Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Qui se ressemble s'assemble... Ou pas [PV Rin]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 20 Mai - 22:53



Qui se ressemble s’assemble… Ou pas
Feat Rin


Tuer…
Tuer.
TUER !

C’était le mot d’ordre de Nishi. Ce seul mot d’ordre qui le faisait péter les plombs par moment. Pouvait-on vraiment parler de péter les plombs ? Dans le cas du jeune homme, c’était plutôt céder la place de sa partie sensible et raisonnée à son autre lui. Un être qui aimait tuer pour manger. Cette fois il avait pourchassé un couple dans le district 7. Ils étaient de sortie… Pas très longtemps vu l’état dans lequel ils ont terminé. Cependant ça plaisait à Nishi quand il faisait ses crises de schizophrénie. Il avait deux personnalités distinctes. Sa personnalité normale, effacée, mais qui tente quand même de se faire des amis bien qu’il n’y arrive pas du tout, et sa personnalité cruelle, perverse, sadique. Il était comme ça le plus souvent quand il avait faim. Sans compter toutes les fois où il se parle tout seul.

Alors il ne se retenait pas, il se laissait aller. Seulement quand il redevenait normal… Enfin le plus normal chez lui du moins, il essayait d’oublier. Oublier qu’il était un meurtrier, oublier qu’il avait tuer des gens pour manger, oublier qu’il était une goule tout simplement. A force de se faire frapper pour une chose dont il n’était pas responsable, Nishi était persuadé que tout était de sa faute. Qu’il soit une goule, du malheur de sa famille, des gens qui l’entourent.

Pour l’heure, ce n’était pas ça sa préoccupation première. C’était de manger, manger à ne plus pouvoir avaler de chair humaine. Jusqu’à que sa faim soit repue tout simplement… Du sang plein les bras, le visage, il s’en fichait, il dévorait plus qu’il ne mangeait, l’œil fou, les mains tremblantes. Le blondinet se sentait bien, il s’en fichait des précautions à prendre, personne ne viendrait le déranger dans cette ruelle sombre. Sinon… Eh bien sinon il le tuerait, tout simplement. Laissant ce qu’il ne voulait plus, il reparti par là où il était passé, les vêtements couverts de sang de ses victimes, souriant d’un air carnassier.


"Alors… Tu vois que ça fait du bien de manger… Evidemment que j’ai raison… J’ai toujours raison sur ce point-là !"

Parlant seul, comme à son habitude, faisant ses questions et ses réponses… Comme s’il parlait à quelqu’un d’autre même s’il se répondait à lui-même. Quelle importance à ses yeux ? Pour Nishi, c’est devenu quasiment normal, d’être comme ça. Il n’y avait qu’au lycée où on lui avait dit qu’il était bizarre. A part se faire repérer, ça ne servait à rien. Alors il n’y allait plus tout simplement. Nishi sortit de sa ruelle, ayant remis son masque bicolore sur son visage, par mesure de précaution. Il fallait que l’adolescent bouge, fasse quelque chose, ne pouvant pas rester immobile. Ça lui était impossible, il tremblait tout le temps sans qu’il puisse y faire quelque chose alors il faisait avec.

Dans sa tête c’était le bazar, il n’y avait rien de cohérent, derrière son masque, on ne pouvait pas voir son visage de goule partagé entre le sentiment de haine envers lui-même, et la peur de croiser quelqu’un d’autre. Des sentiments contradictoires, incohérents, qui n’avaient rien à faire ensemble dans la tête d’un adolescent… Nishi était véritablement fatigué de tout ça, de cette lutte intérieure mais cela faisait parti de lui. Pour quelqu’un dit « normal », c’est quasiment impossible de parler à Nishi, qui tient rarement le fil d’une conversation, repartant rapidement dans ses délires. On pouvait penser qu’il se droguait pour parfois avoir l’air de planer, de parler seul, bref d’être bizarre mais il était tout simplement malade.


"De toute manière personne ne te comprend… Il n’y a que moi qui peux te comprendre ! Les autres on s’en fout, ils ne feront rien pour toi et pour moi…"

Si quelqu’un approchait de lui, nul doute que Nishi ne l’entendrait pas, trop concentré dans ce qui semblerait vu de l’extérieur à un monologue… Sans doute qu’il paniquerait… S’enfuirait ou tuerait ladite personne. Dans tous les cas, capuche rabattue, masque mit, on ne mettrait pas à nu son identité. Pas tout de suite du moins.


© Halloween


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Mai - 18:41
Qui se ressemble s'assemble...ou pas.
[PV] Rin and Nishi


Les yeux plongés dans ceux plus petits de son masque, Rin était perdu dans ses pensées. Quoique perdu soit un bien faible mot. Happé par le regard noir et cruel des deux points, le jeune homme avait le regard vide. Il n'exprimais aucune émotion, aucun sentiment. Son âme semblait s'être envolée vers des cieux plus cléments, laissant sur terre l'inutile enveloppe charnelle.

Assis dans une cage d'escalier extérieur, cela devait bien faire une demi heure qu'il restais figé dans la même position. Ses jambes pendant dans le vide s'étaient engourdies depuis bien longtemps, et la légère brise de printemps qui soufflait soulevait doucement ses cheveux. Mais malgré cette torpeur apparente dans laquelle la goule semblait être plongée, il était en fait en train de se torturer l'esprit. Avec une question cependant toute simple. Smile, ou Le Solitaire? Rin n'arrivait pas à se décider. Il hésitais , choisissais l'un, puis l'autre, essayant de voir les avantages des deux rôles tout comme leurs inconvénients. Mais c'était bien se donner de la peine pour rien.

Poussant un soupir plein de fatigue et de lassitude, Rin s'arracha au regard froid du cercle blanc pour fixer le néant qui régnais sous ses pieds. Ces derniers temps, le jeune homme avait du mal à trouver le sommeil. Crise de terreurs nocturne, cauchemars, hallucinations, tout y passait. Il ne pouvait pas passer une nuit sans se réveiller en sursaut, le corps luisant de transpiration, la respiration haletante, les larmes aux yeux. Le coeur battant, il lui fallait toujours une bonne heure afin de se calmer et de retrouver la raison. Ses nuits mouvementées avaient creusé de grandes cernes noires sous ses yeux rouges, et ses cheveux avaient perdus leur éclat et leur brillance naturelle. Même son Kagune avait semblé s'éteindre, malgré l'entretient régulier dont il bénéficiait. Tout le corps de la goule était perclus de fatigue. Et ça se voyait. C'était cet état de faiblesse qui le fesait enrager. Rin mettait toute son énergie restante à tenter de cacher son état aux autres. Car dans ce monde , la loi de la jungle prédomine. Manger ou être manger. Telle est la question. Dans son cas, il était hors de question pour la goule de finir en repas pour l'un de ses congénères. Il lui fallait donc lever la tête et se battre malgré tout. Se battre contre les autres, se battre contre sois même. A force, tout cela devenait épuisant.
Cependant, il y'a des fois ou un petit moment de répit s'offre a vous. Voila la raison pour laquelle il était sortit ce soir. Pour essayer de se changer les idées. De se vider la tête. De toute façon il n'aurait pas pu trouver le sommeil. Il le hantait. Il infestait ses rêves, gagnant peu a peu du terrain. Lentement mais sûrement, Il rongeais la raison de Rin. Il absorbais tout son bon sans, toute sa conscience. Il cherchais à faire craquer le jeune homme, à faire en sorte qu'il se retrouve obliger de tuer à nouveau. Et c'est vrai que c'était tentant. Après tout, c'était si facile d'enfiler ce masque et d'entrer dans son rôle. De plus, la dernière apparition de Smile datais de plus de 3 semaines. On approchais des un mois. Et vous ne pouvez pas imaginer toute la rage que l'on peut accumuler en un mois. Mais franchement, ne serais ce pas trop facile? Trop lâche? Quelle question. Chaque fois que Rin se laissait tenter par Smile, c'était toujours dans un élan de lâcheté. Parce qu'il en avait besoin. Parce qu'il ne tenais plus sans ça. Parce que...parce qu'il fallait bien s'exprimer. Extérioriser ses sentiments. Mais pas ce soir. Pas aujourd'hui. Ce serais prendre des risques. Épuisé physiquement, il risquais le faux pas. Et il ne pouvait pas se le permettre. Même si en attendant, son stress et sa frustration augmentait. Il angoissait, avait des moments de panique, et commençais même à devenir paranoïaque. Mais la prochaine fois qu'il ferais une nuit complète...Oui, la prochaine fois, il pourras enfin se lâcher.

Alors que Rin LE maudissait, lui, qui même dans la mort, ne le laissait pas tranquille, une odeur de sang vint lui titiller les narines. Du sang humain pour être plus précis. L'esprit soudain en alerte, le jeune homme sortit de sa rêverie et leva la tête en direction de la source du fumet. Il y'avais une goule pas loin. Ainsi que ses victimes. Victimes à l'odeur fort alléchante ma foi. Enfin quelqu'un pour lui permettre de se divertir. Tant mieux. Ça allait l'aider à penser à autre chose. Pour cette nuit, Rin serait donc Rin. Il ne jouerais pas de rôle. Ce qui risquais d'être plutôt désagréable pour la personne qu'il aurais en face de lui. Surtout dans l'état dans lequel il était actuellement. Rangeant son masque, le prédateur se leva, tout ses sens en alerte. Ce qu'il ferait de la goule qu'il rencontrerais ? Il n'en savais trop rien. Tout dépendrais du comportement de cette dernière. Si elle s'avérais intéressante, le vagabond l'épargnerais peut être. Mais si c'était juste une de ces répugnantes créatures puante et stupide, alors cette dernière pouvait signer son arrêt de mort.

Analysant rapidement la situation, Rin jugea plus prudent de s'approcher par voie aérienne. Il ne tenais pas a se faire tuer bêtement par l'une de ces bestiole. Ce serais ridicule. Mais les toits sont de bons refuges, et les rebords de fenêtres aident à y voir de plus près tout en restant discret. Parfait. Il ne restais plus qu'à se mettre en route.
Montant au plus haut des escaliers, la goule s'aida ensuite de la gouttière afin de grimper sur le rebord du toit. Sautant d'immeuble en immeuble, il fût soulagé de voir que la distance à parcourir était très faible. De plus, il ne se rapprochait pas du restaurant des goules, ce qui était une bonne chose. Le souvenir du maître était encore trop fort.

Plus Rin se rapprochait, plus l'odeur se fesait forte, lui mettant l'eau à la bouche. Non pas qu'il sois affamé, loin de la. Son garde manger était plein a rabord. Mais un peu de sang frais donne toujours envie. Tentant de garder son calme, le grand brun se concentra sur l'effluve morbide. Un mâle et une femelle. Ainsi qu'une goule masculine dont l'odeur était presque masquée par le sang des deux cadavres.

*Quelle boucherie ça doit être, pensa le jeune homme, ces abruties de goules ne peuvent donc rien faire proprement ? Surtout que je suis presque certain que celle la n'aura même pas prit la peine de dissimuler les restes...tsss, faut vraiment être un inconscient. Ou un abruti. Voir un fou. "

Une fois arrivé sur le lieu du carnage, Rin s'aida des prépondérances des fenêtres afin de s'approcher silencieusement des trois formes humaine, ses soupçons se confirmant par la même occasion. Il y'avais bien un couple, et il y'avais bien ce qui semblait être un fou. Du moins, tel que le voyait actuellement Rin. La goule responsable de la mort des deux tourtereaux n'avait pas du tout l'air saine d'esprit. Tâchée de sang jusqu'au cou, tremblant comme un toxico en manque, le monstre dévorait les cadavres d'un air avide. Une pointe d'intérêt piqua alors le jeune homme. Qui était-il ? Pourquoi était-il dans un tel état ? L'avait-il déjà croisé ? Un petit gloussement de joie monta dans la gorge de Rin. Enfin une personne intéressante. Stupide, certes, monstrueuse, certes, mais terriblement intrigante. Au fur et a mesure que la chair disparaissait des cadavres, l'excitation de Rin augmentait. Ce garçon, car s'en était un, était si étrange ! Personne ne se nourrisait comme ça, a part si cette dernière était affamée. Mais pourquoi se contraindre ? Pourquoi s'obliger à ne pas se délecter des humains ? Surtout quand on voyais le plaisir que la goule y prenait. A moins que la solution ne soit ailleur...mais ou ?
Tandis que mille questions se bousculaient dans l'esprit du jeune adulte, le prédateur acheva son repas. Toujours tremblant, ce qui ressemblait à un adolescent se leva et se mit en marche, un sourire carnassier imprimé sur le visage. Sourire d'ailleur contagieux, puisque les lèvres de Rin s'étirères légèrement et laissèrent échapper un petit rire pervers. Cette soirée s'annonçait plutôt bien. Attendant que le tueur se soit éloigné, le bipède aux yeux rouges se laissa tomber vers le sol, tentant d'atterrir le plus doucement possible. Obsédé par le jeune garçon, Rin ne se posa même pas la question de si il devait le suivre, ou non. La réponse lui semblait évidente. Bien sûr qu'il allait lui courir après! Un si beau spécimen méritait toute son attention et tout son intérêt. Et puis Rin ne pouvais pas le laisser filer sans connaitre son identité. Il devait au moins voir son visage. Furtivement, la grande goule se mit alors a le traquer. Se tenant a 9 mètres de lui, ce qui est une distance respectable, le jeune homme n'avait qu'une idée en tête: Découvrir qui était ce type. Rin voulait connaitre les moindres facettes de sa personnalité, apprendre tout ses gouts et toutes ses habitudes, percer le mystère qui l'entourait. Il voulait savoir si il s'agissait enfin d'une personne spéciale. De quelqu'un de moins vicieux que les autres. D'une personne sachant la vraie définition du mot "douleur". Et comme si ce n'était pas encore asser, l'adolescent se mit à parler tout un seul. Le sourire de Rin s'élargit un peu plus. Quel tableau effrayant. Un malade, couvert de sang, se parlant à lui même, encore enivré de sa dernière tuerie. Oui...tout cela devenait de plus en plus intéressant. Trépignant sur place, Rin du faire tout les efforts du monde afin de se calmer. Patience. Si il lui sautais dessus comme un fou, son futur jouet risquais de paniquer. Déjà qu'il n'étais pas normal, pas la peine d'aggraver son état.

Réduisant petit à petit la distance qui les séparais, le traqueur organisa rapidement ses idées. L'approcher avais été plutôt facile. Sa proie était plongée dans un tel délire qu'il aurais presque pu marcher à ses côtés sans que celle ci s'en rende compte. Mais il restait apparemment un brin de raison a l'aliéné, car ce dernier rabattit sa capuche et mit son masque. Zut! Cela contrecarrais un peu les plans de la goule aux cheveux noirs. Mais pas de panique. Il s'agissait juste d'une difficulté en plus, rien de vraiment grave. Le jeux se corsait un peu, ce qui ne le rendais que plus amusant encore. Pourtant cela voulait dire que la goule se méfiait. Un problème s'imposa donc a lui. Vu le stress apparent de la créature, l'apparition de Rin risquais de la faire fuir. Et c'était bien la la chose à éviter. Cependant, malgré la folie apparente de l'adolescent, quelque chose monta en Rin. Un souvenir. Pas vraiment agréable. Il se revoyais, chaînes aux pieds, en train de parler tout seul, attendant que son frère et son ancien ami reviennent. Seul, dans cette grande prison sombre et froide. Mais ce n'était pas le moment de penser à tout ça ! Le passé appartient au passé. Inutile de remuer le couteau dans la plaie. Se trouvant à maintenant 4 mètres de son sujet, Rin tendis l'oreille afin de comprendre ses paroles.

"De toute manière personne ne te comprend...Il n'y a que moi qui peux te comprendre! Les autres ont s'en fout ! Ils ne feront rien pour toi et pour moi..."

Tient tient...il utilisait la première personne du pluriel. Comme si il parlait à quelqu'un d'autre. Un schizophrène ? Peut être bien. En tout cas, ça expliquerais bien des choses. Et puis ce qu'il disait était intrigant. Qu'est-ce que Rin ne pouvait pas comprendre? Pourquoi semblait-il rejeter les autres ? Et puis que voulait-il dire par "Ils ne feront rien pour toi." ? L'adolescent cherchais quelque chose en particulier? Une chose que seul les autres pouvaient lui apporter ?  Passant en mode goule, les globes du jeune adulte prirent la couleur de la nuit tandis que sa pupille virais au rouge sang. Un oeil aiguisé pouvait d'ailleur différencier la teinte habituelle de sa prunelle avec celle qu'il arborais actuellement, les deux n'étant pas exactement les mêmes. Gardant cependant son Kagune rétracté pour ne pas avoir l'air agressif, Rin accéléra le pas afin de se rapprocher encore du malade. Voir que l'inconnu était de la même race que lui devrait le calmer un peu. Enfin, espérons le. On ne sais jamais avec les déments... Finalement, c'était comme le jeux du chat et de la souris. Il fallait l'attraper sans lui laisser le temps de filer. Parce qu'une fois qu'il serais partit, ce serais trop tard. Rin ne le reverrais plus jamais. Et il en était tout simplement hors de question. Mais d'un autre côtés, il fallait bien le tester ce gamin. Ne pas être trop tendre avec lui. Voir ce qu'il avait dans le ventre. Car la goule adulte serais trop déçue si il ne s'agissait que d'un tueur du Dimanche. Non, il lui fallait un vrai cas. Quelqu'un de compliqué, d'asocial, de vraiment différent des autres. Ça, ça lui ferais oublier ses pulsions à lui. Et au fond, tout au fond de lui, Rin espérais que cette goule lui prouverais qu'il n'était pas seul. Qu'il existait d'autres personnes brisés à tout jamais, incapable de comprendre les gens normaux. Des êtres qui était déjà trop enfoncés dans le malheur pour pouvoir espérer en sortir un jour. Oui, espérons que celui la ne soit pas quelqu'un de normal.
Un sourire moqueur s'installa sur le visage du grand brun. Il était temps de le tester.

*Aller, montre moi de quelle trempe tu es...*

Maintenant juste derrière lui, Rin posa doucement sa main sur son épaule afin de lui signaler sa présence. Dans le même temps, il approcha sa bouche prés de l'oreille de l'adolescent afin de lui chuchoter sournoisement ces quelques paroles.

"Pas vraiment élégant comme manière de manger...♥"




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Juin - 0:45



Qui se ressemble s’assemble… Ou pas
Feat Rin


D’abord, Nishi ne l’avait pas entendu. Il se croyait encore seul. Enfin seul, façon de parler car il n’était jamais seul dans sa tête. Sa seule compagnie, son seul ami, la seule entité avec qui il pouvait parler sans qu’elle le juge. Sa deuxième personnalité, simplement. Alors quand il senti cette main sur son épaule, il se figea, écarquillant ses yeux sous son masque. Un sentiment monta en lui rapidement. La surprise. Que la peur vint rejoindre quand il entendit cette voix proche de son oreille lui dire : "Pas vraiment élégant comme manière de manger…".

Le blondinet repoussa la main de l’inconnu en se retournant, gardant son masque et sa capuche rabattue. C’était qui ce type ? Qu’est-ce qu’il lui voulait ? C’était quoi son problème ? Il fronça les sourcils en levant les yeux. Il n’y avait pas à dire, il était bien plus grand que lui. Brun. Mais les yeux étranges. Des yeux de goule. En temps normal, ça aurait un peu détendu l’adolescent mais là, sans savoir pourquoi il se sentait menacé. Quelqu’un qui vous glisse ces quelques mots en guise de remarque à l’oreille, ce n’était pas très rassurant. Cela pouvait faire fuir n’importe qui. Le blondinet voulait fuir.

Avait-il vu son visage ? Son massacre ? Le moment où il avait dévorer les corps ? Tant de questions qui se bousculaient dans son esprit malade. L’adolescent fixait la goule devant lui, ne sachant que faire, perturbé dans le déroulement de sa soirée. Il décida cependant d’être prudent, Nishi ne savait pas ce que ce type lui voulait. Peut-être une demi-goule ? Techniquement il savait que ça existait mais il n’en avait jamais vu. Non, ses deux yeux étaient entièrement de couleurs noir et rouge. Le blondinet restait sur ses gardes, prenant position sur la défensive.


"Qu’est-ce que tu nous veux ?! Tu viens pour nous tuer c’est ça ? On est sur ton territoire ? Tu nous as vu manger ? "

Tellement de questions parmi tant d’autres que Nishi se posaient. Employer la première personne du singulier était naturel pour lui, peut-être pas pour le type en face. Qu’est-ce que cette goule insolite ferait s’il voyait qu’il n’était pas normal ? Il le tuerait ? Non, il ne voulait pas y penser, il fallait qu’il passe à l’offensive. Nishi se sentait menacer alors qu’est-ce qu’on faisait en cas de menace ?

On élimine la menace.
Tue-le.


La petite voix dans sa tête venait de parler. C’était elle qui lui disait quoi faire quand il ne savait pas, qu’il était perdu. Nishi savait que cette voix avait raison. Sa deuxième personnalité, celle opposée au caractère peureux et craintif de l’adolescent. Le jeune hocha la tête à lui-même, comme s’il montrait qu’il était d’accord. Quand il ne se répondait pas à l’oral à lui-même, la voix intervenait dans son esprit, prenant les commandes à la place du peureux de service.

N’attends pas.
Il attaquera avant toi sinon.
Tue-le !


Ses yeux virant de nouveau à ceux de goule sous son masque, il sorti son Ukaku pour attaquer l’inconnu face à lui. Il ne réfléchissait plus, il laissait son deuxième côté inconscient prendre le dessus. Dans ces cas-là, il redevenait cette personne qui ne savait plus quoi faire à part attaquer de peur d’être attaqué en premier et souffrir. Quand il se sentait en danger, il ne répondait plus de rien, devenait même violent, uniquement pour se protéger. Ne plus être faible, faire fuir la menace.

Durcissant son Ukaku, il lança une salve de cristaux sur son potentiel ennemi, ne sachant pas s’il était réellement un ennemi ou alors qu’il faisait une blague. Dans tous les cas, c’était de très mauvais goût, et Nishi ne se laisserait pas faire. Le blondinet ne savait pas au fond de lui si c’était une bonne idée d’attaquer en premier comme ça. Parfois il agissait en contradiction, puisque ses deux personnalités étaient totalement opposées. Ce n’était pas le moment de se distraire. Quand il eut terminé d’attaquer la grande goule avec ses cristaux, il préféra reculer d’un bond pour se préparer à toutes les éventualités.

Nishi ne se battait pas souvent avec son kagune, pourtant il donnait tout ce qu’il avait quand on lui cherchait des crosses, puisque ce n’était pas vraiment lui qui se battait mais son autre personnalité… Il remerciait les moments où il était là pour lui. Ils étaient là l’un pour l’autre. S’assurant être à bonne distance sans avoir rétracté son kagune, sans non plus avoir retiré son masque ni sa capuche, Nishi fixait son interlocuteur.


"Alors qui es-tu et qu’est-ce que tu nous veux à la fin ?!"


© Halloween


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 19 Juin - 10:43
Qui se ressemble s'assemble...ou pas.
[PV] Rin and Nishi



La première chose que sentit Rin quand la jeune goule se rendit compte de sa présence, ce fu la surprise de cette dernière. Elle ne s'attendait apparemment pas à rencontrer quelqu'un. Un signe d'inexpérience. Il faut toujours être sur ses gardes. Se tenir prêt à affronter toutes les éventualités. Car on ne peux faire confiance à personne. Tous des traîtres, des menteurs, des manipulateurs, prêt à vous sauter dessus au moindre faux pas. Puis ils vous détruisent lentement, vous infligeant de nombreuses blessures qui laisseront des cicatrices ineffaçables. D'ailleur, on vois bien le résultat si jamais on se montre trop inconscient. On finis dans le ventre de quelqu'un d'autre. Comme les proies que l'adolescent avait sauvagement assassinés.
Oui, ne se fier à personne.

Alors que le jeune garçon le repoussait et se retournais pour voir à qui il avait à faire, Rin en profita pour l'étudier un peu. Plutôt petit, une carrure fine mais rentrant cependant dans la norme, la grande goule avait l'avantage physiquement parlant. Plus vieux et plus grand, il était certainement plus fort que l'adolescent. Cependant, le brun était affaibli par la fatigue écrasante qui le terrassait. Tant mieux. Ils lutteraient à armes égales. Même si l'idée d'un combat ne l'enchantait pas vraiment. Il préférait rester calme et ne pas dépenser stupidement ses forces physique. Mais au vu de l'état dans lequel semblais être plongé la jeune goule, serait elle capable de tenir une discussion? Ne serais-ce que partiellement ? Pourrait-il au moins parler ? Cette question obtint rapidement une réponse lorsque la victime de Rin décida de s'adresser à lui. D'un ton plutôt tendu, d'ailleur. A vrai dire, il avait l'air de se méfier. D'être sur la défensive. Bien ! Cela prouvait qu'il n'était pas complètement stupide. Ni noyé dans la folie des plus extrême.

"Qu'est-ce que tu nous veux ?! Tu viens pour nous tuer c'est ça ?! On est sûr ton territoire ? Tu nous à vu manger ?"

Ce flot de questions confirma à Rin que le jeune était à cran. Idées plutôt désorganisées apparemment. Le jeune adulte devais l'effrayer. Pas étonnant. Un inconnu qui vous aborde de cette manière, le soir, dans une ruelle sombre, ce n'es pas ce qu'il y'a de plus rassurant. Surtout si vous venez de commettre un crime. Sortant les mains de ses poches, le jeune homme les tendit en direction de son interlocuteur et lui fit signe de se calmer. Après tout, Rin ne lui voulait pas de mal. Non...il voulait juste le tester. Et puis, peut être, commencer à croire en l'humanité. A penser qu'elle n'était pas composée que de simple monstres assoiffés de sang.
Il fallait voir. Tout dépendais de la suite des événements.

Cependant loin d'être rassuré, Rin sentit un changement s'effectuer chez la jeune goule. Il ne capta plus cette panique désespérée de petit animal en cage. Non...cette peur avait laissé place à la rage. Une rage bestiale, sauvage, agressive et violente. Quel changement de personnalité. Cette goule la n'avait rien à voir avec celle que le grand brun avait abordé. Elle était bien plus dangereuse. Mais ne restais cependant qu'un piètre adversaire.
Poussant un long soupir de lassitude, Rin déploya lentement son Bikaku. Quand l'on es menacé, il faut bien se défendre. Et l'inconnu pouvait s'avérer plus fort qu'il n'y paraissait. Même si honnêtement, Rin en doutait. Dans le pire des cas, il ferait appel à Smile. Cette idée le fit grimacer. Il s'agissait la d'une alerternative risquée et dangereuse. Car le gosse découvrirait alors le plus cruel et le plus affreux de ses rôles. Dans ce cas, Rin serait obligé de le tuer.
Hors de question ! Il serait trop tôt ! Le jeune homme aurait à peine eut le temps de l'étudier. De découvrir tout les secrets que ce mystérieux adolescent renfermait en lui.

Détachant ses yeux du sol ou ils s'étaient fixés, Rin leva la tête vers son nouvel adversaire. Un Ukaku. Magnifique, certe, mais pouvant s'avérer terriblement dangereux. En effet, ce type de Kagune conférait une vitesse fulgurante à son propriétaire. Et disons que pour le moment, les réflexes de Rin n'étaient pas au top. Il fallait vraiment qu'il tombe sur un putain d'Ukaku...à croire que la vie avait décider d'en finir avec lui ces dernier temps.

Durcissant son appendice mortel, la jeune goule envoya une salve de cristaux en direction de ce qu'il considérait comme une menace. Plutôt prévisible. D'un bond gracieux, Rin se contenta d'esquiver afin d'aller se percher sur un petit balcon. Vraiment pratique ces machins. Reculant d'un bond comme si il s'attendait à recevoir une riposte, la "chose" qui lui servait d'attaquant se mit à le fixer. Ridicule. Soit on fait les choses comme il faut, soit on ne les fais pas. Donc si on se met à attaquer et à être agressif, on le fait jusqu'au bout. Car dans un combat, il ne faut jamais laisser une minute de répit à son ennemi. C'est cette minute qui pourrait vous être fatale.
Heureusement pour les deux personnalités du jeune homme , Rin n'était pas aussi sanglant que Smile. De plus, aucune raison ne le poussait à tuer la petite goule. Pour le moment, elle réussissait même plutôt bien. Malgré quelques erreurs. Mais bon, au moins moins cette personne la n'était pas une petite chose fragile et naïve voyant le monde en rose bonbon. Si ça avait d'ailleur été la cas, Rin en aurait vite finit avec lui. Les gens niais, il n'y a rien de plus agaçant. Ce n'était pas non plus un monstre stupide et dénué de bon sens. Il l'avait peut être attaqué, mais dans le cas ou il se sentait menacé, c'était la meilleure des solutions. Il avait un motif. Même si Rin n'avait montré aucun signe d'agression. Enfin bon, on es jamais trop prudent dans ce monde de barge.
Donnant à nouveau de la voix, la jeune goule réitéra sa question. Mais en moins fouillis cette fois.

"Alors, qui est tu et qu'es-ce-que tu nous veux à la fin ?! "

Se laissant tomber de son perchoir, Rin fixa ses prunelles sur les deux personnes qui lui fesait face. A laquelle des deux allait il répondre ? Laquelle était la plus intéressante ? Mais les deux bien sûr. C'était cette étrange alchimie qui était fascinante. Ce mélange forcé de personnalités opposé.
A cette pensé, un léger sourire se dessina sur les lèvres de Rin. C'était décidé, il allait les garder en vie. Un tel mystère ne pouvais mourir avant d'avoir été résolu.
Rétractant son Bikaku, non sans avoir vérifié qu'aucune tâche ou saleté ne s'y était formé, les yeux du grand brun changèrent de couleur, retrouvant leur rouge habituel. Maintenant sous forme humaine, Rin resta tout de même à distance de la goule agressive, cette dernière étant toujours en position de défense.

"Commencez déjà par vous rassurez, je ne vous veux aucun mal. Au contraire, je suis la pour vous aider."

Même si le jeune homme doutait que l'adolescent le croie, il voulait tout de même tenter sa chance.

*Aller, n'ayez pas peur, faites moi confiance...*

S'éclaircissant à nouveau la voix, Rin s'approcha un peu des deux goules. Mais en gardant tout de même quelques mètres de sécurité.

" Les autres veulent peut être vous bouffer, mais moi j'ai un peu plus de jugeote qu'eux. Je sais distinguer les proies idiotes des personnes qui méritent un peu plus de considération. Et puis disons que j'ai l'impression que vous avez tout deux besoin d'une petite leçon de survie. Sans vouloir vous offenser."

Leur fesant signe de le suivre, Rin se dirigea vers la ruelle ou gisait les cadavres des victimes de la jeune goule. Peut être que l'une des personnalités de l'adolescent allait l'attaquer pendant qu'il avait le dos tourné. Pas de soucis, l'action était prévue.

"Ha oui et au fait, si toi ou ton copain décidait de me tuer pendant que ma garde est baissée, sache que j'ai moi aussi un ami qui rêverait de vous rencontrer. Par contre, je doute qu'il soit aussi patient et bienveillant que moi."

Mieux vaut prévenir que guérir. Rin ne comptais pas finir en repas. Surtout pas en tentant d'aider quelqu'un. Ce serais le comble.

Une fois face aux deux cadavres, ne sachant pas si ses deux sujets l'avaient suivi, la jeune goule entreprit de nettoyer les lieux du crime. Alors certe, Smile était plutôt du genre à laisser une belle trace sanguinolente derrière lui, mais Rin n'était pas de la même trempe. Il était nettement plus malin, et nettement moins bourrin.
Commençant par réunir les restes afin d'aller les jeter sur le territoire d'une autre goule, Rin s'adressa à nouveau à ses interlocuteurs, ne sachant même pas si ils étaient derrière lui.
           
"Laisser directement des traces est meilleur moyen d'être retrouvé. Ce monde n'es que haine, gamin. Si ce n'est pas toi qui bouffe les autres, alors ce seront eux qui le feront. Ne les laisse pas vous chopper. Sinon il vous enfermeront, ils vous torturerons, ils vous briseront lentement."

Au fur et à mesure que Rin parlait, sa voix se remplit d'agressivité. Pas envers les deux goules, mais envers le monde tout entier. Les mains couvertes de sang, son regard se durcit, sa respiration s'accelera et toute la colère qu'il avait accumulé monta doucement en lui.

"Vivre sur cette putain de planète n'es pas une vie. Faut toujours se méfier de tout ces connards, tout ces traîtres, toutes ces demi portions qui veulent ta peau. Si t'es faible tu crèveras le premier. Y'a aucune pitié, aucune amitié, tout ce qu'ils te disent c'est de la merde destinée à te briser. Et si jamais t'as la chance d'avoir quelqu'un de spécial, quelqu'un qui t'aime vraiment, alors ils le tueront. Et ils te laisseront vivre avec ce souvenir infernal, avec ce vide que personne ne pourra jamais combler."

Mais tu t'entends la ? Calme toi ! Respire lentement. Tu peux te contrôler non ?! T'es pas schizophrène toi. Non, toi tu ne te laisse pas aller. Reprend tes esprits...tu vas pas les laisser mourir non ? Je te rappelle que tu es la pour les aider, pas pour les bouffer. Smile peut attendre. Arrête de faire appel à lui dans tes moments de faiblesse. Arrête de céder à tes pulsions, t'es pas un lâche. Alors reprend tes esprits, merde !
Effectuant un effort surhumain pour se calmer, la grande goule tenta de planter ses ongles dans la terre, mais ils ne rencontrèrent qu'un tas de chair informe. Alors Rin se mordit la lèvre de toute ses forces. Il y mit toute sa colère, perçant douloureusement la peau délicate. Le gout métallique du sang envahit alors sa bouche, rappel amer de sa faiblesse.
Poussant un long soupir de lassitude, le jeune homme tourna doucement la tête vers les deux goules, toute énergie disparue.

"En bref, ce que je voulais dire, c'est que je ne veux pas que toi et ton copain finissiez terrassé par cette société remplie d'abrutis. D'après moi, vous valez mieux que ça."

Et, se levant, il entreprit d'aller jeter les cadavres dans l'une des ruelles avoisinante. Sur le territoire d'une de ces stupide goule. Au moins, les soupçons iraient se concentrer ailleur. Car Rin voulait en voir plus. Il voulait apprendre le fonctionnement de son "patient" . Il voulait pouvoir l'approcher. Pouvoir lui parler, le connaitre mieux que quiconque. Et pourquoi pas, apprendre à enfin faire confiance à quelqu'un ? Car tout cela le fatiguais. Sa vie était trop épuisante. C'était dur à avouer, mais il avait besoin d'aide. Mais comment en recevoir quand l'amour et l'amitié ne sont que mensonges et désillusions ? Pourtant il ne voulait plus se méfier. Devoir tout le temps changer de rôle . Arrêter de se torturer avec ses conflits intérieur.
Il voulait simplement ne plus devoir se battre sans arrêt, même si ce désir était utopique...et ça il le savait. Les amis, ça n'existe pas, et il était bien trop tard pour espérer s'en faire un. Trop tard pour espérer être sauver. Le mal était déjà fait. Et, lentement, il s'enracinait en Rin. De toute façon, voila bien longtemps qu'il s'était habitué aux ténèbres de Smile...


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 3 Juil - 11:29



Qui se ressemble s’assemble… Ou pas
Feat Rin


Ce type… Il n’allait certainement pas se laisser faire, Nishi le voyait clairement. Cela voulait donc dire qu’il ne le tuerait pas malgré les pulsions de meurtres de sa deuxième personnalité, qui venait de prendre le dessus. Il fit connaissance avec le kagune de son adversaire soit dit en passant, un Bikaku, qui para sans problème l’attaque de Nishi. Oh, le blondinet se savait désavantager par rapport à certains à cause du poids ou de la taille. Il savait aussi qu’il n’était pas d’une grande puissance alors il comblait par la vitesse même si là c’était différent. Quelque chose d’étrange se produisit. Enfin quand on disait étrange…

Le type devant lui venait de reprendre sa forme humaine, comme s’il n’avait pas peur que Nishi l’attaque. Là, l’adolescent se demandait vraiment s’il était tombé sur bien plus puissant que lui. Enfin, l’attitude plus pacifiste de la grande goule incitait vaguement le blondinet à se calmer. Qu’il voulait les aider. Sans blague ? Nishi remarqua aussi une autre chose. Qu’il le vouvoyait, non pas parce qu’il le respectait mais parce qu’il parlait à ses deux personnalités en même temps. Cela faisait bizarre pour l’adolescent mais il ne le précisa pas. Cela voulait dire que la grande goule faisait attention à ce genre de détails. Seulement… Ce type là… Pourquoi s’intéresser autant à lui ?

Nishi ne bougea pas, restant immobile quand il vit le brun s’approcher de lui, silencieux, toujours aussi méfiant bien qu’il ne montre aucun signe d’agressivité. Le blondinet pensait qu’il devait vouloir le calmer, pour ne pas qu’il ne décide de l’attaquer. D’ailleurs qu’est-ce qu’il racontait ce type ? Une leçon de survie ? De quoi il se mêlait au fond ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, de vouloir les aider ? Ce n’était pas commun de faire ça. La petite goule n’avait même pas l’habitude qu’on l’aide alors il ne savait pas comment réagir. Ses pulsions étaient parties, l’adolescent peureux était de retour… Il passait d’une personnalité à l’autre sans prévenir, cela pouvait être très soudain.

Ensuite l’autre lui dit de le suivre et Nishi hésita avant de lui emboîter le pas. La grande perche lui disait de faire attention de ne pas l’attaquer parce que lui aussi avait un ‘ami’ pas aussi clément que lui. Bien reçu sauf que là le blondinet ne voulait plus l’attaquer. A partir du moment où il a dit qu’il voulait l’aider, il avait pris le risque de lui accorder sa confiance malgré tout. Nishi était très mauvais pour prendre les décisions alors souvent c’était sa deuxième personnalité qui les prenait pour lui. Là, la jeune goule peureuse avait décidé seul. Ils retournèrent tous les deux sur les lieux du crime du blondinet mais Nishi ne disait rien en l’observant faire. Le brun avait commencé à nettoyer en ayant repris la parole.

Comme quoi laisser tout en en plan comme ça était le meilleur moyen de se faire repérer. Le brun continua dans son monologue en disant vers la fin que des gens peuvent enfermer, torturer, briser. La grande goule semblait s’énerver au fur et à mesure qu’il parlait et en plus il continuait sans que Nishi puisse en placer une. Plus le jeune blond l’écoutait, plus il se comparait à ce qu’il avait vécu avant, avant de tuer pour la première fois quelqu’un avant de s’enfuir à l’autre bout du monde. Ce n’est qu’au bout de son monologue qu’il se calma pour finir sur le fait qu’il ne voulait pas que Nishi se fasse attraper parce qu’il valait mieux que ça.

Cette grande goule intriguait de plus en plus l’adolescent, qui fronçait les sourcils. Il ne comprenait pas pourquoi il intéressait autant le brun. C’était quoi cette soudaine attention ? Nishi secouait la tête. Son attitude lui faisait un peu peur. Pourquoi ? Parce que la grande goule brune l’avait dit elle-même. Il faut toujours se méfier de tout le monde. Le blond était faible, pourquoi il n’était pas encore mort ? Parce qu’il se cachait. Il leva les yeux vers son interlocuteur, pouvant enfin en placer une.


"Mais tout ce que tu dis, c’est déjà fait. On m’a déjà enfermé, torturé et brisé. Je ne serais jamais devenu fou si c’était jamais arrivé tout ça !"

Il le regardait jeter les cadavres plus loin en retrouvant un instant le silence, le suivant simplement des yeux. Au final lui aussi avait repris son apparence humaine, ayant rétracté son Ukaku. Certes couvert de sang qui avait séché à force. Il en avait sur le visage mais ça on ne pouvait pas le voir à cause de son masque. Par contre sur ses mains, ses vêtements, on le voyait parfaitement. Il regardait le brun les bras le long du corps. Il fallait qu’il lui parle mais sans sa deuxième personnalité qui l’influençait trop. Alors Nishi le bloqua dans un coin de sa tête comme s’il ne voulait pas qu’il prenne le dessus. Un autre de ses combats intérieurs.

"Comment je peux te faire confiance avec tout ce que tu viens de me dire ? Je ne sais pas ce que tu me veux… S’il faut tu me dis ça mais tu seras le premier à me tuer en me poignardant dans le dos…"

Il murmurait, parce qu’il avait peur des réactions de cette goule, pourtant elle ne semblait pas agressive pour deux sous et semblait vraiment avoir un désir de l’aider mais Nishi, après s’être fait torturer des années par un type qui se prétendait son père en l’affamant, le frappant, l’enfermant sans pouvoir se mouvoir, jusqu’à le rendre fou, il se méfiait de tout le monde. Peut-être un peu moins des goules parce qu’ils étaient de la même espèce mais il se méfiait encore. Nishi baissa légèrement les yeux. Ne pas s’enfuir. Ne pas tourner les talons, il le rattraperait de toute façon. Lui aussi au fond avait besoin de faire confiance à quelqu’un. Quelqu’un sur qui il pourrait se reposer. Jamais il ne cherchait parce qu’il ne trouverait jamais. Peut-être que là…? Non, pas s’avancer trop vite.

"Je m’appelle Nishi… Et toi ? "

Se présenter était sans doute la base des choses. Et puis il pourrait toujours s’échapper avec son Ukaku si cela devait mal tourner ou prendre une autre tournure. Rien n’était gagné, tout pouvait encore basculer.


© Halloween


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Aoû - 11:40
Qui se ressemble s'assemble...ou pas.
[PV] Rin and Nishi



Derrière son masque, Rin sentit que l'adolescent le regardait. Quelles pouvaient bien être ses pensées ? Le trouvait il fou ? Bizarre ? Peut être bien que le brun lui fesait peur. Après tout, il était bien loin d'avoir agis de manière "normale" jusque la. Mais entre aliénés, ils pouvaient se comprendre...Non ? À cette pensée, la grande goule laissa échapper un petit rire. Réflexion faite, son long monologue n'avait pas eu lieu d'être. Il avait déliré. Pendant un bref moment, certes, mais Smile avait quand même réussi à planter ses griffes dans sa chair. Il avait réussi à mêler ses ténèbres à son esprit. À lui remettre en mémoire de lourds souvenirs. À rouvrir des plaies qui jamais ne se referment vraiment.

Et merde. Même si cette fois, Rin avait réussi à le repousser, cela ne durerait pas éternellement. Cette perte de contrôle rappela brutalement à la goule qu'il ne devait pas s'épuiser. Ses défenses mentales tombaient lentement. Son abattement faisait s'ouvrir la cage dans laquelle Smile était enfermé. Et si Rin s'était surestimé ? Et si il n'était pas asser fort pour passer cette nuit ? Non...pas ce soir ! Pas alors qu'il avait trouver un sujet parfait ! Son travail venait à peine de commencer. Il ne connaissait même pas l'identité de sa proie. On était encore bien loin de l'objectif fixé. Ce dernier étant l'immisçassions totale du brun dans l'esprit de sa proie. Le contrôle de son corps, la possession de tout ce qu'il était. Un long frisson le parcouru, excitant son esprit de prédateur. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas ressentit un tel sentiment envers quelqu'un. En fait, cela faisait longtemps que Rin n'avait pas simplement ressentit quelque chose pour quelqu'un. Jusqu'à présent, depuis la mort de son frère, personne n'avait réussi à éveiller en lui la moindre émotion. Alors que ce gosse, en quelque minutes, avait réalisé ce qui semblait impensable. Et cela en parlant à peine. Stupéfiant.

Mais quel était ce sentiment que ressentais le brun au fait ? Serais ce...de la fascination ? Oui. De la fascination mêlée à un soupçon d'obsession. Quel doux explosif.

*Hé béh, je deviens de plus en plus barge moi...*

Alors que Rin avait réussi à remettre Smile à sa place et qu'il était maintenant plongé dans ses pensées, la jeune goule prit la parole. Tient ? Son ton était différent. Avait il changé de personnalité ?

"Mais tout ce que tu dis, c'est déjà fait. On m'a déjà enfermé, torturé, brisé. Je ne serais jamais devenu fou si c'était jamais arrivé tout ça !"

Voila qu'il commençait à se livrer. Passé lourd donc. Bien...leur voila un point en commun. Même si Rin s'en serais bien passé.
Il acceptait sa folie. Magnifique. En voila un qui avait du courage. Ce n'es pas facile d'accepter ce que l'on es. Rin, par exemple, repoussait ses pulsions de toute ses forces. C'était même la son combat quotidien. Alors que lui, semblait plus ou moins les accepter. Passionnant ! Il fallait que la grande goule apprenne son secret ! Peut être que ça lui faciliterais la vie.

*On dirais que toi et moi avons beaucoup de choses à nous apporter l'un l'autre mon cher...*

Doucement, Rin tourna la tête pour l'observer. Couvert de sang, les bras le long du corps, l'adolescent avait repris son apparence humaine. Ils se regardaient. Deux âmes torturées l'une face à l'autre dans la pénombre des rues de Tokyo.

"Comment je peux te faire confiance avec tout ce que tu viens de me dire ? Je ne sais pas ce que tu me veux...S'il faut tu me dis ça mais tu seras le premier à me tuer en me poignardant dans le dos."

Le tuer ? Hors de question ! Il était un trop beau mystère. Mais mieux valait lui avoir dit toute la vérité plutôt que de commencer sur un mensonge. Son petit discours avait été une sorte d'avertissement. Alors oui, il pouvait et allait l'aider, mais le brun n'en restait pas moins dangereux. De cette expérience, la petite goule n'allait pas en sortir indemne. Connaitre Rin est toujours une épreuve difficile. Contrairement au Solitaire, Rin est compliqué. Contrairement à Smile, Rin est doué d'un minimum de raison. Pas tout à fait normal, mais pas tout à fait fou non plus.

De plus, le jeune garçon allait être la cible numéro un du brun. Le centre de toute son attention. Celui qu'il ferait passer avant les autres. Le genre de personne qu'il suivrait de partout. Il allait devenir l'objet de l'obsession de quelqu'un. Et je vous prie de croire que ce n'es pas du tout facile. Alors certes, vous pouvais être sur d'avoir toujours quelqu'un à vos côtés pour vous épauler. Une personne prête à tout faire pour vous. À exécuter vos moindres désirs. Mais c'est aussi quelque chose qui vous pompe toute votre énergie. Et pas sur que la jeune goule soit asser forte pour le supporter. Autant moralement que physiquement. C'est pour ça que Rin allait procéder doucement. Ne pas griller les étapes. L'attirer lentement dans ses griffes. Et qu'importe si le jeune homme allait devoir attendre des jours voir des mois. L'important, c'était le résultat. Oui ! Le moment jubilatoire ou il allait enfin posséder l'adolescent ! Le moment ou il serait siens. La ou les forces s'inverseraient. La ou se serais à lui seul d'être l'obsession du schizophrène. Le moment parfait ou Rin aurait enfin compris les mécanismes de son être. Ou il pourrait juger de la valeur du jeune garçon. Et peut être même, le moment ou Rin prendra le risque de lui accorder sa confiance. Mais ne divaguons pas. Il fallait commencer par décrypter le caractère et le mode de fonctionnement de la petite goule. Ce qui se révélait être un sacré travail. Deux personnalités lui donnerait deux fois plus de travail. Mais c'était cela qui était intéressant. Et puis la grande goule était patiente.

Mais au fond...savait il vraiment ce qui déclenchais cette passion soudaine ? Non. Il n'en avait aucune idée. Et il s'en fichais pas mal. C'est en cherchant une raison à tout ce qui se passe d'un tant soit peu anormal que l'on perd toute la magie du miracle. Il faut laisser les choses faire. Et puis, la raison se trouvait devant ses yeux. C'était l'adolescent même la raison de cette obsession. Ce qu'il était. Ce qu'il dégageait. Tout ce qui formais sa personne.

Finalement, la cible de Rin finit par se présenter. Oh ! Soit loué ce moment si sacré ou la confiance commence à s'instaurer. C'était toujours aussi jubilatoire ! Que se soit avec Le Solitaire ou Rin. Et autant vous dire que quand cet adolescent si spécial effectue la première étape d'une relation sociale, c'est tout simplement jouissif.

*Oui...viens à moi mon grand !*

Un petit sourire se dessina sur les lèvres du brun à l'entente du prénom de sa proie. Fort joli prénom soit dit en passant.

"Je m'appelle Nishi...Et toi ?"

Souriant de toute ses dents au fameux Nishi, Rin se présenta à son tour.

"Ravi de faire ta connaissance, Nishi. Je me présente, Rin, humble vagabond à ton service."

Une facette de nommée. Une. D'ailleur, comment s'appelait l'autre ? De la même manière que la première certainement...Dommage. Il faudra que Rin la renomme un de ces jours. C'est terriblement triste de nommer deux êtres habitant un même corps de la même manière. Surtout quand les deux ont un caractère bien différent. Après tout, ce sont deux personnes différentes. Il leur faut bien deux prénoms différents.
Et d'ailleur, pour une fois, le grand brun s'était présenté sous son vrai prénom. C'était une grande première. Cela voulait il dire que lui aussi accordait un début de confiance à son interlocuteur? Très certainement. Comme c'était surprenant. La goule au yeux rouges s'étonnait elle même.

Osant s'approcher à plus d'un mètre de l'adolescent, Rin le détailla un instant, penchant légèrement la tête sur le côté. Adressant un petit sourire à l'adolescent, il reprit la parole.

"Je suis désolé de t'avoir effrayé tout à l'heure, ce n'étais pas mon intention. Même si je dois avouer que je t'ai abordé de manière plutôt surprenante. Rassure toi, je ne suis pas toujours aussi bizarre. Malheureusement, ton copain et toi avait fait pas mal de dégâts...et crois moi que ça se voit. Je ne te cache pas que tu vas avoir du mal à rentrer chez toi sans attirer l'attention. Mais bon, tu dois déjà le savoir. Dommage. J'aurais bien aimé passer un peu plus de temps en ta compagnie...mais il vaut mieux que tu rentre chez toi le plus vite possible pour te débarrasser de tout ce sang. J'espère que tes parents dorment. Ils risquent de taper une crise si ils te voient rentrer comme ça. À moins qu'ils ne soient aussi sanglant que toi ? "

Levant la tête vers le ciel noir et sans étoiles de Tokyo, Rin laissa l'adolescent lui répondre. Quel dommage d'habiter dans une si grande ville. Les étoiles n'étaient jamais visibles. Mais la lune à elle seule suffisait à procurer une grande sensation de soulagement à la goule. Cela le changeait du plafond noir de sa cellule.
Essayant de le regarder dans les yeux, malgré la présence du masque recouvrant entièrement le visage du jeune garçon, Rin le fixa calmement.

"Je peux te raccompagner si tu veux. Au cas ou tu ferais une mauvaise rencontre...ce serais bête de finir dans l'estomac d'un de ses congénères. Ou plus bêtement, sous la Quinque d'une Colombe. De plus, ce territoire doit certainement appartenir à une goule. Je n'imagine même pas sa réaction si elle te vois ici. Tu risques de passer un sale moment. Enfin bref, si on veux faire discret, autant passer par les toits. C'est plus sur et au moins, personne ne te verra. Tu t'en sent la force ? A moins que tu ne veuille pas que je t'accompagne...ce qui serais quand même un peu stupide comme décision. Mais cependant relativement normal. Je me répète certainement...mais je ne vous veux aucun mal. Bien au contraire. Mon seul objectif est de vous aider. Autant que ce que mes capacités me le permette."

A ces mots, le sourire de Rin s'élargit un peu plus.

"Mais revenons-en à l'essentiel. Si on passe par les toits, comme je l'ai suggéré, il vaux mieux que tu enlèves ton masque. Tu verras mieux sans, non ? Faudrait pas que tu évalue mal une distance de saut. Après si tu veux conserver ton anonymat, je comprend. Mais j'ai tendance à marcher d'une façon plutôt étrange. En bref, si je te donne quelque chose, que ce soit une information ou un bien matériel, tu dois obligatoirement me rendre la pareille. Je suis très attaché à ce mode de fonctionnement. Comme ça, on garde une égalité permanente des forces. Tu connais mon visage, ne serait il pas normal que je voie le tient ? Après, je ne veux pas non plus te forcer à faire quelque chose qui te dérange ou te mette mal à l'aise. Fais ce que tu préfère."

Souriant légèrement à l'adolescent, Rin attendit donc patiemment que ce dernier prenne une décision. Peut être déterminante.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Aoû - 21:39



Qui se ressemble s'assemble... Ou pas
Feat Rin


QLa jeune goule n’avait pas attendu longtemps avant que son interlocuteur ne se présente à son tour. Rin qu’il s’appelait. Court et simple à se rappeler, donc Nishi s’en souviendrait sans problème. Cependant quelque chose le fit tiquer. Que Rin se dise à son service. C’était une manière de parler ou c’était vrai ? Pour le coup le blondinet ne savait pas et il n’avait pas spécialement envie de demander non plus. D’abord, pourquoi ce type s’intéressait-il autant à lui ? Ce n’était pas parce que Nishi ne disait rien qu’il ne pensait pas à toutes ces questions, conversant mentalement avec sa deuxième personnalité pour demander son avis.

La petite goule regarda Rin s’approcher de lui davantage, sans qu’il ne dise rien. Nishi aurait pu reculer mais il n’en fit rien, se contentant de lever le nez. Pourquoi autant d’attention ? Pourquoi lui disait-il tout cela ? Cela intriguait surtout l’adolescent qui se demandait ce qu’il avait de spécial. Hormis bien sûr sa double personnalité qui effrayait en temps normal. Ou alors… Peut-être que c’était ça ? Oh il n’en savait rien et penser à tout ça commençait sérieusement à l’agacer dans sa tête. De plus s’il était agacé, c’était un bon prétexte pour laisser son deuxième lui agir à sa place.

Il ne réagit pas lorsque Rin lui offrit un petit sourire. De toute manière ce dernier ne l’aurait pas vu puisque l’adolescent portait son masque bicolore. Cependant il l’écouta en silence lorsqu’il parla à nouveau. Comme quoi il était désolé de l’avoir effrayé, qu’il n’était pas aussi bizarre d’habitude… Nishi tiqua quand la grande goule avait dit ‘toi et ton copain’. Ce n’était pas la première fois qu’il le disait mais ça aussi ça énervait le blondinet. Comme si sa deuxième personnalité était son amie… Et puis quoi encore hein ? En quoi il pouvait affirmer que c’était son ami comme ça ? Quand on sait pas on la ferme !

L’adolescent secoua la tête négativement comme pour chasser ces pensées de plus en plus fortes qui s’imposaient à lui de la sorte mais il entendait sa deuxième personnalité ricaner au fond de lui quand Rin aborda le sujet de rentrer chez lui sans attirer l’attention. Qu’il voulait passer plus de temps avec lui concrètement, qu’il faut qu’il rentre chez lui pour se décrasser… Oh et aussi le sujet sur ses parents. Ah ça se voyait que ce type ne savait rien du tout seulement...


"Je n’ai plus de parents. J’ai…"


Il s’interrompit brusquement comme si quelque chose l’empêchait de continuer. Sur ses deux personnalités il y en avait une qui se méfiait toujours de la grande goule. La plus violente. Celle sans qui le blondinet serait mort depuis le début. Sa voix continuait à se manifester dans la tête de l’adolescent mais parce qu’il ne voulait pas qu’il finisse de parler et qu’il donne trop de détails à cet ‘inconnu’. C’était un inconnu pour la personnalité violente de Nishi, pas pour le blondinet.

Tu ne vois pas qu’il veut récupérer des informations sur toi ?
Regarde-le, il parle en ignorant mais il fait en sorte que tu répondes à ses questions.
Ce n’est pas un ami Nishi, ce type est dangereux !
Enfuis-toi pendant qu’il en est encore temps et ignore-le.


A cause de ce débat intérieur, le regard de Nishi s’était fait absent sous son masque. Il restait silencieux en se demandant si sa deuxième personnalité avait raison. Mais d’un autre côté Rin était vraiment la première personne à réellement s’intéresser à lui donc ça faisait quelque chose au jeune homme. Il se trouvait… Intéressant aux yeux de quelqu’un et ce n’était pas plus mal. Par contre à penser comme ça, la petite voix revint à la charge puisqu’ils avaient accès à la même tête. Pourtant la petite goule répondit d’une voix un peu absente, comme pour finir sa phrase.

"Laisse tomber c’est pas important…"


Voilà, ne lui donne pas ce qu’il attend.
S’il s’intéresse à toi c’est parce qu’il attend forcément quelque chose.
Arrête de faire l’imbécile et court ! Ecoute-moi pour une fois !


Nishi cligna des yeux pour relever la tête vers Rin et l’observer en silence en l’écoutant parler. Parce qu’il avait repris la parole. L’adolescent n’allait pas faire comme lui disait sa deuxième personnalité. La grande goule avait dit qu’elle allait l’aidait alors… Pourquoi pas ? Cette fois le brun parlait du fait qu’il voulait bien le raccompagner, lui parlait des dangers, comme quoi il fallait passer sur les toits pour être discret et ne pas tomber sur un potentiel ennemi comme la goule qui avait son territoire ici ou une Colombe qui aurait été avertie du massacre de l’adolescent. Quoiqu’il en soit apparemment il serait stupide de refuser ou quelque chose comme ça puisque le brun voulait les aider.

Ouais et savoir où tu habites aussi…
Qu’est-ce que t’attends espèce d’idiot ?!


Nishi fronça légèrement les sourcils en écoutant sa deuxième personnalité en silence. C’était peut-être vrai, peut-être faux, l’adolescent ne savait pas qui croire même si le plus souvent il s’en était tiré grâce à sa deuxième personnalité, pas grâce à Rin. Cette fois cependant c’était différent. Rin voulait l’aider et ça ne pouvait faire que du bien à Nishi. Dans sa tête c’était ce qu’il se disait et c’était ça que la petite voix tentait de le raisonner depuis tout à l’heure. Comme Nishi le bloquait il ne pouvait pas l’envahir comme tout à l’heure et cette même petite voix était vraiment en train de s’énerver dans la tête du blondinet.

Si cela continuait, l’adolescent le bloquerait pour un moment. Nishi savait très bien que ce serait un combat intérieur et qu’il risquait de perdre parce qu’il était plus faible mentalement que sa deuxième personnalité. Elle ne pouvait pas prendre pendant longtemps le contrôle parce que ce n’était pas la personnalité principale du jeune homme. Tout simplement ça, et heureusement d’ailleurs. Il ne répondit rien lorsque Rin repris la parole avec un sourire. Comme si tout cela l’amusait, seulement le blondinet ne savait pas en quoi c’était marrant ou même digne d’amusement. Peu importait après tout, la grande goule disait qu’il ne leur voulait pas de mal.


"Menteur…"


Il murmura mais de manière inaudible. Ce n’était pas Nishi qui venait de parler mais l’autre. Il avait réussi à prendre le contrôle, mais que temporairement. Ce n’était qu’un avertissement, même lui savait qu’il ne pourrait pas gagner contre le brun mais c’était quelque chose pour Nishi. Quelque chose pour le prévenir qu’il était en danger mais il ne voulait pas l’écouter. Les rôles s’inversèrent ensuite et l’adolescent cligna de nouveau les yeux avant de se frotter le crâne. Pile à temps pour écouter Rin parler. L’entendre dire qu’il faudrait qu’il enlève son masque pour y voir mieux.

Ca étonnait un peu Nishi qui voyait très bien avec son masque. C’était un peu le principe du masque en fait, qu’on puisse fuir en y voyant sans que les autres ne puissent voir son visage. C’était Uta qui l’avait fait donc ça n’était forcément qu’un bon masque. Ensuite Rin enchaîna directement sur ce que l’adolescent pensait. Conserver son anonymat mais après il ajouta autre chose concernant le fait que s’il lui donnait quelque chose, il faudrait que le blondinet donne quelque chose de valeur équivalente. C’était normal, même lui pouvait comprendre ça. Du coup… S’il avait vu son visage, il serait normal aussi qu’il lui montre le sien n’est-ce pas ?

Bloquant de nouveau sa deuxième personnalité qui voulait seulement le mettre en garde, il voulait y réfléchir un instant. Valait-il mieux écouter la voix dans sa tête ou bien faire comme son interlocuteur disait et se prêter au jeu ? Dans tous les cas il pourrait toujours s’enfuir. Nishi était plus rapide que Rin. Du moins si ça tournait mal. Tout ce qu’il y avait de négatif depuis le début c’était sa deuxième personnalité qui lui faisait remarquer mais le blondinet ne l’écoutait pas. Il ne voyait pas en quoi Rin pouvait être méchant ou même… En quoi lui voulait-il du mal ? Haussant les épaules, l’adolescent choisit de lui faire confiance. Pour témoigner de cette preuve de ‘confiance’ il retira son masque avant de lever les yeux vers Rin, et lui sourire.


"Je veux bien que tu me raccompagnes. Après tout c’est plus prudent à deux. Non ? "

Nishi disait ça en voulant y croire lui-même. Il ne voulait plus se cacher des autres, il voulait… Vivre normalement même si pour lui ça ne serait pas possible. Cela commençait par se sociabiliser avec les autres et cette fois l’adolescent espérait vraiment prendre la bonne décision sinon… Sa deuxième personnalité deviendrait sans doute fou.

Tu vas me le payer Nishi…


© Halloween


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Qui se ressemble, s'assemble
» Catalina: Qui se ressemble s'assemble
» Qui se ressemble s'assemble... en êtes-vous sûrs ? [ PV Amaria Armada ]
» Qui se ressemble s'assemble ! [Pv]
» Qui se ressemble s'assemble !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: