Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Naked truth (feat Aono)

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Avr - 17:21


Naked truth
feat Gin Aono


Cela faisait plusieurs semaines que je sortais avec Aono, notre relation, c’est petit à petit confirmé, mais je crains toujours qu’elle apprenne que j’ai tué des gens pour de l’argent. Je sais que je fais partie des personnes les plus pourries de cette planète, mais lorsque je suis avec elle et Kaito je, me sens revivre. Je ne veux pas que mes anciens contacts les blessent pour m’atteindre, les connaissant, ils prendraient le risque.

J’avais demandé à Aono si elle pouvait m’héberger le temps que je trouve un appartement, je ne plains pas vraiment de l’hôtel, mais si je pouvais en savoir plus sur elle et surtout si je pouvais l’aider pour Kaito. Elle ne pouvait pas savoir, mais le simple fait qu’elle accepte m’a remplie de joie. J’ai déposé mes affaires dans un coin de sa maison (ou appartement). Je lui ai dit que je ne la dérangerai pas et que je dormirais sur le canapé pour éviter les problèmes.

C’était bien beau, mais je crois que j’ai rompu mes dires.J’ai eu du mal à me réveiller, mais la vue ne m’a pas déplu. Une magnifique vue sur le doux visage d’Aono. Rien qu’avec ces quelques secondes après mon réveil, j’avais envie de me pendre. Comment je pourrais la rendre heureuse si je ne peux même pas tenir mes dires. Je regarde Aono dormir, elle est tellement belle. Un mal de crâne vient me retirer de mes douces pensées. Je passe ma main sur ma tête et lorsque je la ramène dans mon champ de vision, j’aperçois du sang. Est-ce le mien ou celui d’une autre personne. Soudain, j’ai eu la pire pensée que je pouvais avoir. Est-ce que j’aurais blessé Aono ??? Je passe rapidement ma main sur Aono pour voir si elle saigne, rien. Je suis soulagé, mais j’espère que je ne l’ai pas réveillé.

En tentant de me lever, j’aperçois que mon abdomen est sertis d’un bandage. Est-ce une blessure que j’ai eue en me battant ? Un coup bas venant d’un lâche ? À moins que je me sois fait transpercer par un kagune, mais pourquoi je suis chez Aono ? Ce n’est pas logique, si j’avais été blessé, je serais allé de moi-même à l’hôpital pour éviter d’ennuyer. Dam, mais qu’est-ce qui est passé ? Je n’arrive pas à me souvenir de ce que j’ai pu faire hier, peut être que cela est dû à ce que j’ai à la tête. Je tente d’aller dans le salon pour éviter qu’elle croie que je suis un pervers. Lorsque j’arrive dans le salon, je vois plusieurs marques de mains ensanglantées des bandages ainsi que des produits médicaux. Je reitre le bandage pour voir l’étendue de la plaie. Je n’ai jamais vu une blessure comme celle-là, elle ne ressemble pas à une blessure qu’un couteau peut faire, elle est doit faire un peu moins qu’une dizaine de centimètres. Comment je me suis fait ça ? C’est la question qui tourne en boucle dans ma tête jusqu’à ce que j’aperçoive mon masque en plein milieu de la pièce. Je marche pour le ramasser et le poser sur la table.

-S’il était comme ça, ça veut dire que…

Merde ! Ça veut dire qu’elle sait. Je tourne en rond dans la pièce en me disant que c’est une coïncidence et aussi, je me demande si elle m’accepte telle que je suis. Cette simple pensée me plombe le moral, je m’assois sur une chaise et je m'endors en espérant que tout cela n’est qu’un mauvais rêve, mais au vu de la situation, j'aurais un sommeil léger.

Spoiler:
 
(c) Never-Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 18 Avr - 20:17
Naked truth × ft. Viktor Stroud

Cela faisait un certains temps que j'avais fais la rencontre de Viktor et j'avais eu l'occasion de passer du temps avec lui, parfois avec Kaito et parfois rien que nous deux. Je devais admettre que je me sentais bien avec lui et qu'il me plaisais beaucoup ; il était vraiment attentif en ce nous concerne, l'enfant et moi. Je ne pouvais que le remercier alors comment aurais-je pu refuser sa demande d'hébergement. La maison était assez grande pour nous et il avait parfaitement sa place ici.  

J'avais beau avoir insister pour qu'il prenne place dans la chambre, il a finalement préféré rester sur le canapé pour dormir, certainement pour ne pas déranger, ce que je comprends bien au fond.  Mais là, ce n'est pas la chose qui hantait mes pensées.  Hier,  on a apprit beaucoup de chose l'un sur l'autre sans forcément le vouloir, quelque chose qu'on gardait chacun secret, le cultivant dans notre jardin. J'avais évidemment veillé à le soigner, après cet évènement mouvementé et ainsi, je l'ai ramené à la maison. Après l'avoir soigner comme je le pouvais,  je me souviens être allée à la cuisine , déposant son masque sur le coté et  rinçant tant bien que mal le sang qui avait commencé à sécher sur ma peau. Heureusement,  la plaie c'était rapidement refermée et je n'avais pas à m'en faire à ce sujet là. En revanche, mes vêtements et ma cuisine avaient eu leur dosent de sang mais j'étais trp épuisée pour m'en charger.

Qu'allais-je faire ? Tenter de me reposer et me réveiller avant lui pour enlever toutes les traces possibles ? Ou  prendre le risque qu'il le  voit. Je pensais qu'il serait alors préférable de ne plus se cacher derrière une fausse façade, finir par aller droit au but sans pour autant effrayer l'autre. Bien que j'avoue, j'ai eus peur hier... l'adrénaline, la faim et mes réflexes naturels avaient pris le dessus , laissant peut être un peu trop ressortir l'ancienne moi. Et encore, la peur n'est venue que lorsque je me suis rendue compte de ce qu'il se passait... Oh non, je ne l'avais pas attaqué, pas de base. Le coup n'était en rien destiné à lui mais bel et bien à un de mes anciens allié et lui, sans me reconnaître, s'est retrouvé mêlé à tout ça. On chacun été blessés , heureusement pas mortellement.

Je m'étais endormie en face de lui, sur un divan-lit dans ma chambre. Enfin, dormir était un bien grand mot vu que je ressentais tout ce qui  se passait et que j'entendais tout. Son réveil, sa venue à mes côtés pour m'examiner de plus près avant de partir. Doucement, j'ouvris les yeux, attendant un instant avant d'aller discrètement dans la cuisine le rejoindre et le voir encore à moitié endormit.

-Je pense que ce n'était pas dans nos calcules mais ... Tu veux en parler ? lui dis-je d'une voix calme, m'essayant à ses côtés et sachant parfaitement qu'il allait m'entendre.

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 18 Avr - 21:33


Naked truth
feat Gin Aono


Je commence à somnoler, quand soudain la voie d’Aono retenti dans mes oreilles. Elle s’assoit à côté de moi.

-Je pense que ce n'était pas dans nos calcules mais ... Tu veux en parler ?

Calculer ? On avait prévu quoi ? Je ne sais plus, je ne m’en souviens pas. Merde ! Je me prends un coup sur la tête et j’oublie ce qui s’est passé le jour d’avant. Je regarde Aono dans les yeux, je suis fatigué, cela fait des années qui je n’ai plus était aussi proche de ma limite. Je la prends dans mes bras, une larme commence à couler de mes yeux et ma voix fébrile.

-Je… Je ne me souviens… Je ne me souviens de rien. Je ne sais pas ce que j’ai pu faire. Je ne sais plus si je vous ai mis en danger. Je ne sais plus.


Je regarde le sang sur les murs, soudain une douleur vient me frapper au crâne.

Je nous vois, dehors, on se balade dans la ville, un type encapuchonné interpelle Aono, je n’aime pas la personne qui l’a interpellé, mais je ne peux pas critiquer en ce qui concerne les mauvaises relations. Cela faisait plusieurs jours qu'Aono agissait bizarrement, mais je n'ai pas fait attention pensant que ça lui passeraDes bruits de combats retentissent dans une galerie de ruelle. Rien à battre des caméras, je mets mon masque, je sors mon flingue et je cours dans ses ruelles pour trouver Aono. Je cours le plus vite possible en sautant par-dessus tous les obstacles pour arriver le plus vite possible à l’origine du bruit. Je vois deux kagunes distinct, deux goules… si l’une d’entre elles à toucher à Aono je lui ferais comprendre que le CCG n’est pas la pire chose dans le monde. Je m’approche d’elles en pointant mon arme dans leur direction.

« Je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous jure que si vous avez tué mon amie, vous allez connaître un sort qui va vous apprendre que le CCG sont des anges. »


Soudain, je retourne à la réalité. Je vois Aono dans mes bras, mes yeux me piquent. Je lâche Aono et je lui montre mon masque du doigt en la regardant dans les yeux.

-Qu’est-ce que tu sais de ça ?

La douleur revient me forçant à fermer les yeux et à subir mes souvenirs.

Je vois Aono et je sens le poids de mon masque sur le visage. Je la regarde dans les yeux.

« Je ne suis pas celui que tu crois. Je suis un tueur, un assassin, un monstre… J’ai tué pour de l’argent. J’ai commis et vue tellement d’horreur que je ne pensais pas retrouver un semblant d’amour envers une personne... »

Je touche le front d'Aono, je sens que mon énergie part, je regarde mon ventre et je vois la plaie ouverte. Ce n’est pas beau à voir, mes vêtements sont déchirés, le tissu de ma chemise touche colle à ma plaie. Je me sens de plus en plus lourd, je tombe au sol ainsi que dans l’inconscience.


Je regarde Aono apeuré par ce que ma mémoire vient de m’apprendre. Aono sait ce que je suis. Je n’arrive plus à me contenir, je n’en peux plus de me cacher sous mon masque. Je fonds en larmes devant elle, la plus grande de mes craintes que j’ai depuis mon arrivé au Japon. De toutes les personnes que j’ai rencontrées ici. Aono devait être la seule qui ne devait pas le savoir!!

(c) Never-Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 19 Avr - 20:51
Naked truth × ft. Viktor Stroud

Sur l'instant même, je n'avais pas entièrement compris la situation . Je le laissa me prendre dans ses bras sans discuter, tentant de voir ce que je pouvais et  comment ; ce n'est pas toujours simple d'annoncer une telle vérité. Evidemment, avec le coup qu'il avait reçut, il ne pouvait pas se souvenir de tout, c'est trouble dans son esprit et je le voyais bien à sa façon de parler.  

Et dire qu'on se promenait tranquillement,  il a fallut que lui revienne à la charge, comme bien souvent d'ailleurs. Cela faisait plusieurs jours qu'il me traquait afin de retrouver l'Aono qui était sa meilleurs partenaire.  Viktor avait prit soin de s'éloigner, préférant me laisser discuter avec mon ancien coéquipier mais évidemment, cela a très vite mal tourner... Je me revois encore  tenter de faire partir cette autre goule avec mon rinkaku, puis ce type avec un masque. Mon instinct de goule, mêlé à mon odorat et les paroles qu'il formulaient m'ont directement fait comprendre qui était ce personne masquée. J'étais si étonnée sur le coup que je n'avais pas remarquer que ce cher Marko avait donner un sale coup à Viktor avec son Kagune. Je m'entends encore crié son nom sous le coup de la peur et laisser l'ancienne moi refaire surface, détruisant presque tout à chaque coups donnés par la puissance d'un rinkaku.  Une fin de combat violent, vu que chacun fut grièvement blessé.

Mon regard sa pose dans le vide tandis que je soupira à sa question.
-J'en sais ce que j'ai vu ... et ce que tu m'as dis.

Il semblait  souffrir à cause de son coup à la tête, pas étonnant. Mais en même temps, c'est comme si ça l'aidait à mieux se souvenir et il suffisait de voir l'évolution de son regard pour le comprendre.  Peu à peu, il me lâcha pour finalement finir en larme, ce qui me faisait de la peine, à le voir ainsi. Je ferma les yeux un instant, réfléchissant à ce que je pouvais bien dire.

-Bon, déjà calmes-toi.. Tu es un homme alors tu dois tenir le coup. Dis-je d'une voix douce avec un petit sourire rassurant.

Je me redressa, commençant à frotter les tâches de sang en attendant qu'il se calme un minimum ; j'en avais besoin pour lui dire ce que j'avais à lui dire.

-Tu sais, il n'y a pas que toi qui cachait quelque chose. Tu te souviens  les première fois qu'on s'est rencontré ? Je t'avais dis que Kaito n'était pas mon enfant et que je n'aurai pas su en avoir avec  mon ancien copain . Que je t'avais dis que mes parents étaient morts injustement ?  Tu te souviens comme je semblais agacée par les accusations qu'on faisait sans cesse envers les goules ? Que récemment je semblais assez perturbée ?

Je le regardais alors,  m'appuyant contre la table de la cuisine, les bras croisés et serviette en main.

-Viktor,  le but de l'homme qui était là hier, n'était pas spécialement bon mais il ne m'aurait jamais tué. Son but était de retrouvée la goule avec qui il avait commit nombre de massacre dans le passé .. Et la seule façon qu'il possédait pour y parvenir, c'est la provoquer ...

Je regardais le sol, soupirant  ; au moins, c'était dit et j'espère qu'il comprenait où je voulais en venir.

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 19 Avr - 22:07


Naked truth
feat Gin Aono


-Bon, déjà calmes-toi.. Tu es un homme alors tu dois tenir le coup


La douce voix d’Aono  prononçant ces mots me permettent de reprendre mes esprits et je sèche mes larmes. Son sourire m’a permis retrouver le mien. Je la vois commencer à nettoyer les taches de sang. Je me relève, je prends une éponge pour l’aider à nettoyer toute trace de ce qui s’est passé.


-Tu sais, il n'y a pas que toi qui cachait quelque chose. Tu te souviens les première fois qu'on s'est rencontré ? Je t'avais dis que Kaito n'était pas mon enfant et que je n'aurai pas su en avoir avec mon ancien copain . Que je t'avais dis que mes parents étaient morts injustement ? Tu te souviens comme je semblais agacée par les accusations qu'on faisait sans cesse envers les goules ? Que récemment je semblais assez perturbée ?


Je me retourne pour la regarder, elle s’appuie sur la table en croisant les bras avec une serviette en main.


-Viktor, le but de l'homme qui était là hier, n'était pas spécialement bon mais il ne m'aurait jamais tué. Son but était de retrouvée la goule avec qui il avait commit nombre de massacre dans le passé .. Et la seule façon qu'il possédait pour y parvenir, c'est la provoquer ...


Aono regarda le sol en soupirant. Je n’aime pas la voir comme ça et j’en suis fautif. C’est juste que je n’en pouvais plus, cela faisait des semaines que la pression monter. La rencontre avec Maxwell, notre première rencontre, le trafic de Luna, la petite bataille que j’ai menée avec Pakkun, tout cela à fait la pression et malheureusement c’est Aono qui en a fait les frais.
Je m’approche d’elle, je ne lui laisse pas le temps de comprendre que je l’embrasse. Je la regarde dans les yeux, je lui fais le plus grand sourire que je peux et j’essaye d’être le plus rassurant possible.


-Je suis désolé. J’ai agis en égoïste et je m’en excuse. J’ai crains le pire. J’ai eu peur que tu me repousses à cause de mes actes…mais tout cela est du passé. Je t’aime et je me contrefous que tu sois une goule, on élèvera Kaito ensemble, il grandira avec deux parents qu’ils l’aiment et c’est ça le plus important. Il t’aime comme je t’aime alors ne pense pas un seul instant que parce que tu es différente va changer quoi que ce soit.


Je prends de nouveau Aono dans mes bras tout en caressant se cheveux. Ce type veut jouer aux chats et à la souris avec elle pour faire resurgir l’ancienne Aono. Je ne peux pas le laisser continuer, il menace la sécurité de Kaito… Non… On ne peut pas le laisser continuer. Je pose mon menton sur sa tête.


-On ne peut pas le laisser continuer. Ces tentatives menacent la sécurité de Kaito. Il faut que l’on trouve un moyen de le stopper et s’il le faut…


Je mets un certain temps avant de finir ma phrase. Cet homme représente le passé d’Aono, je peux la comprendre si elle ne voudra pas le faire, mais il menace notre famille.


-… s’il le faut, on devra l’éliminer.


Je ne veux pas qu’elle soit déchirée par ces mot, je ne veux pas la voir pleurer et savoir que j’en suis la cause, je ne veux pas la blesser…mais lui, il ne veut que la faire redevenir ce qu’elle était. Je ne peux la forcer à le tuer, mais pour le bien de notre petite famille, il faut le faire. Avec ou sans Aono. Si il le faut je demanderai de l'aide auprès de Pakkun à moins que... Je pourrais demandé à Luna de me l'attraper, mais je n'ai aucune description de lui et je doute qu'Aono veuille l'éliminer. Luna pourrait... elle pourrait faire surveiller Aono par un de ces hommes...mais je n'aime pas cette idée.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Avr - 21:50
Naked truth × ft. Viktor Stroud

Au moins, il sembla se calmer peu à peu et c'est le principal. Je n'aimais pas voir les autres en mauvais état et le voir comme cela me rendait mal l'air de rien ; mais j'étais tellement habituée à ce genre de situation assez délicate.  C'est presque triste à dire !  Personne n'est responsable de ce qui s'est passé hier, à part moi. Je m'étais trop laissé aller à la haine après la mort de mes parents ; c'est ce qui arrive quand on est livré à nous-même à seulement dix ans et aujourd'hui, j'ai des regrets. Pourtant, c'est une partie de moi et je ne serais pas en paix temps que tout n'est pas réparé et ça, c'est tout simplement impossible.  

Je continue de regarder le sol jusqu'à ce que je le sente près de moi et  à peine ai-je relevé la tête que je sens ses lèvres se poser sur les miennes. Je n'émis aucune résistance, mais je ne  cacherais pas que j'étais surprise de ce geste auquel je ne m'attends pas du tout.  Et au fur et à mesure de ses mots, je comprenais qu'il avait bien compris ce que j'essayais de lui dire et cela me rassurait. Ca me rassurait de savoir que la situation ne changerai rien à notre relation et surtout, je me sentais rassurée à l'entendre.

-Egoïste ? Tu plaisante j'espère ! Depuis notre rencontre tu as pris plus soin de moi que n'importe qui depuis .... longtemps.

Je lui afficha un sourire tout en l'entourant de mes bras quand il me prend dans les siens, songeuse. Réagir pour protéger Kaito ... au risque de tuer mon ancien partenaire. Je ferma les yeux, le temps de respirer longuement . Je l'avoue, moi-même je ne sais pas si c'est ce que je souhaite. Irai-t-il jusqu'à s'en prendre à Kaito ? Ce n'est pas le pire des mes anciens partenaires et cela, je ne pouvais pas dire le contraire. ll était cruelle oui, mais avec ses ennemis. Mais ne le suis-je pas autant ?   Je m'écarta un peu de Viktor, assez pour pouvoir planter mon regard dans le sien sans difficultés.

-Je voudrais  en faire une affaire personnelle. Je comprends que tu t'inquiète et ça me touche, vraiment. Mais il est loin d'être le plus mauvais de tous ceux que j'ai connu. Avant de faire un quelconque choix, je voudrai  savoir ce qu'il en est exactement  et  ... c'est à moi de m'en charger. C'est moi qu'il veut donc c'est moi qui doit aller jusqu'à lui pour régler ce problème, sans mettre les autres en danger...

Je  tentais de lui afficher un sourire rassurant à mon tour, tout en montrant que j'étais très sérieuse. C'était important pour moi de clôturer  et c'est ce qui arrive avec lui. Je déposa un rapide baisé sur les lèvres de mon nouveau partenaire avant de lui demander d'une voix douce ;

-Tu comprends ? Je te promets qu'il ne m'arrivera rien !  

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Avr - 13:14


Naked truth
feat Gin Aono


Aono me sourit, je ne sais pas quoi penser, est-ce que ce sourire est pour me rassurer ? Elle m’enlace, mais elle a l’air songeuse. On est si bien, je ne penser plus avoir ce genre de moment. Venir au Japon fut la meilleure décision que j’ai prise. Aono s’écarte suffisamment pour que nous puissions nous voir droits dans les yeux.


-Je voudrais en faire une affaire personnelle. Je comprends que tu t'inquiètes et ça me touche, 
vraiment. Mais il est loin d'être le plus mauvais de tous ceux que j'ai connu. Avant de faire un quelconque choix, je voudrais savoir ce qu'il en est exactement et ... 


Je comprends, on ne peut pas réagir à chaud si on ne connaît pas les aboutissants. De toute manière, je n’aurais rien fait sans son accord. Ce n’est pas le pire ? Je veux bien te croire, mais le simple fait qu’il ne cesse de t’ennuyer de manière quasi-quotidienne lui donne droit à une leçon. Tu veux régler ce problème seule…si je ne connaissais pas la nature des hommes, je te laisserais faire. Elle me sourit de nouveau, ce sourire me rassure, mais je comprends rapidement qu’elle est sérieuse. Elle m’embrasse rapidement avant qu’elle prenne une voix douce.


-Tu comprends ? Je te promets qu'il ne m'arrivera rien !


-J’ai une confiance aveugle en toi, mais pas en lui. Je ne veux pas te perdre…


Je n’ai pas eu le temps de réfléchir, mes mots sont partis tous seuls, mais c’est vrai, je ne veux pas te perdre, si cela arrivait, je serais perdu. Je mets un certain temps avant de me relever, je continue de nettoyer le sang de la pièce, je ne peux m’empêcher de tirer une sale tronche, je n’aime pas là savoir en danger, elle a beau être une goule…j’ai beaucoup trop peur de la perdre, nos vies ont été misérables, on a perdu beaucoup. Je soupire un moment avant de continuer le nettoyage.


-Il faudrait que l’on se raconte nos histoires, maintenant que nos masques sont tombés, je t’ai caché beaucoup de choses et je pense que tu l'as fait aussi, alors mettons tout ça aux claires. Tu veux bien ?


Je m’assois sur une chaise en regardant Aono, on pourrait croire que je ne sais pas ce que je veux, un coup, je fais un peu de nettoyage, un autre, je l’enlace, mais c’est ma manière de décompresser. J’espère juste que ça ne va pas la déranger de parler de tout ça maintenant, ce n’est certainement pas le meilleur moment, mais j’y tiens.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 4 Mai - 22:13
Gin Aono a écrit:
Naked truth × ft. Viktor Stroud

Evidemment, aborder ce sujet était quelque chose de sensible. Après tout, on parlait de protection, de duo, de danger et d'un choix ; laisser vivre ou tuer. Forcément, je me doutais que Viktor serait hésitant quand à la situation mais le fait qu'il me comprenne me rassure sur le coup. J'hocha la tête en l'entendant et lui afficha un doux sourire.

-Bien-sûr ! Je te garanti que si quelqu'un devait venir à bout de moi, ça ne sera pas lui !

Je marqua une pause, me mordis la lèvre inférieure tout en m'asseyant tandis que mon nouveau compagnon finissait de nettoyé le peu de sang qui restait. Et vint l'affirmation suivit de la question "tant attendue" ; parler de notre passé. Je n'avais plus rien à lui cacher à présent, c'est vrai et j'aurai peut être du lui parler de tout cela avant. Mais je ne sais pas pourquoi, j'avais peur de le faire... Peut-être le fait de tout dire alors que je ne l'avais plus fait depuis longtemps ou peut être sa réaction... Les deux même, allez savoir.
Je réfléchis un instant à la manière dont j'allais pouvoir aborder ce sujet, par où commencer.

-Tu veux connaitre toute mon histoire ? Bien si tu en as la patience...

Je respira profondément, non pas par lassitude pour plutôt comme pour prendre une grosse bouffée d'air , nécessaire à la discussion.

-A la base, je suis née dans une famille de goule où mes parents m'élevaient moi et mon frère. Nous vivions bien et on s'adaptait parfaitement à la société , nos parents nous nourrissant d'eux-même à la maison. On a donc pas été très habitués à la chasse, aux combats et tout cela. Nous avions un très bon ami dans la famille, un ami d'enfance de mon père qui s'attirait des ennuis. Et un soir, alors que mon frère était parti dormir chez un ami jusqu'au lendemain , cet ami est venu chez nous se réfugié car le CCG était à ses trousses. Evidemment, ils sont arrivés tandis que ma mère était à l'étage avec moi. J'ai entendu un bruit assourdissant et ma mère m'a alors regardé et m'a dit de partir me cacher, me disant de faire comme si on jouait à cache-cache comme bien souvent. C'est ce que j'ai fais et j'ai attendu dehors, assez éloignée. J'y ai passé la nuit et le lendemain, je suis rentrée et j'ai découvert les cadavres de mes parents. Ne pouvant pas rester là en sachant que le CCG risquait de revenir, je suis partie sans pouvoir retrouver ou prévenir mon frère ; je ne savais pas où son ami habitait et n'avait aucun numéro. Je me suis alors laissée envahir par la haine ; je n'avais que 10ans ! J'ai du me débrouiller seule et j'ai donc agis de manière à survivre. J'étais devenue cruelle, agressive, sanglante, provocatrice. Le véritable cliché atypique de la goule quoi... J'attaquais tout le monde, même d'autres goules qui me soûlaient et ne pouvais m'empêcher de manger massacrer et manger les humains qui passaient ...

Je me stoppa un instant, vérifiant ses réactions. C'est maintenant que le sujet va avoir quelque chose de plus ... particulier. Je me prépara à continuer tout en me levant afin de prendre de quoi boire.

-Bien des années plus tard, j'ai rencontré un jeune humain qui avait un très bon avis sur les goules. Je voulais au départ en faire ma proie, j'avais perdu toute espoir et pour moi, je m'étais perdue dans le rôle de la goule sanglante qui fréquentait plein d'autres goules tout aussi dangereuses et cruelles. Mais étonnement, il avait cette différence qui a fait que je me suis attachée à lui. Il est devenu mon petit ami et m'a rendue meilleure, celle que je suis aujourd'hui ; il a prouvé que tout n'était pas perdu chez moi. On vivait ensemble et j'ai fais la connaissance de sa cousine qui était enceinte de Kaito mais le père était parti. Enfin ,je t'ai déjà parler de cela ; elle est devenue ma meilleure amie et est morte en accouchant. Mon copain était déjà mort peu de temps avant, tué par une autre goule alors, sentant que je serais seule et qu'elle risquait fortement de mourir, elle m'a fait promettre de prendre soin de son fils. C'est ce que j'ai fais et me voici à aujourd'hui.

Je finis enfin et lui tendis un verre plein avant de retourner m'assoir.

-Comme ça tu sais tout. Et toi, qu'as-tu à me dire ?


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 6 Mai - 11:27


Naked truth
feat Gin Aono


Le doux sourire d’Aono et sa réponse comblent mes doutes, je n’ai pas à m’inquiéter sur ce point. Je la vois réfléchir, je comprends, c’est difficile de trouver les mots pour exprimer sa propre histoire.
Son histoire n’a rien de surprenant, mais c’est toujours aussi touchant. On ne peut rien faire pour changer ça, c’est une chose que la vie nous réserve peu importe que l’on soit une goule ou un humain. Je trouve cela dégouttant que le CCG détruise des familles et qu’ils sont graciés pour le simple motif qu’ils étaient différents. Je sens ma colère monter, mais je me maîtrise rapidement pour éviter d’effrayer Aono. Effrayer… Je suis sûr que je ne lui provoquerais aucune peur, mais je préfère me contenir. Elle me tend un verre plein, je le prends et je le pose juste à côté.
 
-Comme ça tu sais tout. Et toi, qu'as-tu à me dire ?
 
Voilà le moment fatidique. Je commence à me gratter la tête et au bout de plusieurs secondes, je regarde Aono dans les yeux.
 
-Je suis né au sein d’une fratrie composé de mes deux frères et moi. Le plus ancien, c’est Arno, il est scientifique pour un groupe pharmaceutique, il a toujours été bon avec les molécules. Je suis le plus jeune, j’ai effectué des études en électronique, mais à cause d’un certain évènement, j’ai basculé dans l’illégalité. Le dernier, c’est Joris, il est…il est devenue un inspecteur du CCG. Avec cela, je t’ai raconté ce que nous sommes devenus.
  
Je prends une grande inspiration, puis je prends une gorgée du verre. 
 
-Nos parents ont été assassinés par des goules qui n’avaient pas mangé de chaire depuis des mois, elles étaient complètement folles. J’étais dans ma chambre lorsque j’avais entendu les vitres volées en éclats. Je me souviens des hurlements que ma mère avait poussés, Arno a couru jusque dans nos chambres pour nous faire partir, il n’a pas eu de mal à me trouver, j’étais caché sous mes couettes apeurées par le bruit. Il m’a pris dans ses bras et on est sortis de chez nous, j’avais entrevu mon père qui tenté d’assommer les goules à grands coups de casseroles. Cela ne servait à rien, quand Arno à vue que mes yeux étaient fixés sur mon père qui se battait, il a accéléré le pas. Il m’a déposé à côté de la voiture de notre père, après il est retourné dedans pour aller chercher Joris, mais avant de retourner en enfer, il m’a dit de me cacher sous la voiture. Ce que j’ai fait. Les hurlements s’étaient intensifiés, au bout d’un moment ceux de ma mère avaient cessé et après j’ai entendu des coups de feu. À l’époque, je n’étais pas habitué, mais lorsqu’ils finirent, j’ai vus Joris dans les bras d’Arno. Je n’avais pas compris comment Arno avait fait pour faire stopper les goules et à vrai dire sur le moment, il était mon héros. Nous avions quitté notre maison pour rejoindre l’hôtel de police le plus proche. Les années passèrent. Arno avait fini majeur de sa promo et il est parti faire ses études à Lyon, me laissant seul avec Joris. Ce dernier a aux fils des années nourris une haine envers les goules, les prenants toutes pour responsable de la mort de nos parents et il entra dans le CCG dès qu’il a pu. Lors de mes études, j’ai rencontré une fille qui me plaisait énormément, j’avais réussi grâce à des amis à l’aborder, deux mois plus tard, on était en couple. Au bout d’un certain temps, elle m’a avoué qu’elle était une goule. Les mois qui suivirent étaient parmi les plus beaux que j’ai eus. J’avais obtenu mon diplôme, je vivais avec ma petite amie, mais contrairement aux autres goules, elle n’arrivait pas à chasser. Pour lui éviter d’être en danger, j’ai commencé à arpenter les rues les plus sombres de la ville pour trouver de la chair humaine en vente. Il est vrai qu’au début, je pensais chercher un fantôme, mais j’ai vite appris que tout pouvait se vendre. Alors j’ai continué à lui acheter de la viande pendant des mois, jusqu’au moment où je me suis fait arrêter. Lors de mon séjour dans la prison, j’ai reçu la visite de mes frères, les deux savaient pour elle, la seule raison pour laquelle Joris ne l’avait pas tué, c’était Arno. Quoi et comment je ne sais pas, mais je sais que c’est lui qui la protège. Au bout de plusieurs jours, ma petite amie est venue me voir pour m’annoncer une bonne nouvelle, elle était enceinte. J’étais heureux, je n’avais qu’une hâte, c’était de pouvoirs voire mon enfant, mais cela aurait été trop simple. Joris l’a appris, il la…il les a tués, je l’ai su par celui que je peux encore appeler mon frère. J’étais perdu, abandonné par mon frère et trahi par Joris. J’étais devenu une petite frappe, je dealais, je volais et j’ai commencé à braquer. Toutes ces activités, m’on reconduit aux trous et de nouveaux, mon ange gardien me sortit de cet endroit, mais cette fois, il me rencontra et j’ai su que la souplesse des magistrats à mon égard n’était pas due à mon histoire, mais à la pression qu’il exercé sur eux. Marcus Wick. Un ancien tueur qui était parmi les plus grands du milieu, il tue goules comme humains, politiciens, trafiquants, flics. Les seuls qu’il ne tue pas sont ceux dans le besoin. Il m’a pris en pitié et à décider de m’aider.
 
Je prends un moment pour respirer et boire la fin du verre.
 
-Wick, m’a proposé de travailler pour lui, je n’ai pas pu refuser, cependant, je lui ai imposé une condition. C’est de tuer Joris quand je l’aurais décidé. Il a accepté comprenait parfaitement ma raison. Il m’a formé, j’ai commencé à faire mon petit carnet de noms au fur et à mesure qu'il s’occupait de moi. Un jour, sa femme mourut, il a sombré dans le chagrin pendant plusieurs semaines. C’est quand un ami à lui, lui proposa de les rejoindre qu’il commença à revenir à lui. Il n’avait plus sa femme, il n’a jamais eu d’enfant, son travail, c’est tout ce qui lui restait. Il a rejoint un groupe de braqueur de banque, je l’ai suivi dans le mois qui suivait son entrée. En intégrant ce groupe, j’ai appris à tuer, intimider, torturer et braquer. J’ai rempli de nombreux contrats parmi eux, mais il y a plusieurs semaines, j’ai claqué la porte, ils ont accepté une goule qui était une vraie plaie.
 
Je finis par reprendre mon souffle. Je n’ai jamais raconté mon histoire complète à qui que ce soit, Aono est la première et à vrai dire je me sens allégé d’un poids qui m’écrasé tout ce temps. Je prends les mains d’Aono et je la regarde.
 
-On peut dire que nos vies nous ont été difficiles, mais aujourd’hui, on est ensemble et c’est tout ce qui importe.
 
La fatigue commence à se faire sentir et je regarde ma douce.
  
-Il est tard, on ferait mieux d’aller se coucher et si cela ne te dérange pas, je me sentirais mieux si je pouvais être avec toi.
 
Il est vrai que je ne me sens pas en grande forme, je ne sais pas si c'est du à la plaie, mais je sens que la fatigue prend rapidement le dessus.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Mai - 10:17
Naked truth × ft. Viktor Stroud

Il est clair que mes dires n'étaient pas toujours simples à entendre et beaucoup se sentait mal à l'aise , regrettant d'avoir posé la question même si d'habitude je ne disais pas directement la nature de chacun.
Quand il commença enfin son récit, je l'écoutais d'une oreille attentive... Au début assez curieuse bien que par la suite, mon expression faciale devait changer pour laisser place à quelque chose de plus sombre. Menaçante non mais perturbée oui...

Ainsi il avait deux frère ... dont un qui n'avait pas hésité à le poignarder dans le dos. C'est étrange mis en y pensant, on a pas tellement des différences lui et toi ... On est tomber amoureux et avons vécus avec une personne qui n'était pas de notre race , cet amour à été tué et on a eu chacun un enfant... A l'inverse, lui est devenu plus mauvais avec sa partenaire et moi meilleure, son véritable enfant a été tué et moi, j'en ai eu un bien vivant mais de quelqu'un d'autre, mort aussi. A croire que tout s'était acharné contre nous jusqu'à provoquer notre rencontre. Prévus ou non, je ne pense pas à ces histoire de destin mais une chose est sûre, on est bien placé pour se comprendre et s'accepter tel que l'on est.

Je grimaça un peu bien qu'affichant un sourire forcé à Viktor.

-Je suis désolée ... Je n'imaginais pas que c'était pour de telles raisons que tu étais devenu ce que tu es devenu. Mais comme dis, maintenant on est ensemble et sache que ça ne me fait pas peur....

Je n'avais rien trouvé d'autre à dire, vraiment. Comment bien répliquer sur le coup, il me fallait réfléchir. Je me redressa en hochant la tête. Il faut dire que la journée et soirée à été longue et en plus, sa plaie empire un peu son cas. Il lui faudra un moment pour se sentir mieux dans sa peau.

-Un lit est toujours plus confortable qu'un divan. Donc oui, tu peux rester avec moi si tu veux...

Je lui souris un peu tout en montant avec lui, lui posant une dernière question qui me trottait dans la tête.

-Viktor ? Tu sais ce que sont devenu tes frères aujourd'hui ?



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 15 Mai - 0:02


Naked truth
feat Gin Aono


Je voyais clairement les sentiments qu’elle exprime à travers son doux visage. Au début, c’était de la curiosité, il est vrai que je ne compte pas mon histoire aussi souvent que je le pense. La curiosité a laisser place à un visage bien plus sombre, ce n’est pas de la menace que je lis en elle, ce n’est pas non plus de la pitié, mais plutôt de l’étonnement. Je devais faire cette tête lorsque j’ai vu Jack donner cinq coups de batte sur le crâne de ce type, c’était très perturbant.

Il est vrai que je ne lui ai jamais parlé de mes frères, en même temps lui dire « Hey un de mes frères hais les goules et moi avec, si on est ensemble, il trouvera un moyen de te tuer juste pour me faire souffrir. » , je doute que cela soit passé et ce que j’ai craint jusqu’à maintenant, c’est qu’elle veuille le rencontrer. J’espère qu’elle ne le voudra pas, je n’ai pas envie de la perdre. Je constate rapidement que nous sommes le reflet l’un de l’autre, les réverbérations de certains actes nous ont poussés vers deux mondes opposés. Un monde juste et de lumière pour Aono et un monde de ténèbres, de violence et d’injustice, mais… Je ne regrette absolument pas d’avoir traversé les enfers pour les trouver. Elle tente d’afficher un sourire, mais il est clairement forcé.

-Je suis désolée ... Je n'imaginais pas que c'était pour de telles raisons que tu étais devenu ce que tu es devenu. Mais comme dis, maintenant on est ensemble et sache que ça ne me fait pas peur....

Je ne peux m’empêcher de lâcher un petit sourire malsain. Elle ne sait vraiment pas dans quoi j’ai traîné. J’ai vu et fais tellement de choses que même des goules de la Bratvia me craignent.

-Un lit est toujours plus confortable qu'un divan. Donc oui, tu peux rester avec moi si tu veux...

Je commence à me lever pour me diriger vers sa chambre, j’ai du mal à marcher, la douleur semble venir me dire « Bonjour, je t’ai foutu la paix un moment et me voilà pour que tu douilles ta race. ». Je tente de garder une expression neutre.

-Viktor ? Tu sais ce que sont devenu tes frères aujourd'hui ?

La question qui valait le million de dollars, même au sein des miens cette question été la plus posée. « Hey Vik’ ton frangin devient quoi ? » , « Vik on peut refroidir ton connard de frère ? Non parce que sa tête vaut chère. » et d’autre question à la con de ce genre. Je m’appuie sur un meuble et je regarde Aono, elle affiche son sourire. Je ne peux pas lui répondre comme je leur répondais. J’inspire un grand coup et je sens une violente douleur aux niveaux de la plaie. J’essaye de ne pas hurler pour éviter d’alerter qui que ce soit. Je me donne un violent coup de poing dans la mâchoire pour délocaliser la douleur. Pfiou, j’ai un mal de chien, mais moins. Je regarde de nouveau Aono, mais contrairement à mon habitude je lui ne lance pas un regard chaleureux. Non, celui que je lui ai lancé est un regard froid, comme celui que j’avais lancé Luna lors de notre rencontre.

-Joris est devenu un inspecteur de rang spécial et Arno est dans son labo en train de jouer avec des molécules.

Je m’avance avec difficulté pour la chambre d’Aono, mais je m’arrête devant celle de Kaito, je le vois dormir dans son lit. Ce spectacle est d’une innocence pure, Kaito est pur. En le voyant des larmes commencent à couler de mes yeux et je m’écroule sur mes genoux, puis mon dos vient se caler contre un mur du couloir.

-J’ai réussi…réussi là où ils ont tous échoué…toutes ces vies, toutes ces douleurs, tous ces sacrifices…tout ça pour vous. J’ai enfin trouvé ma place.

Je regarde Aono les yeux mouillés et la voix tremblante.

-J’ai enfin trouvé une famille, une qui ne me demandera pas de choisir entre ma morale et ceux que j’aime.

Tout ceci est vrai. Je l’ai enfin trouvé. Ils m’en avaient tous parlé, ils me l’avaient tous espéré et la voilà enfin. « Ma retraite avec ma famille.» Pour moi, ce n’étaient que des conneries, des espoirs que l’on se donne pour continuer, mais je l’ai…enfin...ma famille...ma paix.


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 05. The naked truth
» It's the moment of truth it's the moment to lie it's the moment to live and the moment to die... Feat. Clark
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: