Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Cette colombe qui a taché ses plumes blanches d'un rouge sanglant [PV Yaya]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Aoû - 15:19

「 Cette colombe qui a taché ses plumes blanches d'un rouge sanglant 」

Nishi & Yato
Nishi était cloitré chez lui. Assis contre le mur, les genoux repliés contre son torse, il ne pensait plus à rien. En fait, il ne savait pas quoi penser. Son studio miteux était pour lui le plus beau des palaces, et il ne voulait même plus en sortir tellement il avait peur d’affronter l’extérieur. Cela faisait des jours entiers qu’il s’était enfermé sans sortir pour se nourrir ou même prendre l’air. Pour cela, il n’avait qu’à ouvrir la fenêtre et le tour était joué. Quant au fait de se nourrir… Le blondinet avait faim, mais il n’osait pas sortir. Il n’osait plus sortir, tant ça le stressait.

Après tout, on pouvait tomber sur n’importe qui dehors, n’importe quel taré, que ce soit humain ou goule. L’adolescent avait vécu une sale expérience, et il ne voulait pas que ça se reproduise. Enfouissant son visage entre ses jambes, Nishi se mit à sangloter silencieusement. Personne n’était là pour le juger, pour le regarder et le traiter de faible. Personne sauf Shiki, mais celui-ci était anormalement calme depuis quelques temps, ce qui signifiait que Nishi était terriblement seul.

Même si Shiki était tout son contraire et qu’il était en conflit perpétuel avec lui-même, cela lui faisait une compagnie. Là, il se retrouvait seul comme il l’avait été avant, et ça lui faisait mal au cœur. Bien trop mal, parce qu’il ne voulait pas se souvenir de ces jours qu’il avait vécu en Allemagne il y a de ça quelques années. C’était pour ça qu’il avait changé de nom, changé de vie. De Friedhelm, il était passé à Nishi… Est-ce qu’il devrait faire pareil désormais, et quitter le Japon pour un autre continent, pour tout recommencer depuis le début ?

Le blondinet n’en n’aurait jamais les tripes, malheureusement, parce qu’il était trop faible d’esprit. Cela dit, il pensait la même chose lorsqu’il était en Allemagne, et pourtant, il avait fait tout ce chemin pour arriver au Japon. En pensant à tout ça, son cœur se serrait et il regrettait d’être là. Peut-être qu’il aurait dû rester dans cette cave et y mourir pour de bon, pour ne pas vivre tout ça. Plus les minutes passaient et plus les sanglots se calmaient, pour que le silence revienne dans la pièce. Un silence pesant. Nishi était triste, et il avait faim, il avait vraiment faim, il fallait qu’il sorte.

Attendant encore un peu, se calmant totalement, il essuya ses joues avant de quitter son chez lui d’un pas lourd, de celui qui n’avait envie de rien et de se laisser mourir. C’était certain que l’adolescent n’était motivé de rien, mais il le fallait, pour ne pas qu’il tourne totalement fou. Ce qui l’étonnait le plus, c’était que Shiki reste aussi silencieux, qu’il ne fasse aucun commentaire. Peut-être que Nishi le repoussait inconsciemment, et qu’il était prisonnier de son passé.

Il s’en fichait, désormais tout lui était égal. Qu’il se fasse tuer ou non, qu’il rencontre plus fort que lui ou plus faible, rien n’était important. Vivre comme ça, en se sentant vide, c’était une des pires choses qui soient pour Nishi, lequel avait finalement trouvé sa victime pour se nourrir. Un vieux, visiblement ivre, loin de marcher droit et qui allait dans des directions au hasard. Alors le blond passa à l’attaque, vif et meurtrier. Quand il laissait sa faim parler, il était différent et tout se passait vite. Mais justement, tout se passait TROP vite, puisqu’il eut vite fait de manger, et de laisser le cadavre en plan sans s’en soucier.

Nishi avait essuyé le sang de ses mains sur sa veste, qu’il avait retiré et qu’il gardait roulée en boule sous le bras pour ne pas attirer l’attention. Maintenant rentrer à la maison, c’était son objectif. Enfin, c’était ça son but jusqu’à ce qu’il le voit. Un type, ressemblant étrangement à cet humain qui avait disparu.


« Yato ? »

Le blondinet resta à une distance raisonnable, pour ne pas paraître idiot si ce n’était pas la bonne personne. A la place, il la dévisageait, en se demandant si c’était vraiment lui. Après tout, quelqu’un pouvait lui ressembler. Quelque part, Nishi espérait que ce soit lui.
Nothing to add.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Aoû - 16:42


He, who wishes to be obeyed, must know how to command. ▬ Niccolo Machiavelli

Presque incognito, Yato arpentait tranquillement les rues calmes et quasiment désertes de la capitale. L'ambiance était pesante, emplie de méfiance et de terreur, les rares personnes qu'il croisait sur sa route se hâtaient de rentrer chez elles par crainte de tomber sur une patrouille menée par des Colombes. Tout ce que ces gens ne savaient pas, c'était qu'ils frôlaient parfois de très près l'acteur principal de cette mascarade qui avait lieu depuis quelques semaines déjà. Yato en était l'inquisiteur, le responsable. Tout les malheurs qui s'étaient abattus sur la ville il en était la cause depuis qu'il avait pris le contrôle du CCG. Car oui, le nouveau directeur, le tyran, le Vautour comme on pouvait l'appeler, ce n'était nul autre que lui.

Le bleu était fier de son coup. Certes il avait eu de la chance avec la mort du vieux croûlant, mais au moins il avait pu mettre à exécution une vengeance qu'il comptait exercer depuis des mois. Il n'avait pas eu de mal à trouver des gens qui l'avaient suivi dans cette folle entreprise de conquérir le CCG, en leur faisant miroiter des promesses de gloire et d'argent s'ils le suivaient. L'arme chimique qu'il avait mis au point pendant sa courte période d'études avait également aidé lors de cette prise de pouvoir et il s'était confortablement installé au poste de directeur de l'organisation pour laquelle il avait travaillé quelques années jadis. Une fois cette place acquise, il avait remanié tranquillement les règles du CCG. Les goules n'étaient plus les seules ennemies. Les humains allaient y passer aussi. Toute personne susceptible de faire le mal serait arrêtée et Yato s'imposerait comme maître incontesté de la ville, une rébellion face au système actuel qui lui donnait envie de vomir. Mais aussi une rébellion causée par toutes les souffrances qu'il avait pu vivre au cours des dernières années.

Yato s'était également arrangé pour que son identité en tant que directeur ne soit pas connue du grand public et aussi très peu au sein même du CCG. Une question de sécurité, étant donné qu'il savait pertinemment qu'on allait chercher à l'éliminer s'il se montrait de trop. Du coup il continuait de faire mine de mener une vie de citoyen et d'étudiant paisible, qui subissait tout autant que les autres dans la vie de tout les jours. S'il devait faire une apparition en tant que directeur du CCG, il s'arrangeait pour être masqué et qu'on en le reconnaisse pas. Maintenant que la machine était lancée, il n'avait plus qu'à mener son plan à bien, tout en éliminant les menaces que représentaient Aogiri et le Suicide Circus, les deux plus grosses organisations de goules et d'humains de Tokyo.

Il erra ainsi encore un moment avant de se rendre compte de quelque chose d'étrange. Quelque chose qui lui semblait familier, une silhouette qui se glissait non loin de lui. Cette impression passa bien vite et il secoua la tête avant de reprendre son chemin, pensant avoir sûrement rêvé. Puis il entendit son prénom, prononcé par une voix familière, une voix qu'il n'avait plus entendue depuis longtemps. Le bleu se retourna dans la direction d'où venait le son, pour tomber nez à nez avec certainement la seule personne qui importait à ses yeux. Un large sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'il battait des bras de haut en bas d'un air enjoué.
   
 
▬ Oh mon dieu, Nishi c'est toi?

Nishi oui, la jeune goule qu'il avait voulu aider il y a près d'un an. C'était bien la seule personne pour qui il serait capable de s'inquiéter aujourd'hui et Yato s'était demandé plus d'une fois ce qu'il devenait cet adolescent. Il avait imaginé les pires scénarios possibles le concernant vu ce qu'il avait appris à son propos, mais désormais il avait bien la certitude: le blond était bel et bien vivant, en chair et en os devant lui. Et à vrai dire le bleu n'aurait jamais rien demandé de mieux.
© By Halloween sur Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 15 Aoû - 11:31

「 Cette colombe qui a taché ses plumes blanches d'un rouge sanglant 」

Nishi & Yato
Nishi regardait l’humain d’un air suspicieux. Il avait l’air d’être Yato mais il aurait pu se tromper. Enfin, tous ses doutes s’étaient envolés quand le bleu, son ami disparu, lui avait répondu en agitant les bras d’un air joyeux. Un sourire vint se coller sur le visage du blond, un véritable sourire comme il n’en avait pas fait depuis longtemps. Un sourire sincère et pas forcé comme il avait pu faire il y a un temps de ça. Ni une, ni deux, le blondin alla se jeter dans ses bras pour lui faire un câlin, ayant lâché sa veste au passage, se fichant éperdument de ce qu’il se passait autour de lui.

Il avait retrouvé Yato et c’était tout ce qui comptait à ses yeux pour le moment. Oui, Yato cet humain du CCG qui avait su qu’il était une goule mais qui lui avait dit qu’il ne le dénoncerait pas. Cet humain que Nishi avait osé approcher alors qu’il en a une peur inexpliquée. Cet humain qui lui avait tendu la main au lieu de le rejeter. Cet humain comptait bien trop pour l’adolescent et il était heureux de le voir. Le blondinet leva les yeux vers lui en le relâchant en souriant.


« Je suis tellement content de te revoir ! »

Content, le mot était faible. Honnêtement, plus d’une fois il avait voulu le retrouver pour lui parler, lui raconter ce qu’il avait sur la conscience… Mais ça faisait quasiment un an qu’il avait disparu, et que Nishi ne l’avait pas revu. Garder toutes ces choses en lui, ça n’avait pas été bon pour lui, encore moins certaines rencontres qu’il avait pu faire. Puis son sourire joyeux s’éteint lentement alors que son regard devint un peu plus froid. Une manifestation de Shiki qui gardait tout le négatif en lui. Nishi comprenait mieux, l’autre attendait simplement son heure.

« Pourquoi tu m’as abandonné ? Tu m’avais promis que tu serais là pour moi, pour m’aider ! »

Des larmes coulaient sur ses joues, qu’il essuya d’un geste rageur. Oui, il était réellement partagé entre la joie de l’avoir retrouvé mais aussi la colère et la tristesse de s’être fait abandonner. Encore une fois, s’il pouvait dire les choses ainsi. Nishi recula pour observer Yato, les yeux plissés à cause des larmes qui lui brouillaient la vue. En fait, à cause de Shiki, il ne savait pas comment aborder la situation. Il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était, parce qu’il voulait quand même connaître la raison du pourquoi du comment le bleu avait disparu du jour au lendemain sans prévenir.

« Pourquoi t’es parti Yato… Hein ? »

Sa voix s’était radoucit, alors qu’il baissait la tête en serrant les poings. Il avait le droit de lui en vouloir parce qu’il l’avait laissé tout seul, mais d’un autre côté Yato avait aussi ses problèmes et ça il le savait également. Il était quasiment certain qu’il avait une bonne raison, parce qu’il lui faisait confiance. Et malgré tout ce temps, il lui faisait toujours confiance. Peut-être qu’il était naïf, ce qui était certainement le cas d’ailleurs, mais il avait envie de savoir pourquoi. Probablement qu’il paraissait égoïste mais… Parce qu’il appréciait Yato, et qu’il lui en voulait d’être parti.

Tout se mélangeait dans sa tête, Nishi ne savait même plus où il en était, ça le fatiguait littéralement d’essayer de démêler ses pensées et celles de Shiki, alors que c’était uniquement les siennes, et rien que les siennes. L’adolescent alla ramasser sa veste en reniflant, essuyant de nouveau ses joues même si ses yeux rouges et gonflés trahissaient le fait qu’il venait de pleurer. Mais il ne regardait toujours pas Yato.


« T’aurais pu au moins me le dire… »

Cette fois, ce n’était qu’un murmure. Il se sentait mal. Une fois déjà il s’était fait trahir par des humains, et c’était à cause de ça qu’il avait peur d’eux maintenant. Après c’était par des goules. Enfin disons surtout qu’elles s’amusaient avec lui parce qu’il était faible. Et Yato qui disparaissait. Cela semblait être une mauvaise blague. Bien sûr qu’il se réjouissait de revoir son ami, bien sûr qu’il était heureux. Mais penser à tout ça lui faisait broyer du noir, malgré sa présence qui lui était rassurante. Nishi avait beaucoup de questions à lui poser, mais chaque chose en son temps.
Nothing to add.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 26 Aoû - 17:20


He, who wishes to be obeyed, must know how to command. ▬ Niccolo Machiavelli

Yato serrait Nishi dans ses bras, riant un peu et l'air vraiment heureux. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas été heureux aussi sincèrement que maintenant. Isolé comme il était, même à la tête d'un groupe important de personnes, le bleu n'avait jamais vraiment été heureux. A vrai dire il ne se souvenait avoir été bien dans sa peau que lorsqu'il était plus jeune et que cette attaque de goule n'avait pas encore divisé sa famille. Autrement il s'était toujours senti seul, avec un vide énorme dans la poitrine qu'il ne comprenait pas, ne parvenait pas à comprendre. Et c'était un vide que seul l'adolescent arrivait à combler étant donné qu'il était la seule personne pour qui il pouvait s'inquiéter franchement, sans feindre quoi que ce soit. C'était un peu comme si Nishi était un petit frère pour lui, un petit frère qu'il protégerait à tout prix. Et il était heureux de voir un sourire parreil sur le visage du blond, lui ébouriffant doucement les cheveux en retour.
   
 
▬ Moi aussi je suis content de te revoir, tu peux pas imaginer!

Ah ça oui il était au comble du bonheur actuellement, au point où il en oubliait presque ses soucis et ses responsabilités actuellement, jusqu'au conflit même qui le confrontait à Aogiri et au Suicide Circus, les deux groupes qui voulaient certainement sa tête plus que tout autre chose. C'était une bonne chose que son identité restait cachée pour le moment, sinon... Sinon il ne serait peut être déjà plus là. Après tout il restait assez banal et n'avait pas de réels superpouvoirs.

Yato fut surpris en remarquant un changement soudain dans l'attitude de Nishi. C'était comme s'il devenait plus froid d'un coup, qu'il devenait une autre personne. Et ça le laissa confus, tout du moins jusqu'à ce que le blond lui demande pourquoi il l'avait abandonné et n'avait pas été là pour l'aider. Le sourire du bleu s'évanouit alors tandis que son regard devenait plus triste et coupable. C'est vrai qu'il avait failli à ses promesses en disparaissant comme ça. Tout ça parce qu'il avait été imprudent et trop naïf. S'il avait fait plus attention, peut être que ces goules ne l'auraient jamais capturé et que tout serait encore normal à l'heure qu'il est. Malheureusement ce n'était pas le cas et il ne pourrait plus revenir en arrière.

Une chose était sûre en revanche, ça peinait énormément Yato de voir son protégé dans cet état. D'autant plus qu'il savait que c'était de sa faute si Nishi s'était retrouvé à nouveau seul alors qu'il avait promis d'être un soutien pour lui il y a de cela un an. Il n'imaginait pas à quel point ça avait dû être difficile pour lui de vivre ainsi sans aide pour surmonter son dédoublement de personnalité. Maintenant il devrait le rassurer, lui expliquer la raison de sa disparition soudaine, tout en évitant de mentionner ce qui concernait le changement de bord du CCG, tout du moins pour le moment. Ignorant quiconque pourrait passer près d'eux, le bleu s'arrangea pour se mettre à la hauteur de Nishi, lui souriant un peu tristement.
   
 
▬ Je suis désolé Nishi... Crois-moi je t'ai pas abandonné volontairement, au contraire j'aurais aimé être là pour toi pendant tout ce temps... Mais de nombreuses choses m'en ont empêché... Et quand j'ai pu finalement refaire surface, je n'arrivais plus à te trouver, ça m'a inquiété...

Oui... Des choses qui s'appelaient des goules dégénérées qui avaient pour intention soit de le bouffer ou de le vendre en morceaux au marché noir. Il avait quand même eu de la chance lorsque le CCG l'avait sauvé, alors que ces saloperies allaient certainement bientôt passer à l'acte concernant son abattage. Mais ça ne l'avait pas empêché de penser que le CCG était pourri jusqu'à la moelle et c'était pour cela qu'il reprenait les choses en mains. Yato posa ses mains sur les épaules du blond, tâchant de se faire le plus rassurant possible. Maintenant il était de retour pour protéger son seul ami et pour créer un monde meilleur dans lequel il n'aurait plus à s'inquiéter
   
 
▬ Mais maintenant que je t'ai retrouvé, crois-moi je serais toujours là pour toi, d'accord? Personne ne te fera de mal et je te promet que je ne disparaîtrais plus jamais comme ça.
© By Halloween sur Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 28 Aoû - 4:03

「 Cette colombe qui a taché ses plumes blanches d'un rouge sanglant 」

Nishi & Yato
Nishi avait envie de pleurer, c’était tout ce dont il avait envie pour le moment. Pleurer parce qu’il se souvenait avoir cherché Yato des journées entières sans jamais avoir de résultat. Pleurer parce qu’il pensait qu’il l’avait abandonné. Et pleurer parce qu’il le retrouvait aujourd’hui, par le plus grand des hasard. Ses yeux brillants et gonflés trahissaient sa crise de larmes un peu plus tôt. Dans son esprit, tout était confus. Shiki d’un côté pensait que Yato était parti parce qu’il en avait marre de cet incapable de Nishi, qu’il était trop faible et qu’il ne valait pas la peine d’être protégé. D’un autre côté, était-ce vraiment la raison de son départ ?

Le garçon écouta son ami, son grand-frère parler. Il était désolé, qu’il n’avait pas agit volontairement. Est-ce qu’on pouvait mentir à ce point, avec une tête pareille ? Nishi en doutait, et c’est pour ça qu’il avait choisi de le pardonner. Parce que Yato était le seul qui avait fait un pas vers lui.


C’est peut-être une ruse… Comme le rouquin de la dernière fois… Il feint la gentillesse pour mieux te poignarder ensuite…


Là, Nishi resta silencieux. Shiki avait raison. Ce type, ce Mori, il s’était bien joué de lui la dernière fois, et en beauté en plus. Sa méfiance redoublant, le blond ne savait plus quoi penser de tout ça. Déjà que c’était le bordel dans sa tête, c’en devenait de pire en pire. Il se torturait tellement l’esprit qu’il doutait sur tout et ne croyait plus en rien. Serrant les poings, il baissa la tête, jusqu’à ce qu’il réalise que son ami aux cheveux bleus s’était mis à sa hauteur pour le regarder.

Comment pouvait-on mentir en disant ce qu’il venait de lui dire ? On ne pouvait pas, ou alors on maîtrisait l’art du mensonge à la perfection. C’est avec ça que Nishi se mit à douter. Non pas de la sincérité de Yato, mais plutôt du fait qu’il ne mentait pas, et qu’il s’était réellement inquiété pour lui, de ne pas le trouver. Le jeune homme baissa progressivement sa garde, pour s’ouvrir de nouveau à son ami. A l’intérieur du blondinet, c’était une véritable forteresse d’incertitudes, où tout se bousculaient pour provoquer une vague d’émotions que Nishi gardait au fond de lui, une chose qui n’était pas bon du tout.

Il ne disait rien, Yato continuait à lui parler. Plaçant ses mains sur ses épaules, ce qui le ramena un peu à la réalité, il lui disait de le croire quand il affirmait être toujours là pour lui, que personne ne lui ferait de mal, qu’il ne disparaîtra plus comme ça. Nishi avait envie de le croire, envie de lui dire qu’il croyait en cette promesse mais… C’était difficile. Après tout, ça s’était bien passé une fois non ? Alors pourquoi pas deux ? Le blondin baissa la tête un instant en réfléchissant, cherchant ses mots.


« Yato… »

Nishi réfléchissait rapidement. Une chose était sûre, il ne voulait pas être un boulet pour lui, et ça il lui avait déjà dit quand il lui avait accordé sa confiance, il y avait un an de cela. Alors ça commençait par arrêter de pleurer certainement ? Il était un pleurnichard sans aucun courage, et il restait dans son coin pour ne causer de tord à personne. Mais là, Yato lui faisait une promesse, et il avait l’impression que cette fois, il ne mentirait pas. Alors il hocha la tête en relevant les yeux vers lui pour lui sourire.

« D’accord, je te fais confiance. »

Le garçon ne voulait pas le regretter, il avait tellement été déçu depuis le début que c’en devenait difficile. Il avait seulement besoin de décharger tout ce qu’il pensait, tout ce qu’il accumulait depuis autant de temps. Ca le fatiguait de garder le silence, d’enfouir tout au fond de lui pour nourrir Shiki bien tranquillement. Nishi se battait encore contre lui, parce que s’il s’écoutait, son côté sanglant aurait déjà saigné le bleuté sans se poser de question. Uniquement parce que c’était Yato, il redoublait d’efforts pour ne pas lui faire de mal. A vrai dire, ce jeune homme, sans doute son seul ami, était une raison suffisante pour se battre contre lui-même. Cela pourrait paraître absurde dit comme ça, mais c’était très important pour Nishi.

« Tu sais… Je veux pas te faire de mal… Je sais pas encore si je pourrais le retenir… »

Il savait que Yato était au courant pour son dédoublement de personnalité, tout d’abord quand il lui avait donné son deuxième prénom, et puis par ses changements d’attitudes toujours plus brusques les unes que les autres. Et s’il avait peur d’une chose depuis tout ce temps, c’était de blesser involontairement son ami. Un sourire sadique se dessina sur son visage tandis qu’il fixait l’humain d’un air presque avide. Un autre contrecoup de son humeur chamboulée, une chose qu’il ne pouvait contrôler indéfiniment.

« Ca serait dommage que quelque chose de fâcheux arrive, hm ? »
Nothing to add.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: