Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Nawuele Skadi
CCG || Inspectrice 2ème Classe
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 20/01/2017
Age : 19
Jeu 9 Fév - 22:07
C'était une nuit pluvieuse et sombre d'hiver, une nuit comme elle aimait, et c'était d'ailleurs peut-être la deuxième raison qui allait la pousser à sortir. La première avait été une rumeur sur la présence d'une goule persistante au sein d'un quartier, qu'elle se devait de vérifier par elle même.  Non pas qu'elle ne fasse pas confiance aux autres membres de son équipe, mais elle préférait s'en occuper elle même, par peur de laxisme et pour régler de vieux comptes. Souriant à l'idée d'affronter une nouvelle goule, elle daigna à se lever de son sofa et à poser son verre de vin qui l'aidait à combler sa solitude, une solitude qu'elle n'admettrait jamais, elle préférait aborder son masque de glace. S’avançant vers une lourde armoire, elle en sortit sa précieuse quinque ayant l'apparence d'un sabre de cristal, sa plus fidèle alliée. Bien évidemment elle ne l’exhibait jamais, elle se devait de la dissimuler soigneusement dans son manteau en cuir, et ce principalement pour attirer les goules vers elle, la prenant pour une jeune femme sans défense. Une fois armée et camouflée, elle était fin prête à sortir et affronter la nuit et ses dangers.

Tout était calme et silencieux, ça en devenait presque troublant, ce n'était pas fait certes pour lui déplaire, car moins elle croisait de gens, mieux elle se portait, mais ça en devenait presque troublant. Marchant à une allure régulière, elle se félicitait d'habiter ce lieux désert, mais doutait de la véracité de la rumeur sur la présence d'une goule, principalement à cause de la présence du siège du CCG. Mais qu'importe, elle restait toujours sur ses gardes, ses sens continuellement en éveils, la main discrètement à la portée de sa  quinque. Elle croisa une bande d'étudiantes hystériques et braillardes, les toisant d'un regard méprisant mais analytique, aucune n'avait l'air suspecte, juste un peu plus stupides que la moyenne.

Lasse, elle finit par s'asseoir sur un banc quelques minutes, elle songea à ce que sa vie aurait pu être si jamais elle n'avait pas croiser le chemin de ces goules... Elle s'imaginait  étudiante à une université d'Oslo, continuant de voyager avec ses parents aux quatre coins du monde, peut-être aurait-elle eu même quelques amis, elle avait certes toujours été une personne associable et différente de la majorité des personnes, mais cette histoire n'avait pas arrangé les choses. Mais au lieu de ça elle se retrouvait à traquer sans répit ni pitié des goules, au nom de la vengeance, enfin c'est ce qu'elle croyait. Soupirant elle se releva, ce n'était pas son genre d'abandonner ni de se laisser abattre, elle n'en avait pas le droit.  Soupirant, elle décida de continuer sa route, elle entendit quelques bruits étranges non loin d'une autre ruelle, serait-ce ce qu'elle cherchait ? Accélérant légèrement le pas, son instinct de chasseur en éveil, elle était prête à attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 21
Jeu 16 Fév - 19:55

     

[Rencontres nocturne]

Lev Wezka & Nawuele Skadi


Lev révisait ses cours à la bibliothèque. C’était un bon moyen de sortir, de pratiquer le japonais avec son accent russe avec d’autres étudiants qu’il pouvait rencontrer. Le nez dans le bouquin, le stylo mâché dans la bouche, il révisait ses cours de mathématiques. N’est-ce pas fascinant de traduire des chiffres en phrase, d’essayer de comprendre le sens caché d’une problème fictif, de voir danser les chiffres le long des pages ? Et bien ça l’était avec Lev qui adorait traduire les chiffres par des lettres, des mots, des problèmes en une histoire lointaine avec des protagonistes comme X au carré ou la racine carré de B. Une longue histoire d’amour entre A et B était en train de naître grâce aux coups de crayon du russe qui risquait de bientôt recevoir des examens à passer dans l’université japonaise la plus proche. Heureusement que son école avait pu s’arranger pour que le garçon continu sa scolarité par correspondance. Néanmoins il devait quand même aller à l’université pour passer des partiels ou des examens en étant surveillé par un enseignant.

Les autres faisaient du bruit autour de lui. Dieu que c’était agaçant. Néanmoins le russe avait eu besoin de changer de table, être plus éloigné de ceux qui font semblant pour avoir le calme. Lev avait même sympathisé avec la bibliothécaire, une vieille petite mamie tout mignonne. C’était une femme toujours passionnée par son métier et elle parlait beaucoup à Lev qui est un garçon qui lit beaucoup tout type d’auteur. De ce fait, ils leur arrivent d’avoir de longues discussions sur un auteur en particulier. L’accent de Lev la faisait marrer plus qu’autre chose sur la prononciation de certains mots et cela aidait Lev à se corriger et s’améliorer. Il prenait beaucoup de plaisir à partager un de ses passes-temps avec cette femme passionnée. Elle lui conseillait des livres, l’aidait à la compréhension de certains kanjis, corrigeait le garçon sur certaines incompréhensions qu’il pouvait avoir. Après tout il continuait ses études et passait ses examens toujours en russe. Et il avait beau avoir apprit cette langue dans son école en tant qu’option, il apprenait encore à mieux la pratiquer et désirait ne plus avoir d’accent même s’il ne s’en rendait pas compte qu’il en avait une à vrai dire.

Lev resta-là toute l’après-midi, le nez dans ses mathématiques, il était bien heureux d’être là. Néanmoins la fatigue se faisait sentir de plus en plus et il ferma son livre pour le ranger dans son sac en bandoulière en cuir noir. Le manteau sur le dos, la nuit venait de tomber et la bibliothèque ferma ses portes. Le garçon reçu un appel à la sortie de son lieu d’étude. Oh, Anastasya qui devait être en pause sans doute. Le garçon décrocha et parla à sa mère en russe.

« Hoy ! T’es en pause ?
- Oui. Dis moi, tu pourrais racheter du riz pour ce soir ? J’ai oublié d’en prendre tout à l’heure.
- Tu veux que je cuisine ce soir ? Comme ça on miam dés que tu arrives.
- On fait comme ça. Je te laisse choisir le menu. Tu as de l’argent sur toi ? Sinon passe au café et je t’en donne.
- T’en fais pas, niveau argent je pense avoir ce qu’il faut. Bien, je fais les courses et la cuisine. J’te laisse, bosse bien. On se voit quand tu rentreras, je serai déjà à la maison.
- Très bien, bisous mon Levou, à ce soir ! »

Lev raccrocha, un petit sourire aux lèvres. Sa mère avait tendance à lui donner des surnoms plus que stupides et cela avait le don de le faire rire plus qu’autre chose. C’était même très mignon de sa part. Elle pouvait enfin lui montrer de l’affection sans limite et il était bien content de cette situation. Tout autant qu’elle. Leur relation continuait d’évoluer en positif, ils leur arrivaient même de dormir ensemble parfois. Ils ne pouvaient pas faire plus proche. Le soir elle ne mangeait pas avec Lev à cause de leur différence alimentaire et elle n’osait pas manger de la chair humaine devant lui. Donc elle cuisinait pour lui et s’asseyait à table pour papoter avec lui de sa journée ou de ses études. C’était certes une cohabitation étrange, mais elle fonctionnait très bien.

Lev marcha en direction du supermarché le plus proche. Il prit un petit panier rouge et il prit deux paquets de riz ainsi que quelques fruits pour lui. Et du café pour Anastasya qui en prenait de temps en temps le soir pour l’accompagner pendant son repas. Il paya avec la monnaie qu’il avait sur lui et sortie tranquillement, le sac à la main. Il siffla et commença sa marche jusque chez lui. Il vérifia dans sa poche qu’il avait bien ses clés. Heureusement c’était le cas. Car sinon c’était sa mère qui allait crier. Sur le chemin il entendit des pas et quand il se retourna il ne voyait rien. Il arqua un sourcil, très sceptique de la situation et avança sans vraiment chercher à comprendre. Jusqu’à ce qu’une ombre apparaisse devant lui pour le projeter contre le mur de l’immeuble le plus proche. Lev n’avait pas vu le coup venir. Les courses au sol, il se releva et voyait toujours une ombre à la faible luminosité des lampadaires du coin. Le garçon fronça les sourcils et commença à ramasser ses courses.

« Tu pourrais m’aider à tout ramasser tout de même.
- Je vais surtout te tuer !
- Je ne suis pas comestible, c’est ce qu’on m’a dit.
- Tu dégage pourtant une odeur délicieuse …
- Oh merci. Mais c’est pas mon odeur naturelle, c’est un parfum que j’ai ramené de Russie, tu veux savoir lequel ? »

L’ombre en face commença à grogner, il voyait bien que le russe se moquait de lui. Puis il devait surtout être étonné que le garçon n’ai pas peur. En même temps il dormait dans le même lit qu’une ghoul parfois le soir, il avait grandit avec puisque c’était elle qui l’avait éduqué depuis sa plus tendre enfance. Comment est-ce qu’avec un environnement pareil il pouvait avoir peur des ghouls ? Néanmoins il savait qu’il devait rapidement trouver un moyen de se sauver de là s’il ne voulait pas vraiment servir de dîner pour l’ombre rapide de ce soir. Bien pour ça qu’il lui parlait, histoire de la distraire dans un premier temps. Il devait peut-être essayer de négocier sa vie contre autre chose ?



   (c)LOKIA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nawuele Skadi
CCG || Inspectrice 2ème Classe
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 20/01/2017
Age : 19
Dim 26 Mar - 1:26
Son instinct ne l'avait pas trompé, elle avait raison de se fier à lui. Il l'avait conduit vers une des créatures qu'elle traquait sans relâche, et elle savait que la scène qu'elle pouvait  apercevoir  n'était pas une banale querelle d'humains.  Elle distinguait au loin deux silhouettes, et l'une d'elle avait l'air particulièrement mal en point, elle était probablement la proie, et la chose avec elle devait être encore une de ces immondes ghouls. Elle fut alors prise de divers émotions :  Son habituelle rage qu'elle éprouvait à la vu de ces choses, mais également un plaisir inexplicable, une faim qui allait pouvoir rassasier : Le désir de la vengeance.

Alors elle s'avança rapidement vers l'endroit, fixant sa proie à elle, elle n'allait bien évidemment pas dégainer son arme de suite, elle se devait de profiter de l'effet de surprise. Arrivée à une bonne hauteur, elle pouvait enfin distinguer mieux les personnages, deux individus  masculins. Celui qui semblait être la proie et donc l'humain devait avoir probablement son age, et à la vue des marchandises qu'elle voyait étalée un peu partout au sol, il revenait des courses et avait été attaqué par surprise, cependant il paraissait étrangement serein. Mais c'était l'autre qui l'intéressait... une ghoul qui avait l'air particulièrement affamée, elle agirait donc avec beaucoup moins de perspicacité qu’habituellement, et serait totalement dépendante de sa faim, elle devait jouer sur ça.

Elle commençait à se rapprocher de plus en plus, elle savait très bien quel numéro elle allait jouer, celui de la jeune fille naïve et éplorée, d'ailleurs il y en avait souvent de très bons exemples au quotidien. Il ne fallait surtout pas que la ghoul comprenne qui elle était et commence à s'enfuir, il était fortement déconseillé de les poursuivre, généralement très rapide, elle pouvait nous conduire dans un endroit comportant ses camarades, or elle voulait en finir maintenant. Elle commença donc à courir vers eux, la main toujours fermement posée non loin de sa  quinque, prenant un air terrifiée.

- Mon dieu j'ai entendu du bruit, que se passe t-il ? Vous allez bien tous les deux ?

Profitant de l'effet de surprise elle continua de s'approcher, il fallait que la créature s'approche suffisamment d'elle pur pouvoir lui asséner un puissant coup mortel. Il fallait qu'elle soit patiente, et ne surtout pas rater son coup, elle décida de s'approcher de l'humain, elle lui jeta un regard menaçant, comme pour le dissuader de faire quoi que ce soit qui pourrait compromettre son plan. Tournant le dos à la ghoul, elle fit mine de se pencher pour ramasser les courses au sol, mesurant le moindre de ses mouvement, et surtout en étant concentrée sur la chose derrière elle, elle savait que celle-ci allait bondir sur une personne ayant le dos tourné, elle devait frappé à ce moment, ni trop tôt, et surtout pas trop tard.

Ses mouvement devaient paraître certainement trop calculés, elle ne savait pas vraiment combien de temps allait s'écrouler, peut-être devrait t-elle se remettre à parler pour détendre l’atmosphère car elle paressait suspecte ? Mais elle n'en n'avait pas eut besoin, car à peine cette réflexion faite, la ghoul s'approcha d'elle, se crispant légèrement elle fit mine de rien et continua son petit manège, il fallait qu'elle soit assez proche. Quelques secondes encore...et cette fois elle était assez proche, à cet instant elle tourna brutalement vers lui tout en sortant sa quinque, qu'elle plante sans hésitation dans son cœur.

Elle sentit sa vie s’échapper, elle retira lentement son arme. Son masque de jeune fille éplorée avait du enfin tomber pour être troqué contre son visage froid et impassible. Elle murmura alors :

-La vengeance continue.

Sa victime morte, elle continua de fixer son cadavre, le regard perdue, qui devait sans doute paraître triste en y regardant bien. Sa victime morte, elle commençait à redevenir un peu calme et détendue, ses instincts de chasseuses la quittèrent, bien qu'elle n'en restait pas moins méfiante. Elle parut se souvenir qu'elle n'était pas seule, et se tourna vers brutalement vers le jeune homme, et s’efforça de prendre un ton aimable, d'habitude elle ne prenait pas cette peine, mais il ne fallait pas qu'il la prenne pour une flle après ce qu'il vient de voir.

- Et toi, comment vas-tu ?  

Déjà qu'elle ne savait pas trop quoi dire en général, c'était encore pire dans ce genre de situation, elle n'était vraiment pas douée pour les interactions sociales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Zone RP - Tokyo :: ► Quartiers Nord :: District 1 - Adachi-
Sauter vers: