parfaitement à quoi je m'attaque."

Fronçant doucement mes sourcils vers elle, ne pouvant trouver cette façon de penser logique à mes yeux, je trouvais qu'il était véritablement idiot de faire tout cela, par fierté, si on était faible. Pourtant, sa voix ne tremblait pas, sa posture ne montrait aucun signe de doute ou de peur. Peut-être était-elle plus forte que je pouvais le penser ? Elle avait un caractère solide, je n'en doutais pas un seul instant après ces quelques échanges mais je ne parvenais pas à cesser de croire qu'elle cachait quelque chose, qu'il manquait une pièce et cela m'agaçait.
Allant prendre ma tasse en main en continuant de tendre l'oreille aux paroles d'Akane, mon regard fut attiré par la silhouette d'un corps chutant sur la place en contre-bas ainsi que les premiers hurlements qui naissaient sans cesse de ce genre de spectacle. Ma main se déposa sur ma valise finalement alors que je me relevais en quittant l'établissement d'un pas de course, mon manteau fouettant l'air derrière moi tandis que je replaçais mes lunettes sans n'avoir dit un mot depuis l'accident. Le CCG devait agir directement pour éviter un mouvement de panique et ne pas laisser fuir les criminelles, surtout si il s'agissait d'une Ghoul.
Arrivant sur la scène de crime, je m'accroupissais en retournant le corps vers ma direction pour observer d'un regard sans émotion, chacun des indices que le corps pouvait m'apporter. Plusieurs morsures différentes étaient visibles, était-ce l'oeuvre d'une ou de plusieurs Ghouls ? Je songeais à la deuxième option. La femme avait été dévoré sommairement avant d'être balancer en plein lieu publique, près d'un endroit où les membres du CCG profitaient de la fin de journée. Semble t-il qu'un groupe de Ghoul ou une seule, désirait s'en prendre à l'un de nous. Un Homme arrivait, recouvert de sang en affichant un air paniqué tandis que je me relevais en retournant le corps, mes collègues s'en chargeraient bien assez rapidement.

"-Des goules  ! Il y a un groupe de goule plus loin qui nous ont attaqué !" Il se mit alors à me fixer "Je vous en prie, faites quelque chose face à ces monstres. "

Posant mes yeux sur la jeune Akane qui se chargeait déjà du civil sous le choc, je soupirais longuement en passant une main dans mes cheveux en les mettant en pagaille d'un air ennuyé. Je n'avais pas du tout envie de me lancer dans une enquête ou une chasse, j'avais assez couru pour venir ici. D'un côté, si je n'y allais pas, mes Supérieurs allaient me frapper sur les doigts encore une fois. J'avais également un devoir depuis que je servais le CCG, si je m'y dérobais alors rien ne pouvait empêcher d'autres de le faire hors l'ordre devait être maintenu.

"-Occupez vous de lui, Akane, le temps que des renforts n'arrivent."

Inclinant la tête vers elle, je levais ma valise en l'ouvrant d'un geste mécanique en tirant mon Quinque, dont la forme semblait être de simples pistolets sombres qui s'enroulaient légèrement autour de mes mains gantés, Akatskuki. Observant la silhouette qui bondissait au-dessus de nous vers une ruelle, j'affichais une moue devant son plan si simple à deviner. Me préparant en calculant toutes les possibilités d'assauts, j'avançais dans une course légère vers la ruelle en me concentrant et m'enfonçant dans ses ténèbres. J'entendais les sauts de ma cible ainsi que des ricanements ici et là pourtant je ne m'énervais en rien, cela ne m'affectait pas et je gardais un esprit lucide et froid.
Soudainement, sortant d'une fenêtre condamnée à ma droite, une Ghoul jaillit en rugissant, un kagune en forme de marteau à son bras droit, pour me prendre de revers. A vif, j'avais tendu mon quinque droit vers elle en bondissant en arrière avant d'appuyer sur la gâchette. Une explosion résonna dans la ruelle lorsque la balle explosif de mon quinque droit percuta la ghoul en déployant un nuage de fumée et de débris dans la rue. Ni une, ni deux, une ombre glissa derrière moi en poussant un cris de victoire tandis que diverses branches semblables à des pattes d'araignées glissèrent dans mon dos pour me transpercer.
Mettant en action mes talents de gymnastes, je bondissais dans les airs en grognant sous l'effort dans un salto arrière en visant la Rinkaku qui m'avait pris par derrière, premièrement j'en terminais avec son kagune à trois branches qui me gèneraient en tirant avec la droite, une deuxième explosion résonnant dans la ruelle en me repoussant en arrière avec son souffle. Deuxièmement, je tirais avec ma deuxième arme une balle transperçant vers le crâne de mon assaillant, me repérant au son et à son emplacement précédent. Retombant sur le sol de la rue, je soufflais sous l'effort que cela m'avait demandé, deux de moins.

"-Tenace, la Colombe !"

Je glissais un regard en arrière mais le temps me manqua pour éviter l'impacte d'un poing d'une force surhumaine qui m'envoya frapper contre le mur gauche de la ruelle, me coupant le souffle et me provocant une douleur ardente dans le dos et la cage thoracique. Mes lunettes glissèrent sur mon nez, abimée sous l'impacte mais je pouvais observer mon premiers adversaire dont le kagune se reconstituait après l'avoir protéger de l'explosion. Jurant, je savais pertinemment que j'aurais du mal avec cette Ukaku dont le corps devait atteindre les deux mètres facilement, d'une peau bronzée et aux cheveux sombres. Il ne devait pas être Japonnais, me disais-je simplement alors que je tentais de me relever en grognant.
Ni une, ni deux, mon adversaire revînt à la charge pour en finir avec moi en levant son kagune vers mon corps pour l'écraser sommairement contre les pavés. J'entendais quelque chose s'approchait de la place d'où je venais en priant pour des renforts du CCG alors que d'autres silhouettes masqués s'approchaient. Le marteau néanmoins fut rapide et écrasa tout ce qui se trouvait sous lui dans une explosion de pierre. Sauf moi.
Glissant juste avant l'impacte entre les jambes de mon assaillant, visant de mon pistolet droit entre ses cuisses, j'appuyais sur la gâchette en fermant les yeux sous l'impacte qui allait suivre. L'explosion qui en résulta me fit rouler sur le sol avec violence, perdant mes lunettes au passage qui se brisèrent finalement, je percutais le mur en gémissant. Du sang coulaient de mes nombreuses entailles, la sueur se mêlant à mon fluide vitale et me piquant les plaies, comme les yeux.




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Sam 13 Aoû - 20:53
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Ces goules faisaient à coup-sûr en sorte de se faire remarquer vu leur manque de discrétion ; que cherchaient-elles ?  En tout cas, difficile à dire si ces goules tombaient bien ou non… même si ça arrangeait vos affaires d’une certaine manière. Enfin « vos »… ça ne semblait pas tellement être le cas du jeune homme qui était avec toi vu qu’il ne semblait même pas avoir la motivation s’accomplir son rôle d'inspecteur sur le coup. Il semblait complètement blasé à l’idée d’intervenir mais finit toutefois par prendre les choses en mains, te confiant l’homme jusqu’à l’arrivée des renforts comme il le disait.

Quelque chose ne tournait pas rond, surtout quand on remarquait à quel point cette pagaille avait été provoquée. Mais pour le moment, tu ne bougeais pas, te contentant de regarder l’agent s’éloigner de la foule pour suivre les goules dans des lieux plus éloignés.  Les gens se plaçaient autour de vous, certains se concentrant sur l’homme souffrant et d’autres sur la victime. Certains yeux tournaient à la vue de ce spectacle mais chacun fut déconcentré à l’arrivée de l’ambulance, récemment appelée par un homme qui t’avait  rejoint pour calmer le petit humain choqué par ce qui lui était arrivé.

Certaines personnes voulaient discuter, savoir ce qui s’était passé. Mais toi, tu te demandais plutôt ce qu’il se passait là plus loin et comment s’en sortait l’inspecteur… Soit ces goules étaient assez fortes mais peu, soit elles étaient plus faibles mais plus nombreuses. A moins d’être suicidaires, tes congénères les  plus faibles ne prendraient pas le risque de faire une telle scène sur une grande place en étant au nombre de deux ou trois. Tu finis par réussir à te frayer un chemin dans la foule, parvenant à t’éclipser sans que personne ne le remarque. Et puis, on tentait forcément de faire un peu évacuer la place donc ton départ ne choquait personne ; tu ne pouvais rien faire de plus pour cet humain qui t’avait déjà remercié pour ta présence sur le moment-même.  

Une fois que tu fus arrivée dans une petite rue, tu en profitas pour  aller sur les hauts toits grâce à ton agilité… La nuit et la hauteur te camouflaient tandis que tu enfilais  quelque chose de plus approprié, dont ton masque et ta cape dont la capuche couvrait d’autant plus. Tu les avais toujours sur toi mais personne ne les remarquait jamais ; un large avantage !
Suivant ton instinct mais surtout les sons et l’odeur, tu finis par retrouver l’inspecteur venait de prendre de court une goule ennemie. Seul hic, comme tu l’avais pensé, d’autres goules arrivaient pour en finir avec lui, lui qui semblait maintenant être en mauvaise posture. Il était dans un sale état.

Tu pouvais le laisser seul, ça ferait cette plaie en moins. Mais tu restais là à observer les adversaires qui se préparaient à  lui foncer dessus, profitant de son moment de faiblesse. Tu fronças soudainement les yeux,  remarquant que l’un d’eux ressemblait terriblement à une description récente qu’on t’avait faite… Ces goules n’étaient pas seulement des ennemis pour l’inspecteur ; elles étaient aussi des ennemies pour toi et avait causé pas mal de soucis à l’un de tes amis de l’organisation et pas par pur hasard.  

Profitant d’un bref instant pour prendre ton souffle, tu activas ton kagune avant de sauter dans le vide et envoyer des projectiles sur les ennemis. Ils devaient être quatre, ce qui n’était pas beaucoup en soit mais pas non plus  hyper simple. Tu pouvais être très rapide, agile, imprévisible et rusée, tu avais une endurance limitée…

En à peine quelques secondes, tu étais arrivée au sol  en position de défense, prête à esquiver toutes attaques pouvant être lancée contre toi. L’une des goules, avec un kagune bikaku, tenta alors de te faire valser plus loin avec un coup puissant mais tu parvins à l’éviter, profitant de l’ouverture qui t’était offerte tout  le faire tourner rapidement avant de la balancer plus loin et relancer une nouvelle volée de cristaux sur tes adversaires.  

Tu étais là, méfiante et dégageant une très mauvaise aura… meurtrière, sadique, cruelle. Tu n’étais plus du tout la même. Et dans une voie méconnaissable grâce à ton masque, tu finis par interpeler l’inspecteur.

-Vous pensez vous en remettre ?   Si non, vous feriez mieux de vous en aller rapidement.

Toi qui étais placée  juste entre l’agent et les goules, comme pour créer une protection, tu finis par  « disparaitre » avec une vitesse digne d’une goule ukaku, te ramenant derrière l’un de tes adversaire pour  lui trancher la tête d’un coup sec, sans pitié...Dans la foulée, tu en avais même profité pour   lancer des cristaux dans le dos de son ami,  une femme vu le cri qu’elle venait de pousser… Encore un en état et un autre qui tentait encore de se relever un peu plus loin.
Encore ses deux-là, puis tu partirais.  


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 13 Aoû - 21:47

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi




Tandis que d'autres ghouls approchaient vers moi, je plaçais convenablement mes armes sous mon manteau en préparant une contre-attaque surprise une nouvelle fois lorsqu'une silhouette vînt renverser la situation sous les claquement d'une cape et des cristaux RC. Fronçant mes sourcils devant l'image floue que je pouvais apercevoir sans mes lunettes, la situation m'avait surpris car je ne m'attendais nullement à être en plein règlement de compte entre deux bandes rivales. Qu'importe en soit.

"-Vous pensez vous en remettre ? Si non, vous feriez mieux de vous en aller rapidement. "

Haussant un sourcil devant la question de la Ghoul, je comprenais rapidement qu'elle désirait m'avoir en allié, qu'en adversaire hors je n'en avais pas l'attention tandis que je plaçais mon quinque vers elle pour décocher un tir dans son dos pour en finir. Cependant, elle était vive, bondissant en un instant derrière d'autres adversaires. Soufflant quelques instants, je me relevais en glissant une arme à ma ceinture, ouvrant une boite de sous mon manteau, en sortant une nouvelle paire de lunette que je plaçais sur mon nez. Toujours en avoir de rechange.

"-Je m'en remettrais, je couvre vos arrières."

Ne mentant point, une balle explosive repoussa un assaillant dans le dos de mon alliée de circonstance qui avait déployé un kagune en forme de faux, une Bikaku, qui manqua de trancher dans le dos de mon soutient. Roulant en arrière en gémissant, je ne perdais guère de temps en dégainant mon deuxième pistolet lui tirant une balle entre les yeux sans hésitation avant de bondir sur le côté en évitant une frappe. La blindée ne semblait pas vouloir me laisser en paix, relevant son kagune une nouvelle fois alors que je bondissais sur une poubelle en sautant en l'air, tournoyant au-dessus de la Ghoul en tirant des deux armes dans ses épaules, celle-ci s'écroulant en gémissant. Je désirais en garder un vivant.
Tandis que je luttais avec mon adversaire, la Ghoul masquée me venant en aide combattait également contre les siens avec agilité et vélocité mais je pouvais clairement voir qu'elle perdait en vitesse. Les ailées n'avaient guère d'endurance, cela me faciliterait le tire tandis que je venais assommer mon adversaire d'un sec coup dans le nuque. Observant celle-ci en finir avec son combat en protégeant mon otage si elle cherchait à le tuer pour son silence. Lorsqu'elle s'apprêta soudainement à bondir pour quitter la ruelle, je braquais mes pistolets sur elle en posant mes yeux sur son masque.

"-Ne bouge plus, Ghoul. Je n'hésiterais pas un seul instant à t'abattre si c'était le cas, j'ai des questions pour toi."

Ayant observé la ruelle depuis le début de l'affrontement, j'avais déjà songé à plusieurs plans pour l'empêcher de fuir ou l'abattre. Même si je ne pouvais prédire tout les événements à venir, mon esprit travaillait déjà à un plan.





(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Sam 13 Aoû - 23:35
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi


Tu n’attendais rien de cet agent… Tu n’avais qu’une chose en tête et c’était tuer ces goules risquaient très fortement d’aller contre toi et tes coéquipiers alors forcément, tu n’allais pas les laisser s’en tirer ainsi. Durant un moment, tu avais senti  la quinque du jeune inspecteur dans ton dos, raison de plus pour laquelle tu avais attaqué tes adversaires à ce moment précis. D’ailleurs, derrière ton masque, tu avais souris. Oui, un sourire méprisant.

Finalement, vous avez tout de même finit par faire un bref travail d’équipe afin d’en finir avec ces goules et même si l’esprit n’était pas là, l’envie d’en finir rapidement était bien présent. Le combat terminé, tu ne manquas pas de fixer l’homme à lunette qui semblait quasis protéger la dernière goule, comme par peur que tu le tues. C’était surement ce que tu aurais faits.

Comme prévu, tu voulu t’en aller tout aussi tôt, t’apprêtant à sauter sur le toit mais la voix de ton « partenaire » de combat te stoppa, surtout la sensation de ses pistolets qui te visaient. Tu poussas un soupir ; tu n’avais pas peur et ça se voyait à ta façon de te tourner vers lui tout en fixant, chose qu’on devinait malgré ton masque. Un instant de silence régna dans la ruelle avant que tu ne commences à rire, pas forcément un rire gentil …C’était ton sourire méprisant qui s’était transformé en rire.  

-Baisse tes pistolets, inspecteur. Parce que là, tu ne fais que prouver à quel point le trois-quart  des inspecteurs sont méprisants.

Tu t’avanças de trois pas, sans quitter celui en en face de toi des yeux. C’est dans de tels moments qu’on a la preuve que les humains ne valent pas mieux que les goules.  

-Comme c’est cliché tout de même, mais si vrai. Vous rejeté toutes les fautes sur les goules, même celles qui viennent vous aider quand vous êtes dans une très mauvaise passe !

Alors c’était comme ça ? Il comptait vraiment t’abattre alors que tu aurais pu le laisser mourir seul et lentement… Voilà le problème  avec eux ; c’est toujours « on fait ce qu’on dit sans réfléchir aux exceptions ».   On remet toutes les fautes sur les goules et tu en étais bien souvent témoins quand tu regardais les infos ; « un mort durant la nuit. Il semblerait que ce soit une goule », « disparition d’une jeune fille ce mercredi, c’est une goule », « massacre d’une famille, c’est une goule ». Toujours et toujours vous, quoique vous fassiez … Aider, vous fondre dans la massa en vivant comme des humains, manger tous les  mois si vous tenez jusque-là  et en plus, pour manger de la chair pas fraiche sur un cadavre pour éviter de tuer un humain, attaquer un criminel pour mieux sauver la vie d’un ou d’une innocente… Qu’importe vos actes ; vous êtes des monstres sans état d’âmes à leur yeux !  Tu avais envie de lui cracher à la figure. Certes il n’y avait pas que des goules bien et pas que de mauvais humains mais c’est le fait que vous êtes toujours catégorisé qui a tendance à gâcher la vie. Ce n’est pas la première fois que tu es toi-même victime de l’hypocrisie humaine… Même quand aucun indice sur une scène de crime ne montre qu’il s’agit d’une goule, on ne cherche pas plus loin et on les accuse quand même, parce que  ça arrange les humains.

Sans broncher, tu finis par reprendre un air parfaitement sérieux tout en allant t’assoir sur une  caisse en bois qui trainer par-là, croisant les jambes. Enfin, tu t’étais décidée de réagir à ce qu’avait dit l’inspecteur, gardant un air parfaitement calme.

- Quelles sont vos questions ?

Il est vrai que tu étais différente de celle que tu étais durant le début de la soirée. C’était presque étrange pour ceux qui te connaissaient de te voir changer ainsi de personnalité pourtant, au fond, c’était toujours toi.  Mais les circonstances t’obligeaient à montrer un côté plus sombre de toi-même, et non pas une facette joyeuse.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Aoû - 0:56

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi




Restant stoïque devant les remarques de ma cible, je ne pouvais la quitter des yeux un seul instant en cherchant le moindre mouvement agressif de sa part pour tirer. Elle semblait puissante, pour l'heure j'étais seul et je ne désirais guère risquer ma vie sur une faute inattention. Néanmoins, ses remarques me touchèrent, nullement sur ma corde sensible mais le fait que j'entendais les mêmes remarques deux fois en une simple journée. Affichant une moue, je ne quittais pas ma visée lors de ses déplacements jusqu'à ce qu'elle décide finalement d'écouter mes questions, à mon soulagement. Glissant une de mes quinques, celle aux balles explosives, à ma ceinture, je glissais ma main en tirant quelque chose d'une poche, une sucette que je déballais avec les dents pour venir la mettre entre mes dents.

"-Je ne suis guère sentimental, ni naïf. Je suis presque certain que ton intervention n'était en rien pour ma propre survie mais pour un intérêt personnel. J'aimerais savoir qui sont ces Ghouls et ce qu'elles désirent, peux-tu me le dire ?"

La sucette remuant entre mes lèvres, j'affichais un air calme, pas le calme serein mais celui d'une personne qui calculait les options se présentant à lui et assuré. Ne craignant rien en comptant sur mon intelligence, plus que mes muscles d'ailleurs, je ne cherchais qu'à résoudre l'énigme qui s'était présentée à moi. Pourtant, une question qui n'avait guère de rapport avec l'affaire me taraudait et je ne pouvais la retenir, lui posant d'une voix sans sentiment :

"-Penses-tu réellement que le monde est injuste, qu'il est mal conçu et que les tiens sont chassés injustement ?"

Mon regard ne la quittait en rien tandis que nous étions seul dans la ruelle pour l'heure même si je me doutais que les explosions de mon quinque attirerait prochainement des renforts. Peut-être pourrais-je la retenir suffisamment longtemps pour que nous l'attrapions finalement, ainsi je pourrais demander à l'avoir pour moi en vue des événements, le QG ne devrait pas me refuser cela. Peut-être pourrait-elle apporter des informations utiles et son kagune semblait pouvoir faire un magnifique quinque également.




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Dim 14 Aoû - 1:37
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Aucun de vous ne s’attendait à une réaction de la part de l’autre.  Au fond, ce que tu disais, plusieurs tenaient le même discours  et là-dessus, personne ne pourrait le nier sauf un sourd et aveugle. Tu observais  ton interlocuteur, impassible face à ce qu’il disait ; évidemment, tu avais remarqué son intelligence et c’était certainement ce que tu admirais le plus chez lui. Pas ce qu’il tente de faire et ce que tu sens qu’il veut faire… Ses intentions étaient loin d’être bonnes  et le tiennes n’allaient pas tarder à devenir tout aussi mauvaises, laissant la petite sympathie que tu avais pour lui quelque temps auparavant s’envoler.

-Clairement, j’ignore quelles sont leurs réelles intentions mais je sais juste qu’elles formaient une jolie petite bande. Mais à part ça, je n’ai aucune idée de ce qu’elles pouvaient avoir en tête…

Tu remuais un peu les jambes, déjà lassée à cette idée. Tout était calme, on entendrait une mouche volée… C’était presque pesant mais déjà mieux que de devoir subir encore ce genre d’interrogatoire, à croire qu’il n’avait que ces histoires en tête et qu’il ne s’amusait jamais, passant ses journées enfermées à  tout analyser. Mais sa question suivante te surpris un peu, même si tu ne laissais rien paraitre extérieurement.

-Je pense que personne n’est blanc ou noir… et que  le terme de « injustement » ne peut pas être associé à une race en particulier. Il y autant de bons humains que de bonnes goules et autant de mauvais humains que de mauvaises goules. Il faut juste savoir faire la différence en voyant les faits par nous-même et non pas en agissant selon les concepts qu’on nous apprend sur l’autre…

Qu’importe ce qu’il pouvait en penser et la façon dont ça pouvait être interprété ; c’était ce que tu pensais et là-dessus, que tu sois l’humaine ou la goule, tu exprimais ce même avis. Tu savais voir plus loin que le bout de ton nez, malgré l’air innocent que tu peux posséder.
Cet inspecteur, il t’intriguait fortement... Il avait, tout comme toi, cet air fragile et trop bon derrière lequel pouvait se trouver une certaine  cruauté bien cachée lorsque la situation le demandait. Allait-il être si profiteur et sans personnalité distincte des autres inspecteurs, agissant comme eux souhaitent qu’ils le fassent, comme ils lui ont appris ? Si ça devait être le cas, il perdrait toujours facilement toute estime qu’une personne pourrait lui porter si elle était une goule ou un humain ami des goules. Allait-il voir plus loin que ça et être  juste pour ce coup-ci ?  

Il te suffisait de le regarder pour comprendre qu’il cherchait à gagner du temps voir même à se servir de ce qui t’appartenait. Cet abus te donnait juste envie de vomir. Tu  grattas le mur à ta droite avec le bout de tes doigts, passant si fortement que tu en saignais mais tu continuais quand même…


-Dites –moi, n’avez-vous que du mépris pour toutes les goules quelles qu’elles soient ? Je veux dire… Même si elle ne vous fait aucun mal, vous la tueriez sans hésitation … comme le ferait un vulgaire objet qui n’a qu’en tête les idées du CCG ?  comme une marionnette …  


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 17 Aoû - 12:41

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi



"-Dites –moi, n’avez-vous que du mépris pour toutes les goules quelles qu’elles soient ? Je veux dire… Même si elle ne vous fait aucun mal, vous la tueriez sans hésitation … comme le ferait un vulgaire objet qui n’a qu’en tête les idées du CCG ? comme une marionnette … "

Haussant un sourcil devant sa question qui était pour le moins étrange, surtout ses dernières mots, mes sourcils se foncèrent finalement. Que devais-je répondre à une telle question ? Je n'avais aucun mépris envers les Ghouls malgré la perte de mes parents, cela ne me faisait plus une once de peine depuis mon enfance. A vrai dire, je n'avais aucun avis personnel sur le sujet pourtant je ne pouvais nier mes pulsions meurtrières. Oui, j'avais un désir de tuer et le CCG m'offrait un moyen d'y laisser libre cours, sans perdre ma liberté. Craquant légèrement la sucette entre mes dents, j'abaissais mon pistolet en affichant une moue vers la Ghoul.

"-En soit, j'ai le choix entre être un pion ou un traître ?"

Le CCG ne pardonnait pas la trahison de ses Colombes, surtout envers les Ghouls qui pouvaient en profiter. Elle parlait d'une forme de confiance mais pouvions-nous l'être avec des personnes restant masqué ? Oui, j'étais un pion mais le CCG servait également mes intérêts, c'était plus une alliance de circonstance. Le monde fonctionnait ainsi depuis des siècles, pourquoi cela devait-il changer ?

"-Je n'ai aucun mépris envers les tiens, pour te répondre, pas plus qu'envers les miens. Néanmoins, nous avons des ordres et c'est ma façon de vivre. Pourrais-je en épargner une ? Il faudrait une bonne raison."

Mon visage restait sérieux, ne mentant point, je disais clairement ma façon de penser vis à vis des Ghouls et de mon comportement envers celle-ci. Après, il est vrai que je n'avais encore jamais discuté ainsi avec une Ghoul sur de telles idées étranges et surprenantes. Tokyo était en proie à une véritable guerre des ombres, les Ghouls gagnaient du terrain et le CCG devait mobiliser de plus en plus d'effectifs et d'armements. Nous étions seul, l'un face à l'autre dans cette ruelle tandis que je lançais un rapide regard au-dessus de mon épaule avant de revenir sur la femme. Les renforts tardaient...




(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Mer 17 Aoû - 14:00
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu ne loupais pas un seul geste de la part de l’inspecteur, ne le lâchant pas du regard. Ca aurait presque été pesant si on pouvait voir ton regard un peu dur  dont tu ne te rendais même pas compte toi-même. Un pion ou un traitre … Etre maitre de soi-même te serais tout aussi précieux. Ce ne serait pas le premier agent qui ne fait pas son boulot. Bien évidemment, tu ne passeras pas ton temps à tenter de savoir durant 20ans ce qu’il en est de lui…  

Tu restais encore assise, à l’écouter tout  observant le ciel  bien que tu restais concentrée sur ses moindres faits et gestes.  Oui, les ordres. Tu soupiras tout en pensant au fardeau que certains entrainaient… Toi, tu agissais pour la cause qui te semblait la plus juste, pour chacun. Mais tu évitais au mieux les pertes inutile,  même si tu étais dans le groupe le moins sympathique qui soit au niveau de ses agissements. Ou du moins, ça dépend pour qui.

Ces derniers temps, chacun ressentait la pression qui ne faisait qu’augmenter ; Aogiri avait gagné du terrain, des goules solitaires imposaient parfois leur lois pendant que d’autres  tentent de se fondre dans la masse   et le CCG devait faire en sorte de gérer tout ça. Ton visage finit par s’adoucir ; non, tu ne compatissais pas mais tu étais juste ouverte d’esprit. Tu sais reconnaitre et admettre les faits, sans plus.  


-Je vois … Vous êtes vraiment spécial et fixe dans vos idées, inspecteur Mikami Ishi  

Tu poussas un petit soupire tout en te redressant. La nuit était bien là depuis un bon moment déjà et la ruelle était sombre, à peine éclairée par une faible lumière. Doucement, tu levas ta main pour atteindre ton visage, plus précisément ton masque et contre toute attente, tu le retiras sans dire un mot. Puis, toujours camouflée sous ta capuche, tu te contentas de parler d’une voix calme.  Tu ne voulais pas qu’il croit que tu faisais ça en espérant qu’il t’épargne. Tu le faisais juste.

-N’allez pas vous imaginer que j’ai un but précis en agissant de la sorte.

Ta voix était maintenant reconnaissable, bien que moins enjouée ou perturbée que durant l’après-midi. Dans un mouvement ni vif ni lent, c’est ta capuche qui descendit de ta tête pour laisser apparaitre tes longs cheveux roux et ton petit visage angélique. Maintenant, il n’y avait plus que l’inspecteur et  toi, une goule déjà connue de ce dernier… Tu ne lâchas pas l’agent du regard, examinant toute réaction de sa part.

-Je suis cruelle et sociopathe, pas vrai ? dis-tu sur un ton sarcastique, récupérant un petit sourire en coin déjà connu de tout à l’heure, alors que tu te  mélangeais comme si de rien n’était parmi les humains.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 17 Aoû - 17:26

 

Strange People...

Soremy Akane & Mikami Ishi




"-Je vois … Vous êtes vraiment spécial et fixe dans vos idées, inspecteur Mikami Ishi."

Ma main serra doucement la garde de ma quinque prêt à tirer lorsqu'elle se releva, remuant doucement pour ma part en n'aimant guère savoir qu'une Ghoul connaissait ainsi mon nom et prénom en me voyant dans une ruelle. Oh...Je savais que je ne devais point être un inconnu pour les siens mais à ce point...Non, quelque chose ne collait pas. Plusieurs options étaient possibles mais pour l'heure, je restais sur mes gardes en préférant ma survie que la réflexion.
Mes yeux s’écarquillèrent doucement lorsqu'elle retira le masque de son visage, malgré la nuit, je pouvais reconnaître les traits sous la capuche ainsi que la voix de cette demoiselle que j'avais rencontré plus tôt. Sa capuche chuta également, dévoilant ses cheveux d'un roux magnifique et son visage des plus mignons. Ce n'était pas la meilleure description pour moi, à donner à une Ghoul. Reprenant un air stoïque devant cette révélation, je commençais en comprendre la situation générale, finalement, cela ne me surprenait moins qu'elle ne devait le penser. La question étant, que faire ?

"-Pourquoi me montres-tu ton visage, Akane ?"

Claquant ma langue devant l'ennuie qu'elle venait de me causer, je ne savais plus quoi faire. Je ne ressentais pas l'envie de l'abattre, plus à présent, ni avant pourtant elle était une Ghoul. Devais-je me fier à ses traits agréables ou au fait que son estomac était conçu pour dévorer mes chairs ? Mentait-elle ? Cherchait-elle à me manipuler ou était-elle sincère ? Fronçant les sourcils vers elle, ces nouvelles questions ne me plaisaient pas, n'ayant l'habitude du doute.

"-A quoi penses-tu donc, Akane ? Essayes-tu de me manipuler pour que je trahisse le CCG ? Ou espères-tu véritablement que je t'épargne pour un échange dans un Café ?"

Penchant mon visage sur le côté, je replaçais d'une main mes lunettes correctement en ne la quittant pas des yeux, le vent soufflant dans la ruelle balaya nos cheveux lentement comme une caresse tandis que j'étais couvert de poussières, mes égratignures saignant toujours ce qui ne me rassurait pas d'un côté mais quel odeur pouvais-je avoir ? Sucré, sûrement. Soudainement, ma radio grésilla en émettant dans mon oreillette une demande des miens :"Inspecteur Première Classe, où êtes-vous ? Inspecteur Mikami ?" Mes yeux sombres glissèrent doucement vers mon oreille droite où celui-ci se situait avant de venir à nouveau sur la Ghoul. Je devais faire un choix dès à présent. Ma main se déposant lentement sur ma propre radio à la ceinture, enfonçant le bouton je répondis aux renforts.

"-Situation sous contrôle, retour au QG. Plusieurs Ghouls ont fuit vers le Disctrict 2.
-Reçu, on s'y rend."

Restant stoïque devant ce choix qui n'avait rien de logique aux premiers abords, je restais calme en cachant mes pensées ne voulant offrir ni espoir, ni révélation à Akane. Je ne pouvais encore me faire un avis sur elle mais dans le pire des cas, elle pourrait m'être utile à sa façon. Oui, c'était un choix lucide finalement, elle pourrait me mener à d'autres Ghouls, me révéler des informations cruciales puis l'heure venue, elle pourrait joindre mon armurerie. Pourtant, je ne pouvais nier y chercher autre chose, peut-être un semblant de compagnie ? En tout cas, pour l'heure, mon esprit était incertain sur le choix à faire à son sujet tandis que mes yeux ne la quittaient plus. Remuant mes lèvres doucement en restant pourtant sur mes gardes, je terminais en lui rappelant...:

"-Quand aux idées fixes, tu ne sembles pas mieux que moi sur ce point."






(c)LOKIA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 19
Mer 17 Aoû - 21:54
Strange people but ...
Soremy Akane & Mikami Ishi

Tu ne fus pas étonnée de voir l’inspecteur sur ses gardes dans un premier temps. Vu qu’il ne savait pas encore quel visage se cachait derrière ce masque, il y avait de quoi de poser des questions quand une goule prononçait ainsi son nom.  Tu ne manquas pas d’apercevoir les yeux écarquillés de  ce dernier quand tu t’es dévoilée. Surpris ou non, il avait certainement des doutes depuis tout à l’heure sans pour autant être sûr.

Tu haussas les épaules en guise de réponse à sa question ; tu l’avais juste fait, sans savoir pourquoi. Tu n’attendais rien de  ce geste à vrai dire, absolument rien. Si toi tu te vidais la tête, celui en face de toi semblait hésitant comme s’il se posait un tas de question, ce qui s’explique. Tu pouvais aussi bien le ressentir que l’entendre, lorsqu’il t’avait demandé pourquoi tu lui avais montré ton visage.  A quoi pensais-tu donc ? C’était une excellente question. Tu fixas le charmant jeune homme dans les yeux, prenant un air sérieux…

-Je n’en ai aucune idée. Et je n’attends en rien  que tu trahisses les tiens… Tu ne le feras pas plus que moi je ne pourrais le faire avec mes camarades.  Tu marquas une petite pause tout en affichant  une petite moue. –De nous deux, je pense être celle qui a le moins d’arrières pensées dans cette histoire…

En disant cela, tu pensais évidemment à toute éventualité sur ce qu’il pourrait attendre lui de toi… Se servir de toi, peut-être même aller jusqu’à de débarrasser de toi une fois qu’il aura ce qu’il veut… Va savoir, tu sentais qu’il n’allait pas s’arrêter là, ou du moins pas pour l’instant.  Peut-être que vous n’aviez pas été de deux groupes ennemis, peut-être auriez-vous pu devenir plus proches sans craintes. Mais à coup sûr, la situation allait vous obliger à garder un minimum vos distances et surtout, allait bloquer toute entière confiance pouvant être développée.

Tu  fronças les sourcils en remarquant les yeux de ton interlocuteur se tourner vers l’oreillette qu’il portait, mais ton visage finit de même par se radoucir un peu après qu’il ait couvert ta présence, en quelque sorte. Vous deviez tous les deux hésiter de ce que vous alliez faire de l’autres ; c’est comme être tiraillé entre son devoir et  ses pensées  elles-mêmes bouleversées.  C’était finit pour aujourd’hui. Tu finis donc par te tourner, écoutant ses dernières paroles pour ce soir.

-En effet, je ne suis pas mieux… dis-tu avant de partir et disparaitre dans la nuit.

Fin du rp



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» {fini} When people run in circles ♣ RoxXie
» On en aura jamais fini avec les emmerdes! [feat. Perséphone] ~ 18+
» [Fini]Madeleine Barbara Force || Feat: Zendaya Coleman
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: