Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

I'm gonna have a good time~ || Abel

 :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Goules Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Abel
Rang indéfini || Daanav
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 20
Lun 26 Déc - 11:50

▬ Feat. SCP-076-2 - The SCP Foundation

Nom : Aucun
Prénom : Abel? Ce n'est qu'un parmi tant d'autres...
Âge : 27 ans
Nationalité : Origines indiennes
Genre : Bruh
Orientation sexuelle : Pansexuel
Groupe : Goule
Rang : Indéfini vu qu'il est dans la nature depuis peu mais probablement SS
Surnom : Hm... Toutes ses autres appelations? Daanav, Khan, Vlad, Armageddon,... Choisissez
Type de Kagune : Ukaku
Kakuja : Oui

Abel
Caractère
Rapport psychologique du sujet Abel, le 12 Février 20xx

Un médecin a été envoyé le matin même dans la cellule de la goule connue sous le nom d'Abel. Le docteur M. était accompagné de deux inspecteurs de classe spéciale armés de leurs quinques au cas où la visite finissait mal. Le sujet était attaché comme à son habitude contre le mur au fond de la cellule, à l'aide de chaînes en acier à quinque et d'un gros collier d'acier de la même facture. Le docteur M. prit place à environ 5 mètres de lui et ses gardes du corps environ 3 mètres et prêts à faire feu si nécessaire. Il est à noter que le sujet réagit à la présence de personnes dans sa cellule de confinement  en grognant uniquement lorsque les inspecteurs furent positionnés. Il ne chercha cependant pas à tirer sur ses liens ni à se montrer agressif.

L'entretien dura exactement 23 minutes et 40 secondes. Abel demeura calme et peu enclin à parler pendant toute cette durée, après quoi il commença à montrer des signes d'agressivité. Il fut placé sous sédatifs immédiatement et le docteur M. fut évacué. Ci-joint le rapport du docteur concernant la goule Abel et ce qu'il a pu tirer de cette rencontre.

"La goule Abel est définitivement hostile aux humains, je la suspecte également de l'être envers les goules. Je n'ai pas pu effectuer une analyse comportementale et psychologique détaillée dans les conditions présentes, à savoir l'impossibilité du sujet à se mouvoir sur plus de deux mètres et son impossibilité à communiquer correctement et clairement. Abel n'est cependant pas muet et s'exprime dans un anglais très approximatif, comme un jeune enfant qui apprend tout juste à se servir de la parole. On pourra constater que son vocabulaire, bien que limité, est très militaire. Ses constructions de phrases sont archaïques mais relativement compréhensibles.

En discutant avec le sujet j'ai pu remarquer qu'il était conditionné pour le combat et de nombreuses situations militaires. Dans cette optique il est important de noter qu'il serait extrêmement dangereux en liberté. Sa connaissance des armes, du combat au corps à corps et des stratégies militaires n'est pas négligeable, bien qu'il ne semble pas en connaître tout les termes techniques. En revanche il ne connaît rien ou presque de tout ce qui peut être banal et humain, gagnant même en nervosité dès que le sujet est abordé. Le sujet Abel est également quelqu'un de très observateur, je l'ai pris plusieurs fois à analyser attentivement mes moindres mouvements ou ceux des deux investigateurs présents dans la cellule au moment de l'entretien. Malgré les apparences j'en déduis que le sujet est doté d'une grande intelligence et donc à surveiller de très près. Il faudrait même améliorer et renforcer la sécurité autour de sa cellule de confinement, au cas où il parviendrait un jour à se libérer de ses chaînes.

Le sujet Abel ne ressent aucune empathie envers les êtres vivants. A la question "Avez-vous seulement des regrets envers toutes ces vies que vous avez prises?" il a simplement répondu "Ils le méritaient", sans montrer le moindre signe d'hésitation dans sa voix ou son comportement. Tuer est un mécanisme naturel chez le sujet, qu'il a apprit de façon aussi banale que la lecture ou l'écriture. Il s'agit de quelque chose de normal pour lui qu'il doit faire depuis sa prime jeunesse et sa soif de sang semble inextinguible. Toutes les goules tuent me direz-vous, mais certaines éprouvent malgré tout de l'empathie envers leurs victimes, une empathie totalement absente chez le sujet Abel. Il n'aurait eu aucun scrupules à m'ouvrir le ventre s'il avait pu, juste par plaisir.

Il est également à noter que la goule n'est pas d'un naturel agressif au premier abord. Abel est resté très calme tout au long de l'entretient avant de changer complètement d'humeur et d'être neutralisé temporairement. Il est de mon avis qu'il a été rendu agressif et non pas qu'il l'est de nature. Compte tenu de la situation qui l'a amené à se retrouver enfermé à Cochlea, cette option me paraît la plus probable. Il sera toutefois impossible de le changer en bien ou de le contrôler un tant soit peu. Un animal éduqué de cette façon reste immuable, il en va de même pour les goules. Je n'ai qu'un conseil à vous donner concernant Abel: débarrassez-vous en au plus vite avant que ce ne soit lui qui se débarrasse de vous."


Addendum daté du 1er Mars 20xx

"Je me présente, docteur Y. de profession depuis quelques années maintenant. Je suis une spécialiste du comportement animal et jamais je ne me serais attendue à devoir gérer le cas d'une goule considérée sauvage et dangereuse. Je tiens à préciser que tout dans le rapport précédent n'est pas vrai et, comme dit par son rédacteur, juste une analyse de surface. Le sujet Abel n'est pas aussi cruel qu'il n'en a l'air au fond. Il a certes chercher à m'attaquer mais après plusieurs jours à le côtoyer je me suis rendue compte qu'il n'était pas aussi mauvais qu'on ne le pense. Oui, il est sauvage, oui il est violent et tue sans distinction. Mais en apprenant à le connaître et avec un peu de patience, je suis sûre qu'on pourrait parvenir à le remettre dans le droit chemin. S'il vous plaît, ne faites rien qui serait nuisible à cette relation de confiance que j'essaie d'instaurer entre lui et moi. Je vous promet des résultats très bientôt."

Addendum daté du 15 Décembre 20xx

"Bordel de merde mais qu'est-ce qui vous a pris d'écouter cette comportementaliste?! A cause de toutes vos conneries Abel s'est échappé, on a jamais vu un tel carnage au sein de Cochlea et en ville! Cette goule est un monstre, à ce train là il va décimer la moitié de la population... Jamais personne n'aurait dû vous faire confiance mademoiselle Y., cette chose est incapable de se civiliser, elle restera toujours un monstre et maintenant des dizaines de civils sont en train d'en payer le prix! Même les inspecteurs les mieux armés n'ont pas réussi à arrêter sa fuite aujourd'hui, ils ont été forcés de battre en retraite tellement la colère et la force de cette goule étaient impressionnantes. Ils espèrent maintenant l'avoir en la fatiguant, mais en attendant ça ne l'empêchera pas de faire des dégâts en ville..."
Physique

Rapport médical daté du 24 Janvier 20xx

"Sujet n°239-A connu sous le nom d'Abel. Le sujet mesure 1m95 pour 88kg et possède une corpulence moyenne. Sa carnation est typique des populations indiennes voir pakistanaises. Il partage également avec ces populations la chevelure noire et épaisse ainsi que le côté trapu des individus mâles. Sa chevelure est négligée et emmêlée, lui arrivant au niveau des omoplates mais il ne semble pas être gêné le moins du monde par cela. Abel possède en revanche des iris d'un bleu très pâle, atypique chez l'être humain. L'on pensa d'abord qu'il était malvoyant mais des tests plus poussés révélèrent qu'il voit parfaitement bien son environnement. Ce qui rend le sujet vraiment atypique en revanche sont tout les tatouages qui recouvrent son corps. Faits entièrement à l'encre rouge, ils sont présents un peu partout, même sur son visage. Leur signification est inconnue à ce jour et le sujet n'a jamais souhaité s'exprimer sur leur provenance et leur sens. Abel possède également une force hors du commun et une musculature relativement impressionnante. Par exemple, il ne faudra pas moins d'une heure pour q'un anesthésiant fasse effet sur son organisme.

Le sujet n'a l'air d'éprouver aucune décence vestimentairement. A force de tentatives de fuite et d'altercations avec les gardes de sa zone de confinement les vêtements fournis par le centre de détention avaient finit par s'arracher, laissant le sujet à moitié nu puis complètement nu sans que cela ne semble le gêner le moins du monde. Il lui fut toutefois fourni après l'avoir anesthésié un pagne et un short de sport, changés chaque fois qu'ils finissent abîmés. Il fut tenté plusieurs fois de lui faire enfiler des vêtements plus couvrants mais le sujet s'acharnait à les déchirer à chaque fois."

Test RC daté du 26 Janvier 20xx

"Le sujet est libéré de ses liens mais conserve toutefois son collier en acier à quinque permettant de réguler le taux de cellules RC dans son sang. Une fois qu'il eut conscience de sa liberté de mouvement, il commença à tourner en rond dans sa cellule de confinement et s'arrêta plusieurs fois afin d'essayer vraisemblablement de voir de l'autre côté d'une des vitres teintées. Cela dura environ cinq minutes avant qu'il n'essaie de déployer son kagune, le tout en passant dans un état de rage. Remarquant qu'il ne pouvait rien générer il commença à venir frapper et donner des coups d'épaule contre les murs avec une violence sans pareil. Abel fut neutralisé à ce moment là pour éviter tout dégâts matériels résultant en une faille de sécurité dans sa zone de confinement."

Addendum daté du 28 Janvier 20xx

"Le docteur H. souhaite désactiver le collier d'Abel afin de se donner une idée de la puissance et des limites du kagune du sujet. Cet homme est complètement fou, il veut tous nous tuer."

Addendum daté du 28 Janvier 20xx (bis)

"Il l'a fait. Et on a failli frôler la catastrophe. Après désactivation du collier le sujet a déployé son kagune qui se révéla être de type Ukaku. Contrairement à d'autres goules, le sien formait des pics cristallisés au niveau de ses épaules, incurvés vers l'avant. Une fois les appendices déployés il commença à foncer à toutes vitesse contre les murs, à tel point qu'on parvenait à peine à le discerner. Au bout de 3 minutes, le sujet s'arrêta au milieu de la pièce en haletant. Pensant qu'il avait atteint ses limites, le docteur H. ordonna aux gardes d'aller lui remettre ses chaînes. Contre toute attente, Abel passa une main dans son dos et tira de toutes ses forces sur l'une des branches de son kagune. Celui-ci sortit de son dos en prenant la forme d'une épée dont il se servit pour décapiter deux des trois personnes présentes dans sa cellule. Le seul survivant réussit quant à lui à sortir à temps, bien que le sujet manqua de réussir à passer la porte blindée qui fermait sa cellule. Il fut ensuite neutralisé et son épée composée de cellules RC fut envoyée en laboratoire. Plus jamais ça. Si on continue il finira par tous nous tuer."

Histoire

Dossier du sujet n°239-A Abel

Le sujet a été transmis par l'armée américaine directement au CCG pour les raisons suivantes: violence accrue, faible sécurité des infrastructures dans lesquelles il était confiné, abandon du projet au sein duquel il se trouvait. Il est arrivé  le 3 Décembre 20xx en fourgon blindé à l'acier à quinque d'1m30 d'épaisseur et directement jeté dans une cellule de confinement de 10x10 mètres accessible seulement par une grande porte blindée verrouillée par un code de sécurité, gardée en permanence par quatre inspecteurs obligatoirement armés. Une vitre en verre teinté de 50 cm d'épaisseur permet de surveiller et observer le comportement du sujet à l'intérieur de sa cellule. Il est retenu par quatre lourdes chaînes au fond de la pièce, contre le mur et ne lui laissant une aisance de mouvement allant de 80 cm à 2m selon le comportement du sujet.

Le passé d'Abel est décrit comme tel selon les dossiers fournis par l'armée américaine:

"Le docteur S. eut connaissance d'Abel en 20xx alors que le sujet n'était encore qu'un enfant. Un de ses assistants se trouvant alors en Inde l'avait prévenu de la présence, dans un village, d'une entité  qui terrorisait les habitants et qu'ils nommaient Daanav, le démon dans leur langue. Daanav était le responsable soi-disant d'une dizaine de meurtres au sein du village et il avait été aperçu par des fermiers dans une forêt non loin de leurs terrains. Une expédition fut menée par le docteur S. pour trouver ce 'démon' qui s'avéra être une goule, confirmant les doutes du scientifique. Les six membres de l'équipe d'expédition en forêt tombèrent nez à nez avec un petit garçon d'environ 12 ans, sale de la tête aux pieds et tatoué de partout penché sur le cadavre d'un villageois fraîchement tué. La capture se déroula sans incident majeur, les membres de l'équipe profitant de la surprise de l'enfant pour l'immobiliser et lui administrer un produit détruisant les cellules RC pour l'empêcher de se défendre. Selon les témoignages de villageois, ce garçon avait été abandonné très jeune et avait vécu comme une bête sauvage durant toutes ces années parce qu'il avait été considéré maudit selon une vieille croyance concernant les personnes aux yeux clairs. Ce fut une bonne aubaine pour le docteur S. qui avait désormais une goule sous la main pour son projet Armageddon."

[CLASSIFIE] Descriptif du projet Armageddon

Le but du projet sera d'utiliser les capacités d'une goule comme arme militaire, qu'elle soit réceptive aux ordres et les exécute sans se poser de questions. Dans l'éventualité d'une réussite du projet, il sera soumis à examen pour oeuvrer pour la paix au Moyen-Orient. Le projet débutera avec le sujet test nommé Abel, une fois qu'il aura atteint ses 20 ans.

Les quelques années de répit laissées au sujet serviront les desseins suivants: entraînement militaire régulier, dressage du sujet, test des limites de ses capacités. En cas d'échec ou de mort du sujet, le projet se verra immédiatement abandonné ou reporté à une date ultérieure.

Projet Armageddon: phase de préparation

Abel fut directement confiné dans une cellule de 5x5 mètres après sa capture, dans la base militaire de [DONNEES CONFIDENTIELLES] aux Etats-Unis. Son existence n'était connue que des militaires présents sur la base et du gouvernement. Le sujet se montra sauvage les premiers jours de son confinement et ne laissait personne entrer dans sa cellule. Après trois jours sans pouvoir l'approcher, le docteur S. donna l'autorisation au caporal H. de s'en prendre physiquement à Abel. Cela se solda par la perte d'une jambe du caporal, brutalement arrachée par le sujet, ainsi que plusieurs lésions importantes. Cause de l'incident: oubli d'administration du produit destructeur de cellules RC au préalable.

L'opération fut réitérée deux jours plus tard. Sans défense, Abel se retrouva soumis à plus fort que lui. Le docteur S. fit réitérer les violences physiques envers le sujet jusqu'à ce que son caractère soit complètement cassé et qu'il accepte de se plier à ce qu'on lui demandait de faire. Il fallut un peu plus d'une semaine pour arriver à ce résultat. Le sujet fut ensuite soumis à un entraînement militaire rigoureux durant lequel il n'était nourri qu'en cas de réussite. Il était autrement frappé et battu sans discontinuer et devait recommencer les exercices qu'il ratait. A plusieurs reprises il faillit être considéré comme mort. Cependant Abel faisait preuve d'un grand instinct de survie et finissait toujours par se rétablir et reprendre l'entraînement.

Addendum daté du 5 Juillet 20xx

Le sujet a finit son entraînement avec succès, il obéit parfaitement aux ordres qu'il reçoit et est très réceptif à ce qu'on lui ordonne de faire. Le docteur S. est fier de son oeuvre qui lui aura pris près de 5 ans à perfectionner. La réceptivité aux ordres d'Abel fut testée aujourd'hui même; équipé d'un collier traceur GPS qui enverrait des décharges s'il devenait dangereux, il fut utilisé par l'armée pour contrer une manifestation qui risquait de très mal tourner à [DONNEES CONFIDENTIELLES]. Il lui fut demandé de dissuader les manifestants et de neutraliser les plus violents d'entre eux. L'opération fut un succès, bien qu'il faillit y avoir débordement du côté d'Abel. Il fut calmé par une décharge de son collier puis ramené directement à la base pour éviter tout incident malencontreux.

Addendum daté du 10 Juillet 20xx

"Putain les gars... Faites un peu gaffe à la goule quand même... Depuis que vous l'avez ramené à la base elle est plus flippante que d'habitude. Déjà de base elle était pas spécialement rassurante mais là,... Je sais pas elle est étrange depuis, j'aime pas son regard, on dirait qu'elle me prend pour son prochain repas... Sérieusement faites pas les cons elle va tous nous tuer un jour à ce train là."

Lancement du Projet Armageddon

Abel est envoyé pour la première fois sur le terrain en situation de guerre, au Moyen-Orient le 6 Mars 20xx. Malgré l'insistance du commandant de l'opération à laquelle il est affecté, il refusa toujours de porter l'équipement obligatoire, pour ne pas gêner ses mouvements selon ce que le commandant comprit de ses paroles ce jour là. Le sujet participa à une opération d'élimination d'un présumé groupe terroriste avec une escouade composée de 50 soldats et fut placé directement en première ligne. Contre toute attente, cette fois, il n'attendit aucun ordre de la part du commandant et attaqua de son propre chef la base ennemie et ce malgré les vociférations de son supérieur. En arrivant sur les lieux, l'escouade rapporta l'efficacité d'Abel sur le terrain; il le trouvèrent dominant une montagne de cadavres, ceux des ennemis qu'ils visaient. Il n'y eut aucuns survivants parmi eux, ce qui posa problème toutefois pour obtenir des informations concernant cette organisation terroriste.

Rapport d'incident: Projet Armageddon (rédigé par le soldat N.)

"Peu après sa première tuerie, Abel fut à nouveau envoyé sur le terrain par notre commandant. Comme la première fois il s'agissait simplement d'infiltrer une base ennemie et de tenter de capturer au moins une des personnes présentes pour la faire parler. Tout se passait bien au début, même Abel était étrangement calme. Seulement il n'attendit pas la fin du briefing et s'en alla tranquillement comme si de rien était en direction de la base ennemie. Notre commandant tenta de l'arrêter, au début il tenta de le rappeler à lui puis finit par aller le chercher de lui même. Je vous raconte pas le vol plané qu'il a fait à travers le camp... L'autre l'avait chopé par le col et envoyé balader comme s'il ne pesait rien. On était tous tétanisés par cette démonstration de force mais le commandant lui était rouge de rage. Il nous ordonna à tous de partir à la suite d'Abel et de le stopper, ce qu'on fit sans discuter. J'étais parmi les derniers à arriver sur les lieux et croyez-moi j'avais jamais un tel carnage, c'était à en vomir. Du sang, du sang partout et une odeur horrible. Abel? Il se tenait au milieu des ruines de ce qui fut autrefois une base ennemie avec un sourire flippant collé au visage. C'est là que tout dérapa. D'un coup on vit une tête d'un camarade, puis une autre et encore une autre avant que ce soit la débandade. Je peux pas dire clairement ce qui s'est passé ensuite, tout ce que je peux raconter c'est que j'ai vu la mort de très près ce jour-là et que je suis l'un des deux seuls survivants, l'autre est encore à l'hôpital dans un état grave. Heureusement que l'escouade du commandant M. a entendu les appels radio de certains de mes camarades ce jour-là et qu'il a pu maîtriser ce monstre avec ses hommes, sinon on y serait tous passés."

A la suite de cet incident, le sujet fut rapatrié à la base militaire de [DONNEES CONFIDENTIELLES] aux Etats-Unis. Abel retourna en confinement mais par deux fois il manqua de s'échapper, sans blesser personne toutefois. Il ne fut pas jugé nécessaire de le surveiller plus que d'habitude.

Un nouvel incident fit changer d'avis le docteur S., pendant lequel dix personnes perdirent la vie. Abel avait réussi à sortir de sa cellule de confinement et faillit disparaître dans la nature ce jour-là. Il fut rattrapé in extremis et se vit administrer un anesthésiant avant d'être solidement attaché dans sa cellule qui fut dès lors gardée 24/24h. Le docteur S. reconnut ce jour là avoir commis une erreur en lançant le Projet Armageddon avec une goule ayant un potentiel aussi dangereux. Il annonça alors le démantèlement du projet et décida de se débarrasser du monstre qu'il avait créé en demandant à un inspecteur du CCG au Japon qui était parmi ses connaissances de jouer en sa faveur afin de l'envoyer dans un centre de détention réputé du Pays du Soleil Levant. La requête fut acceptée le 17 Novembre 20xx.

***********************************

Le confinement d'Abel à Cochlea se déroula sans incidents majeurs au tout début. Des tests furent effectués sur le sujet afin de juger de son niveau de dangerosité, ses capacités physiques et son état psychologique. Ces test révélèrent que le CCG avait affaire à une goule particulièrement instable et des mesures furent prises pour la garder enfermé au centre de détention à tout prix. Une spécialiste du comportement animal fut même engagée pour tenter de le calmer. Il n'était pas question de l'éliminer au départ et le travail de la comportementaliste se révéla fructueux, tout du moins jusqu'à sa disparition il y a quelques mois. Le comportement du sujet, qui était devenu plus docile entre temps, disparut peu à peu, jusqu'à ce qu'il devienne pire qu'à son arrivée.

Rapport d'incident (rédigé par l'inspecteur I.)

"On était vigilants ce jour-là, toute cette merde n'aurait pas dû arriver. Comme à notre habitude avec les gars on était à nos postes, prêts à réagir au moindre des ordres qui nous serait donné. Puis on nous annonça dans l'oreillette qu'Abel avait un comportement anormal. Pas anormal dans le sens où il essaie de tout casser comme il pouvait arriver régulièrement, non. Il était juste anormalement calme, par rapport à d'habitude. On nous a ouvert la porte de sa cellule pour aller vérifier ce qui se passait. Abel ne bougeait pas, enchaîné court comme d'ordinaire depuis qu'il avait commencé à péter les plombs. Mais il était prostré, de ce que je voyais de la distance où je me trouvais il avait même les yeux fermés. Il fut ordonné à un des gars d'approcher davantage pour vérifier son état. Et c'est là que la scène vira au cauchemar.

Sans prévenir cette putain de goule a tiré sur ses chaînes, juste assez pour atteindre le visage de mon collègue. Il lui a arraché le nez avec les dents et l'a bouffé, littéralement. C'est là que je me suis rendu compte de la connerie qu'on avait tous fait et j'ai ordonné aux autres de reculer le plus près possible de la sortie. J'avais bien fait, la seconde d'après les yeux de ce monstre virèrent au rouge et il réussit à briser ses chaînes avec une rage qu'on ne lui avait jamais vu avant. Il tua de sang-froid le pauvre type à qui il avait bouffé le nez avant de s'intéresser à nous trois, les survivants. On nous hurla de sortir de là au plus vite  ce qu'on fit sans demander notre reste. Mais putain qu'est-ce qu'on ne s'était pas attendu à ce que cette foutue goule soit plus maligne que nous.

Le temps que l'on sorte de là et que l'on s'éloigne assez de la porte, Abel avait généré son kagune et avait fait une pointe de vitesse en espérant certainement réussir à sortir en même temps que nous. En me retournant je pu constater que la porte s'était refermée sur lui. Ses os craquaient sous la pression des deux portes coulissantes mais il les empêchait de l'écraser en les retenant à la force de ses mains. Je vous jure que je n'avais jamais vu une telle expression de rage et de détermination sur son visage. La seconde d'après il utilisait l'une des branches de son kagune comme s'il s'agissait d'un levier et réussit à écarter les portes pour passer. Et là on a tous su qu'on était dans la merde.

On a préféré ne pas s'attarder et fuir, nos quinques n'étaient pas fait pour se battre contre un monstre pareil dans toute sa puissance. J'ai hurlé aux types de l'autre côté de mon micro de se dépêcher d'appeler des renforts plus compétents tandis que le cri d'agonie d'un camarade résonnait dans mon dos. Ce connard avait réussi à le choper. Et j'ai préféré ne pas me retourner pour voir ce qu'il en avait fait.

On est deux sur quatre à avoir eu de la chance. On a réussi à remonter tout le centre de détention jusqu'au rempart construit par les renforts. Je sais pas combien de victimes Abel a fait en remontant jusqu'à l'entrée de Cochlea mais un sacré paquet, ça c'est sûr. La suite vous la connaissez. La barricade de l'entrée a pas tenu face à cette saloperie de goule et elle s'est enfuie. Dans Tokyo. En pleine journée. Et on sait pas où il est parti se planquer en plus, impossible de le rattraper ou de le localiser. Ils auraient vraiment dû le tuer quand ils en avaient l'occasion plutôt que de chercher à le civiliser comme s'il y avait un espoir de le rendre tout docile et gentil. Quelle bande de gros cons."

Pseudonyme : owo
Âge : owo
Comment es-tu venu ici ? : Reboot de Syao o/
Tes impressions : owo
Code du règlement : Tacru
Une dernière pour la route ? : Non e.e /PAN

A votre propos

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫
» N°2 ; Tonight gonna be a good night [Dora]
» Event de Catwoman : It's gonna be a hot time on the cold town tonight
» louiséa and ilhan + spend a good time together.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Goules-
Sauter vers: