Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Les Livres et l'Horreur. Ft. ETO

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 29 Mai - 11:15
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO
Le bruit d'un battement de cœur... les cris, de la Chouette Borgne... les images reviennent... ces moments de combat, les cris de douleur... le stress, le désespoir.... puis la Mort.

Assis sur le canapé, un livre dans la main, Arima lisait le dernier roman de Sen Takatsuki. Son style d'écriture, son imagination, son monde cruel, sadique et imprévisible... Un monde où l'espoir n'existe pas et que les démons eux même se battent pour sortir de l'enfer. Voilà le monde dans lequel Arima s'est plongé dans la lecture de ce bouquin de 550 pages.
Un livre dans lequel, les phrases courtes deviennent longues et les sentiments prennent forme. C'était une merveille sadique.

Arima passait déjà plus de 5 heures plongé dans la lecture du livre, oubliant même son petit-déjeuner et son déjeuner. Ce n'est pas rare de voir Arima dans cet état, mais ce livre avait pour but de le détendre avant la longue journée qui va s'en suivre.

L'Arbre Aogiri représentait une grosse menace pour le CCG, qui voulait absolument détruire cette organisation. Le CCG avait le choix, soit de consacrer beaucoup d'effectifs dans le 11e (soldats + polices + inspecteurs), soit envoyer Arima en balade avec son Escouade.

L'Escouade 0, d'Arima, n'était pas habitué à se battre en surface. En effet, l'Escouade 0 passe la plupart du temps dans le 24e Arrondissement et voit la lumière que dans de rare occasion. Mais celle-ci avait reçu l'ordre de chasser dans le 11e pour préparer le terrain. Marude projetait d'affaiblir Aogiri avant de lancer une deuxième géante attaque pour se venger de la première qui avait drastiquement échoué (selon lui).

Arima n'avait besoin d'aucune préparation particulière, si ce n'est d'avoir un livre sur soi. Il n'avait dormi que 4 heures au lieu de 5 habituellement mais se sentait en forme comme une personne qui se ressourçait régulièrement. Marude avait eu droit à un bras de fer avec Arima pour le convaincre d'aller dans le 11e. D'ailleurs, le 11e... un géant arrondissement, l'un des plus grands de Tokyo, avec beaucoup de quartier et de goules. Mais la plupart était membre d'Aogiri car ceux qui ne l'étaient pas furent rapidement décapité ou admis de force ou plein gré.

Quoi qu'il arrive, Arima n'aurait aucune difficulté de toute façon d'éliminer les goules de rang A ou S. D'ailleurs, s'il avait été affecter au 11e c'était aussi parce que le président du CCG lui même voulait qu'il retrouve la Chouette Borgne et de l’abattre.

Ces derniers temps, beaucoup d'inspecteurs s'étaient livrés à eux-même face à l'Arbre Aogiri. Beaucoup d'inspecteurs de deuxième et première classe périssaient dans le calme et la souffrance. Le CCG avait déjà déployé pas mal de troupe dans le secteur. La situation était évidemment critique mais il était hors de question d'évacuer la population car cela profiterait à Aogiri d'attaquer pendant que le chaos règne. En tout cas, la situation ne donnait pas envie à d'autres inspecteurs ou soldats d'y aller. Il y a déjà quelques inspecteurs qui avaient remis leur démission car ils ne voulaient pas y aller. Ce n'était plus la chasse aux goules pour le CCG, mais la chasse aux Colombes pour Aogiri.

C'était pour cette raison que le CCG avait décidé d'envoyer Arima pour peser dans la balance... le CCG a peur de voir le 11e tout entier soit aux mains des goules, ce serait alors historique car aucun arrondissement n'est entre les mains des goules. Sauf le 24e arrondissement évidemment mais la présence d'Arima et d'autres inspecteurs n'est pas à sous-estimer.

Enfin bref, pendant ce temps-là, Arima lit, sur son canapé... un livre de Sen Takatsuki.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 30 Mai - 22:34
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima

C'était toujours agréable de passer un bout de journée  sans se prendre la tête, même pour une manipulatrice et vicieuse jeune femme comme Eto qui était à la tête d'Aogiri.  Certains membres s'étaient fait remarqués ces derniers temps, une partie par le CCG et d'autres par leur prises de têtes inutiles avec d'autres goules.... En plus, la demi-goule trouvait que beaucoup de goules qui ne sont pas d'Aogiri étaient bien trop curieuses, à tel point que certains s'incrustaient même  dans la bande. Cela l'amusait presque les voir essayer de se fondre dans l'immense masse alors que la Chouette Borgne les a déjà repéré.  Alors évidemment, elle ne les laissait pas vraiment passer...

Récemment, la jeune  femme aux longs cheveux verts pâles travaillait sur une prochaine attaque, aux côtés de Rykker et son petit groupe. Alors affronter le CCG était le cadet de ses soucis bien qu'elle se doutait qu'avec le retour d'Arima, il devait se tramer quelque chose ! Certains agents étaient venus près d'Aogiri, voir sur le territoire même et évidemment, ils n'ont pas fait long feu. Le nombres de membres dans l'organisation est bien trop important pour que simple petits agents amateurs puissent s'en sortir en bon état voir entiers ... Eto n'avait pas eut besoin d'intervenir une seule fois ; non, elle restait plus souvent sur le côté à observer les activités à distances dans sa tenue faite de bandes et d'une robe. Toujours impatiente de voir le résultat en espérant voir le plus de morts possible, du coté ennemi en tout cas !

Assez bien de goules avaient rejoints Aogiri, de leur propre gré ou de force, allez-savoir ! La Chouette prenait un malin plaisir à torturer physiquement mais surtout mentalement, passant des heures à manipuler comme bon lui semblait en fonction de la personne qui lui faisait face.  C'était normal u fond de se demander si on pouvait lui faire confiance ... Et ceux qui s'en méfiaient avaient certainement bien raison ; elle n'était pas celle pour qui il fallait éprouver une confiance aveugle,  surtout pour les goules n'étant pas de l'organisation ! Elle ne le niera certainement pas !

En tout cas, aujourd'hui, elle est Sen Takatsuki et elle se balade dans les rues de Tokyo après avoir été à un interview concernant son dernier livre à succès. Beaucoup de personnes s'étaient présentées pour la voir, juste ça, et d'autre pour avoir une photo ou un autographe. Qu'est ce que ça la faisait sourire que de voir ces humains si admiratifs devant ses livres sanglants, gores, sombres... Si ils savaient  qui était réellement leur auteurs ! Peut-être ne prendraient-ils plus ou au contraire, peut-être seraient-ils si curieux qu'ils fonceraient en acheter toujours plus et les reliraient en détails, cherchant et interprétant chaque phrases.
En ce qui la concernait, elle était en pleine forme malgré sa longue journée et elle avait profité du temps qui lui restait pour prendre une café frappé avant de continuer de se promener... C'était déjà la fin de l'après-midi et elle avait remarqué plusieurs inspecteurs qui s'agitaient dernièrement ... Ca ne faisait que confirmer que quelque chose se préparait et elle en souriait largement intérieurement.  Mais très vite, quelque chose changea ... Comme une étrange impression. Elle le sentait comme elle l'avait toujours senti ; son pire ennemi n'était  pas fort loin !  Mais bon, elle n'avait pas à se préoccupé d'un quelconque combat là-maintenant, vu que pour le moment, elle n'est qu'une "simple humaine" parmi tant d'autre qui bois tranquillement... Tout en souriant à quelques fans et en les saluant.


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 31 Mai - 17:06
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO
« ... tu es.... l'Ange de la Mort... du CCG !... Kishou... Arima. C'est donc ici... que je meurs... »


Arima n'avait pas eu le temps de finir son livre. Il devait traverser un long couloir pour rejoindre l'ascenseur pour descendre. La vue était splendide, il était au 90e étage et... il regardait avec mépris, en direction du 11e arrondissement. Derrière lui se trouvait les membres de l'Escouade 0, tous compétents, visage caché par la capuche, vêtus en blanc et marchaient en rang... si la scène se produisait devant une goule de rang A ou B, celle ci serait sûrement évanouie...

Arrivé dans le Hall du CCG, il devait rendre quelques dossiers à l'accueil, puis jeta un coup d’œil à la télévision. Que voyait il ? On dirait bien que son auteur favoris, Sen Takatsuki, tiendra un interview dans l'arrondissement du repos, des restaurants et cafés...

Il avait bien voulu d'aller la voir mais... il ne pouvait pas. Le temps pressait et il devait encore visiter le QG du CCG dans le 11e, une base établie pour superviser les opérations dans le 11e. Cette base était censé être à l'abris d'Aogiri car elle n'était pas situé dans les territoires contrôlés par Aogiri, loin de là. Les "premières goules" d'Aogiri que l'on pouvait croiser se trouvaient à des rues de là. Mais pourtant, ce QG avait subit plusieurs attaques d'Aogiri. Certes, les attaques étaient repoussés mais les pertes furent importantes.

C'était déjà la fin de l'après-midi. Arima monta sur le convoi qui l'attendait puis partir pour le 11e. Mais... la circulation était dense ce jour-là. Il regarda par la fenêtre et repéra l'endroit où Takatsuki avais donné son interview comme le disait à la télévision...

Puis... étrangement, un inspecteur qui était dans le convoi, réputé pour son intuition très développé, disait qu'il sentait une puissance... sûrement de la part d'une goule. De quelle goule cela pouvait elle être ? Mais Arima ne le faisait pas vraiment confiance. La seule intuition en qu'il faisait confiance, c'était celle de Kureo Mado... Une dizaine de minute plus tard, il y avait moins de bouchon, le convoi continua à circuler...

-Dans les rues du 11e, Territoire contrôlé par Aogiri... 22h30...-

« ... tu es.... l'Ange de la Mort du CCG... Kishou... Arima. C'est donc ici... que je meurs... Non, je dois me battre, encore... mais j'ai trop mal... son coup était sévère...»

« Il reste qui d'autre... ? »

« Arima, un soldat d'Aogiri s'est échappé... »

« Vous... vous êtes repérés !... arrgghh... la Choutte va s'en occuper de vous...»

Sur ces mots... Arima lâcha un petit sourire avant d'exécuter la goule. Son arrivé était triomphant, en quelques minutes, les premières gardes d'Aogiri furent tués sur le champ... même si un s'était échappé, Aogiri sera donc au courant de l'arrivé d'Arima et son Escouade.

Quelle sera la réaction des cadres d'Aogiri ?
Qui sera envoyé pour arrêter Arima ?
La Chouette va t'elle intervenir ? Pour le moment, aucune réponse. L'Escouade 0 continua sa balade dans les rues du 11e arrondissement. Ce district qui est d'ailleurs, si sombre et si hostile.


Choix:
 

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 7 Juin - 13:31
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Eto était rentrée , plus vite qu'on ne l'aurait  cru, une fois que l'Escouade contrôlée par Arima s'était dirigée vers  le 11ième arrondissement. Le CCG avait pensé à y mettre un QG , assez éloigné de  la partie contrôlée par le groupe de goule et heureusement même sinon, les massacres auraient été beaucoup plus élevés ! Le CCG  ne méritait qu'une seule chose ; être détruit comme eux cherche à détruire les goules ! Les membres de l'arbre d'Aogiri voulaient leur morts, ils les méprisaient tellement qu'il était presque impossible de trouver les mots pour exprimer la souffrance qui leur voulaient.

Voilà pourquoi  la jeune femme se devait de rester aux côtés des autres. Pas que la vie de toutes ces goules secondaires importes des masses, contrairement à celle des chefs, mais leur nombre aide énormément au combat.. Plus ils sont nombreux, plus on y vient et plus ce nombre augmente encore malgré les pertes au combat, et plus les attaques sont redoutables. Ils étaient toujours organisés pour un assaut, avaient un horaire précis et les chefs se dissipaient assez pour soutenir les troupes et faire le plus de victime possible. Tout était bon , même les explosions ... Evidemment, certaines goules étaient comme des pions à sacrifier mais elles préféraient mourir pour l'organisation que  mourir sans raisons.  Cet état d'esprit combatif plaisait à Eto qui savait motiver les autres, à sa manière. Mais elle restait à l'écart durant les attaques, traquait  des goules à recruter et n'intervenait qu'en cas d'urgence...C'était quand la dernière fois ? Ah oui, quand le CCG s'en était pris à son père et qu'Arima   avait débarqué. Ben oui, si la fameuse Chouette était à Aogiri,  ils n'allaient pas prendre le risque de mettre de côté leur meilleure arme ... et réciproquement.

Alors, Eto allait-elle intervenir aujourd'hui ? Et bien, il semblerait que sa journée si bien commencée allait encore se finir  en combat. Mais tout était prévus,  tout se déroulait comme Aogiri l'avait penser ; Arima et ses troupes étaient les premiers à attaquer pour une belle entrée en scène, rien d'étonnant. Les premiers gardes de l'organisation, bien que surpris de les voir si tôt, se chargeraient de les retenir un moment pour que tous les autres préparent la suite et surtout, qu'un membre puisse avertie Eto qui était déjà prête depuis longtemps. La jeune femme avait déjà prit place en hauteur , sourit en sentant la présence d'Arima avant de se redresser ; c'était elle qu'il voulait voir  et il allait être servit. Elle aussi avait quelque chose à régler avec lui. Entre eux, c'était un cercle, des évènements qui se répétaient sans cesse ... impossible d'échapper à un combat entre eux une fois qu'ils étaient au même endroit. Surtout lors d'une attaque.  

Rapidement, c'est quelque chose qui n'a rien d'humain qui parcourait les rues en détruisant par paquet des troupes du CCG. Pauvres petits qui ne tiennent pas plus d'une minutes et qui s'aventure sans réfléchir là où ils ne devraient pas alors qu'ils sont si faibles ! Ce n'est pas du tout le genre d'adversaires qui intéressent La Chouette Borgne qui ne voyait qu'une personne, un seul ennemis qu'elle méprisait autant qu'elle respectait pour sa puissance et parce qu'elle était la seul personne capable de lui tenir tête. Et cet ennemi allait très vite la revoir. Ou plutôt revoir ce montre qui avait fait tant de massacre. Ben oui, Eto n'allait pas débarquer sans son kakuja ... Ce ne serait pas aussi amusant, si ?  
Une fois près des troupes d'Arima, ce sont trois ou quatre cadavres qui tombèrent de nul part près d'eux avant qu'un projectile du "kagune" de la Chouette ne  heurte l'un des inspecteur, qui ne l'avait pas reçut au meilleur endroit ; il l'avait dans le coeur et ce n'était pas son petit gilet qui aurait pu l'arrêter. Et un de moins ! Aussi tôt,  une troupe d'Aogiri les attaqua de  façon à éloigner les partenaires d'Arima tandis qu'Eto, avec son kakuja,  lance d'autres projectiles afin de signaler sa présence à son pire ennemi...

"Aller, viens par là !" pensa-t-elle tout en  affichant ce grand sourire, placée sur un peu plus loin dans l'ombre mais largement visible.  Mais l'invitation ne pouvait que parvenir  à Arima !

C'était tout de même le but ;  se retrouver tous les deux. De toute façon , les autres ne pouvaient que se faire tuer ou les gêner dans leurs attaques... N'importe lequel d'eux pouvait blesser leur ennemi comme leur propres alliés, que ce soit à cause d'une attaque de grande envergure ou encore une provocation de leur adversaire qui aurait chercher cela. Partir au dernier moment pour que l'attaque touche la mauvaise personne. C'était les risques  si le duo restait près de leur "amis", alors autant régler le problème entre eux : ils causeront déjà assez de soucis même isolés. Et puis, les autres étaient déjà bien occupés de leurs côtés ; l'assaut était lancé !



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 7 Juin - 22:06
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO
« Monsieur Arima ! Monsieur Arima ! mais que faîtes vous ?... non, ne nous laissez pas là ah!!!!... »

1 heure avant le début de la mission, QG du CCG dans le 11e, 21h30

Arima débarquait dans le vieux bâtiment durement endommagé par les récentes attaques d'Aogiri. C'était un bâtiment ancestral, hérité de l'évacuation lors du dernier assaut sur Aogiri. Mais trouver une autre structure à la fois gigantesque et éloignée d'Aogiri était impossible. Surtout que l'immeuble occupait un endroit stratégique car le haut de l'immeuble permettait au CCG d'avoir une vue extraordinaire sur le 11e arrondissement.

On voyait sur le visage de ces hommes épuisés, une sorte de soulagement et d'apaisement. Ce n'était pas étrange puisque tout le monde attendait un sauveur, quelqu'un qui les épargnera de la folie d'Aogiri et qui mettra fin à ce cirque qui durait depuis un bon moment.

Finalement, Arima se contentait simplement de trouver une chambre à l'étage. Il voulait finir son livre avant de se promener dans les avenues du 11e. Le livre qu'il lisait parlait des goules et l'horreur qu'un humain pouvait ressentir face à une goule qui le dévora tout cru. La cruauté résidait dans le fait que la goule laissait à l'humain de choisir l'ordre de ce qu'il va perdre, on parle évidemment de son corps. Les matières abordées dans le livre étaient très développées. Mais... Arima se posait la question, est ce que Sen Takatsuki s'était servis de son imagination pour rédiger un tel livre ou ce n'était pas le cas ?

Mais si ce n'était le cas, comment faisait-elle pour rédiger des détails qu'une personne normale ne pourrait pas le savoir... c'était étrange....

« Monsieur Arima, c'est l'heure...»
« ... »


11e Arrondissement, Territoire d'Aogiri, 23h...


Marude contactait un Inspecteur en Chef, qui suivait Arima et l'Escouade 0. L'inspecteur en question, raconta au nez pointu, que l'Escouade avançait bien, tuant déjà une dizaine de goules qui tombaient comme des mouches une par une.

Cependant, un peu plus loin, des inspecteurs tombaient comme la pluie un par un. Un être vivant, sûrement pas humain, extermina en une demi seconde ses petites victimes qui se trouvaient au mauvais endroit et au mauvais moment. La panique était à son comble.

« Monsieur Arima... c'était Marude au téléphone, il demandait les nouvelles...
-....
- Monsieur... qu'est ce qu'il y a ? »

Arima s'arrêta de marcher, regardant devant lui... une longue route, vide, sans l'ombre d'une goule. Cette route si longue dont on ne voyait pas la fin, caché par le brouillard. Il faisait froid et d'autant plus quand un projectile arriva brusquement et l'inspecteur qui était en contact avait Marude se retrouvait avec le cœur transpercé.

Mais... ce n'était qu'une simple petite attaque, un simple bonjour avant l'heure. La Chouette pouvait faire beaucoup mieux mais celle ci se contentait, apparemment, d'éloigner les autres inspecteurs d'Arima.

L'Escouade 0 était intacte, ces mystérieux inspecteurs reculèrent avec les autres qui étaient plus peu plus en retrait, laissant place à un face à face, Arima et... la Chouette Borgne et il  n'hésitait pas à enchaîner les projectiles. L'Ange de la Mort n'avait pas le choix que de déployer l'IXA pour se protéger et celui ci enchaîna les attaques électriques en se déplaçant rapidement.

Le même scénario recommençait, celui lors de la bataille de l'Antique. Mais alors, à la surprise générale, une nouvelle venait de bouleverser tous ceux qui étaient présents.

Les deux camps ne faisaient que se lancer des attaques de longues distances. Arima avec la Narukami, Eto et ses projectiles. Arima venait de prendre une décision... qu'avait-il dans la tête à ce moment là ?

Les deux légendes se regardaient dans les yeux durant 5 secondes, puis Arima décida de tourner le talon, et de repartir. Même la Chouette Borgne fut surprise, elle ne l'avait pas touché, l'IXA et la Narukami n'étaient pas détruits, pourquoi abandonner le combat ? La Chouette elle même était étonnée, mais se contentait de lancer une dernière attaque sur l'IXA avant que Arima ne quitta définitivement sa vue avec son Escouade, laissant quelques inspecteurs derrière. En effet, on n'avait pas tous le même grade que Kishou pour pouvoir quitter une bataille sans avoir de conséquence derrière. Le reste avait le choix. Soit ils abandonnait et se perdront leur travail ou seront envoyé au 24e, soit ils restèrent combattre une mort certaine... Marude ainsi que les cadres du CCG suivaient le combat depuis le début et donnaient l'ordre de ne pas prendre la fuite.

Mais qu'avait il dans la tête pour quitter le combat ?

Une dizaine d'inspecteurs qui restaient ne pouvaient plus réagir. Qu'allaient-ils faire face à la Chouette ? Le plus courageux d'entre eux fonçait alors sans réfléchir et revenait sans vie. Finalement, ils décidèrent de prendre la fuite... mais....

Le Lendemain, 14h... Siège du CCG, 1er Arrondissement.

Les Inspecteurs les plus haut gradés se tenaient une réunion, Arima fut absent, comme d'habitude. Mais ce n'était pas parce qu'il avait quelque chose à faire, mais parce que le sujet sur la table ne lui était pas très favorable.

« -C'était absolument inacceptable ! Je vais lui demander des explications !
-Calme toi Marude, Arima n'est pas du genre à fuir devant l'ennemi... il doit y avoir une explication.
-La seule explication, c'est qu'il avait peur de la chouette !

-Estimez vous heureux déjà que quelqu'un puisse s'occuper d'un tel monstre !
-On parle de moi ?
-Oh Inspecteur Arima ! Ce n'est pas trop tôt !
-Ne faîtes pas allusion, je ne venais pas pour assister à votre pseudo réunion.
-Avez-vous trouvé une piste, Arima ?
-En effet, mais je crains... que ce soit par intérêt personnel.
-Nan, mais attendez ! Où allez-vous comme ça ?
-Il faudra qu'on limite ses pouvoirs. Sa réputation ne doit pas lui laisser le pouvoir de nous laisser dans le pétrin ! Vous savez au moins ce qui s'était passé au 11e après le départ d'Arima ?»

En repartant, Arima avait dans ses mains, le dossier d'une personne qu'il venait de prendre à la salle des archives qui se trouvait à côté de la salle où il y avait une sorte de "réunion" mais qui servait surtout aux plus irritables de salir l'image d'Arima.

Il ouvrit et regarda la première page, celle de la présentation. On voyait le nom, le prénom de la personne, puis la photo. C'était la photo d'une jolie femme, avec les yeux de couleur vert qui allaient à la perfection avec sa longue chevelure. Une jeune romancière, de 24 ans...

Il n'avait pas abandonné son combat pour cela, mais ça avait un lien... qu'est ce que ça pourrait être ?

En tout cas, c'était le dossier sur Sen Takatsuki.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 25 Juin - 0:39
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Alors là, c’était le comble. La chouette observait l’inspecteur partir à toute vitesse comme si quelque chose était plus important  et quant à elle, elle lui lança une dernière attaque mais il était déjà bien trop éloigné pour  qu’elle puisse parvenir à ses fins. Enfin bref, elle allait lui régler son compte un autre jour. Les goules les plus ignorantes penseront qu’il a fui par lâcheté mais Eto savait bien que la raison était tout autre. Pourtant, cela la surprenait ; depuis quand lui, qui ne part jamais sans finir un combat, partait en plein milieu d’une lutte et surtout contre sa pire ennemie ?  Au fond, ça ne plaisait pas à Eto qui comptait bien en savoir plus à ce sujet. Ne jamais négliger le moindre détail ou cela pourrait être fatale et ça, elle le savait parfaitement.  

Le rire de la Chouette se mit à retentir dans les lieux lorsque l’un de ces pathétiques inspecteurs tenta de s’attaquer à elle. D’un geste franc et fort, elle fit valser le jeune homme contre un mur qui se trouvait à plusieurs mètres d’elle. Un coup assez fort pour lui faire perdre ses moyens avant  de l’achevé lentement et sadiquement. C’était toujours plus amusant quand elle jouait un peu avec ses victimes ; de vrais petits bouts de chair dont la vie ne pendait qu’à un fil.  Soit ce type était courageux, soit il était idiot et inconscient ; à vous de juger ! La différence de force était impossible à négliger, incomparable. D’ailleurs, le reste ne tarda pas à partir rapidement, à toutes jambes, afin d’éviter de subir le même sort que leur ami.

[…] Le lendemain, la pièce dans laquelle Eto avait passé la nuit était toujours aussi calme malgré les préparatifs d’Eto sur une prochaine attaque prévue… attaque qui pour une fois ne viserai pas les membres du CCG, et en espérant pour eux qu’ils ne viendront pas s’en mêler…Mais comme les personnes en question n’avait aucun lien avec le centre de contrôle des goules et qu’ils étaient inconnus de tous, ce sera un jeu d’enfant.  
La jeune femme tourna la tête vers l’horloge indiquant 13h55. Elle cligna des yeux avant de se relever et sortir. Elle n’avait qu’une chose à faire aujourd’hui ; surveiller son pire ennemi ! Et pour cela, il fallait la jouer cool et humaine, bref il fallait la jouer Sen Takatsuki. Certains diront qu’Eto joue parfaitement la comédie que ce rôle lui va à merveille…Mais d’autres diront simplement que Sen est une autre facette de la personnalité d’Eto. Vrai ou faux ? C’est discutable.
[…] Vers 14h30, l’écrivaine se baladait dans les rues de Tokyo, aux alentours du CCG avant de tomber nez à nez avec la personne qu’elle voulait justement croiser aujourd’hui, ayant presque manqué de lui foncer dedans. Enfin, ce n’était pas vraiment un hasard vu que c’était bel et bien son but… risqué mais elle n’avait absolument rien à perdre et si elle devait crier au monde entier qu’elle était une goule, elle le ferait.  
La jeune femme afficha un petit sourire simple et naturel… Jouer Sen, la romancière si sympathique, attentive et intelligente tout en étant spéciale… Un peu jouette. Elle leva bien les yeux, étant plus petite que son interlocuteur.

-Oh, bonjour… Je suis désolée, je ne faisais pas trop attention.

Elle posa alors son regard vers le dossier avant de regarder la mallette de l’inspecteur, comme une enfant curieuse et impressionnée. Un sentiment de méfiance l’avait pris de haut, même si elle gardait un air complètement impassible, normal… Ce dossier …

-Vous êtes un agent du CCG , je me trompe ?  

Ouverte à la conversation, elle attendait juste une mini réaction de la part d’Arima, qui se tenait fasse à elle, à la fois impassible et ouvert également… Comme si il allait lui aussi chercher à faire un peu de conversation. En bien ou en mal ? Au fond, chacun son but mais une chose est sûre ; ils ne s’en détourneront pas.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 25 Juin - 2:33
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO

A l'aube de la Bataille de l'Antique, le CCG venait d'éliminer une puissante menace. Dans les mois qui suivaient, grâce aux renforcements d'effectifs et de talentueux inspecteurs, le CCG éliminait aussi les goules les plus menaçantes. Acquérant ainsi des Quinques toujours plus puissantes et donc pouvoir tuer plus de goules puissantes. Faisant d'Aogiri son seul et véritable ennemi.

Bien sûr, d'autres goules existaient toujours et elles étaient de plus en plus nombreuses (reproduction). Cependant, il fallait être au régime et discret pour ne pas attirer la foudre du CCG. Cette situation déplaisait quand même le CCG qui voyait augmenter les morts sans forcément connaître le tueur puisqu'une grande partie des puissantes goules furent éliminées.

Enquêter Tokyo en entier fut impossible mais le CCG n'avait guère le choix d'élargir son champ de suspect. Rester figé sur Aogiri laissait le champ libre aux autres goules, donc il fallait mieux répartir les forces.

Ce jour-là, Sen Takatsuki, la célèbre écrivaine était sur la liste des suspects. Par ses livres gores et son isolement attirait l’œil du CCG. Comment une jeune femme de son âge pouvait s'enfermer toute la journée dans sa chambre. Puis... elle allait jamais dans un supermarché ou magasin vendant de la nourriture. Oui, elle était mise sous surveillance. Des agents la suivaient et pourtant... elle s'enfermait ou alors, elle semblait être une femme tout à fait normale faisant des balades avec le sourire.

Un Inspecteur comme Arima ne pouvait ignorer cette information. Ça alors, Sen Takatsuki...
C'était deux jours avant l'arrivé d'Arima dans le 11e. Il fut mis au courant du début de l'enquête par un jeune inspecteur qui se disait que ça l'intéresserait.

Il pensait donc diriger cette enquête mais s'il s'avérait que Sen Sakatsuki serait en réalité, une goule ? Eh bien... la réponse surprendrait tout le monde si elle était dévoilée, mais... Arima n'aurait aucun regret ni même une once de tristesse. En effet, si Tokyo apprenait que Sen Takatsuki est une goule... il y aurait sûrement des personnes qui défendront sa cause... par amour d'elle comme pour l'amour de ses livres.

Arima avait une haine cependant au fond de lui. Une haine envers les goules qu'il s'exprimait non pas par ses paroles ou ses émotions visibles, mais par ses actes une fois sur le terrain. Il terrassait les goules sans aucune pitié, vieille dame ou jeune enfant de 4 ans... une goule restait une goule à ses yeux. Il avait livré son âme à son métier, à ses désirs de chasser les goules. On aurait dit un fanatique, sans cœur tandis que des Inspecteurs comme Amon, aurait au moins un peu d'affection ou de tristesse pour les vieilles dames. (hrp référence: manga)

Arima ne dormais pas cette nuit-là. Il passait dans les archives pour prendre le dossier de Sen Takatsuki... une femme avec une enfance inconnue. Une raison de plus pour enquêter sur elle. Bien sûr, il ne faisait aucun lien avec la Chouette Borgne qu'il avait affronté cette nuit-là.

Avant la reprise du dossier, son prédécesseur ordonnait déjà une surveillance sur la jeune femme. Une méthode qui semblait rapide et efficace pour des enquêtes de masses, mais inutile et indiscrète pour Arima. Selon lui, si Takatsuki était une goule, elle aurait remarqué quelque chose qui la tracassait.

En réalité... tant que Takatsuki était humaine, ça l'attristait de devoir y enquêter. Mais il n'avait pas le choix, soit il saisissait l'enquête soit elle allait être réglée en vitesse comme pour une grosse majorité car le CCG ne voulait pas s'attarder sur chaque citoyen de Tokyo. Bien sûr, les mailles du filet s'élargissaient avec cette façon d'enquêter. Arima voulait s'assurer de sa nature lui même.

Il n'avait pas d'autre choix, du moins, il décida d'aller l'interroger lui-même. La nuit même, il rodait autour du Siège pour reprendre ses esprits. Il ne pouvait pas dormir. Était-ce la cause du choc ou de l'insomnie qui l'imprégnait depuis quelques mois ?

Le matin même, il allait voir Hirako pour prendre des nouvelles, avant de passer devant les critiques des Inspecteurs tel que Marude ou le Président du CCG lui-même. Mais... c'était impossible d'annoncer la nouvelle qu'Arima avait abandonné le combat. Le CCG surveillait donc les infos en circulation et démontait les "rumeurs" sur une fuite d'Arima. De toute façon, à part l'Escouade 0, il ne restait quasiment personne pour témoigner réellement la rencontre avec la Chouette. Disons que... certains avaient du mal à revenir en un seul morceau.

Il ne se contenait d'un modeste déjeuner avant de quitter le Siège, à 14h25. 5 minutes plus tard, une femme, de taille petite aux longs cheveux verts était presque en train de se cognait contre lui. Tient, avec un visage et une réputation très familiers...

« Sen Takatsuki, quelle surprise » disait-il dans sa tête. Bien sûr, il ne pouvait pas apercevoir la femme de loin avec la foule de Tokyo, c'était donc une réelle surprise, lui qui avait pensé d'aller frapper à sa porte.

Arima portait sa longue veste blanche, le dossier de Sen Takatsuki et la Narukami. Son IXA était en réparation par vieillissement et attaque de la Chouette. Une jeune femme... c'était plus une jeune fillette, joyeuse et souriante aux yeux d'Arima.

« - Oh, bonjour… Je suis désolée, je ne faisais pas trop attention.
- Ce n'est rien..., répondit Arima »

Après un regard curieux qui portait un intérêt sur sa mallette et son dossier, la jeune fille finit par lui poser une question qui semblait évidente...

« -Vous êtes un agent du CCG , je me trompe ?
- Vous vous êtes Sen Takatsuki, n'est ce pas ? »

Bien sûr, le regard s'intensifier. Du moins, ça avait l'air pour l'inspecteur qui le suivait. Mais... au fond, la détente prenait place et cela s'avérait pas moins à une rencontre entre un admirateur et sa préférée.

« - Sen Takatsuki, si ça ne vous gêne pas, j'aurais quelques questions à vous poser. Voulez-vous ? »

Le Lieu qu'il avait en tête n'était pas le Siège du CCG. Il ne voulait pas froisser sa romancière préférée, ni d'être trop négligent car Arima était un Inspecteur après tout. Il avait l'idée de l'inviter autour d'un café. Il avait eu vent d'un excellent café tout près de là, avec beaucoup d'espace et un climat frais, agréable et d'une très bonne qualité....

« - Quand deux diables de deux mondes différents se rencontrent, se cachant derrière une apparence amicale. »


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Juin - 1:06
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Une mine étonnée vint soudain se glisser sur le visage de l’écrivaine qui reprit aussi tôt un aspect normal  avant de pencher la tête.  Des questions à lui poser hein ?  A coup sûr, quelque chose le perturbe chez elle et elle allait devoir manier ses mots avec précaution. Au fond, c’est ce que chacun devait faire mais ils avaient leurs manières à eux de le faire.  La jeune femme finit par hocher la tête, l’air décontracté bien que faisant faussement semblant de se poser des questions.

-Je n’y vois aucune objection … dit-elle calmement.

Doucement, le duo se mit en route vers un petit café bien agréable et avec une assez bonne réputation.  C’était toujours mieux que le CCG… Non pas qu’on l’aurait repéré, vu qu’elle y est déjà rentrée et que vu sa situation de borgne, les capteurs du CCG ne repèrent pas son côté goule… Non, c’est juste que le café offre un climat qui mettait plus à l’aise. Mais elle n’oubliait pas pour autant qui était en face d’elle et ne comptait pas le faire. Elle commença par commander son café préféré, un frappé, tout en observant l’homme en face d’elle, l’air de rien.

Il fallait avouer que voir ces deux êtres l’uns en face de l’autre, là comme ça, c’était surprenant. Presque étrange et pourtant si normal. Eto savait qui il était, lui se posait des questions sur elle… Heureusement que lui ne sait pas qui elle est exactement comme elle, elle le fait avec lui. Cela aurait donné un climat assez tendu. Mais dans le cas présent, ça passait parfaitement… Les moments de silences étaient plus vite du à leur caractères, en particulier celui d’Arima quand il est dans ses fonctions,  ainsi qu’à l’attente.   C’est comme si chacun se préparaient à un combat, comme si il cherchait d’avance une faille dans leur interlocuteur. Pourtant, il n’y avait aucun malaise… Sen attendait juste les questions que l’inspecteur avait à lui donner.  

-Alors, quelles questions méritent ce petit café ?  finit-elle par demander avant de prendre une gorgée de son café.

C’est vrai qu’il est très bon ici ! Elle aimait beaucoup cette boisson certainement quelque chose qu’elle a héritée de son père biologique. Père pour   lequel elle n’a aucune compassion d’ailleurs, mais alors là aucune.
La jeune femme leva la tête vers son interlocuteur,  pesa en une fraction de seconde ses mots pour se préparer à lui répondre instinctivement mais de manière convaincante… Le jeux était lancé et il n’allait pas se terminer sur trois mots glissés par-ci et par-là. Ces deux êtres à la fois opposés et semblables … L’une goule et l’un inspecteur… Deux légendes au sérieux  indiscutable, mais un sérieux s’exprimant de manière tout à fait différente…



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Juin - 2:43
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO

« -Je n’y vois aucune objection …
Madame Takatsuki, je vais vous emmener quelque part... »
...
« - Elle semble être une femme normale... difficile de dire que c'est une goule. Soit elle joue la comédie, soit c'est vraiment sa nature.... dans tous les cas... » Arima enchaînait ce genre de réflexion.

Le trajet fut court et Sen Takatsuki était plutôt agitée, joyeuse mais il y avait un côté calme quand elle était face à lui. Mais... c'était normal en réalité, dans son dossier, elle est décrite comme tel alors... rien de suspect pour le moment. L'Inspecteur qui l'accompagnait commençait lui même à demander ce que Arima foutait là.

Le Café offrait une place confortable. Arima et l'inspecteur d'un côté et Sen se mettait en face. Arima tardait à dévoiler ses questions, préféra garder le silence jusqu'au commande. La romancière sembla apprécier la boisson sur place mais le partenaire d'Arima commença à perdre sa patience.

-Alors, quelles questions méritent ce petit café ?, une question qui montrait son impatience ? ou sa curiosité ? Puis, suivit d'une gorgé de café. Arima, quant à lui, observait les moindres gestes de la romancière. Il pouvait sentir si une goule joue la comédie ou pas, mais visiblement, toujours rien à signaler.

Alors... il finit par dire, après un petit silence, la regardant dans les yeux:

« Sen Takatsuki.... je vous soupçonne d'être une goule et je vérifie moi-même ce soupçon. »

Une phrase tranchante qui faisait presque cracher son partenaire qui buvait lui aussi une gorgée. Une surprise, oui, plus que ça. Arima voulait observer la réaction de sa romancière, face à une tel situation. Chaque geste était bon à analyser et s'il y avait la moindre gaffe...

Mais... les soupçons commencèrent déjà à être effacés. En effet, Arima savait bien que son nom coulait comme l'eau au milieu d'un océan rempli de Goules. Si l'écrivaine était une goule, il aurait détecter une réaction anormale ou un tic, non ?

Arima n'était pas du genre à lâcher une affaire, pas celle-ci en tout cas. Si on avait cru qu'il invitait Takatsuki pour lui poser des questions banales. Pfff... ça ne ressemblait à Arima. Il avait ses méthodes à lui.

D'ailleurs, juste avant de poser la question à la romancière, Arima remarqua le personnel qui avait l'air effrayé... probablement par sa présence... non ? Tient donc, ce Café serait donc entre les mains des goules ? Peu importe... il réglera cela plus tard.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Juin - 3:18
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Sans même regarder avec assistance, Eto pouvait sentir le regard observateur d'Arima, décidément à l'affut. Le trio , comptant le coéquipier d'Arima, était calme... Ca aurait presque pu être lourd si le deuxième inspecteur ne s'impatientait pas autant.  Si l'homme mit un temps à répondre, sa déclaration  n'en fit pas moins surprenante... A tel point qu'un aurait pu en laisser tomber sa tasse. Pourtant, Sen se contenta  de faire les yeux rond en restant parfaitement calme.

-Voilà une affirmation  particulièrement franche et inattendue monsieur l'inspecteur.

Elle déposa son café devant elle, laissant ses mains envelopper la  grande tasse. La jeune femme , même si elle n'avait pas été une goule, aurait pu se douter qu'il y avait un rapport. Après tout,  un agent du CCG n'emmènerait pas une personne et surtout une romancière dans un café pour demander  des choses en rapport avec sa carrière. Ca se fait très bien dans la rue. Ici, il fallait se douter que cela était plus confidentiel d'une certaine manière et demandait donc un lieu à l'abris des regards et des oreilles des passants.

- Pardonnez-moi mais, je ne suis qu'une simple humaine romancière qui  aime les histoires tordues... Ni plus ni moins...

Evidemment, cet déclaration avait pour but de tester en déstabilisant... C'était un moyen pratique de cerner son interlocuteur, détecter le vrai du faux et tout ce qui va avec. Un moyen  facilement utilisé par les personnes les plus influentes et intelligentes , celles qui savaient manier leurs mots. Alors oui cette méthode était fortement utile, même redoutable mais, quand son "adversaire" était une  personne tout aussi influente et intelligente, cela changeait beaucoup de choses.  Il faut réagir de façon naturelle, suivre le fonctionnement de celui en face de nous et  tenter de le déstabiliser avant que lui ne le fasse.
Eto et Arima étaient tout les deux doués à ce petit jeux, bien que jusque maintenant, Eto ait une pette longueur d'avance ; elle connait les identités données à son interlocuteur. Lui n'avait que pour nom Sen Takatsuki, romancière qu'il soupçonne. ..

D'air air curieux, Sen reprit une gorgée tout en poussant un petit "Hmm", comme si elle venait de réagir à quelque chose ...
-Mais maintenant, je suis curieuse de savoir ce qui aurait pu vous amener à me soupçonner d'être une goule ?

N'est-ce pas normal ? Qui, goule ou humain, ne se poserait pas la question si on venait lui cela de façon si directe... Hors de ça, elle remarqua facilement l'agitation du personnel, comme si ils avaient peur de quelque chose. Et elle ne semblait pas être la seule à avoir observer cela. Va savoir ce qui leur arrive mais pitié, épargner la peur visible sur le visage ! Ils se trahissent !




code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Juin - 13:21
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO

« Alors... elle n'est réellement pas une goule... bon... »

En mettant la vérité sur la table, Arima voulait à la fois mettre fin à une mascarade et observer la réaction de son interlocutrice. Bien sûr, n'importe quelle goule aurait gaffé à un moment ou un autre en étant face de lui ou du moins, devant de tel propos.

Bizarrement, Sen Takatsuki restait calme, elle n'était pas surprise ou aucune peur ne s'affichait sur son visage et sa déclaration était normale. Arima pouvait bien s'arrêter là, mais...

- Pardonnez-moi mais, je ne suis qu'une simple humaine romancière qui  aime les histoires tordues... Ni plus ni moins...

Pourquoi dit-elle cela ? s'interrogea Arima. Cela ressemblait d'avantage à une provocation qu'une défense. Mais Arima n'était pas du genre à prendre cela au sérieux, surtout qu'il avait une manipulatrice doué à ce genre de jeu devant lui. Bah oui, elle était quand même une romancière avec un style excentrique et cela reflétait pas moins sa pensée et son intelligence.

Arima ne répondit pas, il ne jouait pas le sourd, il pensait à autre chose. Cependant, Arima sentait qu'il n'était pas un inconnu au yeux de son interlocutrice... peut être que Sen Takatsuki fait partie de ces personnes qui savent énormément de chose sur les goules et évidemment, en parallèle, sur le CCG dont Arima n'était pas le moins connu.

Arima était sur le point de se lever, du moins, il se disait dans sa tête qu'il fallait partir. Il comptait revenir dans le 11e ce soir là, il devait rapidement se préparer. Mais Sen Takatsuki ne semblait pas d'être la moins curieuse du monde.

-Mais maintenant, je suis curieuse de savoir ce qui aurait pu vous amener à me soupçonner d'être une goule ?

Arima ne tarda pas à lui répondre: « - Mon collègue aura le joie de vous répondre madame. Mais avant, j'aimerai savoir...., il hésita un moment avant de continuer,
... que savez vous sur moi ? »

On pouvait dire que Arima ne tournait pas autour du pot. Il savait que cela n'aurait servi à rien et préféra d'être franc.

Pendant un court moment, juste après la question, Arima glissa rapidement le dossier de Takatsuki à son coéquipier et jeta de nouveau un coup d'oeil au personnel.... ses soupçons furent confirmés....


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Juin - 19:03
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Eto avait toujours chaviré entre  défense et provocation... Par ailleurs, ce n'était pas si flagrant que ça car même si son interlocuteur  pouvait réagir à ces mots, cela confirmait principalement  ce qu'on disait de la romancière. Chacun la lançait le jeux à sa manière et alternait sa façon de faire ... Entre attaque et défense, avancée et recul, on s'y perdait presque.  
En tout cas, sa petite question sembla retenir l'inspecteur  qui semblait  être presque obligé de partir.   Par ailleurs, il préféra jouer le jeux du "je réponds à une question par une autre question", après avoir tendu un dossier à son coéquipier. Enfin ,elle remarqua clairement le nom de Sen Takatsuki sur celui-ci  mais elle fit comme si elle était aveugle.

- Je sais que vous êtes un inspecteur du CCG et que vous être franc et poli ... et vous m'avez l'air très sérieux dans votre travail.  

Dit à la fois clairement , poliment et de manière sympathique, comme se doit d'agir une jeune femme adulte. Après tout,  rien n'était laissé de côté et la romancière  finit doucement son café tandis que l'une des serveuse s'approcha d'elle pour la débarrasser.

-Vous mangez votre bonbon ?
-Bien-sûr !  répondit-elle avec un sourire amical.

Les fameux bonbons qu'on offre toujours avec un petit café... Un gout qui n'offrait aucune saveur à la demi-goule qui savait se fondre dans la masse. Tout en prenant d'ailleurs le bonbon en question, elle regarde la femme d'un air surpris et inquiet.
-Vous allez bien ?  demanda-t-elle à la serveuse qui tremblait comme une feuille morte même si elle semblait vouloir le cacher.

Eto passa son regard sur l'autre inspecteur un bref moment, comme pour voir une affirmation sur son visage puis le reposa sur la femme qui déclara que tout allait bien dans un rire nerveux. Depuis tout à l'heure, elle ne quittait  pas Arima des yeux, cette membre du personnel. C'était presque pathétique aux yeux d'Eto qui pensait qu'elle aurait grand besoin d'une petite leçon pour apprendre à mentir.
Sen finit par hocher la tête tout en mangeant naturellement le petit spéculos , écoutant le partenaire d'Arima qui s'expliquait. On aurait dit une petite fille qui écoutait attentivement sa maman lui raconter une histoire se trouvant dans un livre à dessin , avec son dessert du soir.  
Maintenant, la pression était redescendue  et Arima sembla plus se préoccuper du personnel durant un moment qu'autre chose. Mais bon, si l'un parle, pourquoi faire de même ...
[...] Après un moment d'explication durant lesquels Sen agissait de façon tout à fait normale et naturelle, il était temps pour eux de repartir. Elle devait encore aller voir quelqu'un d'important avant de rentrer  donc autant ne pas retenir les autres. D'un ait décidé, elle se releva de sa chaise tout en saluant les deux inspecteurs.

- Et bien malgré ce petit imprévus, j'ai passé une bonne après-midi en votre compagnie Messieurs. Je vous remercie pour le café et j'espère vous revoir un jour pour discuter de sujet   moins professionnels ... Dit-elle poliment avec un agréable sourire.  
Finalement, cette discussion était close mais en ce qui concerne la suite des évènements, rien n'était moins sûr.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Juin - 21:51
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO
Finalement, "l'entretien", ou du moins cet interrogatoire déguisé, se conclut par l'innocence de Sen Takatsuki. En effet, pour le CCG, toutes les goules étaient des coupables de meurtre. Mais, Arima n'était pas sûr de croire aux paroles de la romancière le concernant. Bien sûr que c'était un inspecteur, ça se voyait, il était habillé comme tel et sa mallette n'était pas moins que sa Narukami. Enfin, ça n'apportait peu à Arima de savoir si la femme le connaissait, mais... pourquoi avoir menti ? Du moins, ce n'était qu'une impression que la Romancière avait laissée.

Arima finit d'abord son café et avant de partir, il remit l'enquête sur Sen Takatsuki à son partenaire, cela signifiait aussi que cela ne pouvait s'arrêter là. Il savait pertinemment que le CCG n'approuverait pas la méthode utilisée et puis... un approfondissement ne fera pas de mal, surtout qu'elle l'aurait probablement (rien n'est certain) menti.

Ce n'était pas tout, après la remise, il demanda aussi à son partenaire d'appeler des renforts pour, évidemment, arrêter le personnel du café. Il n'avait pas de temps pour le faire lui-même, maintenant que Sen Takatsuki fut innocentée, il pourra enfin retourner dans le 11e, et qui sait, affronter la Chouette Borgne de nouveau.

Il retourna donc au Siège du CCG et s'enferma dans son bureau. Comme d'habitude, il en profita aussi pour signer quelques papiers et il devait encore choisir une équipe pour intervenir dans le 11e. En effet, jusqu'à maintenant, la présence de la Chouette empêchait le CCG de déployer massivement de soldat dans le 11e car les pertes seraient gigantesques. Mais un nombre faible ne pourra jamais vaincre Aogiri. Donc sa présence était requis ainsi que d'autres inspecteurs compétents pour mieux assurer l'avancée. Enfin, il ne tardait pas sur les détails, contrairement aux apparences, il n'a jamais aimé participer aux réunions stratégiques.

Cependant... cette fois, il pourrait perdre le combat contre la Chouette. L'IXA, son bouclier, était en réparation et cela prenait du temps. Il devra donc se battre uniquement avec la Narukami et espérer que l'Escouade 0 se montra à la hauteur de ses attentes.

A 23h, dans le 11e arrondissement. Arima et l'Escouade 0 partirent à la chasse. Derrière eux, toute une armée du CCG qui fut prête à encercler le 11e. Bizarrement, l'ordre d'évacuation n'a pas été donné. Mais quand on sait que le territoire d'Aogiri n'est pas très peuplé d'humain, car ceux qui y habitaient n'y sont plus avec la dernière évacuation ou alors justement mangé par les goules de l'organisation.

"Peut être que cette fois, je ne pourrai pas tous les exterminer, mais Aogiri va prendre une belle raclée." Dit-il a l'Escouade 0.

En tout cas, Arima n'hésita pas une seconde à réprimer une audacieuse résistance qui tentait de l'arrêter avant que la Chouette ne fasse son apparition.

La rue remplissait de liquide rouge qui coulait et finissait dans les grottes du 24e... Pour des sanguinaires, ce fut un spectacle formidable. On dirait presque même qu'il pleuvait du sang, enfin... jusqu'à ce qu'une goule puissante vienne mettre fin au massacre... non ?


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 1 Juil - 21:27
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Finalement, ce petit jeu entre bon vieux ennemis s'était assez bien déroulé même si Arima semblait un peu songeur par rapport à Sen, non pas qu'il la soupçonnait encore d'être une goule, et encore moins la Chouette Borgne, mais plutôt sur ce qu'elle avait dit de lui. Oui, elle en savait bien plus mais ça aurait été tout aussi flagrant d'en rajouter de trop.  Au fond,  du moment que son accusation ne   lui paraissait pas vraie, tout allait bien. Toujours est-il  que son collège était bien amusant ; décontracté avec un humour à prendre à la légère...

En tout cas, la jeune femme reprit sa route, sachant parfaitement que le personnel du café allait se faire arrêter  peu de temps après. Ca aurait justement été étonnant que ce ne soit pas le cas, surtout que l'ange de la mort du CCG était assez perspicace... Ce qui donnait une raison supplémentaire à Eto  de se méfier de lui, de ce seul et unique inspecteur qui soit actuellement capable de lui tenir tête.  Mais c'est que c'est la joie entre eux ! Heureusement qu'ils ne sont pas h24 ensemble pour jouer au meilleur manipulateur.

[...] Aussi vite  qu'une goule puisse le faire, Eto était rentrée dans sa pièce  à elle, bien camouflée et avait rejoint les troupes d'Aogiri qui étaient prêtes à partir pour contrer l'attaque du CCG.  La borgne trouvait que le CCG reprenait bien du service ces derniers temps, au point d'en venir gênant. Mais en même temps, cela mettait un peu d'ambiance  ! Bon, il fallait dire que le retour d'Arima était fort et préparé à sa façon ; ça a du motiver les agents  du centre anti-goules de savoir que leur meilleur pion était de retour sur le terrain. Enfin, un pion ... Tout dépendra peut-être du point de vue ; certains le verrons plus comme un leader et d'autre comme une simple arme utilisée par le CCG. Ce cher Arima était-il réellement heureux ainsi ? A chaque fois qu'on le regardait, on dirait qu'elle est lacé de sa propre vie ... C'est l'impression qu'il donnait à Eto les quelques fois où elle avait pu croiser sa route. Si tel était le cas, ce n'était en rien quelque chose qui l'influencerait elle mais lui, ça pouvait être un point faible comme un point fort. Tout faire de manière robotique ou tout simplement attendre le bon moment pour  mettre fin à son ennuie existentiel. C'est là qu'une question  occupait parfois les pensées de la fondatrice d'Aogiri ...

Alors que les rues de remplissait de sang suite au combat, il était temps pour la Chouette Borgne d'entrer dans le jeux ; inspecteurs comme goules perdaient la vie et il fallait peu à peu y mettre fin. Même le CCG risquait d'être assez diminué en force  si ça continuait comme ça. Pas que ça dérange mais c'était plus embêtant pour les goules .... Le nombre fait la force d'Aogiri et c'est la force d'Aogiri qui fait le nombre. Chacun à ses motivations pour rentrer dans   l'organisation et c'est parce qu'ils sont nombreux qu'ils peuvent plus facilement vaincre l'ennemi. Et c'est parce qu'ils parviennent à vaincre l'ennemi (rapidement ou avec le temps) que des goules décident d'y rentrer, en plus d'avoir leurs raisons donc.

[...] Arima avait bien avancé avec l'Escouade 0  mais restait tout de même encore fort loin du point d'arrivée. C'est durant leur avancement qu'Eto tua d'un coup, à l'aide de son kakuja, plusieurs agents du CCG, d'autres étant blessés aussi bien gravement que  légèrement. Sortant de nul part, elle en fit valser quelque uns sur les murs   pour s'en débarrasser avant de commencer à éviter les attaques  lancé par le peu très peu d'ennemis encore présents  sur les lieux.  Beaucoup étaient déjà en affrontement plus loin, face aux autres membres d'Aogiri, d'autres étaient en trop mauvais état pour se battre et quelques lâches ont pris la fuite. Mais il en reste des petits courageux, dont Arima , comme toujours.

Le sourire classique de la Chouette Borgne, ce mélange entre amusement et sadisme, vint ce glisser sur ce montre à la peau blanche qui a tout sauf quelque chose d'humain. Le combat allait débuter une nouvelle fois... il avait déjà débuté.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Juil - 3:17
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO
« - Te voilà ! »

La Narukami déchargée, un coup d'électrique et une goule agonisait. Cela ressemblait à un carnage, ou plutôt, une scène qui se répétait sans cesse. Il y n'avait qu'à regarder le visage des goules sur places qui tremblaient d'angoisse en se demandant où était leur sauveur. Arima sonnait la terreur puis la panique et malgré cela, certaines goules tentèrent quand même désespérément de l'affronter tandis que d'autres s'attaquèrent à ses arrières.

Le CCG recensait environ 90 ou 110 morts au côté d'Aogiri... c'était beaucoup pour certains mais même Marude avait fait mieux avec 200 morts lors de la dernière attaque. Puis, on recensait aussi une quinzaine d'inspecteurs décédés et quelques 130 soldats morts ou blessés. Comme quoi, même avec des Goules de rang A (hrp, rang moyenne des soldats d'Aogiri, réf manga), des hommes durement entrainés ne faisaient pas le poids.
_______________________________________________________

1 heure avant le deuxième assaut sur Aogiri, à l'heure de la fermeture du café.


« - Mesdames, Messieurs. Vous êtes en état d'arrestation.
- Mais... qu'avons nous fait ?
- Vous êtes des... Goules »

Le CCG encerclait le café où Arima avait interrogé ou donné rendez-vous à sa romancière favoris. Le compagnon d'Arima ce jour-là ne lâchait pas affaire sur le personnel du café et faisait confiance à l'intuition du monstre blanc.

Peine arrivé dans le café, il décida d'arrêter tout le personnel, y même le patron pour les faire passer un capteur de cellule RC. Bien sûr, le personnel préféra de déployer leurs Kagunes et riposter.

« - Ah, c'est vous qui êtes venu tout à l'heure hein ! En compagnie d'une charmante demoiselle et d'un monstre...
- Vous allez payer pour vos crimes, bande de déchet.
- Tient donc, le CCG relâche donc des criminels ?
- Quoi ?
- La femme qui était avec vous, vous n'aviez pas senti son odeur ? Ah !.... C'est une Goule ! Idiot que vous êtes au CCG. Même votre monstre est passé à côté de la plaque. »

Devant cette révélation, l'inspecteur en question pensait pouvoir rapporter cette nouvelle au CCG après le combat. Mais... il y avait eu d'avantage de résistance que prévue et son corps fut simplement avalé par le personnel. Cependant, le CCG encerclait le bâtiment et comme ça trainait, d'autres soldats et inspecteurs entrèrent dans le café. Finalement, le patron et tout le personnel furent décimés. Enfin... une serveuse s'était échappée et décida de rejoindre Aogiri plus tard pour combattre le CCG. Mais pour le moment, elle était blessé et se soigna chez une amie.
____________________________________________________________

Il fallait s'y attendre, la chouette n'allait pas abandonner Aogiri aux mains du CCG et laisser le Dieu de la Mort faire son ménage. La Chouette arriva brusquement et décimant naturellement ceux qui étaient en première position. Arima aussi était en première position mais.... on dirait bien qu'il était aussi rapide que la Chouette elle-même. Certains se demandèrent quand même d'où venait la rapidité d'Arima. Il avait clairement les capacités d'un surhomme, on d'une goule...

Naturellement, Arima riposta avec un coup de Narakumi. Mais sans son IXA, Arima se mettait en danger et la mort lui frôla par deux fois durant le combat. Dire que la Chouette avait bien soif de revanche, venger la mort de son père ou sa défaite contre Arima lors de Bataille de l'Antique ? Peu importe, le combat fut rude et sans merci. Dire qu'à une erreur prêt, l'un d'eux se ferait tuer en moins de quelque milliseconde.

Malheureusement pour Arima, la Narukami n'était pas une Quinque blindée mais ailée (en plus de rang S seulement face à une goule SSS) et sa résistance n'était pas à la hauteur de l'IXA. La Chouette finit donc par l'endommager sévèrement. Mais Arima pouvait toujours donner un coup d'électrique, cependant il ne pourra plus s'en servir comme épée au risque de perdre une arme précieuse à jamais. Il décida donc de charger un coup pour éloigner un peu la chouette et fait signe pour que l'Escouade 0 intervienne. Pendant ce temps-là, il décida de prendre la fuite en jurant de revenir et vaincre la Chouette.

Finalement, 2 inspecteurs de l'Escouade 0 s'étaient sacrifiés pour laisser du temps à Arima de fuir et le reste prit la retraite. Puis, Arima avait perdu, pas forcément le CCG car les pertes d'Aogiri l'empêchèrent de contre attaquer, les camps firent donc une pause.

Arima se retira, avec honte mais comme la dernière fois, le CCG laissa passer l'événement sous silence et la Narukami fut rapidement envoyée en réparation et devra être de retour en même temps que l'IXA.
______________________________________________________
Quelque part, Tokyo

« - Tient, Asako, que fais-tu là ?
- Aide... aide moi, s'il te plait... le CCG me recherche...
- Roh... vas-y rentre. Qu'est ce que tu as foutu encore ?
- Le CCG est venu dans le café et... et... (n pleurant) ils sont tous morts...
- .... qu... que... quoi ? Mais vous avez fait quoi au juste ?!
- Mais que veux-tu que l'on fasse ? Il... il y... il y avait un monstre... aie !... monstre blanc et...
- Assis-toi...
- Et je crois qu'on n'a pas pu retenir notre peur...
- Arima, c'est ça ? Et que comptes-tu faire ?
- J'ai entendu dire qu'il trainait souvent dans le 11e... je veux rejoindre Aogiri... aie !... pour me venger ! Je... je vais infiltrer dans le 11e et chercher un cadre d'Aogiri !»


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Juil - 5:32
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


Le combat était féroce entre les deux légendes mais aucun ne semblait réellement vouloir céder, ou du moins au début. Cette fois, Arima était assez désavantagé face à la Chouette sans l'IXA qui était justement son meilleur atout face à elle, tant elle était résistante. Pour le moment, Arima ne pouvait que se contenter d'une quinque beaucoup moins avantageuse et c'est ce qui permit à sa pire ennemie d'endommager cette arme avec une grande facilité.  

Eto en profitait vachement mais avant même qu'elle ne puisse  faire un sale coup à son adversaire, ce dernier tenta de l'éloigner avec un décharge sans pour autant directement attaquer. A coup sûr, il ne voulait pas prendre le risque de perdre cette arme ... D'ailleurs, il finit par rapidement prendre ses jambes à son coup tout en assurant ses arrières grâce à des membres de l'Escouade 0. C'était presque étrange ; depuis quand Arima part-il si souvent ; d'habitude, c'est qui part parce qu'il a le don de lui couper un bras. C'est décidément la mode avec lui de démembrer, mais de filer maintenant.  
Les pauvres petits coéquipiers de l'agents purent à peine faire face à Eto pendant moins d'une minute... Sachant qu'elle avait déjà commencé à s'amuser sadiquement avec eux. Ouais, elle aimait faire souffrir !  Enfin,  c'était un sacrifice comme un autre.

[...] Tout était redevenu calme depuis déjà quelques jours. Les pertes avaient été si nombreuses que chacun préférait s'en remettre et se reposer. Le CCG devait certainement attendre le retour d'un Arima en pleine forme et surtout bien armé vu que ces quinques étaient trop abîmées comme avait pu le voir Eto durant leurs combats. Tant mieux, ça lui fera du repos à elle aussi.  
Elle qui était partie pour rester dans sa petite pièce favorite en plein centre du territoire d'Aogiri, voilà qu'on vint lui annoncer une étonnante visite.   Tient ? Une petite nouvelle voudrait rejoindre la bande ?  Eto, comme à son habitude, avait enfilé sa tenue habituelle de goule avec ses bandages et sa robe ; de toute façon, elle comptait bien parler à tous les membres pour les motiver et  leur rendre espoir ; n'est- ce pas le rôle d'un leader ? Certains y verrons une simple manipulation mentale et d'autres un intérêt pour la bande. Chacun son avis même si le cas de la chouette était le moins discutable. Mais bon, elle tenait tout de même à garder des petits camarades, surtout ceux qui se trouvent dans le cadre supérieur d'Aogiri.
Elle sortit donc après un moment, rejoint les autres pour faire face à un visage familier. Oh, la fille du café... Comment se fait-il qu'elle soit ici ? Ils ont vraiment été attaqués et elle devait être l'une si pas la seule survivante à en juger par son expression faciale ... Eto le ressentait d'ailleurs ; elle a un excellent instinct pour ce qui est de cerner les autres et parfois même avec seulement un regard.

-Excusez moi , je voudrais intégrer Aogiri. Je veux me venger de ces agents et surtout ce monstre qui ont fait exterminer tout mes amis ! Dit-elle sûre d'elle en serrant les poings.
-Qui es-tu ?
-Asako, je travaillais au café un peu plus loin. Mais c'est finit maintenant...

Alors qu'elle semblait complètement perdue et encore sous le choc, Eto décida de lui parler comme elle l'avait fait avec d'autres membres d'ailleurs. C'est extrêmement rare mais quand la personne en est presque traumatisée au point de ne risquer de se bloquer, elle se devait de  l'écouter, la conseiller et lui remonter le moral. Et elle était très douée pour ça. C'est pour cette raison qu'Eto avait passer presque 1h30 voir 2h avec la jeune goule  dans un coin en hauteur, en profitant pour vérifier ses motivations et si elle pouvait bel et bien rejoindre Aogiri. Sa haine pour l'inspecteur  et uniquement lui et le CCG était si importante qu'elle avait toutes les raisons du monde de rester avec Aogiri. Eto lui accorda donc la permission de rejoindre le groupe,  lui donnant une tenue appropriée et pouvant tout camoufler sur elle tandis qu'elle utilisait son masque  pour couvrir l'entièreté de son visage.

[...] Peu de temps à passer et Aogiri était prêt pour faire face à une nouvelle attaque du CCG.

-Nous avons perdu beaucoup de membres ces derniers temps, comme le CCG. Nous avons beaucoup perdu à cause de ces gens qui ne nous voient que comme des monstres sanguinaires sans coeur qui ne méritent que la mort ! Ils ne voient que ce qui les arrange car ils ne savent se mettre à notre place. Nous sommes là pour  une bonne raison, chacun ; que ce soit pour avoir un but, être avec un groupe, se venger de la mort d'un proche ou de plusieurs ou encore défendre une cause qui nous est chère ! Car en la défendant , cette cause qui est le but de la fondation d'Aogiri, on pourra enfin espérer  un monde meilleur pour nous ! Faisons -les souffrir comme eux l'on fait ! Exterminez-les ! Donner tout ce que vous avez et soyez sans pitié !

Aussi tôt dit, chaque membre d'Aogir était prêt, motivé et surtout rechargé dans tous les sens du terme !
[...] Le CCG commença alors à marcher en plein 11ième, mais s'était sans voir des membres d'Aogiri les attaquer avec leur kagune par derrière. Beaucoup se tourne pour voir ce qu'il se passent, oubliant de protéger leur arrières et laissant une parfaite ouverture à de nouveau membres armés eux aussi de kagune. Depuis les toits ou d'autres lieux difficiles à distinguer, certaines goules tiraient vers le centre du groupe, déterminés à faire le plus de victimes possibles avant l'arrivée d'Arima qui ne saurait que tarder. Là-encore, Aogiri réservait des surprises et Eto était prête à lui faire face une nouvelle fois...




code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Juil - 21:49
LES LIVRES ET L'HORREUR × ft. ETO

« - Nous vous détruiront, car nous sommes.... la JUSTICE ! »
« - Arima est avec nous ! Nous aurons le plaisir de lui montrer que nous sommes a la hauteur de ses attentes ! »
« - En avant ! »

Le CCG reprit violemment les combats. Les cris de guerre jaillissaient ainsi que les hurlements de douleur. Le 11e était devenu le paradis des Dieux de la mort, qui vinrent ramasser l’âme et corps des morts tandis que les plus chanceux agonisaient attendant leur tour.

« - Ce n'est pas une question de vie ou de mort. Mais d'avenir ou destruction. Vous vous battez non pas pour que vous viviez, mais pour que les humains des futures générations, puissent vivre en paix. Pour que vos enfants, vos arrières enfants puissent vivre en honorant vos sacrifices. Que vous y croyez ou non, Dieu ou l'Univers, ont surement créé ce monde rempli d'humain depuis des millénaires pour le voir prospérer et non pas pour le voir détruire par des créatures monstrueuses. Ce ne sera pas le dernier combat, ce n'est pas le combat décisif qui vous attend. N'oubliez pas qu'un puzzle se rempli par et avec des petits morceaux. Vos sacrifices ne seront pas oubliés ! » Voila comment les hauts dirigeants du CCG motivaient leur troupes qui combattirent avec ardeur, vaillance, et amour de l’humanité. Tous ces hommes qui ne pensèrent plus a leur vie, a leur existence et préférèrent se donner la mort en espérant que le monde du lendemain sera meilleur.

Malheureusement, Aogiri était a la hauteur. Les deux camps s’acharnèrent comme si leur vie a tous en dépendait. Certains inspecteurs puissants et goules puissantes étaient enthousiasmés et énergiques mais d'autres angoissaient et savaient qu'ils pouvaient mourir d'une seconde a l'autre. Un sentiment détestable, qui inspirait de l'aversion. Meme les inspecteurs sans cœur comme Marude comprenaient cela. Le sentiment d’être forcé a mourir et cette envie, de profiter pleinement chaque seconde, l'envie de vivre et de pouvoir se dire "je suis en vie" a chaque seconde car une de plus pourrait entraîner une mort douloureuse.

Les troupes du CCG attendaient l’arrivée d'Arima. La Chouette Borgne aussi, une évidence. Les soldats du CCG s'estimaient heureux de ne pas devoir affronter la Chouette, et elle était présente simplement pour Arima. Le Arima des goules, la goule la plus puissante, indestructible... et pourtant... un inspecteur avait réussi a lui trancher un bras. Le pire que c’était aux deux chouettes...

Mais qu'importe, malgré sa force, il lui fallait quand même des armes pour affronter une goule puissante. Il peut affronter une goule sans quinque (ref oav jack), mais pas avec la Chouette. Encore une fois, ça montre un écart fascinant entre les goules et les humains. Certains se demandèrent même si Arima n’était pas une goule ou un truc dans le genre... affronter une goule sans quinque, avec des capacités physiques hors normes. Mais... l’hypothèse ne tenait pas la route puisque celui-ci déteste les goules et les combatte.

En tout cas, il faisait attendre le cher Arima. Avait-il des choses imprévues ? Qu'importe, Aogiri semblait prendre l'avantage sur le CCG qui était en mauvaise posture. En effet, ce n’était pas chouette (#tavuelablague) d'affronter des goules de rang SS et S quand on est un simple soldat.

Les membres d'Aogiri savaient surement et pourtant, que le combat entre eux et les soldats du CCG n’était que réciproque. Le destin de la bataille dépendait du combat entre Arima et la Chouette Borgne. Nul doute la dessus. Mais ils se battirent de toute leur force... quel audace. Le CCG s'attendait a beaucoup moins pour des goules... on pensait que les goules n'avaient pas vraiment de sentiment, ni d’émotion. On pensait qu'elles étaient lâches, meurtrières. Mais il semblerait qu'aujourd'hui, les soldats du CCG ou d'Aogiri, se battaient non pas pour leur survie. Mais une cause que les deux défendirent chèrement.
"Vaut mieux mourir pour une cause que de mourir bêtement pour rien."
...........

Qui... qui est-ce... ? Le voila... il est enfin arrivé... « Arima Kishou »



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Juil - 1:18
LES LIVRES ET L'HORREUR ... × ft. Arima


C’était un véritable champ de bataille … à tous les sens du terme ! Chacun s’entretuait tout en démolissant ce qui l’entourait au passage, parfois. Tout le monde avait une raison de se battre aujourd’hui, au prix de sa propre vie. Les autres ne semblaient pas remarquer ce qu’il se passait parfois ; ils se contentaient de bondir sur leur adversaire pour protéger ce en quoi il croit. Mais depuis son perchoir, Eto pouvait voir les visages des agents. Ils voulaient défendre leurs biens, leur vie à laquelle ils tenaient, les générations futures … La réaction des goules semblait même en surprendre certains. Cela n’était-il pas méprisant fond ? Ces humains qui ont en tête « Les goules ne sont que des êtres qui cherchent à nous manger et qui n’ont rien d’humain ».
En réalité, Eto avait perdu foie en l’humanité depuis bien longtemps… Elle avait perdu toutes croyances positives sur l’être humain. Il ne lui restait plus qu’une chose à défendre ; la liberté. Au fond, qu’elle est la différence entre une goule et un simple humain si ce n’est l’alimentation et sa façon de se battre ? Mais ça, très peu de personne le voyait et Eto l’avait rapidement compris et ce depuis son plus jeune âge. Alors forcément, elle ne croit plus en personne aujourd’hui mais défend tout de même une cause…

Alors que tout le monde continuait à s’entretuer, la chouette borgne restait de côté, complètement à l’abri des regards. Tout le monde le savait ; elle n’interviendrait que lorsqu’Arima ferait son entrée, laissant les autres défendre ce en quoi ils tiennent et s’accrocher à la vie. Plus le temps passait et plus on se rendait compte de l’ampleur du combat qui avait lieu et c’est avec plein d’émotions plein la tête que les deux groupes continuaient de se battre avec hargne. Même les nouveaux membres d’Aogiri participaient à la bataille, fière de suivre le groupe même si ils doivent y laisser la vie.

L’ambiance changea soudain … quelque chose de tendu commença à prendre possession ce tout le monde, sauf de deux personnes qui étaient parfaitement à l’aise ; Arima et La Chouette Borgne. Enfin, le grand inspecteur était arrivé. Tout le monde attendait se face à face, surtout Eto qui se souviendra toujours de la façon dont cet homme lui avait coupé le bras à l’époque. Le premier à avoir réussi un tel exploit ! La jeune femme l’attendait de pied ferme mais toutefois, n’agit pas au début, sachant parfaitement qu’une personne allait déjà lui foncer dessus. Bonne idée ou mauvaise ; il ne faut pas chercher mais malgré tout, le borgne restait en place pour voir comment la jeune Asako comptait agir.

Malheureusement, elle était tellement hantée par la haine qu’elle n’a pris le temps de bien réfléchir à ses agissements, fonçant tête baissée sur Arima. Rapidement maitrisée, elle renvoyait toute sa haine à la face de l’inspecteur impassible, se plaignant d’avoir perdu ses amis… ni plus ni moins.
Avant que tout cela ne dégénère, la personne tant attendue prit place entre les deux ennemis tandis que la jeune fille parvient à partir rapidement. Après tout, elle n’était pas la préoccupation principale d’Arima vu que sa pire ennemie était de retour … Eto allait vraiment devoir s’occuper de l’ancienne serveuse… en bien ou en mal selon ce qui se passerait. Espérons juste pour elle que ça n’irait pas jusqu’à la torture !
Après un moment calme entre les deux adversaires qui se fixaient sans dire un mot, le combat fut engagé, violent et mêlant vitesse, ruse, défense et attaque… Mais cette fois, ça n’allait pas se dérouler comme la dernière fois.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Livres et l'Horreur. Ft. ETO
» Les livres Star Wars
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» Livres ou Films???
» Adaptation des livres au cinéma ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: