Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Quand la musique est bonne [PV Akane]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 18 Aoû - 11:59
La musique est un refuge qu'on ne peut se permettre d'ignorer.

Toshirô sorti de chez lui ce matin-là, toujours aussi fatigué que les autres jours depuis bientôt une semaine. Il sentait que son corps tenait de moins en moins la route, à force de passer des nuits blanches, de ne pas réussir à dormir en journée… Le jeune homme s’alimentait bien, ce n’était pas là le souci, mais son manque de sommeil flagrant. Il arrivait à être éveillé toute une journée, là n’était pas le plus compliqué. Somnifère, tisane, recette de grand-mère, tout y était passé mais rien n’y faisait malheureusement. Il fallait dire qu’il était presque au bout du rouleau. Ça oui, il était fatigué, mais qu’est ce qu’il y pouvait ?

Les fantômes de ce qu’il avait vécu, vu ou subi revenaient la nuit pour le hanter. C’était ça qui le fatiguait en réalité, qui le tuait à petit feu. Le matin, il restait assit dans son lit, en se demandant si tout était vraiment terminé, s’il n’y aurait pas de suite à tout ça. Lui-même perdait la notion du temps, ce qui était franchement désagréable, mais qu’est-ce qu’il y pouvait ? Tout ça avait fait baisser les bras à Toshi, qui se sentait plus las que jamais. Avant joyeux, maintenant il n’était plus que l’ombre de lui-même, à attendre que ça passe.

Comment quelqu’un pouvait changer à ce point ? Le brun se disait qu’il aurait pu être plus fort que ça, qu’il aurait pu lutter, qu’il… Qu’il aurait pu faire face, mais qu’est-ce qu’on pouvait faire face à une goule qu’on provoque sans le vouloir ? Deux fois, c’était arrivé. Deux fois, il s’était retrouvé dans la merde. Et comme on dit, jamais deux sans trois. C’était ça qui l’inquiétait terriblement. Il avait franchement peur de sortir et de subir un nouveau truc de la part d’une goule qui passait par-là. Toshirô n’avait plus rien à perdre de toute façon, il se demandait même POURQUOI on ne l’avait pas tué.

Pourtant, pourtant le jeune homme n’avait rien contre les goules. Enfin il n’avait rien contre elles jusqu’à aujourd’hui où il avait une terrible envie de les tuer. Cette envie qu’il devait garder bien profondément en lui parce qu’il ne pouvait rien face à tout ça. Il était faible et ça c’était un fait. Ça ne pourra jamais changer puisqu’il ne pourra plus avoir la forme physique qu’il avait avant, dans le meilleur des cas on l’épargnait, dans le pire des cas on le tuerait. Quelle importance de toute manière ?

Toshirô s’arrêta dans la rue, la tête baissée, sentant les larmes lui brûler les yeux. Tout cela, c’était ses pensées. Sombres, désorganisées, tristes. Il n’arrivait pas à penser à autre chose, il n’arrivait pas à faire un trait sur tout ça, tellement c’était ancré en lui, comme une marque au fer rouge, une marque indélébile qui ne disparaîtra sans doute jamais, qui restera jusqu’à sa mort. D’un geste lent, il se pinça l’arête du nez en respirant profondément. Déjà se calmer, cela ne servirait à rien d’éclater en sanglot dans la rue sans prévenir, surtout si c’était pour s’attirer des regards de pitié ou moqueurs de la populace qui allait et venait.

Pour y remédier et être tranquille, le jeune brun bifurqua dans la première boutique qu’il croisa. Il s’avéra être un magasin de disque. Très bien, au moins être dans un environnement où la musique était reine, ça lui ferait sans doute du bien, bien qu’il ne se faisait pas vraiment d’illusions. Peut-être bien qu’il était dans une grosse phase dépressive et que pour lui, tout était inutile et il n’arriverait pas à retrouver la sérénité. Saluant poliment le patron, Toshi alla regarder ce qu’il vendait en silence, distraitement, ne cherchant rien en particulier. Peut-être qu’il allait trouver quelque chose d’intéressant.

D’une certaine manière, il était venu ici pour se calmer et ne pas céder aux larmes. Avec la fatigue, il lui était difficile de se contrôler émotionnellement et une crise comme celle-ci arrivait facilement. Lui qui ne pleurait quasiment jamais, voilà dans quel état il était aujourd’hui. Mon pauvre Toshi, tu n’es plus que l’ombre de toi-même maintenant.

Feat. Akane
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 18
Ven 19 Aoû - 1:14
Quand la musique est bonne
Akane & Toshirô

Le combat dernier contre les goules ennemies t’avait épuisé, surtout  que tu devais en plus garder un œil sur l’inspecteur qui était avec vous ce jour-là.  C’était presque étrange de voir une goule et un agent du CCG discuter ensemble autour d’un café comme vous l’avez fait, bien que lui ignorait encore ta nature à ce moment-là. Après le combat, il t’avait certes retenu mais finalement, il t’a laissé partir… Mais il savait à qui il avait affaire ; ce qui allait arriver ne dépendrait que de lui … Toujours était-il que tu ne te laisserais pas faire si jamais il devait se retourner contre toi un jour. Mais vous êtes tous les deux maitres du destin de l’autre d’une certaine manière.

Entre-temps, tu préférais te faire discrète et vivre une vie normale. Tu t’étais donc éloignée temporairement du monde des goules ou du moins du terrain. Ton ami se chargeait de tout te répéter en détails en ce qui concerne Aogiri, bien que tu insistais aux rassemblements importants. Ca faisait un moment que tu n’avais plus mangé mais ce n’est pas grave ; tu savais prendre sur toi en attendant de pouvoir déguster un bon repas de chair bien fraiche ! Tu continuais tes études à Kamii, comme une bonne petite fille sage et innocente. Ce que tu es au fond, quand tu es avec des humains… Ou du moins, c’est ce que tu laisses paraitre.  

Prise par l’ennuie, tu voulais un peu prendre l’air et c’est d’un pas nonchalant que tu quittas l’appartement de ton amie pour aller faire un tour dehors. Le temps était radieux, le soleil et la chaleur inondant la ville de Tokyo, endroit où tu avais toujours vécus. Tu aimais ces petits moments passés dehors durant des jours comme celui-ci ; c’est un vrai plaisir que de profiter du bon temps !  

Toutefois, ton esprit était bien trop chargé de diverses pensées qui te perturbaient, tandis qu’un tas de questions venaient s’ajoutées à d’étranges pré-sentiments. Il fallait que tu te calmes les idées, que tu changes un peu d’air. C’est pour cette raison que tu décidas de te rendre là où tu pouvais trouver ce qui te détendait le plus après les sucettes ; de la musique. Tu avais décidé de  la jouer vieux jeu …

Sucette en bouche comme bien souvent, tu entras dans la grande pièce remplies de musiques en tout genre en espérant trouver quelque chose pouvant t’intéresser. Tu avais pris soin de saluer le personnel qui te voyait de temps en temps avant de te diriger vers un rayon.
Portant au départ toute ton attention sur les disques, dont certains intéresseraient tes amis qui en cherchaient justement. Mais ton attention fut toutefois attirée par un jeune homme qui ne semblait pas dans son assiette. Rien qu’à le regarder, tu ressentais une sorte de mélancolie en lui,  ce qui, avouons-le, t’as un peu fait de la peine.  

Comme toujours, c’est plus fort que toi et tu l’approches donc, tentant d’y aller en douceur… Peut-être ne saurais-tu rien faire … peut-être allais-tu l’écouter ou simplement le distraire. Peut-être que d’entendre la voix de quelqu’un changé quelque chose. C’est pourquoi tu employas une voix douce et rassurant en arrivant près de lui comme si de rien n’ était.  

-Vous aussi vous chercher à vous changer les idées à l’aide de musiques ? demandas-tu de façon tout à fait naturelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 28 Aoû - 4:09
La musique est un refuge qu'on ne peut se permettre d'ignorer.

Avec ses sombres pensées, Toshirô ne remarquait pas la présence des autres clients dans la boutique. Il était dans sa bulle, une bulle assez épaisse par ailleurs, qui ne semblait pas vouloir éclater. Le jeune homme regardait passivement les disques, ce qui se faisait dernièrement, allant dans les variétés pour avoir autre chose que du japonais, même s’il ne cherchait rien en particulier. Il chercha distraitement, pour voir s’il connaissait des artistes. Pourtant il n’en reconnaissait aucun. Ou alors c’était uniquement parce qu’il ne voulait pas les reconnaître. Il se passa la main dans les cheveux, quand une voix le sorti de ses pensées.

Toshi releva la tête pour poser les yeux vers la personne, et il s’avéra être une femme. Enfin, plus exactement une jeune fille. D’abord, il se demanda si elle lui parlait à lui, et après avoir parcouru la boutique des yeux, il dû réaliser que c’est à lui qu’elle parlait. Elle lui demandait s’il venait lui aussi se changer les idées. Oui en quelque sorte… Le brun eut un pâle sourire en hochant la tête positivement. Que pouvait-il dire d’autre ? Après tout, il ne cherchait pas à cacher son état, il se fichait éperdument de faire pitié ou non. Pourquoi ? Parce que l’humain lambda se préoccupe uniquement de ses affaires, et les autres on s’en fout. Alors pourquoi ça changerait ?


« On peut dire les choses comme ça… Même si la musique ne me fera rien, malheureusement. »

Le jeune homme soupira, en détaillant la demoiselle en face de lui. Les cheveux roux, presque rouge, plutôt longs. Pour Toshi, c’était de cette couleur, il n’allait pas saisir la nuance du rouge jusqu’au rose. Ses yeux quant à eux, étaient à peu près de la même couleur. Elle semblait… Gentille ? Cependant, le brun ne se laissait pas berner. Il n’avait jamais eu de chance, il s’était fait avoir deux fois et comme on dit, jamais deux sans trois. C’est pour ça, tout naturellement, que l’étudiant se méfiait de cette demoiselle.

Pourtant elle avait l’air gentille, sympathique, avenante même mais… Comment faire pour savoir si elle n’était pas une tueuse elle aussi ? Une goule assoiffée de sang ? Il ne manquerait plus que ça et c’est bon, Toshi serait bon à interner ou quelque chose comme ça. A force, il allait devenir fou, c’était un fait. A toujours se méfier comme il faisait, il s’était naturellement écarté de ses amis, parce qu’il n’avait plus confiance en personne. Et tout ça à cause de quoi ? D’une goule, la première fois. Cette goule qu’il avait aidé mais insulté par derrière, et qui au final s’était vengée. Rien qu’à ce souvenir, le brun frissonna.

Cependant, il essaya d’être sociable avec cette jeune fille. Les deux dernières fois, eh bien il s’était un peu lâché et on l’avait remis à sa place tout simplement. Un humain ne peut pas être supérieur à une goule, c’était le message que les deux autres lui avaient fait passer. Du moins, Toshirô l’avait interprété comme cela, et il fallait avouer que c’était ridiculement efficace. Parce que Toshi maintenant se montre tellement calme, qu’il ne pense même plus à provoquer son prochain. A la place, il se montre poli, courtois, de sorte à ne pas se faire encore une fois massacrer.

Il retint un soupir en retournant chercher un CD totalement random. Il ne savait pas de quoi parler, ni comment engager une conversation. Oh, cette demoiselle l’avait bien fait, certes, mais lui ne savait pas comment la continuer. Timide ? Non, ça Toshi ne l’était pas. Blessé et méfiant par contre, était la véritable raison de son silence. Mais peut-être qu’elle cherchait juste… A discuter tranquillement ? Pourquoi ? Parce qu’il était seul dans le magasin ou bien parce qu’il avait une tête de déterré ?

Le jeune homme fini par se tourner vers elle et l’observer un peu plus. Elle n’avait pas l’air spécialement méchante. Après, comment savoir si elle était une goule ou non ? Toshirô secoua la tête. Il ne fallait pas qu’il catégorise n’importe quelle personne qu’il rencontre comme une goule. De plus, cela semblait être sa chance, de pouvoir se changer les idées en parlant avec quelqu’un, comme avant à vrai dire, une vraie conversation, alors il fallait qu’il prenne sur lui.


« Et vous, vous cherchez un artiste en particulier ? »

Feat. Akane


HRP:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Soremy Akane
Rang A || The Fox
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 05/07/2016
Age : 18
Mar 4 Oct - 21:26
Quand la musique est bonne
Akane & Toshirô

Tout en fouillant dans les CDs, chose rare en ce qui te concerne, tu écoutais la réponse de ce type qui semblait bien malheureux. Ce n'est pas que tu étais hyper compatissante mais quand tu étais parmi les humains, tu étais naturellement plus  normale,  plus attentive. La plupart du temps, tu savais parfaitement que les autres goules que tu connaissais savaient bien s'en sortir, face à toutes situations. Mais les humains, c'était différent surtout si leur adversaire était une goule. C'est sûrement pour ça que tu te montrais plus attentive envers ces êtres si fragile pour la plupart, même s'ils ne voulaient pas toujours l'admettre.  

-Oh, j'espère que vous n'avez rien de grave... dis-tu en tournant les yeux un bref instant vers le jeune homme.

Il y avait une certaine tension qui régnait dans l'air ; tu ressentais assez de méfiance émanant de lui.  Mais tu n'allais pas chercher à comprendre pour le moment. Son état suffisait à te faire comprendre  que quelque chose l'avait rendu mélancolique, quelque chose de marquant et dur pour lui... Quoi ? Tu l'ignorais et il ne semblait pas apte à laisser paraitre le moindre indice à ce sujet.

On a souvent du mal à parler de ce qui nous inquiète et nous fait souffrir et parfois, il faut c'est mieux comme pire. En tout cas, tu te contentais de chercher quelque chose pouvant plaire à ton amie ainsi peut-être qu'à toi au passage.  Tu retournas le regard vers  l'autre client lorsqu'il te demanda si tu cherchais un artiste en particulier... A vrai dire, tu étais si ouverte niveau musique que tu ne savais même pas ce que tu cherchais vraiment. Ca devait juste être plaisant...

-Non, pas spécialement. J'avoue que je n'ai pas trop d'idée... Vous avez peut-être un artiste ou autre à me conseiller ?
demandas-tu tout en lâchant un très bref rire nerveux.

Demandez de l'aide n'était pas dans tes habitudes mais bon,  dans le cas présent, ça ne te causait aucun problème. Après tout, on a bien besoin de conseils parfois, non ?  Tout en t'avançant un peu dans les petits couloirs formés par les meubles à disques, tu observais à la fois ceux-ci et la personne que tu avais abordé.

-Oh, quelle impolie je fais. Je m'appelle Akane...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» Quand la musique est bonne ~~ [RP CLUB DE MUSIQUE]
» Jukebox ∞ Quand la musique est bonne, quand la musique donne, quand la musique sonne, sonne, sonne, quand elle guide mes paaaas ♪ ♫
» Oups, la musique est peut-être un peu forte? (Curtis ft Nolwenn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: