Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Every rose has its thorns || Asuka

 :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: CCG Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Masamune Asuka
CCG || Scientifique
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 20
Dim 27 Nov - 12:47

▬ Feat. Souji Okita – Peacemaker Kurogane

Nom : Masamune
Prénom : Asuka
Âge : 26 ans
Nationalité : Japonais
Genre : Masculin, bien qu'il aime se faire passer pour une femme afin de semer le doute
Orientation sexuelle : Bisexuel
Quinque : Un simple katana
Quinx?Non
Grade : Scientifique, ancien 2e classe

Asuka Masamune
Caractère
« Every rose has its thorns »

On ne peut pas faire plus gentil qu'Asuka, c'est un fait. Le jeune homme ne semble pas atteint par quoi que ce soit de négatif, il sourit tout le temps, est aimable et très serviable. C'est un véritable concentré de bonne humeur, vous savez, le genre de bonne humeur bien contagieuse qu'il transmet par sa simple présence. Et même si vous vous sentez mal ou déprimé, Asu' sera toujours là pour essayer de vous faire retrouver le sourire. Il faut dire qu'il n'est pas bien compliqué et bon vivant malgré sa profession qui pourrait laisser entendre le contraire, avec le stress que ça engendre et les heures en dehors du boulot pour parfaire une étude quelconque. Mais non, lui il prend la vie comme elle vient. Un échec ? Tant pis, il fera mieux la prochaine fois. Il n'a pas besoin de choses extraordinaires pour vivre, preuve en est le petit dojo miteux qu'il a racheté et retapé juste pour en faire une habitation convenable et situé à la périphérie de Tokyo dans un petit coin de campagne. C'est peut être aussi un moyen pour lui de retrouver un peu de son enfance que de vivre dans ce genre d'endroit, mais ça il restera très secret dessus.

La main sur le coeur, Asuka n'hésite pas à rendre service et ce même s'il est lui même débordé de travail et souvent sa propre personne passe au second plan, étant du genre à aider les autres d'abord avant de se permettre de faire quoi que ce soit pour lui-même. On pourrait l'appeler en pleine nuit pour lui demander de l'aide qu'il serait capable de le faire sans même que ça ne semble le déranger. En fait, c'est même déjà arrivé et on peut dire que ses amis ont vraiment la chance de pouvoir compter sur lui à tout instant. On pourrait alors croire le jeune homme être quelqu'un de bonne poire et naïf qui rend trop service et est trop gentil également. Mais Asuka a beau sourire tout le temps, avoir l'air innocent et peut être un peu idiot, il est en vérité extrêmement intelligent.

Comme toute médaille, il a son revers. Et le sien est celui d'un homme manipulateur et rusé. Certes il y a une part d'honnêteté dans certains de ses agissements mais il arrive également qu'il fasse certaines choses uniquement pour obtenir quelque chose derrière. Il est tellement doué en manipulation qu'on ne le voit pas venir souvent. Et c'est uniquement lorsqu'on fait ce qu'il désirait depuis le début que l'on se rend compte que l'on s'est fait rouler dans la farine. Détourner des vérités, il sait très bien le faire. Adapter son discours aussi, afin de ne pas se retrouver avec des arguments contre lui. Il faut dire que Asuka est doté de pas mal de connaissances et pas seulement scientifiques. Il est bon orateur et c'est ce qui lui permet de bien manier les mots pour en faire ce qu'il veut au final.

« Be a man »

En soi, Asu' n'a pas vraiment mauvais fond. La méchanceté gratuite il n'aime pas ça. Mais malgré tout il sait utiliser la manipulation si besoin est vu que ça se révèle utile pour se protéger ou protéger les autres. Ca ne marchera pas tout le temps et il en a conscience, mais ça reste une de ses méthodes principales à ce sujet.  La diplomatie avant, la violence après. Parce que Asuka n'en a pas l'air, mais mieux vaut ne pas trop l'emmerder si on tient à garder la tête sur ses épaules.

Il peut changer d'humeur comme on change de chemise. Il peut être très calme et la seconde d'après devenir votre pire cauchemar, pour peu que votre tête ne lui revienne pas ou que vous lui avez déjà causé du tort. Autant dire qu'il cache bien son jeu à ce niveau et qu'il passe du gentil Asuka au méchant Asuka aussi facilement qu'une lettre à la Poste. Et il vaut mieux être honnêtement son ami si on ne veut pas se faire botter les fesses violemment. Le jeune homme sait être doux et délicat, c'est exactement pour ça qu'on le prend pour une fille d'ailleurs,mais si on venait à l'emmerder trop longtemps on se rend vite compte que ce n'est qu'une façade qui cache quelqu'un de doué en arts martiaux. Il ne lui faut pas moins de dix secondes pour surprendre et mettre à terre un adversaire non préparé et il sait se montrer dissuasif. Malgré tout, il n'aime pas utiliser sa force pour rien et veille toujours à s'en servir uniquement en cas de nécessité absolue ou si on pousse le bouchon trop loin avec lui ou son entourage.

Comme dit un peu plus tôt, Asuka aime se faire passer pour une fille. Lorsqu'il est calme on se rend vite compte qu'il est assez maniéré et délicat, quelqu'un qu'il ne faut pas pousser trop vite et qui aime faire les choses à son rythme. Il aime faire planer le doute sur son genre puisque ça lui permet entre temps d'endormir la vigilance d'autrui et d'être relativement tranquille. Malgré tout sa profession actuelle lui attire pas mal d'ennemis et de problèmes , alors il reste vigilant même si ça n'en a pas l'air. Il faut dire qu'Asu' joue avec les limites de l'éthique dans ses travaux sans que cela ne le gêne plus qu'autre chose. Il n'est pas l'un des chercheurs à l'origine des Quinx pour rien après tout. La curiosité le pousse à toujours aller plus loin dans les limites de ce que la science autorise et il lui est déjà arrivé de dépasser cette limite sans aucuns remords. En même temps on lui a balancé tellement d'illusions d'utopies et d'ambitions qu'il n'a maintenant plus aucuns scrupules à faire ce qu'il fait. Mais ça c'est une toute autre histoire.

« I'm nothing peculiar, just a regular man in a twisted world »

Asuka a peut être l'air terrible décrit comme ça, mais il n'est en réalité qu'une personne simple qui aspire à vivre en paix et travailler comme n'importe qui d'autre en ce monde. Bien que de nombreuses circonstances malheureuses l'ont amené à sa situation actuelle, c'est avec plaisir qu'il effectue des recherches dans le cadre de la chasse à la goule, histoire de rétablir une bonne fois pour toutes le bon ordre des choses dans cette ville corrompue jusqu'à la moelle par ces créatures mangeuses d'hommes. C'est peut être bien la seule chose qu'il hait du plus profond de son être ; les goules, et la suprématie qu'elles ont imposé sur Tokyo. Redorer le blason du CCG fait partie de ses objectifs et c'est pour ça qu'il est capable de se donner à fond dans ses recherches, passant parfois plusieurs nuits sans dormir enfermé dans ses labos pour ça. Inutile de préciser qu'avec ces séries de nuits blanches il carbure au café à fond de cale puisqu'il refuse de rater un seul jour de travail. C'est mauvais certes, mais il est très dur de le faire changer d'avis ou de l'amener à se reposer.

Hors travail, Asuka reste quelqu'un avec des passions plus ou moins communes. Il pratique les arts martiaux, l'art du sabre en particulier dû aux origines de sa famille, descendant de la lignée de Date Masamune. Il n'a jamais abandonné les katanas peu importe ce qu'il a pu vivre au cours de sa vie puisque ça fait partie intégrante de son éducation plus jeune. Par ailleurs, il donne des cours de kendo et transmet le style de combat des Masamune aux enfants environnant la banlieue où il habite dès qu'il a un peu de temps libre devant lui. Garçon de la campagne, Asu' aime également beaucoup la nature et surtout passer du temps en forêt ou sur les routes peu fréquentées de l'arrière-pays. Il n'est pas rare d'ailleurs qu'il parte en vadrouille loin des villes pendant ses jours de congé, histoire de changer d'air. Il semble également avoir un lien privilégié avec les animaux puisqu'il les attire comme un véritable aimant. Et ce n'est pas pour lui déplaire vu qu'il aime beaucoup les bestioles, notamment les chiens et les chats sans distinction.
Physique

Tout en finesse, plutôt petit et l'air androgyne, Asuka aime garder une certaine ambiguïté via son apparence. Comme déjà mentionné, ça lui empêche d'avoir trop de problèmes mais aussi de cacher sa véritable force et ses capacités. Endormir la vigilance d'un ennemi par les apparences il sait faire et n'en est pas à son premier essai. Asu' mesure environ 1m65 et a un physique qui en général semble beaucoup plus être celui d'une femme que celui d'un homme. Il est très peu musclé, certaines de ses courbes sont trop délicates pour être celles d'un homme et sa peau est très pâle, presque laiteuse. Un visage fin aux traits doux et presque aussi innocents que celui d'un enfant, on lui donnerait le bon dieu sans confession comme on dit, surtout avec le sourire constant qui y est gravé. Asu' n'est vraiment pas quelqu'un de désagréable à regarder et il le sait. Du coup il en tire avantage quand il en a l'occasion. En revanche, son corps est zébré de cicatrices de tailles et de formes diverses, infligées par els goules qui l'ont séquestré enfant.

Il est rare de le voir avec des expressions dures sur le visage, bien que ça puisse lui arriver si on joue trop avec ses nerfs. Dans ces cas-là il est généralement impossible de soutenir son regard tellement il devient perçant. De deux billes couleur améthyste à la lueur bienveillante on passe bien vite à un violet semblant vous transpercer de part en part. Ses cheveux sont extrêmement longs, lui arrivant à peu près sous les hanches puisqu'il ne les a pas coupés depuis des années. Ils sont d'une couleur noir aux reflets violets, et il lui arrive parfois de les attacher en une queue de cheval haute notamment pour ne pas être gêné en travaillant. Autrement il les laisse libres en attachant juste le bas avec un élastique afin de ne pas être gêné et pour ne pas gêner son entourage également.

Vestimentairement, Asuka reste assez simple. Enfin simple… Pour lui il sera tout à fait normal de se balader en yukata dans le centre-ville. Il apprécie les vêtements traditionnels qui sont agréables à porter pour lui et ça compose la majorité de sa garde-robe. Il lui arrive parfois de s'habiller de façon plus moderne mais ça reste assez rare, en général il ne fait cet effort que pour des événements officiels vu qu'il se sent plus mal à l'aise en costume trois pièces qu'en kimono. Bien souvent il a également son quinque à l'apparence d'un katana accroché à la ceinture, puisque c'est l'arme qu'il sait le mieux utiliser en cas de soucis avec des goules.Et en tant que charcuteur de goules si on peut dire ainsi, il a pas mal d'ennemis malgré les précautions qu'il prend pour sembler le plus innocent possible.

Histoire

« DISPARITION INQUIETANTE

Asuka Masamune, 8 ans, 1m15, cheveux noirs – Chiaki Masamune, 6 ans, 1m08, cheveux bruns
Disparus le 10 Octobre après la découverte de l'incendie de leur maison et la mort de leurs parents. Si vous les localisez merci de ne pas intervenir vous même et prévenez au plus vite le poste de police le plus proche ou le CCG au... »

Debout sous la pluie, une capuche cachant une partie de son visage pour ne pas être reconnu, Asuka fixait l'avis de recherche épinglé à un poteau électrique au milieu de quelques autres qui semblaient dater vu les encres effacées par la pluie. Près de lui, Chiaki se colla davantage contre lui, elle aussi le visage caché par l'ombre de sa capuche.  Ils ne devaient pas se faire repérer, c'était une des règles fondamentales qu'ils avaient appris depuis que les goules les avaient enlevés pour en faire leurs esclaves. Un frisson parcourut le jeune garçon en repensant à tout ces souvenirs pénibles.

A l'origine il vivait paisiblement en campagne, au dojo tenu par leur père. Sa famille vivait principalement des cours d'arts martiaux dispensés par son père et de la vente de produits cultivés eux-mêmes. Il avait appris très tôt qu'ils avaient des origines assez particulières, étant donné qu'ils descendaient du côté de son père de la lignée de Date Masamune. Aujourd'hui ça n'avait plus aucune importance pour personne, mais à l'époque c'était un samouraï influent et connu qui a alimenté les légendes du pays. De ce fait, c'était une tradition chez eux de vivre en transmettant les arts de vivre de cet ancêtre. Asuka et Chiaki avaient grandi en en prenant pleins les yeux avec des histoires de batailles, les exploits de Date Masamune et ce qui contribue à sa légende. Ils avaient également été formé très tôt aux arts martiaux auprès de leur père, apprenant dès lors à se battre et utiliser des sabres. C'était bien pour la self-defense en plus de transmettre une tradition viielle de plusieurs siècles et puis Asuka était pour sa part à fond dans ce délire contrairement à Chiaki. Il se voyait déjà plus tard comme un samouraï des temps modernes, qui parcourerait le Japon pour dispenser la justice. Un bon gros rêve d'enfant, qu'il voulait réaliser comme tout jeune de son âge. Malheureusement pour lui, la roue tourna bien vite.

Ca s'était produit il y a quelques mois à peine. Il faisait nuit, tout le monde dormait depuis longtemps à la maison. Tout le monde sauf Asuka. Il avait décidé de veiller pour lire une énième fois les livres remplis de légendes et de contes qu'on lui laissait. C'était un truc dont il ne se lassait jamais et parfois il s'endormait tellement tard à force de lire qu'il avait du mal à tenir le coup le lendemain. Mais il ne regrettait jamais rien tellement il appréciait lire ces aventures.

Il fut le seul à entendre des bruits suspects dans la maison ce soir là. Le jeune garçon avait essayé de réveiller ses parents tellement ça lui semblait bizarre, mais ces derniers lui avaient dit d'aller se rendormir, que ce n'était qu'une souris probablement ou tout autre petit animal nocturne. Mais avec ses pensées remplies de rêves, Asuka imaginait tout et n'importe quoi. Il décida donc d'aller réveiller Chiaki pour aller voir ce qui se passait dans la maison. Evidemment la petite décida de le suivre puisqu'elle prenait tout ça pour un jeu nocturne. Ensembles, les enfants s'aventurèrent donc dans les couloirs sombres de la maison, en se dirigeant discrètement vers l'origine du bruit pour ne pas réveiller les parents. Et malheureusement pour eux, ils auraient peut être mieux fait de rester couchés ce soir là.

A peine avaient-ils tourné dans la pièce principale qu'ils n'eurent pas le temps de comprendre ce qui se passait. On les avait attrapés, fermement attachés. Asuka se rappelait s'être débattu de toutes ses forces, lui et Chiaki avaient hurlé pour attirer l'attention de leurs parents. Quand ces derniers arrivèrent en panique ils n'eurent pas le temps de réagir que leurs têtes roulaient sur le sol. Le jeune garçon n'avait pas compris ce qu'il voyait, ça le tétanisait la vue de tout ce sang, de ces personnes aux excroissances effrayantes et aux yeux rouges… Lui et sa soeur furent emmenés dans la nuit, avec pour seuls souvenirs de ce jour-là le massacre de leurs parents et leur maison réduite en cendres par un des monstres qui y avait mis le feu.

Voilà où les enfants en étaient aujourd'hui… Ils avaient été enlevés par des goules sans scrupules et vendus comme esclaves humains auprès de goules. Les premiers jours avaient été extrêmement difficiles mais leur permirent d'apprendre les bases de la vie en tant qu'esclaves de créatures en tout points supérieures à eux. Faire tout ce qui est demandé, avoir le droit de se taire et de se prendre des coups sans broncher, ne jamais protester. Un manquement à l'un de ces principes était équivalent à des maltraitances de la part des tortionnaires. Parfois comme aujourd'hui, ils avaient le droit de sortir hors des ruines dans lesquelles on les gardait prisonniers. Dans ces cas là, ils devaient sortir couverts et n'adresser la parole à personne. Et il n'était même pas question pour eux de tenter de fuir sinon ce serait la mort qui les attendraient sans aucunes chances de salut.

Un léger soupir quitta les lèvres d'Asuka alors qu'il entraînait Chiaki par la main, laissant derrière lui l'avis de recherche qui aurait permis de les sauver tout les deux si ce n'était pas des goules qui les gardaient prisonniers. Le jeune garçon n'avait aucune idée de ce qui les attendraient par la suite, ni s'ils sortiraient un jour de cette vie horrible qui les avaient frappés sans crier gare. Mais Asuka se raccrochait à un maigre espoir, au moins pour permettre à Chiaki d'être forte, le tout en continuant de croire en les valeurs ancestrales que lui avait inculqué son père. Et c'est ce qui lui permit de tenir jusqu'à ce qu'enfin on vienne le sauver.

Il venait d'avoir 12 ans. Il était absolument seul désormais, sans plus aucun membre de sa famille à qui se raccrocher. Chiaki avait été tuée quelques mois plus tôt à force de surmenage et de maltraitances dont Asuka n'aurait jamais eu idée et auxquelles il avait assisté, impuissant. Ca avait commencé vers ses 10 ans. Les goules tiraient avantage de Chiaki pour se faire de l'argent en vendant son corps, mais elles profitaient des airs de poupée d'Asuka également pour ça. En l'espace de deux ans il avait vu et vécu des choses qu'il n'aurait jamais voulu voir ou vivre de lui-même. Et sa sœur en était morte désormais. Ca faisait des mois qu'il était aux portes de la mort lui-même, tellement il s'en voulait de ne pas avoir pu la sauver ou la protéger. Il se sentait extrêmement faible et misérable et se demandait pourquoi le sort s'acharnait sur lui à ce point. Il allait lâcher prise quand un jour, alors qu'il était allongé misérablement dans la cellule où on le gardait enfermé avec les restes à moitié dévorés de Chiaki, une lueur d'espoir vint frapper à sa porte.

Miraculeusement, le CCG avait découvert le groupe de goules qui le retenait prisonnier en tant qu'esclave. Sur le coup, Asuka avait crû à une rixe entre goules comme il arrivait souvent dans le groupe lorsqu'il entendit du raffut plus loin. Il n'y prêta donc pas attention, jusqu'à ce que deux des goules n'arrivent dans son champ de vision en courant, paniquées. Il y eu ensuite une effusion de sang, et deux corps qui s'affalaient lourdement au sol, juste devant sa cellule. Tétanisé, Asuka n'arrivait plus à bouger et ne comprenait pas ce qui se passait. C'était le chaos autour de lui, jusqu'à
ce que des hommes vêtus de grands manteaux blancs n'apparaissent dans la pièce à leur tour, munis d'armes qu'il n'avait jamais vu avant. Il ne se souvient plus exactement de ce qui arriva ensuite, mais on l'avait emmené, on lui avait parlé sans qu'il ne puisse répondre à quoi que ce soit. C'était comme un énorme blanc dans son esprit qui avait pris fin uniquement lorsqu'il se retrouva à l'arrière d'un fourgon, tremblant et couvert d'une grosse couverture. Un des hommes en blanc lui demanda si tout allait bien et Asuka leva ses yeux fatigués et mortifiés vers lui. Lorsqu'il comprit enfin qu'il était désormais sauvé et en sécurité, des larmes se mirent à rouler sur ses joues. Des larmes de soulagement mais aussi de chagrin puisqu'il était le seul de sa famille à s'en être sorti au final et qu'il n'avait pu sauver personne.

Le CCG se chargea de lui en tant qu'orphelin suite à des attaques de goules. On lui offrit un foyer et un droit à la scolarité au sein de l'institution, ainsi qu'une mise à niveau au niveau de son éducation. Après tout en arrivant parmi les autres orphelins il savait à peine lire et écrire, ou tout su moins il savait le faire mais avec le niveau d'un très jeune enfant. Malgré tout en quelques mois à peine il avait réussi à rattraper son retard, ce qui lui permis très vite de se joindre aux autres jeunes à l'école pour orphelins du CCG. Lorsqu'il leur fut laissé le choix de vivre leur vie comme il leur entendait ou de suivre une formation d'inspecteur, Asuka choisit la deuxième option. Après tout il avait envie de combattre les goules et sauver ceux qui vivraient une situation similaire à la sienne.

Le jeune garçon se révéla être un très bon élément lors de sa formation. Il apprenait et retenait vite et avait de très bonnes capacités de combat puisqu'il mélangeait les arts martiaux qu'il avait commencé à apprendre à l'enseignement martial du CCG. A la fin de la formation il sortit parmi les premiers de sa promotion et devint un inspecteur avec une méthode et un style bien à lui. Adepte d'un style traditionnel, il ne portait pas un long manteau blanc comme les autres inspecteurs, mais un yukata blanc. A sa ceinture se trouvait toujours son quinque qu'il avait demandé à l'apparence d'un katana. Il leurrait les goules en se faisant passer au maximum pour une femme histoire d'endormir leur vigilance pour ensuite se montrer impitoyable envers elle, ce qui lui valut dans le monde des goules le surnom de Serpent Blanc. Le début de sa carrière fut couronnée de succès et il fut promu Inspecteur de 2e classe à 22 ans.

Et pourtant d'un autre côté, Asuka était la douceur incarnée envers les enfants surtout. Il s'était installé hors de la ville et avait retapé seul au fil des ans un dojo qui lui servait de maison puis au fur et à mesure de véritable dojo où il accueillait et entraînait les enfants du coin. Il était apprécié de ces jeunes et lui les considérait tous comme une petite famille sur laquelle il veillait et à qui il apprenait tout ce qu'il savait et tenait de son père. Ils traînaient souvent chez lui lorsqu'il avait des jours de congé et Asuka n'y voyait aucun inconvénient puisqu'ils semblaient intéressés et étaient assidus pour la plupart pendant ses leçons. Bref, il avait retrouvé une certaine stabilité de vie et il se sentait peu à peu heureux comme ça. Son bonheur fut alors au comble lorsqu'il rencontra une femme, la femme qui allait partager sa vie. Il tomba éperdument amoureux d'elle et très vite ils vécurent ensembles, heureux et comblés dans leur relation.

Vers ses 23 ans, Asuka décida de quitter ses fonctions d'inspecteur pour s'orienter vers la recherche au sein du CCG. Sa décision en avait étonné plus d'un, mais il avait été intéressé grandement par le projet Quinx auquel il voulait participer non pas en tant que sujet mais en tant que fondateur de ces nouvelles « armes ». Quand les échos de faire en sorte que certains inspecteurs aient un quinque intégré à leur corps pour améliorer les performances de l'organisation lui arrivèrent, le jeune homme se proposa pour faire avancer le projet et la recherche. Il travailla d'arrache-pied à concrétiser le projet, puis à l'améliorer lorsqu'il fut testé sur des sujets humains la première fois. Ca lui prenait tout son temps pour le moment mais au moins ça permettrait peut être de sauver plus de vies qu'avant. Et lorsque finalement il eut un peu plus de temps pour lui, il décida enfin, lorsqu'il eut 25 ans, de se marier avec la femme qu'il aimait. Son bonheur aurait dû rester le même pour longtemps malgré son travail qui lui prenait pas mal de temps. Mais d'autres événements allaient une nouvelle fois changer la donne.

Après les Quinx, les hautes sphères du CCG décidèrent de lancer un projet encore plus ambitieux et dangereux afin de redorer leur blason qui avait tendance à se faire salir ces derniers temps avec la montée en puissance d'Aogiri et du Suicide Circus. Cette fois il n'était plus question d'implanter seulement un quinque sur une personne. Il fallait voir combien de kagune un humain pouvait supporter sans devenir fou, pour créer une arme ultime, un Joker que l'organisation sortirait lorsque la situation serait la plus alarmante. Contrairement au projet Quinx sur lequel il avait été un assistant, Asuka se vit confier ce projet dans son intégralité. Le CCG ne ferait que lui confier un sujet test. Il consacra les mois qui suivirent à travailler se projet jour et nuit afin qu'il soit le plus parfait possible et sans failles. Puis lorsque le jour du test arriva, la veille, il découvrit un mot de sa femme chez lui qui disait qu'elle en avait eu assez de vivre seule sans sa présence et qu'elle était partie. Avec la fatigue des jours qui précédaient, Asuka l'avait très mal pris et avait passé une nouvelle nuit blanche, cette fois à parcourir les rues de Tokyo à la recherche de sa bien-aimée. Il ne l'avait jamais trouvée lorsque le soleil pointa ses premiers rayons sur la capitale.

C'est extrêmement fatigué qu'il se rendit au centre de recherches du CCG pour le premier test de son projet sur sujet humain. Il l'avait nommé le projet Mangle. Visiblement en arrivant en chambre d'opération, le sujet sur lequel il allait pratiquer les transplantations était un sujet féminin. Non loin se trouvaient les huit poches RC qui serviraient à l'opération et qui venaient de huit goules différentes. Deux Bikaku, deux Rinkaku, deux Ukaku et deux Koukaku. Ca lui prit plusieurs heures pour faire les transplantations aidé d'autres chercheurs, de longues heures pendant lesquelles il ne vit pas du tout le visage de la personne qu'il charcutait et changeait à jamais. Au bout du compte, il finit son œuvre après un long travail minutieux. Il se sentait comme le docteur Frankenstein à retenir son souffle en attendant de voir si sa créature allait prendre vie. Et alors qu'il pensait avoir tué son sujet pendant l'opération, ce dernier finit par bouger et avoir un soubresaut. Malgré tout le soulagement d'Asuka fut de courte durée. Il crut rêver lorsqu'il put enfin voir le visage de son expérience, son expression se changeant en expression d'horreur petit à petit alors qu'il se rendait compte de ce qu'il avait fait.

Il avait transformé sa propre femme en monstre sans le savoir.

Pseudonyme : Aether, Sushi Okita, Eggow,... Vous m'connaissez 8D
Âge : 20
Comment es-tu venu ici ? : Nettoyage de mes DC pour en amener un nouveau pour renouveler mes rps
Tes impressions : Bruh
Code du règlement : Bruh
Une dernière pour la route ? : VODKA TEQUILA JÄGERBOMB /PAN

A votre propos

_________________


Asu, fétichiste des poignées?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Avant-propos :: ► Papiers s'il-vous-plait :: CCG-
Sauter vers: