Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

I can break these cuffs...

 :: Fosse du néant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 24 Avr - 20:25


I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Damatsu
• PRÉNOM : Rin
• SURNOM : Le Solitaire ou Smile
• GENRE : Masculin
• ÂGE : 18 ans
• TYPE DE KAGUNE : Bikaku
• KAKUJA : //
• GROUPE : Goule
• ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel
• AVATAR :Heu...sur celui la je ne sais pas mais sinon j'utiliserais Kageito, Vocaloid.  


II. LES DESCRIPTIONS.


MORALE
Avant tout, vous devez savoir une chose, quel que soit les efforts que vous déployez et l'énergie que vous y mettez, il y a très peu de chance que Rin vous considère un jour comme un ami. Vous avez compris ? Bien, nous pouvons donc commencer.

Tout d'abord, sachez que vous connaissez certainement le jeune homme. Peut être voyez vous de qui je veux parler, ou peut être êtes vous surpris de ce que vous annonce. Mais c'est pourtant la pure vérité. Il y'a de grandes chances que votre frimousse s'illumine et passe à un air de compréhension si je vous dit qu'on l'appelle Le Solitaire. Je sais que plus de la moitié des humains et goules me lisant voient maintenant qui il est. Ne serais ce que de réputation. La ou vous allez être plus choqué, c'est si je vous apprend que Le Solitaire et Smile ne sont qu'une seule et même personne. Avouez que vous ne vous y attendez pas. Après tout, c'est vrai, comment ce si calme jeune homme peut il être une goule sanguinaire et méprisante de la vie d'autrui ? Et bien c'est la le premier trait de caractère de Rin. Il est joueur. Voir les autres tourner en bourrique, il adore ça. C'est son plaisir le plus ultime. Que les gens se creusent la tête sur l'identité de Smile, c'est un concept qui lui plait. Il aime être deux personnes à la fois. Jouer deux rôles. Même si pour l'instant, personne n'a encore trouvé la réponse à son énigme. Mais cela ne le gêne pas. Il est patient la sale bête. Terriblement patient. Pour avoir ce qu'il veut, il est capable d'attendre des décennies la ou d'autres craquerais au bout de dix minutes. Tout vient a point a qui sait attendre. C'est un peu sa formule de vie.

Mais pour mener ses deux vies sans que cela éveille le doute, Rin a été obligé de passer maître dans l'art de la manipulation. Et pour une fois, il a vite appris. C'est aussi un beau menteur, capable de vous faire avaler les pires sornettes. Mais le comble, c'est que le bougre est si bon, que le mensonge passe tout seul. Hallucinant quand on se rend compte les inepties qu'il débite.

Concernant sa première personnalité, Le Solitaire, c'est certainement la plus représentative de son vrai caractère. Enfin de celui du Rin d'avant tout du moins.
Le Solitaire est donc un gars sociable. Ho, pas hyper pote avec tout le monde ! Mais ce n'es pas lui qui vous repoussera si vous venez lui parler. C'est un type très calme. Le genre de gars posé, droit dans ses bottes, et très réaliste. Un brin négatif et pessimiste dans ses mauvais jours. Mais en général, c'est une personne avec qui on aime bien se poser deux minutes, et parler de tout et n'importe quoi.

Chat errant dans l'âme, Le Solitaire passe ses journées a errer dans Tokyo en essayant de tuer le temps comme il peu. C'est d'ailleur a cause de ce mode de vie particulier que le jeune homme connait presque toute la capitale. Si vous montrez sa photo a quelqu'un dans la rue, vous avez 50% de chance qu'il le reconnaisse. Épatant non ?

Une des autres qualités du Solitaire c'est sa capacité a accepter les autres tels qu'ils sont. Il parle a tout le monde. Goules, humains, membres du CCG, blancs, noirs, peut importe de qui il s'agit tant qu'il es doué de parole. Mais cependant, Le Solitaire éprouvera une affection toute particulière envers les gens un peu étrange. Il n'aime pas le parfait, il aime le bizzare, le tordu, les gens qui ont ce truc qui fait la différence. Cette chose que les autres n'aiment pas mais que lui adore. La plus part du temps, les gens beaux, il aime pas. Trop ennuyeux.

Bien qu'il sache tout les tracas de ses interlocuteurs ainsi qu'une grande partie de leurs vies, ces derniers ne savent rien de lui. En fait c'est surtout une oreille attentive, prête a vous écouter et a vous exposer son point de vue le plus franchement possible. Franchise qui fait même un peu mal quelques fois. Mais à la moindre question sur lui, il se ferme et dévie la conversation. Voir y met un terme. Peu de gens savent son prénom car il somme ses connaissances de l'appeller par son surnom. Il reste donc très mystérieux et avare en parole sur sa personne.

A ma connaissance, je ne l'ai jamais vu sortir de ses gonds. Il tente de garder la tête froide. Sauf si votre avis est différent du siens. Ça, je sais que ça l'irrite un peu. Monsieur a toujours raison. Pour lui, il n'y a pas d'autres vérités que la sienne. Il se vexe si on tente de lui expliquer que son point de vue n'es pas partagé par tout le monde, et qu'il en existe d'autres. Mais si jamais vous l'énervez, alors la vous pouvez lui dire adieu. A la moindre erreur, il abandonnera tout intérêt pour vous, devenant inaccessible et méprisant. Car Le Solitaire a horreur des gens collant. Un non signifie non. Il n'y a pas à insister. Et l'harceler sans cesse ne vous fera que baisser dans son estime.

Ce qu'il y'a de plus bizzare avec le jeune homme, c'est qu'il ne s'attache jamais. Je ne l'ai jamais vu avec un ami. En fait je ne l'ai jamais vu créer de vrais liens avec quelqu'un. Ça, ça me fascine. Il est connu de tout le monde, mais reste pourtant seul. Dans l'esprit des gens, il est juste une connaissance. Il n'a pas vraiment d'amis. Et ne semble pas en chercher.

Passons maintenant à un cas un peu plus complexe. Smile. Si vous écoutez un tant sois peu les rumeurs, vous devez déjà avoir entendu parler d'une goule dont personne n'a jamais vu le visage. Et quand je dit personne, c'est vraiment personne. Aucune goule, aucun humain, et aucune de ces satanées colombes ne connait son identité. C'est dans le personnage de Smile que Rin met toute sa colère, tout son dégout, et toute son aversion pour ce monde.

Smile est donc une goule sauvage et agressive. Attaquant tout ce qui bouge, elle ne fait pas de différence entre les humains et les goules. De toute façon, elle s'en fiche. Smile tue pour tuer. Smile est cruel parce qu'il est cruel. Il n'a pas d'objectif, pas de but. Ses victimes peuvent être des enfants comme des parents, des personnes innocentes comme des criminels. Son acceptation des autres n'es pas qu'une caractéristique du Solitaire. Car Smile tue toute sortes de personne. Il ne fait pas de privilégiés.

Les massacres de la jeune goule n'ont pas de justification. Il fait partie de ceux qui ne tue pas que pour manger. Ni même pour le plaisir. Voir mourir ses victimes, sa ne l'amuse pas forcément. Mais c'est un besoin. Smile ressent le besoin de tuer. Sa le soulage. Lui permet de se libérer. D'expulser tout ses regrets, d'oublier un peu son passé, ne serais ce que pour quelques minutes. Pour cela, certains se noient dans l'alcool et les substances illicites. Lui a trouver un autre moyen. Il doit sentir le sang sur sa peau, il doit voir la mort sur le visage des gens, il ne peut pas s'en empêcher. C'est comme une drogue. Cependant, Rin est tout a fait capable de contrôler ses pulsions. Il les gardes juste pour Smile. Pour rendre son personnage plus sombre.

Une autre caractéristique de Smile c'est qu'il est parfaitement muet. Sous cette forme, jamais vous n'entendrez le son de sa voix. Du moins, pas de paroles distinctes. Au mieux, des grognements. Au pire, un rire hystérique et incontrôlable. Et sa, c'est très mauvais signe.

Maître de ses émotions, le jeune homme ne montre aucun sentiment lors de ses tueries. Pas de peine, pas de joie, pas de terreur. Un peu comme quand on écrase une fourmis. C'est juste un truc insignifiant.

Mais si Smile se sent obligé de se confronter régulièrement a la mort, c'est parce qu'il rejette sa nature de tout son être. Pour lui, être né goule est comme une punition. Car Rin éprouve une haine profonde envers sa propre race. Elle le dégoute,l'horripile, lui donne envie de vomir. Tout comme les humains. Le jeune adulte considère ces deux espèces de la même manière. Même vices, même cruauté, même folie. Des monstres en puissance et en destruction. Et ça, la goule ne le supporte pas. Il ne veut pas faire partit d'une race si cruelle. Il ne veut pas être un membre de la société. Mais pourtant, quoi qu'il fasse, il l'est. Et il ne peut pas le changer. C'est ce qui le fait enrager. Rin se déteste. Il se déteste profondément. Il se déteste autant que ce qu'il déteste les autres. De nombreuses fois, l'envie de s'arracher la peau l'a pris, l'envie de se briser, de se mutiler, de s'auto détruire. Mais mourir serais trop lâche. C'est donc en Smile que Rin a trouver un refuge a la folie qui montait en lui. Grâce a son personnage, il peut enfin se lâcher. Faire retomber la pression. Exprimer sa haine a travers de grands massacres. Contempler et fleureter avec cette mort qui l'attire tant. Mais en faisant ça, Rin ne fait que se dégoûter encore plus. Ses tueries lui rappellent chaque fois qu'il n'es rien de plus qu'une horrible goule. Et cette réalité ne le fait que plus enrager. Alors il tue plus. Et ainsi se répète ce long cycle dont il est prisonnier.


PHYSIQUE
Dans la société qu'es la notre a ce jour, tout les êtres humains ont un but en commun. Se différencier.
Ne pas être un mouton parmis tant d'autres. Avoir ce truc que personne ne possède. Être irremplaçable. En bref, se démarquer. Personne ne le dit, mais c'est ce que tout le monde veut. Être unique. Mais attention, sans trop se détacher non plus. Parce que malgré cet objectif commun, les gens qui diffèrent des standards sont souvent mal regardés. Alors bien sur, physiquement ou moralement, chaque personne essaie de se trouver une particularité. Une façon singulière de s'habiller, un regard hypnotisant, une coiffure plus ou moins étrange.
Rin, lui, n'a jamais poursuivi cet objectif. Il ne veut pas particulièrement ressembler a monsieur tout le monde, mais son apparence lui a toujours convenue. Pourtant, des garçons comme lui, il y en a des tas. On peut même dire que ça court les rues. Mais Rin s'en fiche. Même si il serais plus correct de dire qu'il se fiche juste du regard des autres. L'avis des gens sur son physique, le jeune homme n'en a que faire. Ça lui passe par dessus la tête. Il ne cherche pas l'approbation des gens. Il ne cherche pas leur amour.
Bref, entrons dans le vif du sujet.

Mesurant 1m80 pour 68kg, la carrure du solitaire entre tout a fait dans la norme. Ni particulièrement musclé, ni particulièrement frêle.
Sa chevelure, quand a elle, peut paraître noire ou gris sombre selon la lumière et le point de vue. Courts mais gardant une certaine masse, Rin ne prend que 5 minutes de son temps afin de se coiffer. Lisses et soyeux, un coup de peigne suffit a les faire tenir en places. Même si quelques mèches rebelles rebiquent ça et la. Remarque, cela met en valeur son côtés vagabond. Descendons ensuite vers ses yeux. Peut être la seule chose plus ou moins inhabituelle chez lui. Figurez vous que Rin possède deux prunelles rouges. Un beau rouge éclatant aux reflets dorés. De quoi rajouter de la profondeur et de la puissance à son regard. L'on pourrait passer des heures à les regarder tellement ceux ci sont beaux. Alors non, il n'a pas un regard perçant ni hypnotisant, on pourrait même dire que la goule a le regard vide, mais la seule couleur de ses yeux est fascinante. Bordés de beaux cils noirs et surmontés de fins sourcils, c'est bien la la seule chose qui le démarque un peu des autres.
Ayant l'habitude de trainer au grand air, la peau de notre protagoniste est plus bronzée que celle d'un japonais "classique", mais a peine plus. Un petit nez et des lèvres roses et fines viennent compléter ce petit visage. En fait, tout n'es que douceur dans le visage de Rin. Tout es fin et élégant, on dirais presque un petit ange. C'est d'ailleur ce visage juvénile qui trompe les gens sur son âge. Heureusement, le jeune homme peut compter sur sa taille pour rester un minimum masculin et imposant.

Pour parler un peu de son style vestimentaire, Rin ne suit absolument pas les modes. C'est un principe qui lui échappe. Il ne comprend tout simplement pas l'utilité de s'habiller de telle ou telle façon pour faire "bien". D'après lui, c'est un investissement de temps et d'argent inutile. Et la jeune goule se justifie par la durée temporaire de ces sois distantes modes. Argent gaspillé dans des habits que l'on ne portera qu'un an. Inutile.
Rin s'habille donc de manière...classique. Un T-shirt noir ainsi qu'un jeans de la même couleur lui suffisent amplement. A ses pieds, des baskets confortables seront les bienvenues. Il ne lui reste plus qu'a enfiler sa longue veste noire et blanche, et le voila prêt a sortir. En parlant de sa veste, pour que vous arriviez a la visualiser, sachez qu'elle lui arrive un peu au dessus du genoux. Notez aussi les manches très amples. Malgré une certaine négligence pour son style, Rin a quand même un vêtement fétiche. Que se soit en été ou en hiver, par temps de pluie ou sous un soleil étouffant, le jeune homme aura toujours son écharpe noire sur lui. C'est un peu comme son porte bonheur. Enfin vous voyez ce que je veux dire. Tout le monde a un objet auquel il tient particulièrement. Hé bien lui, c'est cette écharpe. Allez savoir pourquoi...

En ce qui concerne le côté plus goule du jeune homme, Rin possède un Kagune de type Bikaku. Long et fin, le bout de son appendice est hérissé de petits pics capable de changer de forme afin de former un bout pointu, ou rond. En fait, l'on dirais beaucoup la queue de Mew, dans Pokémon. Et si vous êtes une personne normalement constituée et ayant entre 7 et 25 ans, vous connaissez forcément ces jeux vidéo. Au pire des cas, internet a été crée pour les incultes. D'un beau rouge flamboyant, l'on peut voir danser des reflets dorés sur cet arme un peu spéciale. En fait, la couleur est aussi belle que celle de ses yeux sous forme humaine. Ce qui donne un Kagune particulièrement élégant et éclatant. Rin, extrêmement maniaque sur ce point, ne supporte pas que son Bikaku sois sale et il l'entretient régulièrement avec le plus grand soins. Ce qui es la une des raison de la beauté de la chose. Un des moyens de le faire enrager et de justement s'attaquer a son précieux organe. Bien qu'il l'utilise en combat, il peut entrer dans une grande colère si l'on ose trancher son superbe bijoux.

Le dernier point, qui est peut être le plus important, concerne le masque de Rin. Ou plutôt le masque de Smile. Comme toutes les goules, le jeune homme doit cacher son identité aux colombes par n'importe quel moyen. Cela peut aller d'un simple bout de tissus autour des yeux a une combinaison complète. Mais bien sur, le vagabond qu'il est n'ira pas s'encombrer de gadgets superflus. Restant fidèle a lui même, Rin se contente d'un cercle blanc sur lequel sont peint deux petits yeux ainsi qu'une grande bouche souriant de toute ses dents. Dents a l'allure cartoonesque et pointues. En fait, le design de son masque n'es pas très recherché. Un professionnel dans le milieu pourrait même le trouver bâclé. Mais pourtant, c'est ce cotés simple qui plu énormément a Rin. Ce qui l'a vraiment attiré, c'est ce magnifique sourire. Figé. Un peu comme si le masque narguais l'ennemi, continuant de lui sourire malgré ses attaques. Se moquant presque de lui. Et même dans la mort, ce visage continue de sourire, comme si rien ne pouvais le toucher.


III. L'HISTOIRE.


Du sang. De partout. Du rouge sur les murs, du rouge par terre, du rouge sur les mains de son père, du rouge sur le visage de sa mère. Et cet horrible bruit de mastication ! Cette terrible odeur de sang! Elle emplissait l'espace et lui donnait envie de vomir. La peur lui agrippais les entrailles et son instinct de survie lui hurlait de s'enfuir. Mais le choc était trop puissant. Il le paralysait sur place, le rendant vulnérable. Rin avait envie d'hurler, de s'arracher les cheveux, de se griffer jusqu'a l'os. Parmis le tourbillons d'émotion qui montais en lui, la lucidité parviens a percer. Non il ne rêvais pas. Ce n'était pas un cauchemars. C'était bien réel. Son père était bien en train de dévorer sa mère. Les petits bruits de plaisir qu'il poussait étaient eux aussi réel. Tout comme le sang.
Il était vrai que depuis quelques temps, la famille de Rin avait de gros problème financier. Et le petit garçons savait que cela minait particulièrement son géniteur. Ses proches l'avais lentement vu plonger dans les affres de la dépression. Abus d'alcool, inactivité physique, moment de violence, manque de joie et d'intérêt. Mais de la a devenir fou... On aurais pu s'attendre a un suicide, mais pas a un meurtre. De sa propre femme qui plus es. Le pire restait le fait que son gosse de 10 ans aie assister a la scène. Traumatisant.
Cependant, le CCG ne retrouva pas un, mais deux corps. La femme a moitié dévorée ainsi que son mari, transpercé de part en part. De l'enfant, nulle trace.

•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-

Du blanc. De partout. Du blanc par terre, du blanc sur les toits, du blanc dans le ciel. Et cet horrible bruit de circulation ! Cette terrible odeur de pollution !
Le froid gelais Rin sur place. Il le glaçais jusqu'au plus profond de son être. Transit, le petit garçon marchais dans les grandes rues de Tokyo. Ce qu'il y'a de bien avec les grandes villes, c'est qu'il y'a toujours du monde dans les rues. Toujours des gens pour vous bousculer.Toujours des personnes parmis lesquelles vous cacher. Fuyant la foule, Rin s'engagea dans les petites ruelles de la métropole. En même temps ses vêtements tachés de sang l'aurait vite fait repéré. Et la seule idée que son cerveaux arrivait a formuler le sommais de fuir le plus loin possible. De s'enfoncer dans les profondeurs deTokyo. La ou les Colombes ne le retrouverais pas. Des regrets à avoir tuer son père ? Oui. Un monstre, tué par un autre monstre. Pitoyable. Mais en même temps, si Rin n'avait rien fait, il se serais certainement fait bouffer. Le pire, c'est que l'enfant n'avais pas agit sous le coup de la colère. Il n'avait pas été prit de folie. Au moment ou son Kagune avait transpercé son père, Rin était parfaitement conscient. Ainsi que les 114 autres fois ou il répéta cette action. Il savait ce qu'il fesait et les conséquences que cela allait avoir. Mais il avait toujours été particulièrement rusé. Ainsi que particulièrement intelligent. Bon, ce n'était pas non plus Einstein, mais sa capacité a analyser une situation et en tirer des conclusions était asser surprenante. Pour son âge du moins. Qu'allait il faire maintenant ? Les Colombes allaient le chercher. Sa famille allait le chercher. Mais surtout, surtout, qu'allait il faire de son petit frère ? Âgé de 7 ans, le petit avait a peine l'âge de raison. Et il était déjà bleu de froid. Commencer par se trouver un abri. Au moins pour éviter que cette satané neige leur tombe sur la geule. Mourir de froid serais vraiment trop bête. Un rapide coup d'oeil en direction de son frangin lui indiqua qu'il fallait faire vite. Les yeux bleus de Akemi étaient vides, son nez rouge coulait, et une fine couche de neige recouvrait ses cheveux blonds. De plus, il peinait a avancer. Le pauvre gosse trainais les pieds et trébuchais sans cesse. Les yeux lourds, Rin se sentait lui aussi faiblir. Il ne ressentais aucune sensations venant de ses doigts ainsi que de ses orteils, son nez était lui aussi paralysé et la fatigue prenait le dessus. Mais il fallait continuer a avancer. Continuer a tout prix...continu...

•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-

Les chaines étaient lourdes aux pieds de Rin. Elles entravaient ses mouvements, meurtrissaient sa chair, ne lui laissant pas une minute de répis. C'était insupportable de devoir trainer ce poid a longueur de journée. Et ce collier de cuir. L'on aurais dit celui d'un chien. Sans les clous, mais avec la médaille. Histoire de bien montrer qu'il avais un propriétaire. C'était tellement rabaissant. Tellement humiliant. Mais l'adolescent avais finit par s'y habituer. Au fil des jours, des mois, des années, les symboles de sa captivité étaient devenus de moins en moins pénible. Et de plus en plus normaux . Cinq ans étais passés depuis la mort de ses parents. Certainement cinq ans pleins de regrets. Le regret de ne pas être mort dans la neige. Au moins, les deux enfants se serais éteints sans douleur. Mais comment pouvaient ils deviner ? Comment pouvais ils savoir que cette goule qui leur avais sauver la vie était en réalité un esclavagiste ? Quand on sais que notre dernière heure est arrivée et qu'un inconnu propose de vous sauver la mise, on ne prend pas le temps de se questionner sur cet individu. C'est comme sa que les deux frère devinrent les esclaves d'une goule se revendiquant gastronome. Un adepte du restaurant. Et certainement l'homme le plus vicieux de Tokyo. Non seulement les deux adolescents devaient servir leur maitre, mais ils devaient subir ses excès de colère ainsi que ses...pulsions. En effet leur propriétaire éprouvais de temps a autre le besoin de croquer un bout de ses possessions. Histoire de bien profiter de sa place de dominant et de s'offrir un petit gouter. Leur gout étant particulièrement savoureux car ils étaient encore dans l'enfance, il devait se faire violence pour n'en prendre que de petites bouchées. Quel plaisir il avait a sentir le gout de leur sang sur sa langue. Et leur chair ! Elle était si...fondante. Un pur délice. Et rien de tel pour agrémenter le tout que de lécher lentement les larmes qui coulait le long de leur joues. Ha ! Vraiment ! Une explosion de saveurs ! Mais quand l'envie lui prenait, il arrivait a l'adulte de faire subir des choses beaucoup moins saine a ses esclaves. Et par la j'entend le viol sous toute ses formes possible et inimaginables. Parfois il n'en prenais qu'un, mais il lui arrivais d'avoir envie de plus. Le meilleur restant de faire subir la chose sous le regard d'un des deux frères. Il pouvais alors se délecter de l'expression d'horreur qui s'affichait sur leur visage. De leurs cris déchirants. De leur supplications. C'était si...bon ! Le plaisir n'en n'était qu'accru. Mais malgré ces mauvais traitements, les enfants étaient nourris et logés. Bon, peut être que le cachot n'était pas le meilleur endroit pour sa, mais au moins ils ne risquaient pas de mourir. Et d'après Le Maitre, c'était un excès de générosité qu'il avait envers les deux enfants. Être esclave, c'était le prix que Rin et Akemi devaient payer pour leurs vies. Alors que beaucoup pourraient penser que les deux protagonistes vivaient dans une perpétuelle douleur, il y avais pourtant une chose de douce dans cet univers horrible. Cette chose avait le même âge que Rin, mesurait un mètre 65 et arborait une tignasse rousse et ébouriffé. Takeo. Un être humain. Lui aussi prisonnier de ce fou furieux. Mais pas pour les mêmes raisons. En effet Takeo était le représentant de son maitre dans l'arène du restaurant des goules. Ce qui ne lui donnait pas droit a un traitement de faveur. C'était même certainement pire pour lui. Mais il suffisais de voir son sourire pour se sentir mieux. D'entendre son rire pour se surprendre a penser que la vie n'es pas si dure que sa. A lui seul, leur camarade arrivait a faire revivre la joie de ses deux amis. Grâce a Takeo, Rin et Akemi arrivaient a se sentir plus purs. Moins sales. Ce qui était réciproque.
Enfermés dans le même cachot, les trois enfants devinrent vite amis. Il y avait deux raison a cela. Premio, quand on mène une vie de soumission totale sans droits ni libertés, on se raccroche a ce qu'on peut. Et connaissant tout les trois le même enfer, ils étaient les mieux placés pour se comprendre les un les autres et se serrer les coudes. Secundo, quitte a vivre tout sa vie avec les même personnes, autant bien s'entendre avec elle. Rin et Akemi s'étaient vite rendu compte que Takeo était humain. Mais ce dernier ne soupçonnais en aucun cas les deux frères d'être des goules. Et c'était très bien comme sa. En fait rien n'aurais pu permettre a l'humain de deviner la nature de ses amis. Nourris par leur maitre, les deux frères n'avaient aucune raison de dévorer leur colocataire. Et de plus, ils le considérait bien plus comme un ami que comme un morceau de viande sur patte. Comme quoi, les mensonges sont parfois nécessaire.

•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-

-Dit moi ou es cette vermine humaine !

La voix du maitre résonnait dans la grande pièce. Menaçante. Terrorisés, les deux adolescents se firent tout petits. La rage bouillonnait dans le coeur de Rin. Elle lui ordonnait de réduire en charpie le monstre qui le maltraitait depuis maintenant sept longues années, mais sa raison et sa prudence l'en dissuadére. Paralysé par la peur, Akemi s'agrippais à son grand frère de toute ses forces. Lui qui était si fort, si courageux, il saurais le protéger. Pour le jeune adolescent, Rin incarnais la figure paternelle dont le petit avait été séparé trop tôt. De plus, le lien qu'ils partageais était très fort. Bien plus que la plus part des autres frères. Tout ce qu'ils avaient traversé ensemble n'avait pu que les rapprocher. Toujours ensemble. A affronter le même ennemi. Ils se fesaient une confiance aveugle.
Sa question restant sans réponse, la goule adulte frappa durement le plus jeune des deux frères. Immédiatement, Rin voulu se porter a son secours, mais le Rinkaku de son tortionnaire l'en empêcha.

- Je vous ai sauvé d'une mort certaine, je vous ai mit sous ma protection, nourris, logés, et voila comment vous me remerciez ? J'aurais du vous laisser crever comme les rats que vous êtes!

L'homme accompagna ses paroles d'un deuxième coup a Akemi qui grimaça de douleur. Cette fois, s'en était trop ! Furieux, Rin déploya son Kagune, prêt a se battre. L'adrénaline et la peur se mêlaient en lui, formant un subtil cocktail aux aromes de folie.
Un sourire s'installa sur le visage du Maître. Lentement, il s'approcha de Rin. Il avait toujours été son préféré. Le seul avec du caractère, le seul qui n'avait pas peur de l'affronter, de s'opposer a lui. De plus, il avait un gout merveilleux. Et ses cris de douleurs étaient un pur régal pour les oreilles. Voir un caractère aussi fort se soumettre a lui, c'était jouissif. Oui, vraiment, tout lui plaisait dans ce gamin. Plus son maître approchais, plus Rin sentait la peur prendre du terrain sur la colère. Il avait déjà essayé de le battre. Jamais il n'avait réussi. Même avec de l'entrainement. Même avec de la persévérance. Prenant doucement le visage de l'adolescent entre ses mains, le maitre s'approcha de son oreille et prit un ton doux et caressant.

-Mon petit Rin, je t'ai toujours trouvé fascinant. Dit moi ou est partit cet humain, et je laisserais la vie sauve a ton frère.

Puis, doucement, il lécha l'oreille de son sujet avant de lui mordre le lobe. Le sang avait un gout métallique très agréable. Ce qui eut pour réaction de faire soupirer de plaisir le Maître.
Tétanisé, Rin ne pouvait rien faire. En fait, il aurait pu, mais il avait trop peur. Et il était trop choqué de ce que lui avait annoncé ce psychopathe. Il ne serait quand même pas capable de tuer Akemi ? Juste pour récupérer Takeo ? Bon, c'était bien de sa faute si le jeune humain avais fuis, mais Rin ne savait pas ou il était parti. En effet a force de faire cohabiter humain et goule, ce qui devait arriver arriva. La couverture des deux frères finit par tomber. Imaginez le choc pour le pauvre Takeo. 7 ans de mensonges. 7 ans a côtoyer de sales goules, des monstres. Et lui qui pensais avoir trouvé des amis. Il y avait cru pourtant ! Après tout c'est vrai, il était un peu devenu comme leur troisième frère. Mais plutôt crever que d'avoir une goule dans sa famille. Ne supportant plus ne serais ce que la vue des deux bêtes, le jeune humain mit tout en oeuvre pour s'enfuir. Il réussi il y'a deux jours de sa. Mais sa destination restait inconnue de tous. Même si le quartier général du CCG semblait être l'option la plus probable. Mais jamais au grand jamais Rin ne balancerais son ami dans la geule d'une sale goule. Furieux face au silence du jeune homme, le maitre planta franchement ses dents et arracha d'un coup sec le petit morceau de chair. Habitué a la douleur, Rin ne réagis pas et porta la main a son oreille afin d'arrêter le saignement. Il savait que la régénération aller se faire asser vite, mais l'odeur du sang lui déplaisait. Attrapant violement Akemi par le col de son tee-shirt, le maitre n'eut pas a se fatiguer. Il fut rapide. Le pauvre blondin n'eut même pas le temps de se défendre. Sa tête se détacha de son corps et roula en direction de Rin.

•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-

Assis sur un banc, Le Solitaire bougeais la tête au rythme de la musique qui emplissait ses oreilles. Rien de tel que le hard rock pour tout oublier. Un style qui plaisait particulièrement au jeune homme. C'était une magnifique journée. Le soleil brillait, il n'y avais pas un seul nuage dans le ciel et une douce chaleur de printemps apaisait les esprit. Le genre de journée que le jeune homme adore. Âgé maintenant de 18 ans, voila un an que son frère avais été tué. Ce tragique événement s'était déroulé le même jour que la mort du Maître. Ce qui fesait hésiter le Solitaire entre le plus beau jour de sa vie, ou le pire. Quoi qu'il y avait déjà beaucoup de jours horribles, alors il préférais se dire que sa avait été le plus beau. Le CCG avait pour une fois bien fait son job. Tuer ce sale type avait certainement été une des meilleures choses que les colombes aient accomplies. Surtout que Rin avait été asser discret pour filer en douce. Le retour a la vie normale fu asser difficile pour le jeune homme. On ne se remet pas de 7 ans d'enfermement du jour au lendemain. Il avait fallu du temps afin qu'il se familiarise de nouveau avec la foule. Par chance, Rin n'es pas un idiot. En 9 mois, il avais réappris le fonctionnement de la société, et pu se faire une place dans cette dernière. Alors d'accord, il n'a pas de boulot, il n'étudie pas et passe ses journée a glander, mais le bougre a cependant réussi a se trouver un logement. Dans le district 13, un petit studio qu'il partage avec une goule nommée Ultia. Charmante fille d'ailleur. Douce, gentille, patiente, et surtout, pas curieuse. Mais on ne peut pas vraiment dire que les deux jeunes vivent ensembles. Le matin, Ultia se lève tôt pour aller a l'université tandis que Rin ne se réveille pas avant 11H. Et la plus part du temps, la jeune femme dors déjà quand le vagabond rentre. Même le week-end ils se voient a peine. En effet, Ultia a une vie sociale très active et voit sans cesse des amis ou des collèges. Soit pour réviser, sois pour sortir. Elle effectue même quelques petits boulots çà et là. Histoire d'arrondir ses fins de mois. Une fille active quoi. En fait, elle accepte Rin par pure pitié. Mais aussi car elle a besoin de lui afin de se nourrir. Incapable de chasser, Ultia gère toutes les dépenses et accepte d'héberger Rin a la condition qu'il rapporte de quoi manger. C'est ce deal qui permet au jeune homme de cohabiter avec la goule féminine. Et aussi parce que dans son genre, il est plutôt pas mal. Même si il est un peu bizzare. De toute façon elle ne sait presque rien de lui.
Alors malgré ses deux facettes, Rin vit une vie plutôt normale. Sans rien de vraiment exceptionnel. Histoire de changer. Qu'es il advenu de Takeo ? Il est devenu inspecteur. Un remarquable membre du CCG. Surnommé L'Exterminateur. Il fait partit de ces membres éprouvant une grande haine envers les goules. Les tuants par pur plaisir. C'est certainement cette trahison qui finit de confirmer a Rin que hommes et goules étaient semblables. Tout deux menteurs, tout deux traitres, tout deux monstrueux. Il n'y avait aucune différences entre ces deux espèces. On ne pouvait faire confiance ni a l'une, ni a l'autre. Mais a partir du moment on on ne peut même pas avoir confiance en les personnes qu'on aime, en les membres de notre famille, alors on ne peut avoir confiance en personne. Rin n'a confiance qu'en lui même. Et encore. Il lui arrive de douter de sa santé mentale.
Il ne veut pas d'amis. Il ne veut pas s'attacher a ces créature répugnantes qui n'attendent qu'une ouverture afin de lui planter un couteau dans le dos. L'amour ? N'en parlons même pas. C'est un sentiment inconnu pour la goule, et il le restera probablement jusqu'a la fin de sa vie...


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Rin...tintin /PAN/
QUEL ÂGE ?
COMMENT TU ES VENU ICI ? Bah figurez vous que je cherchais tranquillou des forums rpg sur Tokyo Ghoul, quand l'apparation d'un Dieu dénommé Yao m'a montré le chemin '-' Bizzare autant qu'étrange... Yao
TES IMPRESSIONS ? Le forum est beau, bien organisé, l'ambiance est cool et les membres accueillants.
UNE DERNIERE POUR LA ROUTE? Je remercie le seigneur Yao de m'avoir guidée vers son sanctuaire et je lui jure fidélité jusqu'a la fin de mes jours *w* (Et désolé au pauvre admin qui va devoir se taper ma fiche, je sais que c'estun peu long et que sa fait pavé uwu)


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Dim 26 Avr - 10:58
Eh beh sacrée fiche Yao

Sinon bienvenue officiellement owo J'ai rien à redire à ta fiche que j'ai eu le courage de lire jusqu'au bout muéhéhéhé 8D Personnage très complet et intriguant j'aime *w*

Je te valide donc, n'oublie pas de faire les recensements et au plaisir de te croiser en rp o/

_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Avr - 11:24
BIENVENUE !!!!
J'adore ton perso !!!
Et pour ton avatar c'est Rin Okumura de Ao no exorciste x)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Avr - 12:16
Merchi beaucoup \o/
Après pour ma signa, je savais que c'était Rin (Coïncidence? Je ne pense pas !) mais pour l'avatar je savais pas, donc merci pour l'info. Et aussi, vous êtes vachement courageux d'avoir tout lu uwu
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Avr - 20:19
Bienvenue dans ce monde de fou !!!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse du néant-
Sauter vers: