Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

THE SEVEN TAILED PUSSY, GALATEA

 :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Goules Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Azuma Galatéa
Rang A || La chatte aux 7 queues
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017
Age : 29
Mer 25 Jan - 16:55
Azuma Galatéa

Âge : 33ans
Nationalité : Franco-Japonaise
Genre : Feminin
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Groupe : Goule
Rang : A
Surnom : La chatte aux 7 queues
Kagune : Chimère Rinkaku/Bikaku
Kakuja : Oui

Physique

Galatéa est une jeune femme à l’apparence solitaire d’environ 1m69, plutôt petite et souvent vêtue de noirs ou de couleurs discrètes en ville. Cependant elle affectionne grandement les tenues traditionnelles, particulièrement des Yukatas de très haute qualité souvent plus colorés que ses tenues habituelles.  Il suffit de la regarder pour deviner qu’elle est loin d’être le genre extravertie, pourtant ce n’est en aucun cas un mal être, bien au contraire. Heureuse comme elle est, elle apprécie sa discrétion naturelle et son côté passe partout.

Ses cheveux sont foncés et mi longs, elle en prend soin car très raides, mais prend gère le temps de les coiffer, elle a tendance à les laisser s’exprimer par eux-mêmes une fois la forme voulue donnée. Exception lorsqu’elle enfile un Yukata, elle prendra alors le temps de se coiffer convenablement et même d’habiller ses cheveux de broches.

C’est ici que son métissage Français/Japonais se remarque le plus. Au cœur de ses grand yeux presque européens demeurent deux  iris si foncés qu’ils semblent être deux points noirs contrastant avec sa peau blanchâtre sans défauts, ornés de longs cils et de fins sourcils entretenus. De même, son nez, parfait mix entre ses deux nationalités d’origine est à la fois court et légèrement pointu, discret, lui aussi. Ses lèvres rosées,  fines, semblent aiguisées lorsqu’elle esquisse un sourire en coin comme elle a l’habitude de faire. Une bouche légèrement plus étirée que la moyenne japonaise, son style eurasien d’un point de vue général semble parfait en tous points.

La tête c’est une chose mais passons au corps, c’est là que le style japonais s’efface en grande partie. Galatéa possède un corps étonnamment sportif et affuté, si par chance il était possible d’observer son corps en sous-vêtements, ses abdos seraient visibles comme les nombreux muscles qui composent son corps. Son agilité et sa souplesse sont d’un niveau exceptionnel. De ce fait elle n’est pas aux gouts de chacun. Si son visage incarne la beauté absolue entre deux nationalités, son corps lui est plus proche d’une panthère parmi les plus sauvages, ce qui explique sa démarche féline et discrète.

Chimère, ou hybride, Son Kagune Rinkaku/Bikaku  (Kakuja)  est composé de sept longues queues oscillantes tel des queues de chats terminant en lames courbées à la façon de griffes acérées. De par sa nature Kakuja, l’excédent de cellules RC  s’étale sur ses cuisses, le long de sa colonne jusqu’au sommet de son crâne ou il se divise en deux excroissances semblant deux oreilles triangulaires pointues. Le tout d’une couleur orange feu vers le rouge sang.
Son masque est tout simplement celui d’un chat noir et or dans le style égyptien.

Caractère

La discrétion de Galatéa n’est pas due qu’à son physique, elle apprécie la tranquillité et le calme, de ce fait elle habite dans le 6eme district au dernier étage un immeuble reculé du bordel de la civilisation, le genre d’appartement non accessible à la classe moyenne, mais ça elle s’en fou. Galatea possède beaucoup, beaucoup d’argent de par sa famille et les musique qu’elle crée et vend à de grands producteurs de films ou de séries animées.

Cependant elle refuse toute interview ou photos officielles par soucis de tranquillité, Galatéa apprécie énormément les chats et vit avec une demi-douzaine de félins qu’elle sauva de la rue, elle a d’ailleurs tendance à donner bien plus d’importance aux animaux qu’aux humains. Elle semble être tout ce qu’il y a de plus gentil et agréable à vivre aux yeux de quiconque prendrait un instant pour l’analyser. Cependant en tant que Goule pure issue d’une famille de Yakuza, elle est tout sauf pacifique, entrainée depuis enfant en tant qu’héritière de clan, elle sait très bien se battre et peut tout autant apprécier cela. Pire encore, si poussée à bout et croyez que ce n’est pas chose compliquée, Gala peut très facilement péter les plombs et retomber dans sa folie cannibale.

Derrière son masque elle est une tout autre personne, elle devient la chatte aux sept queues, une goule sauvage et seule qui ne se nourrit que de criminels humains ET goule. A ses yeux les criminels quel qu’ils soient sont de la vermine dont elle peut se nourrir. Elle n’aime ni le CCG et autres anti-goules tout comme elle hais les goules qui ne pensent qu’à bouffer sans réfléchir. Elle-même ne tue pas toujours pour se nourrir, elle agit par pulsion ou par émotion. De par ce fait, elle a tué plus de goules que d’humains.

Galatéa est une goule qui se plait à vivre entre deux mondes tant qu’aucun des deux n’empiète sur son bien être quotidien et ne la fasse vriller. Outre cela elle est néanmoins sociable si bien avec les humains que les goules et agréable à vivre, tout particulièrement avec ceux qui respecte les animaux au moins autant que la vie humaine (ou goule).

Pour terminer Gala est attirée par le même sexe, bien que depuis la perte violente de son premier amour elle ne se sente pas apte à reprendre une romance sérieuse a moins d’être ou simplement de devenir quelqu’un de bien spécial à ses yeux. Elle n’est pas du genre dragueuse mais sa franchise parfois trop sèche la pousse à dire les choses comme elles sont ou comme elle les pense et souvent mal interprétée car jamais elle ne se permettrait de lancer des méchanceté verbales.

Histoire

Qu’est-ce qu’être une goule ? Si ce n’est d’être au sommet de la chaine alimentaire et de par ce fait, pouvoir bouffer les humains.. Ou du moins essentiellement les humains. D’une certaine façon, c’est un peu comme être le régulateur naturel de la planète. Les humains prennent trop de place, détruisent tout, polluent, tuent des milliards d’animaux chaque année et je pense que la planète en a plein le cul, alors nous voilà.. Quoi de mieux que des humanoïdes qui se nourrissent d’humains ? Et dans le domaine, certains jouent leur rôle avec une particulière efficacité, tandis que d’autres réfléchissent, choisissent, et d’autres évitent. Mais ou suis-je parmi eux.. ?

Galatea est née de deux goules de pur-sang, Agatha Vennesi de nationalité française et Yoshikazu Azuma, japonais et parrain d’un clan Yakuza de petite taille basé à Kyoto, clan dont la totalité des membres n’étaient autre que des goules. Nombre d’entre eux avaient fuis Tokyo ou s’étaient éloignées pour des raisons diverses et variées. Le fait est que ce clan était plutôt neutre malgré le besoin de se nourrir, c’est pourquoi les sois disant guerre de clan étaient plus qu’intéressantes. Si le clan ne faisait pas ou très peu parler de lui, il suivait les moindre faits et gestes des clans voisins et récupérait les corps de ceux qui s’entre tuait. Et pour les périodes trop calmes, se voyait obligé de créer des troubles de façon discrètes, mais les corps finissaient toujours par disparaître à un moment.

C’est dans ce genre d’environnement que vécu Galatéa, une ancienne et grande bâtisse qui logeait un clan de 16 goules et en tant que tel et surtout en tant qu’héritière, elle se devait d’apprendre toutes les ficelles de la vie d’une goule « Yakuza ». Utiliser son Kagune dès son plus jeune âge tout particulièrement. Bien que son père fût un bon combattant, sa mère était un professeur des plus efficaces et une goule qui plus est redoutable. Elle constata alors qu’elle possédait les eux types de ses parents Rinkaku et Bikaku, quelle fierté. Et pourtant, bien qu’elle soit contente d’être belle et forte avec le beau Kagune de chacun de ses parents, elle avait du mal à trouver sa place, non pas dans la famille, mais dans ce monde incompréhensible ou tout le monde tue tout le monde par obligation, survie ou par plaisir. Son seul grand plaisir à elle, c’était la musique, le piano, la guitare, la flute, peu importe ! Tous les instruments y passaient et du talent, elle n’en manquait pas.

Se fondre dans la masse était la façon d’agir de la famille, d’un point de vue externe, rien ne pouvait sembler suspect et Galatéa était une goule musicienne et appréciée des humains, c’est ainsi qu’elle avait grandi jusqu’à intégrer une des plus grandes universités des arts musicaux. Merci à son talent mais aussi surtout à la famille bien assez riche pour payer de telles études. Jusque-là sa vie avait été que d’amour et d’eau.. non.. De café chaud, oui, d’amour et de café chaud. Elle avait même des amis, deux amies pour être précis, Ayami et Ikuna. Des humaines oui, mais ça, Galatéa n’en avait absolument rien à faire et ne s’était pas gêné à le faire comprendre à sa famille. Certes son secret devait être bien gardé, mais jamais elle ne considérerait tous les humains comme des proies ou des dangers.

« Ma fille, je comprends ta façon de voir tes amies, mais tu dois également comprendre que tu ne pourras pas les protéger. Je ne parle pas de nous, mais nous ne sommes pas seuls Galatéa… »


Bien sur ces paroles étaient raisonnables et réalistes, mais merde ! Elle ne gâcherait pas sa jeunesse pour un risque encore assez bas. C’était égoïste en plus de ne pas se faire d’amis juste pour ne pas souffrir si quelque chose arrivait. Ayami était une excellente violoncelliste, elle et Galatea passaient beaucoup de temps à jouer en duo et avaient passé haut la main certains examens en duo ou même trio. Si bien qu’elles envisageaient déjà de monter un projet musical cinématographique. Cependant, il n’y avait pas que ça, Galatéa comprenait de moins en moins ses sentiments envers elle, son absence du soir au lendemain la rendait triste et ennuyée, elle se sentait bien trop seule sans elle. Toutes deux étaient plus proches l’une de l’autre chaque jour, elles en étaient toutes deux parfaitement conscientes, mais évitaient d’en parler, surement de peur que cela change.

Les mois passèrent et chacune était devenue l’obsession de l’autre, ce jour la Galatéa attendait impatiemment à l’extérieur, elle avait passé son audition deux heures plus tôt et pour ainsi dire, tout s’était déroulé comme prévu, de façon impeccable à en juger par la satisfaction dans les regards des juges. C’était le soir de noël et la neige n’avait cessé de tomber depuis plus d’une heure, déjà le sol était recouvert d’une épaisse couche blanche de plus de 5cm et le soleil venait de passer de l’autre côté du globe. Seuls les lampadaires illuminaient tant bien que mal les alentours de l’auditorium situé dans un parc boisé en retrait de la ville. Elle avait faim.. Pour ne pas dire qu’elle était affamée, elle n’avait rien mangé depuis un peu trop longtemps, mais elle prenait son mal en patience, seule à observer la neige tomber, emmitouflée dans une écharpe rouge et une capuche fourrée ornée de deux fausses oreilles de chat sur la tête.

Tu m’as attendue tout ce temps ?

Evidement.. Je ne pouvais pas te laisser rentrer seule avec ton sens de l’orientation défectueux et ta trouille du noir. Galatéa se retourna doucement vers Ayami et esquissa un fin sourire.

Eh ! Je ! Ce n’est pas vrai !


Ahha.. Bien sûr.
Elle observa la demoiselle s’approcher d’elle avec un sourire amusé et secouer sa capuche pour libérer les oreilles de chat de la neige.. Elle fit glisser ses mains sur les bordes de sa tête.

Je suis contente qu’il  t’aille aussi bien, ce manteau…  Elle agrippa chaque bord de la capuche pour attirer son visage vers le sien et y déposer ses lèvres contre les siennes. La sensation de ce baiser avait tout de la définition du bonheur. Ayami se recula de quelques pas, amusée, non sans être elle-même rouge vif, elle mit ses mains dans son propre dos.

Désolée Galatéa.. Ca faisait trop longtemps que j’en avais envie, je n’ai pas su m’en empêcher.

… Moi aussi.

A dire vrai elle ne savait pas vraiment comment réagir face à cette situation plutôt complexe a ses yeux, mais elle ne voulait en aucun cas gâcher ni son bonheur, ni celui d’Ayami dont le sourire s’élargit en réaction de sa simple franchise, elle se cacha un peu dans sa propre écharpe.

Au fait, ehm.. Tu sais, je voulais te le dire depuis longtemps, mais Je..
Elle écarquilla les yeux.

Galatéa observa le regard de sa petite amie sans comprendre l’espace d’une seconde alors que quelque chose de chaud venait de l’atteindre au visage, la neige était-elle devenue folle ? Ou Elle-même ? Comment pouvait-elle être si douce et chaude ? Mais la large pointe rougeâtre brillante qui sortait de l’abdomen d’Ayami venait d’expliquer l’horreur de la situation et arracha un cri désespéré à la jeune goule.

Et bien ? Tu finis pas ta phrase ? HiiiAHAHA ! ROOh QUE CA M’ENNERVE ! MAIS !! MAIS QU’EST-CE QUE CA M’ENNERVE !! Ces amourettes débiles d’humains !!! RAHHHHHH !! C’est PITOYABLE !

Le tentacule souleva le corps d’Ayami encore vivante dans l’arbre vers la silhouette d’un homme au regard hors de la réalité, la folie était lisible dans ses yeux. Il renifla le cou de l’humaine dans un reniflement immonde puis il croqua sans vergogne proche du cou pour arracher littéralement un morceau de chair et l’avaler goulument Avant de jeter le corps dans la neige aux pieds d’une Galatéa tremblante au regard perdu dans le vide.. L’horreur de sa nature prenait sens de la pire façon.

Eh Bien quoi ?! Tuuu veux GOUTERRR ?? HEiiiiiIIN ? Lui-même avait sauté de l’arbre pour s’approcher d’elle, il essuya le sang sur sa bouche et plaqua sa main ensanglantée sur la bouche de la jeune goule pétrifiée. Et alors que l’idiot éclatait d’un rire malsain en se tordant en arrière qu’elle déploya ses sept queues pris d’une folie sans retenue elle transperça le goule en une longue rafale de dizaines et de dizaines de coups à une vitesse ahurissante.  Et elle hurlait et hurlait et hurlait encore de lui rendre son amour, de la recracher ! Sa haine et ses larmes n’en finissaient plus alors qu’elle continuait de frapper le cadavre au sol, pulvérisé, elle arrachait des morceaux de chair qu’elle dévorait poignée après poignée par vengeance, c’est elle qui boufferait ce monstre à côté du cadavre de sa petite amie dont les yeux étaient grand ouverts vers elle.

Elle ne laissa derrière elle que le cadavre en charpie éparpillé de ci, de la dont il manquait une bonne partie des tripes et le corps sans vie d’Ayami qu’elle fut obligée d’abandonner pour ne pas être repérée par ceux attirés par les hurlements.

Elle eut besoin de plusieurs années pour passer à autre chose, plusieurs années pendant lesquelles elle avait passé sa vie à traquer les goules sauvages qui tuaient sans retenue dans les alentours de Kyoto. Sombrant dans une folie cannibale et meurtrière pendant laquelle se développa le syndrome Kakuja,  un excès de cellules RC formant un semblant d’armure exosquelette autour de ses cuisses, le long de son dos jusqu’au crane ou deux excroissances semblent former deux oreilles de chat. Depuis lors, elle revêtit un masque de chat noir et or typé égyptien et fut surnommée La chatte aux sept queues.

Grace a son clan et surtout ses parents elle réussit à calmer sa haine bien que la tristesse demeure, cependant les goules devaient faire face au CCG de plus en plus tenace et la notoriété de la chatte aux sept queues, tueuse de goules avaient forcément finit par attirer l’attention. Suite à une discussion houleuse avec ses parents et plus précisément son père, elle décida alors de se ranger un moment et partir vivre à Tokyo et monter son projet musical pour le cinéma en souvenir d’Ayami. Chose qu’elle réussit à faire en un temps record. Mais au fil du temps, Tokyo montait en ébullition et La chatte aux sept queues du refaire surface.

~

Pseudo : Kyreshorl
Âge : 28
Comment es-tu venu ici ? : Recherche Google !
Tes impressions : Happy !
Code du règlement : Asu l'a mangé~

Une dernière pour la route : Euh.. Pouet ?

Revenir en haut Aller en bas
Masamune Asuka
CCG || Scientifique
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 21
Mer 25 Jan - 17:41
Bienvenue officiellement o/

Bon courage pour finir ta fiche si tu as des questions n'hésite pas o/

_________________


Asu, fétichiste des poignées?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azuma Galatéa
Rang A || La chatte aux 7 queues
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017
Age : 29
Mer 25 Jan - 17:47
Merci beaucoup ! d’ailleurs si quelque chose cloche n'hésitez pas à me le communiquer avant que je termine :)
Revenir en haut Aller en bas
Azuma Galatéa
Rang A || La chatte aux 7 queues
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017
Age : 29
Mer 25 Jan - 21:07
Bien je pense que c'est terminé !
Ready pour l'évaluation de ma fiche !

Revenir en haut Aller en bas
Kai R. Furuta
CCG || Inspecteur 2ème Classe
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 10/04/2015
Age : 21
Mer 25 Jan - 21:52
Je passe donc o/

Globablement la fiche est agréable à lire et le perso intéressant, ça change de ce qu'on voit d'habitude ici xD Après les modifs à faire j'en ai parlé sur la CB du coup j'ai rien d'autre à redire o/


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Pussy Riot
» Five Pussy for ONE REAL MAN (RATED R - Strong Language -) 1/1
» Open Video a GW
» Nicky & Nathan | Mum likes pussy too, ew!
» La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Goules-
Sauter vers: