Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Curly, Curly everywhere [PV Nise]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 28 Aoû - 3:59
Curly, Curly everywhere

Ft. Nise

Tu étais assis là, à fixer l’horloge d’un air vide, pensif. A quoi tu pensais ? Nul n’aurait pu le dire. Toi-même tu ne savais pas non plus, tes pensées se bousculaient dans ta tête. Assis en tailleur sur le plancher, habillé comme un dimanche, c’est à dire à moitié avec un jogging. Qui aurait pu croire en ce moment que Raven se prélassait en jogging et torse-nu chez lui, tranquillement, comme si de rien n’était ? Personne, puisque personne n’était assez proche de cet albinos taré.

Tu te laissas tomber en arrière en soupirant, pour fixer le plafond d’un air indifférent. Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Pourquoi toutes ces questions existentielles ? Pourquoi tu te souvenais du passé ? Pourquoi tu restais ancré dans ce passé ? Parce que tu veux retourner en arrière ? Argh, ces questions te tourmentaient et ne te laissaient pas tranquille pour autant. Vade retro, satanas ! Tu t’étiras sans pression en te redressant, en te frottant le crâne. C’était assez rare quand tu n’étais pas en cosplay avec tes cornes et tes oreilles longues.

Actuellement, tu avais l’air parfaitement normal. En dehors de ta peau pâle comme les cuisses d’un curé. Et il fallait avouer que ça faisait du bien, de laisser tomber un personnage comme ça pour se prélasser. Tu en avais le droit toi aussi, tu pouvais faire tout ce que tu voulais après tout, vu que tu te montrais libre et insaisissable. Oh, le jour où ça arrivera, eh bien tu serais prêt. Tu l’as toujours été à vrai dire, alors ce n’était qu’une question de temps.

Tu ne ressentais pas l’envie de tuer, inexplicablement. Non, tu te sentais… Calme. Tranquille. Serein. Peut-être était-ce lié à des événements récents ? Eh bien, tu te le demandais, mais ça faisait un bien fou de se dire qu’on peut faire ce qu’on veut le temps d’une journée. Toi ce que tu voulais faire ? Rien, pour une fois. Glander, procrastiner, aller faire quelque chose que font les gens normaux. C’est là où ça te bloquait. Que faisaient les gens normaux ici ? Ils allaient boire un verre, faisaient des sorties… Et les hommes approchant la trentaine, qu’est-ce qu’ils pouvaient bien faire ? Pas glander comme toi quand même.

Peut-être aurais-tu la réponse en sortant, alors tu allas t’habiller, enfilant simplement un t-shirt ample noir et blanc, et mettre un jean noir à la place de ton jogging de clochard moyen. Tu te rendais compte petit à petit que… Tu pouvais toi aussi faire comme tout le monde. Tu avais fait tellement de merde dans le passé que pour toi, tu ne méritais pas de pouvoir te détendre à un moment donné. Pour toi, tu devais tuer, tuer, tuer. Encore et toujours, jusqu’à ce que tu meures un jour ou l’autre. Une triste vie à vrai dire, où tu ne t’accordais le droit de rien faire. Pas d’amis, incapable de refaire ta vie, impossible d’être sociable plus de quelques minutes avant de faire une crasse…

Il fallait l’avouer, tu étais un drôle de spécimen. Mais pour une journée, tu avais décidé de tenter d’être sociable avec quelqu’un. Pas te faire un ami, mais voir ce que ça faisait de parler normalement avec une personne normale. Bien plus normale que toi d’ailleurs. Dehors, tu allas marcher un peu dans les rues, les mains dans les poches. Voir le monde d’un autre œil que celui de Raven, c’était bien différent de ce que tu pouvais voir d’habitude. Là tu avais le temps de te poser, de regarder les magasins, de t’intéresser à autre chose que le sang et les meurtres. Pour la première fois depuis longtemps, tu souriais. Un sourire faible et incertain, mais un sourire quand même.

Tout allait bien jusqu’à ce que tu tombes sur une boutique avec une explosion de couleurs. Étant donné que toi tu vivais du noir et du blanc, voir ces couleurs flashy t’exploser la rétine te faisait terriblement mal. Si tu pouvais vomir un arc-en-ciel, nul doute que tu l’aurais fait. Et en reculant en clignant de l’œil, tu percutas quelqu’un, manquant de lui tomber dessus au passage. En temps normal, tu lui aurais juste explosé le crâne contre le sol vu que ce n’était jamais de ta faute, mais toujours celle des autres, mais cette fois tu étais perturbé.

Oui, tu étais perturbé par des couleurs. Shi, ne devient jamais normal, tu deviendrais réellement con.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 31 Aoû - 12:16

「 Curly, Curly everywhere. Je pense Curly, je vis Curly, je suis Curly. Je prie Curly. 」

Nise & Shi
Quoi de mieux que les journées où on ne glande rien franchement. Profiter de l'obscurité et l’exiguïté d'un appart' bordélique affalé dans son divan en matant des films sortis tout droit des tréfonds de l'histoire du cinéma, ça n'a pas de prix. En tout cas, pour Nise. Rajoutez à cela une réserve de Curly et vous ne le revoyez pas de la journée. C'était même plutôt bien parti pour aujourd'hui, vu comment il végétait déjà depuis le matin même devant sa télé. Vive les jours de repos.

Seulement quand tout va bien comme maintenant... Eh bien il faut toujours que quelque chose vienne mettre son grain de sel dans ce genre de journée parfaite. Et en l'occurrence là ce grain de sel était venu se mettre dans le Saint-Graal de la blondasse, aka les paquets de Curly. Il s'était levé après avoir terminé son paquet pour aller en chercher un autre, avant de se rendre compte de l'horreur de sa situation en ouvrant ses placards. Il n'avait plus de stock, limite on aurait trouvé dans sa réserve une toile d'araignée pour le cliché ç'aurait été normal. En attendant on aurait dit que Nise venait de découvrir un cadavre chez lui. Ou que Bruce Wayne et Batman sont la même personne. QUOI SPOILER? C'EST PAS UN SPOIL CA.

Toujours est-il que Nise était désespéré et que ça se voyait. Lui qui ne voulait pas sortir aujourd'hui et apprécier ses dernières trouvailles cinématographiques le temps de son jour de repos, c'était loupé. Il ne survivrait pas à un marathon de film sans ses précieux biscuits apéros. C'est donc à contre coeur qu'il alla s'apprêter un minimum pour sortir le temps de refaire son stock. Après ça ce serait sûr de chez sûr qu'il ne sortirait plus de son trou avant le lendemain quand il retournerait bosser. Oui il est une blondasse asociale, mais ça c'est pas nouveau. Paré avec son porte-feuilles, son sweatshirt douteux avec un chat qui fait des fucks et les cheveux à peine placés, à un point où on croirait qu'il venait de se réveiller, Nise partit à l'assaut de la ville et du magasin le plus proche pour trouver son précieux.

Il marcha un moment avant de finalement trouver l'épicerie où il se réapprovisionnait à chaque fois. C'était limite si en arrivant là-bas la blondasse ne dévalisa pas le rayon, sous les regards confus des autres clients du magasin qui finissaient par faire comme s'ils n'avaient rien vu et retournaient à leurs emplettes. Nise sortit de là avec pas moins de quatre sacs remplis de sachets de Curly, de quoi tenir au moins un mois en fait s'il ne passait pas en mode aspirateur à bouffe. Néanmoins avant de rentrer, il décida de faire le tour des bric-à-brac et des machines à gashapon du coin pour voir s'il ne trouvait rien d'intéressant en babioles du genre. Parce que oui, Nise aimait dépenser inutilement, surtout quand il s'agissait de gadgets qui finissaient par s'entasser chez lui ou sur son bureau au CCG. Heureusement qu'il avait une bonne paye pour financer ces conneries sans toutefois finir sans le sou.

Assez-t-il tout étant, il trouva son bonheur sur une machine à gashapon Pokémon. Machine qu'il dévalisa limite juste pour avoir le strap Evoli trop kawaii. Du coup en plus de ses quatre sachets remplis de Curly, il avait aussi les mains encombrées de dizaines de gashapon Pokémon. Avec son allure de clodo et tout ça dans les bras, il avait l'air du parfait couillon qui n'était pas sorti de chez lui depuis des semaines voire des mois. Et il faisait sérieusement tâche au milieu de tout ces gens propres sur eux. Mais tant pis, #YOLO comme on dit.

Trop occupé  à déballer et observer le fruit de sa "chasse" du jour, Nise ne vit pas quelqu'un lui reculer dessus. Ce n'est que lorsqu'il ressentit l'impact et qu'il se retrouva à tituber comme un alcoolique tout en faisant tomber une pluie de mini-Pokémon qu'il se rendit compte qu'on l'avait bousculé. Son premier réflexe dans cette situation? Gueuler les paroles d'une chanson tout en essayant de ne pas perdre l'équilibre avec tout ce qu'il avait dans les mains.

"WAAAAAAAAH CAN'T TOUCH THIS!"

Nise termina complètement contorsionné en plein milieu de la rue. Il avait peut être l'air d'un vieux con comme ça, mais au moins ses précieux Curly étaient sauvés. Il soupira avant de regarder le type qui l'avait bousculé, malgré qu'il tremblait sur ses appuis et que ses muscles protestaient fortement face à cette position très peu naturelle. Le gars en question semblait direct sorti d'un film noir et blanc à vrai dire et le regard de la blondasse s'illumina d'un coup, tandis que la lumière quant à l'identité de cet homme se faisait dans son esprit. Oui, il était sûr de qui il était.

"Haaaaan Laughing Jack, c'est toi?"

Nise, ta connerie est immense. Mais c'est justement pour ça qu'on t'apprécie, change jamais.
Ceci est un texte inutile c'est pas la peine de lire plus loin tu sais y'a rien d'intéressant après. Poney
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Si tu n'as pas d'amis, prend un Curly !
» CURLY CANICHE 7 ANS ADOPTE
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» T'as pas d'amis? Prend un curly! (si sa marche pas clique sur ce sujet ^^)
» « si ta pas d'amis, prend un curly ou prend tout le paquet. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: