Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Mon art ne sera reconnu qu'après ma mort, si c'est pas malheureux ~ // Caïn

 :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Demi-goules Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 180
Date d'inscription : 10/02/2015
Sam 24 Déc - 16:35

▬ Feat. Rokudo Mukuro – Katekyo Hitman Reborn

Nom : Winchester.
Prénom : Caïn
Âge : L’âge canonique de 24 ans.
Nationalité : Irlandais.
Genre : Homme.
Orientation sexuelle : Un jour je saurais. Un jour. Non mais j’m’en fous quoi.
Groupe : Demi-goule.
Rang : SSS.
Surnom : Lucifer, ouais c’est ironique quand on porte un nom biblique et Dieu sait que c’est lourd.
Type de Kagune : Rinkaku, 4 tentacules.
Kakuja : //

Caïn Winchester
Caractère
On dit de toi que tu es râleur, excessif, pénible, chiant, rabat-joie, de mauvaise foi, insolent, violent, tu n’as pas un rude franc-parler mais tu as pas mal de répartie, tout en finesse. Pas besoin de traiter l’autre d’encu… De vilain monsieur, mais le faire subtilement, ça c’est drôle parce que l’autre comprend rien à sa vie et du coup tu en profites complètement. Jouer avec les mots, c’est ta spécialité. Alors oui, tu peux être râleur, excessif, pénible, chiant, rabat-joie, de mauvaise foi, insolent, violent et avec de la répartie, mais tu es avant tout quelqu’un qui aime jouer avec les mots pour les tourner en ta faveur et faire du mal à l’autre par la même occasion. On dit que les mots font bien plus mal qu’un bon coup de pied dans les bijoux de famille… Alors tu as testé les deux et honnêtement tu as du mal à départager la douleur.

On peut te regarder longuement, tu n’auras pas un excès de folie qui consiste à hurler les bras levés en courant dans tous les sens et en prétendant que tu es la Fée Clochette. Toi c’est plus subtil, tu restes relativement calme, et tu t’animes quand les gosses te fixent à cause de tes cheveux, ou de tes yeux, ça aussi tu n’as jamais su ce que ces satanés mouflets regardaient. Quand ils font ça, tu les regardes avec un petit sourire en coin, juste ce qu’il faut pour lui faire peur. Ce doit être les ondes que tu dégages, tellement négative et avec une telle intensité d’arracher les ongles du Minimoys que ça se ressent à l’extérieur et au final tu fais peur.

Ah oui, d’ailleurs en parlant de ça, de ce fameux « tu fais peur Caïn », en quoi fais-tu peur ? Parce qu’on te le répète souvent mais tu ne vois toujours pas en quoi. Peut-être l’un des effets de ta mauvaise foi qui consiste à nier tout ce que les autres disent sur toi. C’est fort probable même… Entre nous, tu es véritablement infernal. Pas dans le sens où tu es un bourrin turbulent et bruyant, mais surtout parce que tu ne t’arrêtes jamais. Critiquer, c’est ta passion. Juger, c’est ton passe-temps préféré. Ce que tu dis relève de la vérité. Tu es tellement honnête qu’au final tu finis par en être blessant. Cela dit, ce n’est pas parce que tu es honnête que tu ne sais pas mentir. Car si tu passes ton temps à être honnête en disant la vérité et en faisant mal, tu es aussi un sacré menteur quand tu veux. Tu n’arrives pas vraiment à te décider si tu préfères mentir ou dire la vérité, parce que l’un dans l’autre c’est plaisant. Par moment c’est quand même embêtant parce que tu ne sais plus où tu en es et tu te perds dans tes mensonges. C’est une des raisons pourquoi on t’appelle Lucifer, voire le Père du Mensonge, ce qui est relativement long.

Une chose à savoir en plus, hormis tous les termes qui te désignent, tu es un excellent comédien et tu aimes en rajouter des tonnes. Pourquoi ? Parce que c’est amusant. Ce qui te plait le plus c’est parfois même de parodier en temps réel les comportements des gens. Alors là c’est un véritable régal. Tu ne sais pas rester sérieux plus de cinq minutes et la perspective de te foutre de quelqu’un est tellement plaisant que c’est devenu quasiment un réflexe chez toi. Là ce n’est pas subtil, tu l’avoues oui.

Mais on te pardonne parce que tu as une tête d’ange et que tu as su tirer profit de ton physique ingrat. En l’occurrence, tu es un véritable petit con, mais tu le vis très bien même.

Cependant, parce que oui il y a un cependant, et que sans surprise on va annoncer que derrière ce masque d’abruti fini qui aime faire des blagues se cache un redoutable chasseur. Chasseur dans quel sens ? Dans le sens que toi, ta véritable passion, excepté celles citées plus haut, c’est de tuer. Mais pas tuer comme un vulgaire tueur. Non, tu fais ressortir ton esprit raffiné d’artiste… D’accord, Caïn, raffiné et artiste dans la même phrase, y a quelque chose qui va pas, mais tout de même. Tu aimes ce côté artistique dans la mort. Tu aimes voir le sang couler, ça te donne des frissons et surtout, ça te donne envie de faire quelque chose du corps de ta victime. Alors quand tu ne te nourris pas, tes morts se transforment en œuvre d’art que tu exposes dans la capitale nippone. On aurait pu t’appeler Picasso ou un autre peintre particulièrement apprécié et reconnu dans le monde entier, mais ce que les autorités retiennent de tes meurtres, c’est seulement ton sadisme.

Ces crétins insensibles à l’art, ils ne reconnaissent pas ce qui est beau et ton talent ne sera reconnu qu’après ta mort, comme un grand nombre d’artistes cela dit.

Tu as une tête de gamin certes, mais ce n’est pas pour ça que tu es gentil. Tu n’es pas gentil, tu refuses d’être gentil, dans la rue s’il y a quelqu’un qui court devant toi, tu lui feras un croche-patte en passant. Tu poses les bases directement, si quelqu’un ose s’en prendre à toi, c’est une mort lente et douloureuse qui l’attend. Tu es passé maître dans l’art de faire souffrir et à chaque fois que tu fais un meurtre, c’est ton imagination qui est sollicitée, et c’est là d’où te vient cette envie de faire des cadavres une œuvre unique que tu exposes à la vue de tous, en plein jour ou en pleine nuit.

Ce serait ridicule de te sous-estimer, car il y a pleins de petites choses que l’on ne sait pas sur toi, que tu préfères dissimuler pour mieux préserver l’effet de surprise. En vérité, tu es seulement vicieux, et tu fais croire d’autres choses à tout le monde pour mieux les plumer. Personne ne sait vraiment comment tu es, ni ce que tu prépares, ni ceux que tu t’apprêtes à tuer. Tu es un comédien, tu joues beaucoup de rôles sans jamais dévoiler le principal.
Physique

Est-ce que tu es aussi beau que le Dieu Apollon dans toute sa splendeur ?

Bien sûr que non, tu es malheureusement mortel, à la même échelle que les hommes et que les goules, sauf que toi tu es une demi-goule. Non, tu n’as pas envie de faire comme tout le monde. Être une demi-chose, c’est intéressant, ça fait parler les imbéciles. Mais dans tout ça, est-ce que tu ressembles à quelque chose, d’assez beau à regarder mais pas assez pour te mettre une étiquette « bombe » sur le front ? La réponse est oui mesdames et messieurs ! Il y en aurait des choses à dire sur toi, mais par où commencer ?

Ton physique est ce qu’il est, pas trop gros, pas trop maigre, pas trop grand, pas trop petit, banal mais pas trop… Bref tu es en quelques sortes un monsieur tout le monde, sauf que tu as quand même réussi à te démarquer un petit peu de la grande famille nommée « NORMALITE ». A commencer par tes cheveux. On se demande bien où tu es allé chercher ta coupe de cheveux parce qu’elle ressemble étrangement à un ananas selon la moitié des imbéciles qui rigolent pour rien en voyant quelque chose qui, pour eux, est drôle. Généralement, ces types finissent dans le caniveaux parce qu’ils sont aussi cons qu’une poêle à frire, et encore c’est pas très gentil pour les poêles.

Donc si on veut donner un nom à ta coupe, il s’agit de la fameuse coupe Ananas de Caïn. Un ananas qui a subi des expériences vu que tes cheveux sont bleus. Sont-ils naturels ? Comment on peut se poser la question ? Bien sûr qu’ils sont colorés. A la base tu avais les cheveux bruns et c’était trop mainstream pour toi, du coup tu as choisi bleu, parce que c’est encore plus mainstream comme coloration. Sauf que tu n’as pas un bleu pétant qui fait mal aux yeux, non toi c’est un bleu sombre qui rappelle la froideur des tréfonds de ton être. Qu’est-ce que tu aimes cette couleur.

Ensuite, deuxième élément qui fait que tu te démarques. Tes yeux justement, parlons-en. Alors toi, tu as des yeux vairons. Un bleu, tout aussi sombre et mystérieux que tes cheveux, et l’autre rouge. La légende raconte que tu fais croire aux plus naïfs que c’est tes yeux de naissance et que c’est super rare déjà d’avoir les yeux vairons mais encore plus d’en avoir un rouge. La réalité, c’est que tu es une demi-goule DONC tu as un œil rouge, fin de l’histoire. Mais ça t’amuse de faire croire des histoires comme ça aux uns et aux autres, après tout ça fait passer le temps et ça développe ton imagination puisque ce ne sont jamais les mêmes histoires. C’est fabuleux les mensonges quand même.

Une chose est sûre, c’est que tu n’es pas grand. 1M75 ça c’est grand. 1M70 ça c’est moyen. 1M67 ça c’est petit pour un mec de 24 ans, limite c’est vexant et rabaissant. Tu le vis bien, excepté quand on te regarde de haut et là t’es obligé de sévir en explosant les genoux de l’asperge en face de toi pour qu’il soit à ton niveau ou plus petit. Être petit ça a des avantages dont tu as su tirer parti. Quant à ta corpulence… Disons que même un cure-dent est plus imposant que toi. Tu as une allure de gamin, tu ne fais pas ton âge, tu es petit, tu as Mère Nature qui est contre toi parce qu’elle respecte rien cette grognasse. Ca ne te complexe pas car voilà, tu penses surtout à massacrer ceux qui se moquent de toi donc quelque part tu restes imposant. Mais comme dirait l’autre, petit par la taille, grand par l’esprit.

Voilà vous savez tout, tu n’as presque pas mûri physiquement. Si on essaye de deviner ton âge, les plus gentils diraient 17, 18 ans, les plus cons iraient jusqu’à 14, 15 ans alors que tu as 24 années derrière toi. C’est pas rien 24, puisqu’on a passé la barre des 20, 1/5 de siècle passé, un pied dans la tombe, c’est malheureux non ? Bientôt la trentaine, t’es presque foutu si tu gardes ton physique de gamin prépubère. C’est honteux.

Question vestimentaire… Tout ce qui te passe sous la main. Des vêtements tranquilles genre t-shirt/jogging pour rester peinard chez toi, des vêtements classes pour essayer d’infiltrer une soirée dans laquelle tu n’es pas convié, des kimonos parce que tu es au Japon et qu’il faut avoir un yukata dans tes tiroirs, des vêtements classiques pour sortir, bref tous les vêtements. Attention cependant, le flashy c’est dégueulasse donc tu n’en portes pas. Le jour où tu porteras du rose c’est quand tu perdras un paris et encore, t’es tellement de mauvaise foi que tu le ferais pas. Le flashy, c’est interdit par différentes conventions, notamment celle de Genève. Si si, c’est ce qui a été dit.

Histoire

« Mais je comprends toujours pas pourquoi Dieu a laissé une pomme en évidence. Les humains sont cons par nature, alors c’était évident qu’il y en avait un des deux qui allait bouffer la pomme ! »

Tu n’as jamais compris la logique de la Bible, ni pourquoi tes parents s’entêtaient à te faire aller au catéchisme. Tu n’étais pas religieux, ça te gonflait par-dessus tout parce que tu ne comprenais rien à tout ça, à Adam, Eve, Caïn, Abel, le péché originel, bref l’origine même des hommes. Tout ce que tu savais à cette époque, c’est que tu portais le nom de Caïn et qu’il fallait que tu connaisses tout ça. Assez inutile parce que tu as toujours nié en bloc ces histoires. Qui pouvait le prouver ? Voilà, tant qu’on ne peut pas le prouver, à tes yeux c’est faux. Tu es chiant depuis que tu es gosse et ça c’est un fait prouvé et approuvé.

Ton enfance, tu l’as vécue en Irlande avec tes parents. Tu as toujours su que tu étais une demi-goule, tes parents ne l’ont jamais caché. Ton père était un humain et ta mère une goule. Depuis ta plus tendre enfance, ils t’ont appris à vivre comme une goule et comme un humain, en te canalisant au mieux. Ainsi, tu as pu bénéficier d’une scolarité normale dans le petit village d’Irlande où tu habitais.

Si tes parents étaient formidables, à l’école c’était tout autre. On te charriait souvent à cause de tes yeux vairons. Personne ne s’était posé la question de savoir si cela était dû à ton côté demi-goule ou non, pour eux c’était juste bizarre mais les enfants sont généralement stupides et croient n’importe quoi, mais ils disent aussi n’importe quoi. Alors pour eux, tu étais simplement le garçon à l’oeil rouge, il ne fallait pas s’approcher de toi sous peine d’être maudit. Et au lieu de te laisser faire, tu avais pris les devants en le disant à tes parents, preuves à l’appui. Grâce à ça, les instituteurs étaient prévenus et ils te défendaient. Alors tu décidas de te venger et tu commenças à faire le fayot. Tu dénonçais, tu faisais en sorte d’être le chouchou de tes professeurs. En revanche, tu avais d’excellentes notes, alors tu te permettais de faire le lèche-cul, concrètement. Primaire, collège, lycée, jamais tu ne cédas à l’énervement bien que l’envie de tuer ces imbéciles était grande. Au contraire, tu les attaquais avec des mots, tu les retournais les uns contre les autres, tu jouais avec eux.

C’était une activité à plein temps et tu t’assurais qu’ils n’aient pas de preuve contre toi, pour continuer à sévir tranquillement. Tes parents n’en surent jamais rien, de même que les profs qui t’appréciaient pour ton sens de l’humour et tes notes. Tu travaillais vraiment, pour avoir un avenir et pas rester avec les bouseux.

Tu avais un avenir tout tracé, tu aurais pu te lancer dans la médecine ou devenir un brillant avocat, puis tu fus frapper par la dure et triste réalité.

A quoi ça sert de trimer toute sa vie pour qu’au final tout parte en fumée quand on meurt ? Pourquoi on se casse le dos à travailler ? Pour vivre correctement ? Pour essayer de ne pas mourir comme un chien ? A quoi rime tout ça ? C’est une chose que tu ne comprenais pas. Pourquoi faire dix ans d’études pour ingurgiter du savoir et le recracher comme un bon petit soldat en accomplissant son métier ? Tout cela te dépassait. Pourtant, après avoir obtenu ton diplôme, tu te dirigeas vers la médecine. Apprendre ne te dérangeait pas, bien au contraire, tu avais une excellente mémoire et tu aimais savoir les choses.

Tu ne sais pas à quel moment tu as mal tourné. Ca s’est passé naturellement, à tel point que pour toi c’était normal. Tu en avais assez d’être l’enfant modèle, celui qui restait dans le droit chemin, celui qui ne faisait rien d’autre que travailler et qui disait Amen à ce qu’on lui disait. A un moment, tu as dit stop.

Beaucoup de gens ne comprendraient pas ta décision. Tu avais tout pour toi, l’intelligence, l’envie de travailler, des parents aimants, une volonté de ne pas vouloir tuer tout le monde et être assoiffé de sang. Pourtant, tu en avais assez d’être le premier de la classe, celui à qui on demande tout… Être monsieur parfait aux yeux des autres. Depuis toujours tu avais envie de faire des sales coups, tu en avais les capacités vu que tu pouvais mettre tout le monde à tes pieds avec de simples mots… Pourquoi pas en profiter ? Personne ne su dire ce qu’il s’était passé dans ta tête à ce moment-là, pour que tu veuilles tourner aussi mal.

*****

Tu regardais pensivement l’individu assis sur la chaise en face de toi, perdu dans tes pensées. Tu repensais à ton passé, tous ces souvenirs heureux que tu gardais… Et la raison pour laquelle tu faisais tout ça.

Tu regardais beaucoup la télé avant. Tu voyais les mauvaises nouvelles défiler, des morts, des morts, des terroristes, des kamikazes, des morts, encore des morts… Et tu voyais à quel point les êtres humains étaient pourris jusqu’au plus profond de leur être. Certains plus que d’autres. Et cet aspect te dégoûtait. Cela te dégoûtait pour la simple et bonne raison que tu étais une personne droite et plutôt sympathique, pour qu’au final tu t’aperçoives que les personnes en face de toi étaient des pourritures de première catégorie. Alors tu avais pris les devants, et tu étais devenu une sale race avant qu’on te fasse un coup à l’envers. C’était peut-être stupide, mais c’était ta logique.

Tu souris à la femme devant toi, jouant avec ton cran d’arrêt, avant de lui faire une nouvelle entaille sur le bras. Elle cria, mais son cri se retrouvait étouffé par son bâillon. Tu étais parti de chez toi à 18 ans, quand tu avais atteint la majorité, et tu t’étais installé au Japon, à l’autre bout du monde pour être tranquille, et ne plus avoir la gentillesse de tes parents sur ta conscience. Tu n’avais pas envie qu’ils voient ce que tu allais devenir.

Au début tu avais quelques remords, mais au final tu t’étais rendu compte que c’était amusant de faire ce que tu faisais. Torturer les gens, en faire des œuvres d’art et les exposer aux quatre coins de Tokyo. Oh ça oui, tu adorais ça. Ca te plaisait d’être une sale race. Au début tu t’étais contenté de torture, après de meurtre, et enfin tu avais développé ton esprit créatif. Tout ça pour quoi ? Pour rien, juste parce que ça te faisait plaisir.

Tu tranchas d’un coup net la gorge de ta victime dans un rire. Il t’avait fallu des années pour en arriver là. Petit à petit, en six ans, tu t’étais fait un nom à Tokyo. Au début, tu étais dans l’ombre de celui qu’on appelait Raven. Pourquoi appelait ? Parce qu’il a disparu du jour au lendemain, et tu as pris sa place en quelques sortes. Comment tu as fait ? En envoyant des cadeaux au CCG, des corps démembrés et recollés n’importe comment. Ah c’est sûr que tu as fait ton petit effet. On ne peut pas dire que tu fais de gros carnages, mais tes meurtres sont réguliers. Tu ne te lasses jamais d’exposer tes œuvres dans la ville, de montrer l’étendue de ton sadisme… Tu n’éprouves aucune pitié, que ce soit les hommes, les femmes, les enfants, tu n’es attaché à personne, alors tu te permets d’attaquer tout le monde. Tu mets tout le monde au même niveau, pour ne pas faire de jaloux, voilà pourquoi il est difficile d’anticiper tes futurs meurtres. Tu aimes parler aux gens, leur promettre des choses que tu ne leur offriras jamais… Pourquoi faire ? Autant les confronter avec la dure réalité, cruelle et implacable.

Six ans que tu fais ça, six ans que tu enchaînes meurtre sur meurtre avec une insensibilité effrayante, six ans que tu n'éprouves plus rien… Juste un intense amusement, à narguer le CCG de manière provocante, aléatoire et insolente. Tu as obtenu le surnom de Lucifer pour ton sadisme, car passer entre tes mains est synonyme d’Enfer sur Terre, parce que tu fais ça par simple plaisir et non par besoin… Et tu ne fais aucune distinction entre les goules et les humains. Tout le monde est dans le même sac, tout le monde y passera un jour.

Pseudonyme : Dieu Supr... *Toussote* Kaz
Âge : 19 ans.
Comment es-tu venu ici ? : Je suis là depuis toujours =www= J’ai juste retrouvé le chemin. /PAN
Tes impressions : Choucroute ?
Code du règlement : Je connais mes droits OUATE DA PHOQUE
Une dernière pour la route ? : Je procrastine toujours autant. 8D

A votre propos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Séries VO après la mort de Batman
» une famille périgourdine peu après la mort du roi
» Wesker - Tu veux savoir ce qu'il y a après la mort? Ben meurs, on en rediscute ensuite.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Demi-goules-
Sauter vers: