Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Avr - 0:19


I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Yoshida
• PRÉNOM : Luna
• SURNOM : Doku (Poison)
• GENRE : Féminin
• ÂGE : 20 ans
• RANG : S
• TYPE DE KAGUNE : Goule chimère ailée écailleuse
• KAKUJA : Pas encore ?
• GROUPE : Aogiri
• ORIENTATION SEXUELLE : hétéro
• AVATAR : Touko Pokémon Black & White
• CODE DU REGLEMENT :Le gosse l'a mangé~


II. LES DESCRIPTIONS.


MORALE


Se lever, bouffer, et dormir.  
Si la vie pouvait ressembler à ca, ca t'arrangerai. Tu n'aimes pas l'agitation, du moins quand ce n'est pas toi qui l'a provoque. Tu n'aimes pas le bruit, quoiqu'il soit. Les oiseaux qui chantent c'est irritant. Le brouhaha de ta salle de classe avant qu'un cours ne commence c'est pénible et si tu ois une musique de mauvais gout c'est une raison valable de fracasser le nez du merdeux qui respecte pas les gens. Tu es très tolérantes sur la musique, tu n'as pas de style de prédilection, mais tu ne supportes pas un texte sans cohérence. C'est quelque chose qui te tiens à cœur ça, respecter les gens. Enfin, toi ce qui te plait c'est le silence. Le silence est la nuit. Tu adores ton prénom pour ca d'ailleurs, il te va comme un gant. Tu remercies ton idiote de mère de te l'avoir donné. Tu n'es pas tres expressive, du moins plus trop naturellement. Tu as des émotions, tu ressens beaucoup de chose, mais tu as appris à ne plus écouter si l'émotion te parasite ou t'influence.

Un rien t'exaspère, la plupart des goules sont des incapables avec du pouvoir, pouvoir qui leur monte rapidement au cerveau avant de se retourner contre elles et de laisser, leur cadavre pourrissant, exposé dans une ruelle. Les humains ? C'est du gibier. Un gibier mal cultivé, pas assez apprivoisé. Malgré tout c'est divertissant de les voir vivre. C'est reposant de les voir marcher dans la rue, faire leurs courses ou sortir avec leurs amis. Observer passivement, c'est surement ce que tu préfères. Tu te poses à une térasse les jours ou le soleil et la chaleur sont au rendez vous, tu commandes un café et... tu regardes les gens défiler devant toi. Parfois tu rends les sourire, tu fais mine d'être de bonne humeur, après tout c'est toujours plus respectueux de sembler aimable. Tu penses que les humains et les goules ne sont pas si différents, mais tu penses qu'une goule devrait être supérieur, car elle possède des caractéristiques supplémentaires qu'un simple humain. Tu espères une société meilleure pour les goules, une élevation. Mais tu n'attends pas non plus une société ou l'humain serait entravé.

Tu n'apprécies pas qu'on te dérange. Tu n'aimes pas la compagnie si on te l'impose. Tu n'aimes pas qu'on choisisse à ta place, cependant tu ne donnes ton avis que sur peu de chose, tu ne parles que si le sujet est intéressant. C'est vraiment difficile de savoir ce que tu penses. Mais tu fais des efforts, et quels efforts mesdames et messieurs ! Tu souffres en silence quand on t'impose quelqu'un. Tu fais cadeau de ta présence en cours, même si certains ont oublié ce qu'est un déodorant dans le grand amphi. Et pour finir, tu souris, tu souris tout le temps. Tu joue l'élève discrète et réservée un peu associable, tu as réussis à "sympathiser" avec deux trois personnes dans cette faculté de droit, mais tu refuses chaque sorti.

Sauf si l'un d'entre eux semble avoir la chair tendre. C'est arrivé une fois. Tu t'es entraînée à pleurer sur commande, au cas ou, pour éviter les problèmes. Eric t'envie un peu pour ca. Eric c'est ton ami goule. Vous êtes dans la même fac, mais pas la même filière. C'est le seul qui pour le moment arrive a te bouger le cul à proprement parler. Tu l'envoies souvent chier. Très souvent, mais tu lui cèdes facilement. Au moins tu as la paix après. C'est le seul à connaitre ta vrai nature. Tu le traites comme ton larbin, mais au fond, tu l'apprécie. Un peu.

Tu portes ce masque tous les jours, tu bernes tout le monde, enfin presque. Certains ont déja cerné ton petit jeu. Du coup ils s'éloignent, comprenant que tu es dangereuse et fausse malgré ta passivité. Tu es passive, mais agressive et tu n'hésitera pas à anéantir ceux qui te cherchent, tôt ou tard.

Tu es une véritable artiste. Tu dessines beaucoup, les comics et super héros tu les connait par coeur. Tu baignes dans la culture américaine de ce coté là. Tu aimes tout ce qui est en rapport avec Batman et Superman. Tu dessines énormément de planche en espérant de suivre un stage chez un grand dessinateur de Tokyo. C'est ton rêve depuis petite de vivre de la création. Tu fais toi même tes vêtements, du moins quelques un. Et puis tu as un don pour le Beatbox. Ton looper et sans cesse en activité chez toi.
Pour finir. Tu aimes les choses quand elles sont organisées. Et tu aimes aussi les désorganiser. Tu aimes voir comment les gens réfléchissent. Tu aimes casser, briser, dénouer et trouver des solutions. Quelque part, tu apprécies l'imprévue car c'est pour toi un moyen de te tester. Tu aimes évaluer les gens avec qui tu "joues" et si le jouet et plus habile, c'est la loi du plus fort qui compte à tes yeux.

La chasse à l'homme ne te déplaît pas, au contraire. Traquer une proie et comprendre son raisonnement a quelque chose d'amusant. Mais le jeux le plus orgasmique à tes yeux, c'est la chasse à la goule.
Tu les choisi. Tu ne veux pas tuer un semblable qui respecte la communauté. Tu prends celles qui aboient fort, celles qui effrayent le gibier alors qu'elles sont la honte de ton espèce. Celles là, tu prend un malin plaisir à les voir tomber de haut. Tu prends celles qui se prennent pour Dieu mais qui ne sont rien. Celles qui disent vouloir briser les règles, casser les codes mais qui n'en branlent pas une. Et pour les autres, les grandes goules, tu n'y touche pas. Pas par peur, non. Tu n'as pas peur de mourir toi, mais par pur respect.


PHYSIQUE

Ton physique ma grande, nous offre une fausse idée de toi. Tu es très féminine. Ton visage est rond sublimé par tes grand yeux azures. De long cheveux te tombent jusqu'au bas du dos, mais tu les attaches, tout le temps en une grosse queue de cheval. Tu laisses quelques mèches encadrer ton visage. Tes cheveux sont ondulés. Tu n'aimes pas qu'on les touche. Ton sourire est lumineux, mais tu affiche ce souris seulement quand tu t'en sens obligée. Tu n'aimes pas trop exposer tes sentiments quand tu "travailles". Puis on t'as deja dit que quand tu souriais on pouvait croire que tu été encore au collège ou au lycée. Tu complexes beaucoup la dessus, surtout sur ta petite taille, mais tu ne le montre pas, du moins tu essayes.

Il t'arrive de rougir quand on vient t'avouer qu'on te trouve jolie. Tu as pour habitude de cacher ton visage dans une grosse écharpe les jours d'hiver. Eric dit que ca renforce ton coté mignon. Tu rougis encore. Tu aimes être emmitouflée dans des vêtements bien chaud l'hivers. Tu te moques de la mode, de toute façon même si tu portais un sac poubelle, il aurait de l'allure sur toi. Tu aimes les choses avec un brin d'originalité. Les jours chauds, tu portes un short en jean que tu as toi même déchiré. Tu aimes bien créer tes vêtements. Au moins personne ne vient t'emmerder quand tu créer quelque chose. Tu es sportive et ca se voit. On te croise souvent avec des gants de boxe la journée et un gros sac d'entrainement. Tu es très douée en boxe même si tu t’essouffles vite.

Les jours ou tu travailles pour Aogiri tu changes radicalement de style. C'est sans doute mieux pour ne pas se faire démasquer. D'ailleurs ton masque et un masque à gaz noir. Tu l'a acheté lors d'une convention steampunk. Il couvre ta bouche jusqu’à l'arrête de ton nez. Le masque filtre l'air par ces trois ouvertures, on entend aisément ta respiration. Lorsque tu le portes, tes cheveux sont détachés et en bataille. Tu portes une veste militaire, trop grande pour toi, sous ta veste tu porte un gilet à capuche kaki qui te couvre le sommet du crane, et un Tshirt noir avec une inscription "I'm beautiful ?" que tu as faite à la craie rouge et un grand symbole Anarchie. Tu sublime le tout avec un jean noir déchiré, une grosse ceinture de munitions, des bandages blanc usés sur les bras et les mains, puis une vieille paire de rangers.


III. L'HISTOIRE.


Pour vivre, il faut entrer dans le troupeau. Même si on est différent, même si les codes ne s'appliquent pas sur nous. Il faut faire semblant et se fondre dans la masse, passer inaperçue et agir comme si de rien n'étais.

Tu as compris ce principe depuis ta plus tendre enfance Luna. Tes parents avaient quitté la capitale japonaise et le pays pour affaire. Ton père et ta mère étaient des chercheurs en laboratoires. Ils testaient des combinaisons chimiques pour faire évoluer la science. Ils leurs arrivaient de donner certains cours en université et de bouger régulièrement. Tes parents adoraient leurs métier. Ils animaient de nombreuses conférences et faisaient des choses très variées. Le fait de travailler dans un milieux scientifiques leurs permettaient de falsifier des donnés sur eux. Personnes de leurs entourages n'avaient eu la moindre idée de leur nature. Même après leur mort.

Mais parlons de toi. Tu es arrivée un 12 août, durant la nuit près de Washington. Tu as eu une enfance tout a fait respectable. Ta mère trouvait dangereux le fait que tu ailles à l'école. Tu était très lunatique étant petite et tu ne comprenais pas tout tout de suite. Donc elle avait prit soins de te faire prendre des cours par correspondance et ce jusqu'à ton entré au collège. Tu n'as jamais beaucoup parlé et tu te montrais très timide envers le monde extérieur. Tu n'aimais pas beaucoup aller vers les autres enfants aux parcs, mais tu ne disais jamais non quand eux venaient vers toi. Ta maman t'avait bien éduqué. Tu disais bonjour et au revoir quand tu sortais acheter le pain et les croissants. Tu ne comprenais pas à quoi ca servait d'acheter de la nourriture humaine si on ne peut pas la manger.

"C'est pour se faire voir Lulu."
Se faire voir. Faire comme si vous étiez humain. Commander un cheeseburger quand vous sortez pour aller le recracher dans les toilettes quand personnes ne regardent ou demander des bonbons quand vous allez le vendredi soir faire les courses. Beaucoup de choses te semblent totalement débile, mais c'est ton père qui les dictes. Papa n'est pas très ouvert sur la discussion pour ses choses là.

Ca t'énerve de faire semblant. Vivre normalement, ou du moins ne plus jouer cette comédie, ca te plairais. Tu te disputes beaucoup avec ton père pour ca. Un jour tu cherches même à fuguer. Tu as 6 ans. Tu te lèves la nuit et tu pars en claquant ta porte. Une chance que la voisine t'ai croisé dans le couloir de ton immeuble. Elle n'a pas pu te rattraper, mais elle est directement aller sonner à l'étage de tes parents. Ton père était furieux et il a couru dans toute la capitale américaine pour te retrouver. N'osant pas appeler les forces de l'ordre.

Pendant ce temps, épuisée, tu t'es cachés dans une ruelle mal éclairée, deux pâtés de maisons plus loin et tu as assister à une séance horrible de cannibalisme. Tu comprends que la personne à terre est une goule. L'homme qui te fixe aussi.
Tu voudrais crier mais rien ne sort pour le moment. Tu sens le danger arriver à grand pas. Tes yeux s’embuent de larmes et tu sanglotes. En le voyant s'approcher tu lui tournes le dos et rapidement tu prends tes jambes à ton cou. Tu cours aussi vite que possible, ta respiration est irrégulière, tu ne vois rien, tes cheveux te tombent sur les yeux. Et alors que tu vois le bout de la ruelle, quelque chose t'attrape la cheville et te plaque au sol. La goule en face de toi Luna, c'est une écailleuse. Elle sert ta cheville tellement fort que tu te demande si ton pied ne va pas s'arracher. Elle te soulève et t'amène à hauteur de son visage. Tu sens le sang monter à ton cerveau et ta respiration s'accentue, encore. Tu baves, après tout tu es encore petite. Tu as peur mais tu ne veux pas mourir et c'est surement ton instinct de survie qui t'a sauvé ce soir là.

Le cannibale en face de toi n'a pas eu le temps de comprendre comment, mais tu as réussi à t’échapper de son emprise. Tes yeux son scintillant et d'un rouge vif. tu as dans le bas du dos au niveau du rein deux extensions d'organes.
Tu n'arrives pas a les contrôler, c'est visqueux et ca te fais plus mal qu'autre chose. La goule en face reste immobile pour le moment, il n'a pas peur mais il s'interroge. Tu ne comprends pas et tu décides de courir, loin, vite, là ou il n'y a plus personne. Tu cours vite, plus vite que tout à l'heure, il a quelque chose dans ton dos maintenant. Tu ne comprends pas mais tu cherches à retourner chez toi.
Puis ta mère te trouve.

Elle t'étreint fort dans ses bras, tendrement. tu pleures mais tu te calmes. Vous cherchez à rentrer mais il y a encore le cannibale qui vous bloque le chemin. Ta mère n'a jamais été doué en combat, ni ton père. Ce sont de grand pacifiste dans l'âme. Mais ta mère te prend avec elle et te ramène en lieu sûr. Ton double Kagune disparaît, mais tu sais qu'il est la maintenant. Ce soir là ton père n'est jamais rentré. Ta mère te l'avait caché mais il était mort fasse au groupe de l'homme que tu avais croisé.
Au cours du temps, tu t'es renfermée. Tes relations avec ta mère étaient tendus. Tu ne supportais plus de suivre des cours par correspondance alors tu as demandé qu'elle t'inscrive au collège après la fin de ton cycle primaire. Vous allez retourner au japon se sera plus simple. d'après elle. Ton père vous a suffisamment laisser d'argent pour vivre sereinement. Tu pars vivre à Tokyo, dans le treizième arrondissement de la ville. Ta mère te dit plusieurs fois de faire attention. que ca peut être dangereux et elle laisse planer en toi le souvenir de cette nuit pour te mettre en garde.

Tu commences le collège. Ce n'est pas aussi excitant que tu ne le pensais. C'est même totalement ennuyant. Tu es une brillante élève. Mais à cet age, les intellos sont les parfaites victimes. Une fille dans ta classe t'a élu "tête de poux du 13°". Elle te vole, t’humilie en publique et t'harcèle. Tu n'es pas la seule à qui elle fait ça, heureusement. Etant petite, maigrichonne, en pleine crise de puberté, et personne ne comprenais rien à cause de ton accent... tu n'avais donc pas vraiment d'amis mais plutôt un groupe de deux trois personnes qui rencontraient les même problèmes.

Quand tu y repenses, avoir tuer cette connasse était surement la meilleure chose que tu ais faite à cette époque. C'était ta première chasse. Tu y a rapidement prit gout et c'est à ce moment que tu décida de chasser avec ta mère. Il fallait que tu apprennes à te battre et pour ça tu supplia maman de te mettre dans un club de boxe américaine. C'était une bonne idée, ca ferrait travailler ton endurance. Puis l’entraîneur est une goule. Ca ne peux qu'être bénéfique.

Tu deviens proche de lui. Il t’entraîne au combat et décèle en toi un grand potentiel. Seulement tes deux Kagune ne sont pas compatibles, du moins il te faut du temps et énormément d'entrainement pour arriver à les utiliser. Si tu utilises ta poche RC ailée, cette dernière t'épuise tellement que tu ne peux pas utiliser l'autre poche. Ton Ukaku ne peux pas se durcir autant que  ta mère et ne peux rien faire d'autre qu'amélioré ta vitesse ou te protéger en cas de dernier recours. Tu ne peux en aucun cas t'en servir comme d'une "arme". Cependant, combiné à ton autre Kagune, sa grande vitesse permet d'accentuer tes coups avec ton kagune en bas de dos.

Ton attaque est rapide, précise et puissante. Ta garde est modeste. Ton endurance est à chier. Le coach crois en toi, tu peux t'améliorer. Si tu es plus maline tu gagnes. Si tu arrives à t'économiser tu gagnes. Tu ne dois pas porter les premières attaques, jamais. Attendre que l'on vienne vers toi si tu n'es pas sûre de pouvoir éliminer ta proie d'un seul coups.
La vie continue. T'es rentrée au lycée. Le lycée c'est plus simple que ce que tu as connu. Tes résultats sont toujours aussi bon. Tu rencontres de nouvelles têtes et... Tu te fais des amis.

Un petit groupe, mais c'est bien pour toi. Vous êtes fan de bandes dessinées américaines et de musique urbaine sans pour autant tomber dans certains clichés. Tu t'essayes à des choses nouvelles, tu dessines de plus en plus et de mieux en mieux. Tu poste sur internet tes créations. C'est un peu ton rêve d'enfant si quelqu'un de célèbre dans le milieu de la musique ou du dessin venait t'offrir une opportunité de te faire connaitre. Mais tu gardes les pieds sur terre. Pour réussir il faut travailler et faire des études. Donc tu persiste vers cette voie en enterrant le reste. Ta deuxième année, tu te rapproches d'un garçons de ta classe. Se rapprochement tu ne l'as pas vraiment choisi, il s'est imposé comme ca. Tu n'aimes pas en parler.

Il est humain. Gentil, un peu idiot sur les bords, mais gentil. C'est le seul à comprendre tes absences ou ton asociabilité. Il aime beaucoup de chose chez toi, Luna, peut être trop. Il te surnomme "Loulou la solitaire". Ca t'effraye. Tu ne veux pas le perdre mais tout est trop rapide. Tu demandes du temps, il te demande des choses concrètes... Tu cèdes.

Vous entamez une relation tous les deux. Tu es très timide avec lui, mais tu restes ce que tu es. Tu ne vas pas forcément lui proposer beaucoup de sortie mais tu aimes bien rester avec lui. Quand tu es avec lui tout est calme.
Tu continue le lycée, puis naturellement tu entre en fac.

La fac c'est différent encore, c'est très intensif mais ca te plait. Ton copain est avec toi. Ca va faire deux ans et tu commences a te questionner si cette relation n'est pas trop longue pour une "simple amourette de lycée" comme ta mère dit. Si ca continue il va se douter. Si vous emménager ensemble, il va le constater par lui même. Tu n'as pas peur. Tu peux lui faire confiance,entièrement confiance ! Après tout tu as su lui prouver pendant deux ans qu'il n'avait pas de raison de quoi s'inquiéter.
Petite conne.

Il était employé par le CCG pour enquêter sur les goules  des établissements scolaires. Il t'avait menti dès le début. Toi aussi remarque, mais c'était pour survivre. Lui c'est servi de toi pour couverture, pour se fondre dans la masse étudiante. Pour lui tu n'avais pas grand chose en sois. Il te l'a dit, en face, quand tu lui a craché tout ce que tu avais sur le cœur. Tu te sépares de lui. Tu ne peux pas l'éliminer. On te soupçonnerait trop facilement.

Ta mère, elle, n'est pas de cette avis. Elle s'attaque à lui, malgré tout. en espérant qu'il tombe rapidement. Mais elle est faible et inefficace au combat.Malgré la nuit noir, il a du la reconnaître. Tu es obligée d'intervenir. Ce sont les personnes que tu aimes le plus au monde, mais tu es obligée. Ta mère tombe. Tu l'attaques par l'arrière, et il tombe lui aussi.
Tu restes pendant quelques instants au sol. Il a du se passer deux heures entre le moment ou maman est sorti de la maison et maintenant. Tu as perdu tout ce que tu avais en deux heures.

Plusieurs  goules arrivent, surement attirées par l'odeur du sang. Tu prends ta mère sur ton dos et tu cours. A cet heure on trouve de tout. Tu tombes nez à nez sur un groupe de goule, trop nombreux. Tu n'as pas le choix Luna. Tu te bats. Se sont des goules d'un niveau bas. Très bas. Mais l'une d'entre elle te blesse à l'épaule. Tu laches le corps de ta mère et elle roule jusqu’à tomber dans un des lacs et de se noyer au fond. De rage, tu t'acharnes sur les corps brisés des goules. C'était des goules, et tu savais que certaines d'entre elle faisaient partie des hommes de mains de Jason. Toi qui avait été bien discrète, voila que tu commences a faire parler de toi, un peu.

Le temps passe. On a retrouvé ton ancien copain mort, des restes de lui dans uen ruelle. Etrangement on ne te soupsonne pas. Tu as réussis a passer entre les mailles du filet grâce a votre ancienne pseudo relation. Après tout quelqu'un travaillant pour le CCG aurait remarqué rapidement si il fréquentait une goule. Tu dis toi même que tu ne crois plus en l'humanité. Que tout ca c'est des conneries. Que les règles ne sont pas des choses fiables mais des entraves à la liberté. Tu observes beaucoup. La moralité, leurs codes sont des mauvaises blagues. L'Homme est aussi droit que ce monde permet de l'être et dès la première alarme, le premier coups, ces civils irréprochables se bouffent entre eux. Tu es plus "Humaine" plus juste qu'eux.

Tu vois beaucoup plus de chose qu'avant mais tu réagit moins. Tu as appris à vivre seule. Pour la chasse tu t'es organisée. Tu ne t'amuses pas a tuer en masse, c'est trop risquer là ou tu vis, du moins pas plusieurs jour d'affilé. Tu sais faire profil bas. Mais tu fais des réserves, beaucoup de réserves. L'ancien laboratoire de ta mère est devenue ton lieu de stockage. Tu t'amuses a revendre ce que tu as. Quelques goules viennent t'acheter de la viande ou du sang frais et toi tu t'enrichis. Tu payes tes études comme ca. Même si tu as hérité de tes parents une jolie somme d'argent, tu l'économises, en cas de grosse dépense.

Tu t'essayes à de nouvelles expériences. Tu sais le cannibalisme mal vu. La chaire des goules a un gout abjecte, mais si le fait de devenir une goule de feu te permet de devenir plus puissante et de te protéger de Yamori et des colombes alors... autant prendre l'initiative.

Dans tes viandes que tu vends, tu injectes sur quelques une de la nourriture humaine concentré ainsi que du cyanure. Tu sais ce poison extrêmement rapide sur l'humain et tu le devine encore plus sur une goule. Tu vends ta mixture, aux clients les plus isolées, tu te renseignes sur eux et tu viens récupérer quelques organes. Tu répétais l'opération plusieurs fois. Le CCG te Surnomme Doku, que l'on peut traduire par Poison.

Aujourd'hui, on raconte que Jason est mort. Tu te demandes qui va gérer le treizième maintenant. Tu le ferrais bien volontiers si on te le demandait mais ca te prendrais trop de temps et... Tu n'aimes pas t'imposer. Tu as d'autres chose en tête.
Tu t'interroges sur Aogiri. Tu penses que la cause n'est pas mauvaise bien que tu n'adhères pas forcément à tout. Tu ne veux pas être le sbire inutile, ni l'homme de main. Tu as décidé de t'amuser avec l'organisation. A chaque goule qu'ils engageaient tu t'assurais qu'elle ne passerait pas la nuit. Un soir tu en laisse un, en vie, pour qu'il aille répéter le surnom de la goule qui est derrière tout ca. Ca ne manque pas et tu rencontre un dirigeant. Tu lui expliques que tu veux rentrer dans l'organisation. Que tu veux te rendre utiles pour la cause.
Et ta nouvelle vie démarre maintenant.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Tu peux m'appeler Iris
QUEL ÂGE ? 18 ans !
COMMENT TU ES VENU ICI ? Baaaah. heu.... google je crois
TES IMPRESSIONS ? mmmh... Les gens sont gentils ! Et ouai c'est cool !
UNE DERNIERE POUR LA ROUTE? Si vous avez besoin de moi pour quelque chose bah je suis la ! J'adoregrapher.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kai R. Furuta
CCG || Inspecteur 2ème Classe
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 10/04/2015
Age : 21
Lun 4 Avr - 0:24
Bienvenue officiellement /°^°/

Bon courage pour ta fiche si tu as des questions n'hésites pas, tu sais où nous trouver de toute façon °^° (CB toussa toussa /PAN)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Avr - 13:21
Bienvenue parmi nous ! :)

En espérant te voir validée et ainsi faire connaissance avec une nouvelle d'Aogiri ...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Avr - 14:35
Bienvenue parmi nous ! :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Avr - 15:57
Welcome officiellement ! owo

Bon courage pour ta fiche o/

Ui c'est ma tournée des fiches /PAN
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Avr - 21:06
Bion du coup je m'occupe de ta fiche vu que c'est terminé °^°

Alors malgré quelques petites fautes dans tes textes j'aime beaucoup ton personnage, il est très complet et intéressant xD En tout cas j'ai pas repéré de gros problèmes de cohérence, tout se tient et c'est sympa comme histoire °^°

Du coup je te valide sans problèmes, oublie pas les recensements et au plaisir de te croiser en rp owo
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chicken run le mercredi 23
» RUBY ♞ Je t'aime bien. Si tu veux, tu peux porter mon sac. - ft C. HOLT
» Aucun titre original ni drôle ne m'est venu, navré.
» L'ILE AU TRESOR(Titre original:Takarajima)
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse du néant-
Sauter vers: