Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Prédateur et... Prédateur? (P'tit demi-ghoule)

 :: Zone RP - Tokyo :: ► Quartiers Ouest :: District 20 - Nerima :: Café Anteiku Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Takayu Kaze
Quinx || Inspecteur 3ème classe
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 23
Localisation : I can see you mas...
Lun 5 Déc - 22:40
Prédateur et...Prédateur?

 
Artaek Scheiz ft Takayu Kaze

 

Kaze commençait finalement à s’habituer un peu au train-train de la vie quotidienne, des missions ici et là, beaucoup de paperasse, la partie qu’il détestait le plus.  Le quinx avait ce besoin de constamment bouger, et en cette journée plutôt frisquette, il eut ce qu’il demandait. Trop content, il sautait dans les airs avec le papier en main, une requête! Pas n’importe laquelle, élimination d’une ghoule! Mais, c’était demain. Il grognait un peu et alla continuer un peu de papier, de rapports stupides et hop, au lit. Matinal, il s’ouvrit les yeux en sautant quasiment de ses couvertures. Il lut les détails de la requête, il devait se rendre au 20E arrondissement. Génial, cela faisait un bail qu’il n’y avait été.

Cela lui prit un certain temps, puisqu’il marchait, il finit tout de même par s’y rendre sans grand problème. Ses yeux bleus croisèrent un petit café. Il se dit qu’un petit corsé ne lui ferait pas de tort, pas qu’il avait froid, mais ça serait bon avant sa petite tuerie. Il entrait donc dans cet endroit, qui lui valait des regards. En effet, Kaze n’était pas subtile avec sa tenue. Il balayait son regard aux alentours, prit son café et sortit. Il marchait un peu pour finalement trouver ce qu’il cherchait. Cette ghoule avait un horaire très fixe, il n’attendait que l’heure exacte. Ses billes bleus vit un homme, correspondant à la description sur la fiche, l’heure.

-Hey mon p’tit. Tu serais pas Takana Uri? Demandait-il en affichant un immense sourire.

La personne prit ses jambes à son coup, trop tard. Il courut en sortant ses griffes, les plaçant vite afin de le rattraper. Le quinx lui plantait une main sur l’épaule, ce qui le fit perdre l’équilibre et trébucher. Kaze le laissait se relever, histoire de courir encore un peu. Finalement, il finit par se lasser et lui fit une jambette.

-vous êtes accusée d’avoir bouffé des humains et on a des preuves, faut je te tue, c’est dommage hein. Mais tu m’as bien amusé! Dit-il en riant, avant de le lacéré jusqu’à ce qu’il devienne un morceau de pâté, lambeaux de peau déchiquetée.

Riant comme s'il avait perdu contacte avec la réalité, il revint à lui rapidement. Il alla porter son doigt à sa bouche en le suçant, d’un air satisfait, du bon sang frais. Il se relevait, alors qu’il sentit une personne près. Il cessait de bouger en reniflant les airs.

-Qui est làààààà? Demandait-il en arborant un grand sourire.


Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Artaek Scheiz
Rang SS || L'as de Cœur
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 22
Localisation : Sur Tokyo, 20ième sûrement.
Mar 6 Déc - 16:33

ft. Artaekounnet

ft. L'autre truc de Kaze machin chose.

「Prédateur et... Prédateur ?」
J’ouvre lentement un œil et d’une main, je fais taire le réveil. Je souffle rapidement puis je me redresse sur mon lit et me gratte les cheveux, il n’est que 13h à peu près. J’ai bien dormi pour une fois, en même temps je me suis couché bien tard hier soir, vers… Peut-être 3h ou même 4h du matin, ce qui du coup ne date plus d’hier soir, mais on ne va pas chipoter hein ! Mon ventre gargouille une fois que je me redresse, j’ai sauté le petit-déjeuner et le déjeuner en même temps, c’est tout à fait normal que je commence seulement maintenant à crever la dalle ? Et si je vais chasser aujourd’hui ? De la viande fraiche et non conservée depuis une semaine, j’ai bien des réserves mais j’ai envie de m’amuser un peu… A moins qu’une torture soit de rigueur, dans ce cas-là je vais devoir me contenter des restes vus que je ne touche pas à la viande de ma victime, elles sont généralement toutes pourrîtes les unes des autres et elles ne méritent pas de finir dans mon estomac. Qui gagnerait le gros lot en se faisant becquer par un ‘’monstre’’ ? Personne, les gens ne veulent pas mourir.

J’opte alors pour m’habiller rapidement, et toujours avec autant de classe, que je suis modeste en effet. Mais personnes ne pourras dire que je m’habille avec des draps sales. Je ne vais pas changer mes bonnes vieilles habitudes, n’est-ce pas ? Je prends donc une chemise bleu cyan et mon costume blanc, ce qui n’est certes pas pratique d’un côté, le blanc ça tâche facilement mais bon, avec le nombre de costumes que j’ai, et mon argent cela m’est bien égal. Des fois quand j’y pense, au lieu de dénoncer l’ex-organisation Rikos, j’aurais pu tous les tuer, me débarrasser de leurs corps ou simplement les conserver comme nourriture et prendre le manoir pour moi. Oui, ça aurait était le grand luxe, mais beaucoup trop grand pour une personne, je pourrais me morfondre sur cela dès que j’aurais une famille – si j’en ai une un jour – ce n’est pas d’actualité, pour le moment du moins. Quel père ferais-je ? Bon ? Mauvais ? Papa poule ? Ah, c’est la meilleure.
Je passe rapidement devant le miroir et je sors mon peigne qui se trouve dans la poche de mon costume, j’en ai toujours un sur moi, avec les cheveux rebelles que j’ai. Je fixe mon reflet quelques minutes et je fais apparaître mon œil écarlate quelques instants avant de sourire et de prend ma sacoche, et pour ensuite sortir de chez moi, j’esquive l’ascenseur et préfère utiliser les escalier… Je déteste les ascenseurs, à cause de mon mal des transports, quel rapport ? Rien, mise à part le fait que je crains absolument tout ce qui bouge : voitures, bus, ascenseur, manège, enfin tout ce qui fait bouger mon corps sans que ce soit moi qui le fasse bouger. Ajoutez également le fait que je suis peut-être un peu parano, vous savez « Et si jamais l’ascenseur se bloque ? Ou que les fils se rompent ? » c’est une longue histoire… Je suis comme ça, c’est tout… Et je ne vous parle même pas des avions ou les bateaux ! Uh…

Une fois le nez dehors je souffle de soulagement, on dit souvent qu’on est mieux chez soi, mais quand personne ne t’y attend cela ne signifie plus grand-chose malheureusement. Bien que la solitude ne me dérange pas plus que ça, disons que je ne serais pas contre de la compagnie, que je puisse supporter et qui ne me lasse pas également, sinon cet ami peut rapidement terminer en repas potentiel.
Je m’arrête alors de marcher une fois devant l’Antique et y rentre rapidement, un bon café n’est pas de refus pour attaquer cette journée. Je m’installe au bar, pour une fois que c’est calme ici, d’habitude c’est grouillant de clients, pour une fois les serveurs ont l’air reposé.

- Un café s’il vous plait ! » Dis-je avec entrain.

Aussitôt commandé, aussitôt servit, ici on ne patiente jamais bien longtemps, je prends la tasse dans une main et y ajoute 6 morceaux de sucres, c’est plus fort que moi j’adore le sucre, ce n’est sans doute plus du café, mais du sucre au café ! Hmmm, oui c’est parfait comme ça, peut-être un dernier morceau ? Non, soyons raisonnables, d’ailleurs peut-être que je devrais mettre du sucre sur ma viande ? C’est une expérience à tenter ! Je m’égare un court instant dans mes pensées avant de revenir sur la terre ferme, mon regard tique directement sur un individu qui vient à peine de franchir la porte du café, un type habiller une façon que je jugerais assez osée et avec des cheveux blonds plutôt longs. Il y a quelque chose de bizarre, peut-être une simple impression. J’hausse les épaules dans le vent avant de finir cul sec ma tasse de café sucrée, je tapote mon masque qui est dans ma sacoche, aujourd’hui est un jour de chasse, peut-être de nourriture, peut-être juste d’une victime pour mes petits jeux, c’est à voir avec la suite des événements. Et selon mon humeur qui est plutôt assez changeante. Un sourire se dessine sur mon visage, lentement et de mauvaise augure, je m’imagine déjà bien des choses, mais il ne faut pas vendre le kagune d’une goule avant de l’avoir tué, non ?
Je sors vivement mon portefeuille et je laisse également un pourboire, puis je fis un simple geste de la main et je sors du café, je pense que je vais devenir un client récurrent de l’Antique, c’est un endroit réellement reposant et qui donne envie d’y rester, mais je n’ai pas que ça à faire, je ferais ami-ami avec les serveurs plus tard.

Je prends une direction au hasard, sur quoi je vais tomber ? Je n’en sais strictement rien, mais c’est ça qui est excitant, bon, je ne vais pas prendre n’importe qui, pour sûr.
Un bruit étrange parvint d’un coup à mes oreilles, je tourne la tête vers une ruelle assez sombre, qu’est-ce donc ? Un règlement de compte ? Un meurtre ? Une barbecue partie entres goules avec un faible petit humain au milieu ? Voilà qui attise ma curiosité !
J’ouvre délicatement ma sacoche et prend mon masque de loup avant de le mettre, il peut aussi y avoir la possibilité que ce soit une colombe qui fait du ménage, mais ne soyons pas pessimistes.
Je m’approche doucement, pour finalement voire clairement la scène qui se déroule devant moi. Je fronce un sourcil dès que j’identifie une des deux personnes au mec qui était dans le café. Mes intuitions sont toujours bonnes. Et il a un quinque ? Non, c’est autre chose ? Ce n’est pas une goule, si ? Je baisse mon regard vers ce qui était avant un être vivant, et qui désormais ressemble plus à de la pâtée pour chien, ou du Hachi Parmentier dégueulasse. Tien, pourquoi est-ce que je parle de bouffe humaine ?
Je trouve alors un peu d’amusement à regarder la chose se faire mouliner, la personne doit déjà être morte depuis un moment. Soudainement le type s’arrête, et il rit comme un fou, un taré ? D’où il s’est échappé celui-là ?

- Qui est làààààà ? » Demande-t-il d’un ton psychotique.

Me voilà repéré. Qu’importe. Un peu d’action ne me fera pas de mal, mais qui est ce type ? Et qu’est-ce qu’il a dans de ventre ? Oh, je ne parle pas de l’autre à terre avec les tripes à l’air, hehe.
J’ajuste mon masque avant de m’avancer, c’est sûr que j’aurais pu retirer mon masque, c’est sûr que ce n’est pas très humain comme habitude, mais d’un côté, selon la personne je conserve mon identité, même si je sais que je ne connaîtrais jamais mon vrai prénom… M’enfin, ce n’est pas le moment de jouer les sentimentales ! Artaek Scheiz me va parfaitement !
J’arrive finalement non loin de lui, à un seuil de sécurité.

- Bien le bonjour cher ami ! » Fis-je toujours avec une joie palpable dans ma voix, mais si c’est une joie tout autre. « C’est une belle journée n’est-ce pas ? Enfin le type par terre ne pourras sans doutes plus en profiter, par contre l’odeur et la façon de faire c’est déroutant. Mais vous avez l’air de vous amuser ! »

Je souris un peu plus à travers mon masque, cela faisait siiii longtemps qu’un tel événement ne m’est pas tombé sous le pif, alors pourquoi diable passerais-je à côté d’une si belle occasion, une rencontre ? Un combat ? Une victime ? Un ami ? Un ennemi ? Boaf, je n’ai pas besoin d’ennemi pour le moment, j’en ai déjà, je sais que certaines goules de n’aiment pas, à cause de mon rang SS ? Parce que je suis un danger ? Parce que je suis snob ou alors trop chiant et insupportable pour eux ? Allez savoir, les rangs, je m’en fiche, quoi que j’apprécie le fait que les colombes m’ont surnommé L’As de Cœur.
Je penche doucement la tête d’un côté et regarde l’homme maculé de sang, il a l’air d’aimer patauger dans du jus de boyau, ce n’est certainement pas quelqu’un de très délicat, passons sur son style vestimentaire, j’aurais trop de choses à y dire…

Le masque du bel Apollon:
 
HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Takayu Kaze
Quinx || Inspecteur 3ème classe
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 23
Localisation : I can see you mas...
Sam 10 Déc - 18:03
Prédateur et...Prédateur?

Artaek Scheiz ft Takayu Kaze


Kaze penchait la tête sur le côté. Cher ami? Se connaissait-il? Son masque cachait donc son identité… Il eut envi de lui retirer, histoire de savoir s’ils se connaissaient vraiment. Il se levait en faisant face à l’étranger.

-C’est une excellente journée de chasse! Lui, il avait un dossier épais comme ça! Dit-il en montrant avec son pouce et son index l’épaisseur de la paperasse. Mais bon, c’tait pas plaisant, l’est faible lui. Dit-il en se grattant la tête.

Il gardait ses griffes, au cas où l’autre déciderait de l’attaquer. Il s’approchait de l’inconnu, glissant un doigt sur une griffe, recouvrant celui-ci de sang.

-T’veux goûter? S’pas si mauvais! Dit-il en souriant avec toutes ses dents.

En étant si près de l’autre, c’était maintenant qu’il allait savoir s’il y avait de l’hostilité ou simplement de la curiosité. Kaze se dit que de toute façon, si c’était un humain, il montrerait son badge. Quoiqu’un humain ne porte pas de masque en général. La plupart des ghoules de mangent pas les autres, sauf quelque exception. Ghoule ou non, Kaze n’était pas du genre formel, donc il ne tuerait pas une ghoule juste comme cela. De son autre main, le Quinx portait le bout de son doigt à ses lèvres en le léchant. Aussitôt, son œil rouge apparut, quelque minute seulement, avant de s’éteindre, revenant à ses yeux bleus si jolis. Décidement, il ne pouvait pas se passer de sang. Ce léger goût métallique, le fer qui roule sur le palet… trop bon. Il tournait la tête vers le corps, il avait malheureusement abîmé la poche rc, que de dommage, il aurait aimé la donnée au CCG. Il lui était formellement interdit de bouffer celles-ci. Il se demandait souvent pourquoi, mais ne se posait pas plus de question, puisque personne ne voulait lui répondre là-bas. Elles étaient dures à avoir d’ailleurs, ce qui avait le don de lui taper un peu sur le système.

Il se tournait et se penchant afin de ramasser sa tasse de café, toujours intacte. Il rangeait ses griffes en même temps, il ne pensait pas ce qu’il faisait et baissa sa garde. Il prit une gorgée. Personne n’aimait son café, puisqu’il mettait plein de sucre, afin de tourner le côté amer. Il adorait tout ce qui était sucré, il avait beaucoup de suçons dans sa poche de veste (non non, juste dans sa veste pas sur son corps hehe). Une fois son café terminé, il prit justement cette friandise et en mit un dans sa bouche en observant ce que l’étranger allait faire. Se faire torturer? Un combat? En le regardant de plus près, il avait la voix d’un homme et la carrure… Qui était-il? Autant que le Quinx aimait le mystère qu’il détestait cela. Si découvrir ne prenait pas de temps, il aimait. Si non, il n’avait pas la patience. En tout cas, l’autre ne semblait pas impressionné par le carnage, donc peut-être était-il insensible, ou savourait l’image.

-Est-ce que je dois te forcer pourvoir ton p'tit visage mon cher inconnu? demandait-il un sourire en coin.


Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Artaek Scheiz
Rang SS || L'as de Cœur
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 22
Localisation : Sur Tokyo, 20ième sûrement.
Mar 13 Déc - 12:08

ft. Artaekounnet

ft. L'autre truc de Kaze machin chose.

「Prédateur et... Prédateur ?」
Je l’observe toujours sans mot dire, devant cette scène macabre qui ferait sans aucun doute vider le petit déjeuner de n’importe qui, surtout pour les humains. Mais moi, j’ai vu, et j’ai fait bien pire que cette petite boucherie. Le blondinet penche alors la tête vers moi, est-ce que ce dégénéré va me sauter au cou ? Je passe ma main sur mon masque pour le remettre correctement. Et j’esquisse un large sourire malicieux. J’ai quelques envies, envie de le torturer au fond de moi. Mais je n’en ferais rien, du moins pour le moment. Peut-être est-il sympathique ? Peut-être comme je l’ai déjà dit, s’est-il échapper d’un asile ?
Je reste neutre et je ne m’avance pas, quant à lui il se relève et se met en face de moi, couvert de sang et d’autres morceaux peu ragoutant, ce n’est pas comme cela que je mange, je ne suis pas un sauvageon. Il faut couper doucement la chaire et pas la transformer en gruyère.

- C’est une excellente journée de chasse ! Lui, il avait un dossier épais comme ça ! » S’exclame l’ahurie en me miment ses paroles avec ses doigts. « Mais bon, c’tait pas plaisant, l’est faible lui. »

A ses mots, je plisse légèrement les yeux, un dossier ? Alors ce mec est une colombe ? Pourtant, tout porte à croire le contraire, sa tenue, sa façon d’agir, de réagir… Ce n’est pas comme cela que font les inspecteurs du CCG, enfin pas de ce que j’ai vu et combattu. Ils recrutent des gens comme ça maintenant ? De quoi bien dégradé leur image ? D’habitude ils font les choses proprement. Ou alors c’est une sorte de mercenaire ? Je n’en sais foutrement rien prestement.
Mon interlocuteur récupère alors un peu sang stagnant sur ses griffes et les porte à ses lèvres, un gourmand ? Attend… Je suis totalement perplexe, même si extérieurement je reste de marbre.

- T’veux goûter ? S’pas si mauvais ! » Assure-t-il avec un sourire des plus carnassier.

La rumeur est donc vraie ? Je sens une odeur humaine en lui, mais il y a quelque chose d’étrange, un cannibale ? Il arrive à embrouiller mon esprit d’habitude si droit et ordonné. Voilà finalement quelque chose d’intéressant après des semaines d’ennui, même lors de mes occupations. Je le fixe simplement, droit dans les yeux, il se rapproche un peu plus et lèche le sang sur son doigt, c’est alors que quelque chose de surprenant apparaît : un œil écarlate ?! C’est une demi-goule ? Ou alors c’est autre chose que je sais très bien. Le CCG l’ont donc vraiment fait ? Korosuke ne me mentait donc pas, moi qui ne l’avait alors pas pris au sérieux. Mais d’un côté je n’ai pas encore la certification qu’il soit un… Truc ?
Le garçon tourne alors la tête vers ce qu’il reste de la goule qu’il a massacrée quelques instants plutôt. Un beau point de vu. Si j’ose dire, huhu.
Finalement, il ramasse une tasse au sol, une tasse de café, sûrement celui qu’il avait commandé à l’Antique, il en profite également pour rengainer ses griffes ensanglantées. Puis il dévore une drôle de friandise. Bah, quand je m’ennui, je m’ennui totalement mais quand je tombe sur des cas intéressants, ça l’est vraiment, et peut-être dangereux ? J’aime le danger, et en ce moment je serais presque désespéré au point d’aller moi-même le chercher.

- Est-ce que je dois te forcer pour voir ton p'tit visage mon cher inconnu ? » Demande-t-il avec un petit rictus.

Hannn, les masques alors, toujours là pour intrigué et se faire interroger les autres… Comme dirait Monique Keurentjes : « Sous le masque de la complexité, la simplicité se questionne. » et elle a bien raison cette chère dame. Mais je trouve toujours cela ironique de demander à un homme masqué qui il est. Mais ce que viens de dire mon interlocuteur sonne également comme une menace.
C'est drôle quand on y pense, moi personnellement je me fiche pas mal de savoir l'identité d'une personne masquée, tout le monde a un secret.
J'ai beau alors me retenir de rire, mais je craque volontairement, ricanant un long instant, car la situation est tellement... Je ne serais le dire. Je pose alors délicatement ma main sur mon masque, amusé.

- Huhu. Vous aimer le sang. Vous auriez pu faire ça d'une façon plus propre. » Fis-je d'une voix calme mais avec une micro-pointe moqueuse. « Et ne trouvez-vous pas ironique de demander à un homme masqué de dévoiler son identité ? Êtes-vous une colombe ? Vous vous êtes bien tâcher les plumes. Et vos menaces, si s’en est une, ne me fais ni chaud ni froid très cher. »

Comme d’habitude, mon attitude ainsi que mon langage montre bien mes ascendances de noble, ou de « saleté de bourg’ » comme l’aurait dit quelqu’un qui n’est plus de ce monde. Je n’ai rien dis jusqu’à présent, mais le fait qu’il me tutoie montre bien que c’est une personne irrespectueuse, je ne le vouvoie pas moi, et même si cette personne est une pourriture ou un grand cœur je ne fais pas d’exception. J’eus de nouveau l’image de son œil écarlate, ça risque de me perturbé assez longtemps. Mais je suis certain que ce n’est pas naturel pour lui. Je sais qu’il y a des goules synthétique en quelque sorte, des humains à qui on a mis des organes de goules, ou autres. Je pense être le seul ‘’vrai’’ hybride, avec une mère goule et un père humain. Même si je ne les ai pas connus. Je ne regrette pas, puisque je n’ai pas vécut avec eux.
Je sors alors mon paquet de cartes, entièrement composé d’As de cœur, ma carte favorite, il en va de soi. Je l’ouvre et j’en sors seulement une carte avant de ranger le paquet et de mettre la carte minutieusement dans la poche de mon costard blanc. Au cas ou. Puis je passe à coté de corps, marchant dans le sang et je soupire ensuite, je me baisse vers le cadavre et l’observe, je ne donnerais même pas ça à des chiens.
Je sors un mouchoir et prend le portefeuille de la personne décédée avant de l’ouvrir par curiosité.

- Takana Uri. C’est malheur comme histoire de te retrouver en lambeaux. » Dis-je d’un ton ironique. « Mais tu as eus de la chance que ce ne soit pas moi ton bourreau. »

Je le connais, très vaguement, on s’est croiser quelque fois, et pour être honnête, il était dans ma liste  en vu de ses crimes barbare. Le déchiqueteur déchiqueter. Je remet alors correctement la carte d’identité en place et passe un coup de mouchoir sur le portefeuille avant de le reposer là où je l’ai trouver. L’odeur acre et métallique du sang a totalement imprégner le lieu.
Je me relève immédiatement et met le mouchoir dans la poubelle qui se trouve à quelques pas avant de porter mon attention de nouveau sur lui.

- Bien, à qui ais-je l’honneur alors ? Une demi-goule ? Une goule ? Un mélange foireux du CCG ? » Fis-je avec un rictus invisible à cause de mon masque et un léger air de défis pas bien méchant ainsi que mon ton snob.

Je le fixe de mes yeux vairons sans doute eux aussi invisibles à cause de l’obscurité que procure mon masque. Mais dans tous les cas je suis prêt à n’importe quelle attaque. Et je ne sens rien de toutes façons, mais soyons vigilant, il doit être impulsif et sauvage. Comme une bête, à moins qu’il ne soit complètement bête de faire un carnage dans une rue possiblement fréquentée à n’importe quel moment.

Revenir en haut Aller en bas
Takayu Kaze
Quinx || Inspecteur 3ème classe
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 23
Localisation : I can see you mas...
Mar 13 Déc - 17:55
Prédateur et...Prédateur?

Artaek Scheiz ft Takayu Kaze


Le quinx remarquait que son interlocuteur était un peu silencieux. Peut-être réfléchissait-il à une façon de l’attaquer? Kaze n’était pas encore sur de l’hostilité de ce personnage, qui lui fit remarquer le carnage qu’il venait de faire. Certes, il allait se faire gronder par le CCG, car on ne doit pas faire preuve de cruauté envers les ghoules… Puis, il demandait s’il était une colombe… Il penchait la tête sur le côté, car il ne comprenait pas ce terme.

-J’suis pas un oiseau, et pis, j’suis juste curieux de voir ce qu’il y a sous le masque. Dit-il en l’observant longuement.

La curiosité de Kaze n’avait pas de fin. Lorsqu’elle était piquée, il ne lâchait pas facilement le morceau. Mais, il n’était pas assez con pour dévoiler maintenant son identité, quoique peut-être que l’autre l’avait déjà deviné. Soudainement, l’étranger marchait vers la victime, prenant le portefeuille dans sa main en dévoilant son nom. Dommage qu’il se connaissait, pourtant, ça n’avait pas l’air d’affecter l’homme masqué. Le quinx haussait les épaules, indifférent lui aussi. Finalement, l’étranger demandait qui il était. N’aimant pas trop le ‘’mélange foireux’’ il lui jeta un regard fixe, un sourire en coin.

-Si j’étais un mélange foireux, je ne serais pas vivant! Et pis, j’suis plus fort qu’avant. Ça m’dérange pas qu’on traite le CCG de merde, puisque c’est quasiment juste ça qui a là. Mais fais moi pas l’coup de l’expérience manquée, car j’ai surpris plus d’un! Dit-il en le fixant de plus belle. Tu veux tester peut-être? Si je gagne, tu retires ton beau p’tit masque. Et choisi ce que toi tu veux gagner! Dit-il en ricanant.

Il n’avait pas l’intention de le tuer, juste s’amuser un peu. Il venait tout à coup de réaliser que l’autre semblait aimer la propreté. Kaze prit un tissu dans sa poche et nettoyait quand même ses griffes, et un peu son corps. Il passait sur ses abdominaux, puis son ventre, en remontant vers un pectoral. Par la suite, il passa sur un biceps, faisant quelque mouvement circulaire afin de retirer le sang. Il fit de même sur son autre bras.  Une fois un peu plus propre, il lançait le mouchoir, en portant de nouveau son regard bleu sur l’homme masqué.

-Moi j’veux pas te tuer hein, juste m’amuser un peu, ch’te garanti que tu vas pas finir comme lui!
Dit-il tranquillement.

Si l’autre pouvait sentir que Kaze n’était pas comme les autres, il pouvait sentir qu’il disait vrai. En plus, le quinx venait tout juste de jeter son dévolu sur une victime, donc ses pulsions c’étaient beaucoup calmées. Certes, il n’avait pas encore sorti son quinque, qui changeait bizarrement… Bref, il se tenait prêt à entendre la requête de l’homme masqué. Il n’y avait pas grand-chose qui le dérangeait vraiment, alors il se dit que lui donner un choix libre était correcte. Il ne connaissait pas l’autre, qui allait probablement profiter de l’occasion. C’était pour s’amuser, Kaze ne pensait pas qu’il mettrait sa vie en jeu ou autres.



Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Le chasseur est la proie du prédateur | Nuit d'Orage|
» PRÉDATEUR - COYOTE /// CONFIRMÉ
» Bilan de la saison morte des prédateur
» Prédateur de Nashville 2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Zone RP - Tokyo :: ► Quartiers Ouest :: District 20 - Nerima :: Café Anteiku-
Sauter vers: