Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

On ne naît pas un excellent soldat, on le devient ~ Masaki Eto

 :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Quinx Squad Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Masaki Eto
Quinx || Inspecteur classe spéciale
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 19
Lun 12 Déc - 14:52

▬ Feat. Livaï Ackerman – Shingeki No Kyojin

Nom : Masaki
Prénom : Eto
Âge : 28 ans
Nationalité : Japonais, bien qu'il possède peut-être d'autres origines lointaines qu'il ignore.
Genre : Un vrai mâle !
Orientation sexuelle : Hétérosexuel, mais qui sait ?
Quinque : Hel et Vali de type Koukaku : Deux longues et lourdes épées, qu’il a appris à manier à la perfection. Les lames sont totalement noires car faites d’un acier ultra résistant qui lui permet d’infliger des dégâts létaux mais aussi de se protéger de la plupart des agressions physiques. Les poignées de ses épées sont entourées d’un cuir noir confortable et non glissant pour une meilleure adhérence de la paume. Les seules parties non noires de ses armes sont la garde de ses épées ainsi que le pommeau qui sont en acier gris foncé. Le dernier détail caractéristique de ses épées sont les deux mots gravés en argent à la base de chaque lame : « Hel » pour l’épée de droite et « Vali » pour l’épée de gauche.
Quinx ? Oui, avec un kagune de type Rinkaku. Le kagune d’Eto est composé de "tentacules" de couleur tout d’abord bleu foncé à la base tendant petit à petit sur du rouge sang, et passant par une couleur intermédiaire, le violet difficilement différenciable des autres couleurs. Ses « tentacules » sont larges et puissantes, ayant une forme ressemblant à un jet puissant ou une énorme flamme. Bien que son kagune soit un peu plus lent que les autres de par sa taille et sa force, il lui octroie une grande capacité de regénération. (Je n’arrive pas spécialement à décrire le kagune avec des mots exacts mais il est comme celui de Jason dans le manga, mais les "tentacules" sont un peu plus fines ce qui permet de posséder plus de tentacules, généralement il en a 6)
Grade : Inspecteur de classe spéciale

Masaki Eto
Caractère
Loyal. Eto un inspecteur loyal et obéissant. Il respecte toujours ses supérieurs et ses collègues ainsi que l’institution qu’est le CCG qui lui permet de réaliser le but qu’il s’est juré d’accomplir. Eto est presque comme un chien de chasse : on lui ordonne quelque chose et il exécute. C’est son travail, et ça lui convient parfaitement. Le seul et unique moment dans lequel Eto pourrait ne pas obéir serait dans le cas où les ordres qu’on lui aurait donnés contrediraient totalement les principes qu’il suit. Jamais il ne se détournera de ceux-ci, c’est un homme de principe qui ne trahira jamais les choses qu’il s’est juré. Même s’il doit se mettre à dos de nombreuses personnes, il respectera ses valeurs jusqu’au bout. Malgré cela, Eto est un soldat d’excellence. Il ne pose pas de questions, il exécute ses tâches jusqu’au bout et n’a pas peur de perdre la vie dans l’exercice de ses fonctions.

Mystérieux. Eto est une personne qu’on l’on pourrait qualifier d’incernable. Jamais il ne laisse transparaître ses émotions. Cela pousse même son entourage à se demander s’il peut ressentir quelque chose ou s’il possède un cœur. Lui-même n’est même pas sûr d’avoir des sentiments. La joie l’a quitté depuis bien longtemps et la capacité de rire avec. Désormais il ne veut plus jamais ressentir de l’amour ou de l’affection pour qui que ce soit. Il préfère se retrancher derrière un regard froid et neutre qui ne laisse rien voir. Malgré cela, lorsqu’il se trouve avec ses partenaires ou supérieurs, il reste cordial car il sait que ce sont les gens qui avec qui il doit travailler et donc bien s’entendre. Il va donc la plupart du temps répondre aimablement quand on lui adresse la parole mais ne fera pas plus d’effort pour animer la conversation et ses réponses seront souvent courtes.

Monstrueux. À cause de son passé, en plus d’avoir perdu la capacité à éprouver des émotions, Eto a aussi perdu quelque chose de primordial : son humanité. En effet, les évènements qui ont fait de lui ce qu’il était l’ont changé à tel point que la seule chose qui le pousse à vivre est la souffrance de ceux qu’il doit traquer tous les jours. Eto a été formé pour les poursuivre et les arrêter, et les tuer s’il en est contraint. Mais lui, il n’entend pas cela de la même manière. Il pense que toutes les goules méritent la mort. Ces monstres ne méritent rien d’autre que le néant et la douleur, tout autant qu’ils l’apportent eux-mêmes pour se nourrir. Mais Eto ne les tue pas seulement, il les extermine, les massacre et les détruit. Jamais il ne leur laisse aucune chance, ils n’en ont pas le droit. C’est un homme si cruel que certains se demandant s’il est vraiment humain. Anéantissement, sang et souffrance sont ses mots d’ordre. Quand il affronte des goules, il n'est plus lui-même, il est comme possédé par une rage tellement puissante qu'il ne sait plus réellement qui il est et ce qu'il fait. C'est à ce moment là qu'il devient dangereux pour l'ennemi. Cette facette de sa personne lui a d’ailleurs valu de nombreux avertissements. Mais jamais il n’a eu de gros problèmes au sein du CCG car bien qu’il tue parfois, c’est un puissant inspecteur qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre car c'est grâce à lui que de nombreuses goules furent arrêtées. Malgré cela, il se rend bien compte que le travail d'équipe est nécessaire, c'est pour cela que même s'il a parfois envie de tout détruire tout seul, il coopère et tire tous les avantages que possède ses coéquipiers qui sont tout autant utiles que lui. Il se contraint même parfois à ne pas tuer écoutant les conseils de ses camarades. C'est un monstre oui, mais il écoute les conseils et les ordres qu'on lui donne, c'est pour cette raison qu'il est devenu un élément indispensable au CCG.

Intelligent. Bien qu’il soit réputé pour être un inspecteur qui ne pense qu’à tuer sans réfléchir, Eto est un être doué d’une intelligence très développée. De toute façon, sans celle-ci jamais il n’aurait pu arriver jusqu’ici, de même qu’il ne pourrait jamais posséder autant d’exploits de carrière s’il n’avait un minimum de jugeotte. Malgré cela, bien qu’il soit très malin et intelligent, son intelligence est perverse. Perverse car chaque fois qu’il réquisitionne celle-ci c’est dans le but de fomenter des plans pour traquer une goule. Pour cela, il est très souvent consulté pour monter les stratégies importantes du CCG. Il n’aimait pas perdre son temps à réfléchir pour telle ou telle chose, non, la seule chose à laquelle il voulait penser c’était les différentes manière de débusquer ses ennemis.
Physique

Eto est un jeune homme qui n’est pas exceptionnellement grand pour son âge malgré ses entraînement. Ses parents n’étaient pas très grands non plus, c’était donc la raison de ce trait. En effet il ne fait que 1m60 pour 65kg mais ce n’est pas pour cette raison qu’il faut le sous-estimer, car il a au contraire un physique très développé. Il a passé de nombreuses heures à travailler ce corps pour le rendre presque invicible. Cette fameuse taille a souvent pour effet chez ses ennemis de le sous-estimer et de se moquer ce qui lui permet d’agir avec un « effet de surprise ». En effet, ils sont beaucoup moins confiants et hilares lorsqu’ils se retrouvent avec deux épées plantées dans la poitrine ou encore dans les yeux. C’est d’ailleurs grâce à cette petite taille qu’il peut augmenter sa vitesse et sa mobilité pour compenser celle qu’il perd à cause du poids de ses armes. Il a donc surmonté ce complexe de petite taille par ses rudes entraînements.

Concernant le haut de son corps, rien ne semble sortir de l’ordinaire. Les cheveux d’Eto sont noirs, mi-longs et rasés sur le côté et encadrent un visage imperturbable qui ne montre jamais ce qu’il a derrière la tête. Ses yeux sont gris, froids et intimidants. Il n’y a vraiment pas grand monde qui apprécie de se faire fixer par un tel regard, il en est presque trop déstabilisant. Ce regard froid est d’ailleurs ce qui le caractérise particulièrement. Au CCG lorsque qu’une nouvelle recrue entend parler de lui, on le lui décrit toujours par « l’inspecteur qui a ce regard si froid, tu le reconnaîtras tout de suite ». C’est donc par ce moyen qu’il est reconnu par le peu de gens qui ne le connaissent pas encore dans les bureaux du CCG.

L’expression de son visage est toujours neutre, sans émotion apparente malgré le constant froncement de sourcils qu’il arbore lorsqu’on le contrarie ou encore lorsqu’il réfléchit à quelque chose. Dans son comportement, il n’est jamais extravagant, il préfère passer inaperçu et n’est jamais dans l’excès, sauf lorsqu’il tue ses ennemis.
Du côté vestimentaire, Eto reste dans la neutralité au quotidien. Il n’a pas vraiment de tenue préférée mais ce qu’il tient à respecter dans la plupart de ses tenues est la sobriété des couleurs qu’il porte. En général, ses vêtements sont de couleur noire, grise, marron foncé, blanche ou parfois vert foncé, etc… Il ne portera jamais de couleurs pétantes ou criarde, il préfère rester dans le foncé pour ne pas se faire remarquer. Il portera bien souvent des chemises unies blanches ou noires, des vestes dans les mêmes tons, souvent marrons ou noires, ainsi que des pantalons simples et des chaussures classiques qui terminent la tenue.

Dans la globalité, on peut finalement dire qu’Eto reste dans la caricature du parfait soldat, simple, neutre et efficace.

Histoire

Rouge, rouge, rouge. Tout était baigné de rouge. Cette horrible couleur rouge partout et cette sensation de liquide chaud et visqueux qui lui coulait entre les doigts le rendait fou. Où est-ce qu’il était, que faisait-il ? Il était à genoux. Il plissa les yeux et la zone devant lui devint plus claire. Il vit deux corps qu’il reconnut de suite. Il vomit puis hurla à s’en déchirer la gorge. Ses deux parents étaient là, étalés au sol, le regard vide et la peau blanche. Il se précipita vers eux et essaya de le réveiller mais au fond de lui il savait que cela ne servait à rien. Il pleura, tout son monde s’écroulait. Il se leva tout tremblant et aperçut une silhouette dans l’ombre qui riait. Cette silhouette s’avança rapidement et les observa, recouvert de sang. Pris d’une rage incontrôlable, le garçon se jeta sur la personne penchée près des corps. Alors qu’il allait la frapper, celle-ci leva la tête. Le garçon ne vit rien à part deux yeux rouges. Une goule. Il hurla : « Qui es-tu ? Je vais te tuer. » La goule ne répondit pas puis se mit à rire d’une manière effrayante. Finalement, alors que le garçon voulut se jeter une seconde fois sur elle, elle s’évapora en un instant.

Il se réveilla en sursaut, suant à grosses gouttes dans son lit. Encore une fois il avait vu cette scène et avait été faible, et encore une fois, il n’avait pas réussi à savoir qui était la goule qu’il revoyait en rêve chaque nuit. Il ne pouvait plus supporter de ne pas réussir à la voir, il était pitoyable. Son combat n’était pas terminé, il retrouverait ce monstre, il se l’était juré.

Eto Masaki est né dans une famille japonaise avec des très faibles moyens, vivant comme elle le pouvait de ses faibles revenus dans un environnement pauvre et dur. Il vivait avec ses deux parents mais aussi sa petite sœur qu’il s’efforçait de protéger coûte que coûte. Mais Eto n’était pas un garçon qui avait les capacités de protéger quoi que ce soit. Il était petit, peureux, faiblard et pleurnicheur. Lorsqu’il lui arrivait quelque chose, il se contentait de se retrancher dans les bras de sa mère ou derrière son père. Souvent, il rentrait en pleurant à cause des garçons qu’il l’avait frappé et racketté, il n’avait pas le courage mais surtout la force de rendre les coups. Malgré cela, Eto était relativement « heureux ». Son père et sa mère se donnaient corps et âme pour rendre leurs enfants heureux, même si ce n’était qu’avec de petites choses, mais au moins ils étaient là pour eux et c’était le principal. Son seul et unique monde était composé de ses deux parents aimants qui rentraient chaque soir épuisés de leur journée ainsi que de sa petite sœur qui était toujours là pour l’embêter mais aussi pour le consoler quand il n’allait pas bien.
Mais un jour, ce monde s’écroula définitivement et c’est à ce moment-là que tout changea radicalement pour lui.

Un soir, tandis que le petit garçon rentrait en pleurant à cause des coups qu’il avait reçus, il ne vit pas ses parents. Il les chercha partout mais il ne vit rien. Il questionna sa sœur, lui demandant si elle savait où se trouvaient leurs parents. Elle lui apprit qu’ils étaient partis faire quelques achats mais que depuis cet instant, elle ne savait pas non plus où ils se trouvaient. Elle aussi elle était inquiète pour eux. Il décida d’attendre un peu, trop effrayé pour sortir à ce moment-là. Mais au fil des heures, ils ne revenaient toujours pas. Eto se sentait perdu, il ne savait plus quoi faire mais ne supportant plus les larmes de sa sœur il prit la décision de sortir et de parcourir le chemin que ses parents devaient prendre pour se rendre au magasin. Il rassura sa sœur, lui disant qu’il allait les retrouver et sortit. Il était rempli de frayeur, il pleurait. Mais jamais il n’aurait pu être préparé à vivre ce qu’il aura vécu ce soir-là.

Marchant rapidement, effrayé par les ombres de la nuit qui régnait, il suivit le chemin qu’il connaissait maintenant par cœur. Il ne voyait pas grand-chose, tout était piteux et sans éclairage. Mais ce fut comme un instinct, une sensation de froid et de frisson dans le dos. Quelque chose l’attira dans une sorte de petit chemin boueux que plus personne ne devait utiliser maintenant. Il marcha comme attiré par quelque chose, mais il sentit qu’il ne devrait pas avancer plus loin. Mais il ne put s’en empêcher, poussé par la curiosité. Ce qu’il découvrit juste sous ses yeux le marquera à tout jamais. Deux corps étaient disposés l’un à côté de l’autre, démembrés et à moitié dévorés. Son sang quitta soudainement son visage, sa respiration s’accéléra et les yeux écarquillés il se pencha pour mieux voir ce qu’il avait devant ses yeux. Il fut pris d’un violent spasme et s’écarta pour vomir lorsqu’il reconnut le visage tuméfié de ses parents. Il prit sa tête entre ses mains, il ne croyait pas ce qu’il voyait, il allait devenir fou. Il voyait rouge, il voulait faire éclater sa rage sur quelque chose. Il frappa les arbres alentours jusqu’à saigner et ferma les yeux.

Ils avaient été tués puis dévorés par une goule lui avait-on finalement révélé après qu’une enquête ait été lancée. Durant les jours qui avaient suivis la découverte des corps, les enfants avaient été entendus bien que les inspecteurs n’avaient rien voulu leur révéler. Eto avait dû insister pendant plusieurs jours pour avoir le peu d’information qu’il avait eu. Mais jamais il n’avait dit à sa sœur la vérité, ce qu’il s’était passé, ce qu’était le responsable, ce qu’il avait fait, … Il voulait la préserver au maximum et ne pas l’effrayer avec les détails. Néanmoins depuis ce jour, ils avaient vécu seuls n’ayant pas de famille ou encore pas assez d’argent pour vivre ailleurs. De plus les systèmes pour recueillir les pauvres orphelins des bas-quartiers n’étaient pas encore tout à fait au point, donc ils durent apprendre à se débrouiller seuls pendant quelques temps. Ils essayaient chacun de leur côté de gagner de l’argent par tel ou tel autre moyen mais pour de jeunes enfants sans ressources, il était presque impossible de vivre normalement. Ils ne mangeaient pas à leur faim et ne pouvait pas s’acheter beaucoup de vêtements mais malgré ça, en s’entraidant, ils arrivaient à survivre avec le peu qu’ils avaient. Mais évidemment, leur vie avait été détruite par la perte de leurs parents, ils avaient perdu leur joie de vivre et leurs repères, ils étaient en quelque sorte perdus. C’est à partir de ce moment-là que les choses se détériorèrent encore plus.

Ne pouvant se nourrir et avoir une hygiène correcte, leur santé se détériora rapidement, surtout celle de sa petite sœur. Elle se mit à tousser jusqu’à cracher du sang et à avoir des fièvres insurmontables qui la clouait au lit. Eto réussit à se procurer quelques médicaments de base mais il ne pouvait pas lui offrir les soins dont elle avait réellement besoin. Sa maladie s’empira. Eto faisait tout ce qu’il pouvait pour l’aider et la soigner, il se tuait à la tâche, travaillant jour et nuit, faisant les pires tâches, mais ce ne fut pas assez. Une nuit, lorsqu’il rentra du travail, il la trouva encore plus pâle qu’elle n’avait jamais été. Il s’approcha pour toucher son front, il était glacé. Paniqué il se pencha, posant son oreille sur sa poitrine dans le but d’écouter les battements de son cœur. Tout ce qu’il entendit, ce fut le silence alentour. Il la secoua alors, criant son nom. « Non, réveille-toi petite sœur, ne m’abandonne pas, pas encore… » Il détruit le peu de meubles autour de lui, se blessant au passage mais il n’en avait que faire, il ne pouvait plus subir cela, il allait devenir complètement fou cette fois-ci. Il pleura sa sœur pendant de nombreuses heures, maudissant le dieu qui devait régner sur eux, s’il y en avait réellement un. Il ne cessait de demander ce qu’il avait bien pu faire de mal. Il finit par s’endormir d’épuisement, n’ayant plus aucune raison de vivre désormais.

Les jours suivants, il réfléchit beaucoup à ce qu’il allait faire maintenant. Devait-il continuer à vivre ? Cela lui semblait désormais inutile. Mais il se souvint du monstre qui avait tué ses parents et ainsi causé la mort de sa sœur. Il fallait qu’il le retrouve coûte que coûte. Mais avant tout, il devait devenir plus fort et ne pas rester le pauvre petit garçon qu’il était. Il se sentait pitoyable et faible, il ne travaillait plus, ne mangeait presque plus. Reclus et renfermé, il n’avait plus de contact avec l’extérieur. Il devint de plus en plus aigri, il ne voyait plus que le mal partout et refusait catégoriquement de sortir. La seule chose qu’il savait, c’est qui allait retrouver cette personne et qu’il allait la tuer. La supprimer. L’anéantir. Il fallait à tout prix qu’il trouve un moyen de la retrouver.

Une nuit, sortant pour trouver de la nourriture il entendit parler de combats de rue qui auraient lieu non loin dans les prochains jours. Dès qu’il eut entendu cette conversation, il sut qu’il devait s’y rendre. Il y avait de très belles primes à la clé qui lui permettrait de s’acheter ce dont il aurait besoin pour traquer la goule et il pourrait y apprendre à se battre, même s’il devait souffrir pour y arriver. Le soir des combats arrivé, il se rendit à l’adresse où devaient se dérouler ces derniers. Dans cette petite ruelle sombre, il descendit de miteux escaliers et arriva dans une grande pièce souterraine où se trouvait au centre une sorte de terrain en terre battue. Deux hommes étaient déjà en train de se battre. Il les observa pendant de longues minutes, essayant d’apprendre quelques bottes ou quelques coups dont il pourrait se servir. Ayant observé plusieurs combats durant plusieurs jours, il se sentit prêt à rentrer dans l’arène. Dès qu’il vit l’homme qu’il devrait affronter, il se sentit beaucoup moins confiant. En effet, il s’était fait détruire en quelques secondes, n’ayant réussi qu’à le frôler. Mais il n’abandonnait pas, il se relevait à chaque fois. Il se fit totalement anéantir. On le retira de l’arène et on le laissa sur un côté pendant de longues heures. Il réussit alors à rentrer chez lui se traînant, ayant les côtés cassés et probablement une jambe aussi. Son visage était si abimé et enflé qu’il ne voyait presque plus là où il avançait. Il resta alité de nombreux jours dans cet état, se traînant seulement pour prendre quelques antidouleurs qu’il avait réussi à voler. Quand il fut de nouveau sur pieds, il y retourna et se fit encore une fois détruire. Et cela se répéta à chaque fois. Chaque soir il y allait, se faisait tabasser mais revenait quelques temps plus tard. Jusqu’au jour où il réussit à battre son premier adversaire. Ce jour-là, même si ce n’était pas grand-chose, il sût qu’il avait fait un grand pas. Au fil de combats, sa musculature se développa. Il n’avait pas grandi ça c’était sûr mais maintenant il était devenu plus résistant, plus endurant et savait rendre les coups où il fallait, quand il le fallait. Il commença à gagner un peu d’argent et à être quelque peu réputé dans le milieu des combats bien qu’il soit de loin le meilleur. Mais il se battait à chaque fois avec la rage de vaincre, repensant à sa famille. Quoi qu’il en coûte il détruirait tout pour parvenir à ses fins.

Les mois passèrent tandis qu’Eto était devenu un adversaire redoutable dans le quartier. Certains venaient même d’autres quartiers pour essayer de le défaire mais n’ayant aucune peur de mourir ce dernier sortait vainqueur à chaque fois, non sans de nombreuses difficultés. Plusieurs fois il faillit perdre la vie durant ses combats mais il continuait toujours à revenir, n’en ayant jamais assez. Puis arriva le jour de la fin de sa vie, la fin de sa routine quotidienne, la fin de cette existence vagabonde.

Un jour, vint à l’arène un homme qui possédait une aura totalement différente de tous les autres. Eto sentait que cet homme ne serait pas comme les autres. Assis sur le côté et attendant son tour, il observait cet étrange personne qui semblait étrangère au lieu. Peut-être venait-il parier se dit Eto, après tout il ne ressemblait pas du tout à un combattant. Quand il finit par se retrouver dans l’arène, il apprit qu’il devait affronter ce fameux étranger. Assez confiant de par la carrure de son adversaire, il fut serein. Le public l’encourageait et ivre de ces encouragements, il fut galvanisé. Puis son adversaire pénétra sur le terrain. L’ambiance devint étrange et pesante. Eto sembla un instant déconcerté mais se reprit. Il se lança, mais l’autre l’esquiva avec une facilité déconcertante et en profita pour lui asséner un énorme coup dans le dos. Eto en eut le souffle coupé mais se releva quand bien même. Le reste du combat ne fut pas très reluisant. L’adversaire d’Eto avait une rapidité supérieure à ce dernier, il ne faisait que le frôler et ses coups ne lui faisait pas d’effets. Le combat dura bien plus longtemps que d’habitude, Eto se fatigua et il perdit sa vigilance. Le jeune garçon remarqua que les coups de l’adversaire se rapprochaient de plus en plus de ses points vitaux, il tenta de se protéger au maximum mais en vain. Quand l’homme lui asséna un coup dans la tempe, il tomba à terre sonné et au bord de l’évanouissement. Il essaya de relever la tête tandis que l’homme se penchait sur lui en souriant. « Eh bien tu es plus résistant que les autres, je suis bien content d’être venu passer le temps ici ! Je vais probablement te ramener chez moi pour te torturer puis te tuer et te dévorer, ce serait vraiment très amusant, j’ai hâte ! » lui souffla-t-il. Eto, n’était pas sûr d’avoir compris, il n’arrivait pas à aligner deux pensées cohérentes mais quelque chose attira son attention. Les yeux de cet homme étaient rouges et noirs. Un déclic se produit dans son esprit, une goule ! Il voulut se relever, une haine puissante ressortit, cette vieille vengeance qu’il pourrait probablement commencer s’il tuait cet homme après lui avoir soutiré des informations. Mais dans cet état il n’était bon à rien, il allait mourir comme ses parents. L’homme se releva et dit à voix haute : « J’y suis peut-être allé un peu fort, n’ayez crainte je vais le ramener chez lui pour qu’il se repose. » Eto s’évanouit ne sentant pas le vent sur sa peau nue pendant qu’il était transporté jusqu’à un endroit qu’il ne connaissait sûrement pas.

Quand il se réveilla, il était attaché à une table à l’aide de cordes dans une sombre pièce grise et austère. Il essaya de trouver un moyen de s’enfuir mais il n’était toujours pas remis de son précédent combat. Il se remémora les derniers évènements et fut mélangé entre la peur et la rage. Mais avant qu’il ait pu faire quoi que ce soit l’homme pénétra dans la pièce un grand sourire aux lèvres. « Tu es réveillé, parfait ! Nous allons pouvoir commencer à s’amuser ensemble. » La suite ne fut guère plus joyeuse. L’homme avait pris un malin plaisir à écorcher la peau du garçon qui hurlait, perdant la tête face à la douleur. L’homme semblait apprécier découper les corps, c’était un monstre, comme toutes les autres goules. Eto savait qu’il allait mourir, que c’était la fin, il accepta sans difficultés son destin voulant retrouver sa famille. Mais brusquement la porte fut détruite et des dizaines d’hommes entrèrent dans la pièce. La seule chose que vit Eto avant de perdre connaissance, ce sont ces trois lettres : C.C.G.

Se réveillant une nouvelle fois ailleurs, il se trouvait apparemment dans une chambre qui n’était pas la sienne. Il vérifia qu’il n’était pas attaché et vit que de nombreux bandages avaient été apposés sur son corps. Il semblait en sécurité mais il ne préférait pas juger trop vite. Il se rendormit, épuisé. Quand il se réveilla la seconde fois, des hommes discutaient dans la chambre. Ils s’arrêtèrent quand il bougea. Un des hommes portait une blouse, probablement un médecin ou quelque chose comme ça tandis que le deuxième homme portait un long impair de couleur claire. Dans les jours qui suivirent, ils lui posèrent des questions sur ce qu’il s’était passé mais aussi sur sa famille et ce qui leur était arrivé. Il dût se forcer à répondre bien qu’il n’en avait pas envie. Bien qu’il fût un minimum coopératif, il resta renfermé et ne voulait pas s’étendre sur le sujet. L’homme qui portait le long manteau était resté longtemps avec lui, avait tenté de le comprendre mais Eto ne voulait pas qu’on le comprenne.

Une fois qu’il se sentit mieux et qu’il put retrouver ses forces, l’homme lui proposa de venir habiter chez lui pour ne pas redevenir le garçon errant qu’il était. Eto ne voulait pas qu’on l’aide alors il avait refusé mais lorsque l’homme lui apprit qu’il faisait partie du Centre de Contrôle des Goules, qui avait pour but de traquer toutes les goules, il porta un peu plus d’intérêt à la personne. L’homme lui proposa aussi de le faire entrer à l’académie qui pourrait au final le faire rentrer au CCG s’il voulait. Eto eut quelques jours pour réfléchir. Pendant ce délai, il repensa à tout ce qu’il avait fait, tout ce qu’il s’était promis et tout ce qu’avait subi sa famille. Il prit donc la décision d’intégrer cette académie sous la tutelle de cet inspecteur qui se portait garant.

Bientôt, il fut donc hébergé chez cet homme et sa femme. Durant les premiers mois il resta fermé, ne parlait pas et se cloîtrait dans sa chambre. Mais quand l’inspecteur du CCG commença à lui expliquer tous les rouages du métier, il s’ouvrit peu à peu. Néanmoins il resta fermé aux yeux des autres et de la société, mais ce couple qui l’avait aidé n’était pas comme les autres, il avait appris à les apprécier.
Puis il fut temps d’intégrer l’académie. Il savait qu’il devait rendre fier son tuteur, ou du moins faire le minimum pour que ses efforts ne soient pas en vain. Il devint donc élève au même titre que de nombreux autres jeune de son âge. Les jours passèrent, Eto excellait dans tout ce qui touchait à l’entraînement physique mais il n’était pas forcément à l’aise avec tout ce qui touchait aux procédures d’enquête. En effet il n’était pas d’accord avec certaines règles et donc ne s’intéressait pas à la matière. Mais il savait que si ces règles étaient le prix à payer pour retrouver la goule qui avait tué ses parents, il s’y plirait à contrecœur. Au sein des élèves, il n’était pas apprécié. Il ne parlait pas, avait une attitude renfermée, avait un regard froid et impassible et ne voulait pas se faire d’amis. Il trouvait cela inutile puisque qu’après tout ça ne lui servirait à rien de s’attacher à ses camarades qu’il perdra peut-être un jour. De plus, il avait de plus en plus de mal à supporter la présence d’autres personnes toujours près de lui, il voulait rester seul, il pensait n’avoir besoin de personne.

Ses études à l’académie finirent par se terminer. Bien qu’il n’eût pas excellé dans toutes les matières, il fut pris en tant qu’inspecteur de seconde classe et put enfin commencer à exercer son métier. Au sein du CCG, il n’était pas plus apprécié qu’il ne l’avait été à l’académie. Toujours aussi froid et cruel avec les goules, beaucoup d’inspecteurs ne voulait pas faire équipe avec lui, le pensant trop dangereux ou ayant peur de ne pas pouvoir le « contrôler ». Malgré tout, il fut intégré à une équipe qui se contenta de l’accepter, mais parce qu’il le fallait. Il resterait solitaire toute sa vie. Durant son service, il eut de nombreux problèmes pour violence gratuite envers les goules mais malgré cela il avait de bons résultats. Il était alors souvent remis en place par les inspecteurs qui étaient ses supérieurs. Il savait bien qu’il devait encore faire de nombreux progrès, mais il ne pouvait pas agir si on le retenait, il n’arrivait pas à trouver sa place. Il eut alors vent d’une expérience qui permettait d’intégrer l’équipe des « Quinx ». Ils cherchaient des volontaires pour subir une opération qui leur permettrait de devenir plus fort. Voulant à tout prix gagner en puissance et ainsi venger ses parents, il décida de tenter le coup. Pour devenir plus fort il serait prêt à tout. Il subit donc l’opération pendant laquelle il y eut quelques complications. Néanmoins elle fut un succès et il intégra cette fameuse équipe. Mais les complications se manifestèrent durant les premières opérations. Durant ses excès de rage, il avait beaucoup de mal à contrôler son kagune. Il en devenait même dangereux parfois. Mais à force de longs entraînements rudes et à l’aide de ses coéquipiers, il réussit à contrôler un peu plus son kagune bien qu’il ait encore quelques problèmes de temps en temps. Mais au moins, il n’était plus un danger pour ses coéquipiers, et c’était ce qui comptait le plus. Même s’il ne voulait pas passer du temps avec eux car leur existence ne lui faisait ni chaud ni froid, il ne tenait pas à ce qu’ils meurent par sa faute ou qu’ils soient obligés de le tuer pour se protéger.

Les années passèrent et il devint un inspecteur respectable de par ses actes. N’ayant pas peur de la mort, comme la plupart de ses supérieurs, il devint un acteur clé dans la plupart des affrontements, bien que le CCG dut encore lui rappeler à maintes reprises qu’il était préférable de capturer les goules et ne pas les torturer. Il monta en grade au fil des années, se mettant chaque fois à danger pour mener à bien ses missions et pour que son équipe soit reconnue par tous. La réussite dans le but de faire évoluer son équipe afin qu’il parvienne à devenir plus fort était son unique moteur. À de nombreuses reprises, il faillit perdre la vie, étant aussi insouciant qu’il ne l’était étant jeune, mais après tout, qui pouvait décider à sa place s’il devait périr ou pas ? Personne d’après lui. S’il devait mourir, il ne manquerait pas à grand monde au contraire. Et si par chance il devait s’en sortir, il continuerait sa quête de vengeance en traquant les goules, étant toujours autant répudié par les autres inspecteurs du CCG. En effet, concernant la mort Eto n’était toujours pas devenu mature, il n’accordait toujours pas de valeur à sa propre vie. De toute façon, il n’avait qui lui donnait envie de rester dans ce monde qu’il détestait. Il n’avait pas d’amis, pas de petite amie, pas de parents, rien. Il préférait subir sa faiblesse seul et sans aide.

À l’âge de 28 ans, ce fut une consécration pour lui car il devint inspecteur de classe spéciale, ce qui lui permit d’obtenir une plus grande liberté, enfin au moins un minimum car le CCG préférait toujours garder un œil sur lui durant les opérations. Grâce à ses capacités pour traquer les goules, il permit au CCG d’en capturer plus d’une et d’en supprimer quelques-unes aussi, bien que ce ne soit pas toujours bien vu. Il avait toujours cette réputation de bourreau, d’homme sans cœur, que l’on pouvait sacrifier pour le bien de la cause.

Son existence était donc devenue paradoxale. Inspecteur du CCG, il semblait évoluer et acquérir de nouveaux savoir. Il savait qu’il pourrait bientôt atteindre la goule qu’il cherchait. Mais malgré ça, il lui restait de nombreuses choses à améliorer. En effet, il n’arrivait toujours pas à contrôler entièrement son kagune ce qui lui avait porté de nombreuses fois préjudice, mais il savait qu’il pouvait compter sur ses coéquipiers qui avaient été là pour sauver la situation. De plus, il n’était pas vraiment le meilleur dans les relations humains puisque les seules personnes à qui il daignait adresser la parole étaient ses hôtes et ses coéquipiers lorsque c’était nécessaire. Néanmoins il lui restait encore de nombreuses années devant lui pour continuer de s’améliorer, car il le savait et cela le détruisait, il n’était pas assez fort, il avait des failles qu’il ne pouvait se permettre de conserver. Mais un jour il réussirait à devenir plus fort et à ce moment-là, il le retrouverait, le monstre qui avait causé la mort de sa famille et il le tuerait. Personne ne pourrait l’en empêcher cette fois-ci, et personne n’avait intérêt à le faire.

Pseudonyme : Cha'
Âge : 18 ans
Comment es-tu venu ici ? : En cherchant bien...
Tes impressions : Très bonnes !
Code du règlement : Hito' was here~
Une dernière pour la route ? : Euuuh, nan !

A votre propos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 12 Déc - 15:09
Bienvenue sur le forum officiellement (moi être Ange donc walà 8D)

Quelques petites choses à modifier pour le moment: L'avatar on va éviter d'avoir le nom de Levi dessus, d'autant plus que ce graph appartient à quelqu'un vu le copyright en bas de l'image. Si jamais je peux te fournir un vava de lui vu que je l'ai joué sur un forum pendant un temps (du coup c'est pas ce qui manque des graph' de lui dans mes dossiers /PAN)

Le code du règlement n'est également pas le bon, cherche bien et lit m=bien tout les sujets de la partie du règlement.

Je ferais un avis général de la fiche quand ce sera terminé, bon courage pour la finir o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Masaki Eto
Quinx || Inspecteur classe spéciale
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 19
Lun 12 Déc - 15:28
Merci !

Ah d'accord je ne savais pas, je pensais que s'il y avait le copyright de la personne, on savait à qui ça appartenait et donc c'était autorisé, bref ! Du coup je veux bien un p'tit avatar parce que j'ai eu du mal à trouver un avatar de la bonne taille et vu que je ne suis pas une pro du graph... x)

D'accord je vais aller relire ça !
Merci beaucoup, je vais y travailler :3

EDIT : Avatar et code modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Tsubaki Kaede
Civil || Etudiante
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 17
Lun 12 Déc - 21:34
Oh non.... un Levi débarque sur le fofo.... on va tous mouriiiiiiiir!!

Bref, bienv'nu!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 12 Déc - 21:53
Toujours pas le bon code cherche bien o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Masaki Eto
Quinx || Inspecteur classe spéciale
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 19
Mar 13 Déc - 12:09
Merci !
Encore ? Eh bien décidément !

EDIT : Hum je vois, c'est malin, j'ai été bernée ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Artaek Scheiz
Rang SS || L'as de Cœur
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 22
Localisation : Sur Tokyo, 20ième sûrement.
Mar 13 Déc - 12:38
Ohhh honte à moi, je ne t'ai pas souhaité le bienvenue...
Donc... BIENVENUEEEEEEEEEEEEEEE avec toute ma délicatesse.

J'espère que tu t'amuseras bien ici ! Fait comme chez toi et bonne chance o/
Qu'on se croise en RP, ça feras sans doute des étincelles !
Revenir en haut Aller en bas
Masaki Eto
Quinx || Inspecteur classe spéciale
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 19
Mar 13 Déc - 16:47
Pas de problèmes et merci !
Oui je n'en doute pas, peut être à bientôt en rp alors !

EDIT : Ma fiche est terminée, je m'excuse d'avance pour la longueur de l'histoire et pour les incohérences s'il y en a mais j'ai essayé de faire au mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 20
Mer 14 Déc - 16:48
Heureusement que je suis passé vérifier sinon j'aurais pas vu l'édition de message /PAN

Bref du coup j'ai lu ta fiche et il n'y a rien à redire. Ton personnage est vraiment intéressant, complet, c'est bien écrit et on a vraiment envie de voir ce que ça va donner en rp. Du coup je te valide, je te laisse faire toutes els procédures nécessaires marquées sur l'image /o/


_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Masaki Eto
Quinx || Inspecteur classe spéciale
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 19
Mer 14 Déc - 18:25
Ah oui désolée je n'ai pas prévenu ^^'
Merci beaucoup, j'ai aussi hâte de rp ! Je m'occupe de ça ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baromas, soldat d'Arnor.
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» ENFANT SOLDAT
» comment est habillé un soldat?
» Raiser de Perse [Ex-Soldat]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: Quinx Squad-
Sauter vers: