Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Oh Dear, we are in trouble [PV Clyde]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 23 Mar - 22:42
Oh Dear, we are in trouble
   feat. Hakuryu Clyde
Ou l'art de se mettre dans la merde

   
Elwyn travaillait depuis la veille sur un contrat important. Il n’avait pas dormi de la nuit pour étudier le dossier, qu’on lui avait bien évidemment remit au dernier moment. Qu’est-ce que ça le faisait rager dans ces moments-là mais que pouvait-il y faire de toute façon ? Il fallait qu’il se montre poli, courtois, et surtout, surtout ne pas s’énerver et menacer d’enfoncer le paquet de feuilles au fond du gosier de l’interlocuteur. Le jeune homme était trop bien élevé pour ça, bien qu’il ait perdu sa franchise et qu’il s’efforce au mieux de ne pas dire ce qu’il pense.

Il sentait ses yeux tellement lourds, le Gallois avait une très grosse envie de dormir mais il ne pouvait pas. Ce qu’il détestait les nuits blanches. Elwyn jeta un œil à la pendule. 8h du matin. La goule regarda à droite, puis à gauche, comme s’il craignait de se faire surprendre en train de récupérer une heure ou deux, et il poussa ses papiers pour croiser ses bras et poser sa tête dessus en fermant les yeux. Heureusement qu’il avait fermé les volets la veille, et donc n’est pas dérangé par les rayons pénibles du soleil. Se reposer un peu lui faisait du bien.

Ce n’est pas son téléphone qui le réveilla, mais Pumpkin, ce vieux con de chat qui miaule aussi fort qu’une sirène de pompier. Oh non il n’est pas encore mort, et Elly est persuadé que le félin l’enterrera avant de mourir. Lorsque Pumpkin miaulait, il attirait inévitablement les deux autres, Larry et Merry. Le jeune homme n’a aucun goût pour les noms, et il le sait très bien. D’ailleurs tous ses chats lui font payer en venant le réveiller en pleine nuit, et ce très régulièrement, à tel point qu’Elwyn se demande très souvent si ce n’est pas un complot. Pourtant il aime ses chats, et ça c’est indéniable.

Après avoir donné à manger aux trois morfales, il alla lui-même se préparer, passant devant sa chambre et résistant à l’envie d’aller s’affaler sur son lit comme une larve et dormir le reste de la journée. Secouant la tête pour s’ôter cette idée de l’esprit, Elwyn alla se passer sous l’eau froide, histoire de rester éveiller le plus longtemps possible et ne pas s’endormir dès que quelqu’un aura une conversation ennuyante avec lui. Son objectif de la journée était clairement de ne pas sombrer. Malgré tout, et surtout en dépit de l’eau froide, la goule manqua de s’endormir sous la douche.

Des vacances, c’était ça qu’il lui fallait. Songeant à cette chose qu’il n’aurait pas avant longtemps, il se surpris à rêver de glander toute une journée, sans avoir le nez dans des comptes ou dans des papiers pour voir quel serait le meilleur partenaire pour ceci ou cela. Bref du glandage de compétition à vrai dire. Quelque chose dont Elwyn se privait au quotidien, mais sachant bien gérer son stress et étant surtout très organisé, franchement, il s’en sort très bien, et ce sans se jeter des fleurs bien évidemment.

Une fois prêt et ses affaires prêtes également, le jeune homme d’affaire retourna dans le couloir qui menait à l’entrée, Pumpkin tentant vicieusement de le faire tomber, tel le petit con qu’il était, attentant une nouvelle fois à la vie de son maître.


« …Je te hais. »

Fusillant son chat des yeux, il attrapa son sac avec ses documents pour quitter son appartement en soupirant, se demandant ce qui le retenait de transformer Pumpkin en paillasson. Sa gentillesse sans doute, et il se dit que ça le perdra un jour.

Baillant à s’en décrocher la mâchoire, il consulta sa montre. 10h. Il n’était pas si tard que ça finalement. Très vite, Elwyn se rendit compte qu’il avait oublié l’heure du rendez-vous, et honnêtement, il espérait que ce n’était pas maintenant ou à peine quelques minutes plus tard. S’il y avait une chose qu’il détestait, c’était être en retard. L’heure c’est l’heure, merde !

Comme d’habitude, les gens l’observaient parce qu’il avait une manière de s’habiller différente, et il lâcha un soupir discret en regardant les passants. Il savait qu’ils savaient qu’il savait pour les commérages, mais qu’est-ce qu’il pouvait y faire ? Elly s’arrêta quand un groupe de jeunes l’intercepta. A la simple vue de leurs têtes, la goule se dit qu’elle allait avoir droit à des réflexions à la con. Ça l’enchantait moyennement à vrai dire, mais il fallait qu’il garde son self-control.


« Hé dis, tes cheveux, c’est une perruque ou une couleur ? »

Bingo.

« D’une, tu ne me tutoies pas, on n’a pas élevé les cochons ensembles. De deux, ça ne te rendra pas plus intelligent de le savoir à ce que je sache. Dégage gamin, j’ai pas toute la journée. »

Autant la goule ne prônait pas la violence, autant elle sait comment faire arrêter les gens quand ils commencent à pousser le bouchon trop loin. Il est difficile d’énerver Elwyn, mais son apparence, ça lui tapait vraiment sur les nerfs à la longue. Poussant un long soupir et en dépassant la bande de jeunes, il décida d’aller se poser à un café en guettant l’heure mais en guettant surtout les mous du bulbe. L’albinos avait posé son sac sur la table également pour avoir un œil dessus, et ferma finalement les yeux tant ça lui brûlait à cause de la fatigue. Cinq minutes ne faisaient de mal à personne.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 25 Mar - 22:18
Oh dear, we are in trouble
feat. Elryn


L'aube était à peine levée que Clyde rôdait déjà dans les rues de Tokyo.; Comme souvent il n'avait pas ou peu dormi de la nuit. Comme on dit, le sommeil c'est pour les tapettes et de toute façon même avec toute la bonne volonté du monde il n'arriverait pas à dormir. Alors ses nuits il les passait à s'occuper comme il pouvait. Et il fallait dire qu'il y avait des choses intéressantes qui arrivaient parfois la nuit. Aujourd'hui alors que l'aube n'allait pas tarder à se lever il était tombé sur une goule en cavale, fichée et poursuivie par le CCG. En lui causant il s'était rendu compte que ce type cherchait à tout prix une nouvelle identité mais qu'elle avait trop peur pour agir seule sur ce point. Du coup le mercenaire avait profité de l'occasion pour offrir ses services contre une bonne somme d'argent et ça lui donnait donc une bonne raison d'errer en ville aujourd'hui.

En général ce genre d'identités, il ne les fraudait pas comme on pourrait le croire. Non, lui il les volait, en jouant les pickpockets. Il s'approchait des gens, humains de préférence, les bousculait et leur volait leurs papiers par la même occasion. Après quoi il changeait juste les photos en bidouillant un peu et le tour était joué. A vrai dire c'était quelque chose qu'il aimait bien faire, parce qu'il pouvait tromper qui il voulait en plus d'être payé une blinde pour un simple vol et bidouillage de papiers. Bref, la belle vie.

Clyde se posta donc au coin d'une rue, juste à un carrefour pour repérer la potentielle future victime d'un vol. Il était encore tôt alors il n'y avait pas grand monde dans les rues, mais il était patient, surtout pour ce genre de choses.Et puis comme ça il pouvait observer le train train quotidien pathétique des humains. Il y avait de quoi se divertir à se moquer de toutes ces personnes qui suivaient des routes similaires quasiment robotiquement. Ces humains n'avaient pas une vie bien trépidante... Ils passaient sérieusement à côté de quelque chose. Parfois, certains regardaient mal la goule qui se contentait de répliquer par un grand sourire niais. Il n'en avait rien à cirer que son style ou son physique les dérange, il faisait ce qu'il voulait et les autres pouvaient mettre leur avis où il pensait.

Le mercenaire allait changer d'endroit, ne trouvant pas son bonheur ici, quand quelque chose attira son attention parmi la foule. Un groupe de jeunes faisait visiblement des remarques désobligeantes à un type qui ne faisait que passer par là. Rien de spécial jusque là, Clyde serait bien juste passé devant sans réagir. Ce qui l'intéressa davantage c'était l'allure du type. Grand, teint basané, cheveux blancs et garde robe visiblement de luxe et anglaise. Ca le fit sourire légèrement. Enfin quelqu'un qui sortait du lot parmi tout ces moutons... Et qui sait, il pourrait certainement essayer de lui chourer ses papiers qu'il devait garder dans ce sac qu'il trimbalait. Bref, ni une ni deux il décida de le suivre de loin et d'approcher au fur et à mesure.

Enfin... Jusqu'à temps qu'il ne voit l'albinos s'arrêter dans un café. Là ça contrariait un peu ses plans. Voler dans un bâtiment public c'était plus ardu que dans la rue... Mais bon, Clyde était déterminé alors aussi décida-t-il de tenter le coup. Il alla se poster le plus naturellement du monde près de la baie vitrée du café, repérant l'endroit où le type au teint basané s'était installé. D'ailleurs ça le fit doucement rire de voir qu'il semblait dormir là comme si de rien était. Clyde attendit un peu avant d'entrer à son tour dans le café et alla s'installer sans aucune gêne à la place en face de l'albinos, l'observant la tête appuyée entre les mains tout en souriant en attendant qu'il relève la tête. Pendant ce temps, il réfléchissait à un moyen de chourer les papiers, ou au moins le sac qui devait contenir des trucs importants en y réfléchissant et qui sait, il pourrait peut être revendre tout ça à un bon prix. Pendant ce temps il décida même de chantonner l'une des seules chansons anglaises de son enfance dont il se rappelait.

"Tom, he was a pipers son
He learned to play when he was young
And all the tune that he could play
Was over the hills and far away
Over the hills and a great way off
The wind shall blow my top knot off..."


(c)Raravioli- Uniquement pour City of Ghouls

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 26 Mar - 10:32
Oh Dear, we are in trouble
  feat. Hakuryu Clyde
Ou l'art de se mettre dans la merde

 
Pour le coup, Elwyn manqua vraiment de s’endormir et il releva brusquement la tête lorsqu’il se sentait vraiment partir. Quelle fut sa surprise lorsqu’il vit un type assis devant lui de la manière la plus normale qui soit, comme s’il l’avait invité ici alors que pas du tout. Après, l’albinos se demanda presque immédiatement si ce n’était pas un rêve et s’il ne s’était pas déjà endormi, bien qu’avec une réflexion pareille, il pouvait être sûr qu’il était éveillé. Le Gallois poussa un soupir en se frottant le visage, plus particulièrement les yeux qui lui faisaient toujours mal. Cinq minutes ne suffisaient pas.

Le premier réflexe qu’Elly eut, c’est de récupérer son sac. Tout d’abord pour ne pas déranger Monsieur-Tout-Permis en face de lui mais aussi pour ne pas se faire piquer un truc, sinon il serait vraiment dans la merde. L’inconnu chantait. Il chantait une chanson en anglais et qui fit froncer les sourcils du Gallois. Est-ce que c’était parce que le type devant lui était anglais aussi, enfin "aussi", du sens qu'ils venaient tous deux du Royaume-Uni, sachant que ce serait un véritable coup de chance ou bien il avait déjà cramé l’albinos qui n’avait pas la dégaine de tout le monde ? Bizarrement, il penchait sur la deuxième proposition.

Elwyn eu un sourire assez courtois, comme dans toute situation en règle générale, en détaillant le squatteur. Les cheveux bleus nuits, les yeux clairs, le teint pâle… Tout son contraire en l’occurrence, et cette opposition l’amusa, mais il fallait se reprendre ! Toujours est-il que la goule ne savait pas qui c’était !


« Je peux vous aider ? »

L’odeur du type lui indiqua qu’il était comme lui, soit une goule. Maintenant il s’agissait de connaître les raisons du pourquoi du comment il était là. Depuis qu’il était là, Elwyn doutait que c’était une chose commune que d’aller aborder un inconnu comme ça. Ou alors les gens le font vraiment, c’est juste que lui est un peu plus coincé que la moyenne ? Cela devait être ça aussi un peu, quelque part. Le jeune homme retint un soupir lorsqu’il se rendit compte de sa proposition. Non mais quelle idée de vouloir aider un inconnu ? Son côté bon samaritain reprenait sérieusement le dessus que c’en devenait désespérant.

« Qui êtes-vous ? »

L’albinos balaya la salle des yeux, et franchement il n’y avait pas beaucoup de gens encore, et d’autres places étaient libres alors il se posait de plus en plus de question. Le Gallois se cala au fond de sa chaise en le regardant, ayant la furieuse envie de laisser tomber l’affaire et de continuer sa sieste. Il n’y avait que lorsqu’il était vraiment fatigué qu’Elwyn n’était plus le même, dans le sens où il n’était plus pendant un moment le petit bourgeois qui se retenait de dire ce qu’il pense. Et là ça faisait bizarre.

D’autres questions se bousculaient dans la tête du jeune homme et il avait franchement envie de toutes les poser, ce qui n’allait pas tarder s’il ne se retenait pas, alors il sélectionna les plus importantes, ou du moins celles qui lui paraissaient importantes et surtout logiques à vrai dire.


« Qu’est-ce que vous voulez ? »

Bien qu’Elly soit quelqu’un d’ouvert, il ne fait pas vraiment confiance dans un premier temps. C’est bien normal d’ailleurs, mais il lui faut du temps avant qu’il ne puisse vraiment s’ouvrir totalement. Et pour l’instant, il ne faisait bien évidemment pas confiance à ce type en face de lui, qu’il commençait à trouver louche. L’albinos catégorisait bien souvent les gens comme ça. Tous allaient dans la catégorie louche jusqu’à ce qu’il soit satisfait de leur comportement ou de leurs actions, et enfin après il pouvait daigner être un peu plus confiant et ne pas se montrer suspicieux à la moindre chose.

Elwyn ignorait si le type devant lui était dangereux ou non, alors il ne pouvait pas compter sur sa force pour le repousser en cas de besoin, mais en espérant qu’il n’en n’ait pas besoin, parce que se faire remarquer était la dernière des choses qu’il voulait. On lui avait attribué un surnom parce qu’il avait merdé une fois en s’étant un peu trop déchaîné. Bien heureusement, depuis il s’était tellement bien comporté qu’il avait réussi à se faire oublier. Ce n’était pas aujourd’hui qu’il aurait de nouveau des emmerdes, alors il lui faudrait vite se débarrasser de ce type.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 30 Mar - 10:53
Oh dear, we are in trouble
feat. Elryn


Clyde ne lâchait pas l'albinos du regard. Sa réaction l'amusait beaucoup en fait, vu qu'il n'avait pas vraiment l'air de capter ses intentions et que ça avait l'air de le troubler. Ce qui le dérangeait plus à l'instant, c'était que sa potentielle victime avec directement récupéré son sac en relevant la tête. Ca compliquait ses plans, mais le mercenaire arriverait bien à ses fins d'une manière ou d'une autre, il était très TRES têtu. En attendant il écoutait son interlocuteur poser diverses questions auxquelles il souriait de plus en plus largement tellement il se retenait de rire. Tant et si bien qu'il finit par tout bonnement éclater de rire, limite comme s'il venait d'entendre la meilleure blague de tout les temps et attira les regards par la même occasion tellement il n'était pas discret. Clyde s'affala dans son siège tout en essayant de se calmer un minimum, quasiment la larme à l'oeil.

"Mon dieu, arrête là l'interrogatoire on dirait que tu me prends pour un agent fédéral... C'est tellement drôle!"

Le mercenaire fut prit à nouveau d'un léger fou rire, qu'il s'efforça de calmer immédiatement. Il avait le sentiment qu'il s'amuserait bien avec cet albinos en plus de tenter de l'arnaquer et il ne s'arrêterait d'ailleurs pas à une simple arnaque à ce train là. Pour une goule il avait l'air tellement gentil et naïf que c'en était affligeant et ça l'amusait plus qu'autre chose. Une fois un peu plus calme, il s'accouda de nouveau à la table, fixant l'albinos droit dans les yeux sans se défaire de son sourire. Il entama ensuite la conversation dans un anglais pratiquement naturel, histoire de gagner la confiance de la goule plus facilement.

"Pour répondre à tes questions: non je n'ai pas vraiment besoin d'aide d'une part... Je m'appelle Clyde et en fait je t'ai repéré plus tôt dans la rue parce qu'il faut dire que tu n'es pas comme tout le monde."

Il tapota légèrement des doigts sur le bord de la table, fixant l'albinos d'un air légèrement mystérieux, indéchiffrable quasiment. Il ne fallait pas qu'il se rende compte qu'il allait se faire un peu beaucoup entuber si ça continuait sur cette voie là.

"Je sais repérer les gens qui ont du goût alors rien qu'en te voyant passer je me suis douté que tu en avais... Tu es britannique n'est-ce pas? En tout cas rien que ton style vestimentaire donne cette impression~ "

Clyde tentait d'aborder des sujets potentiels de conversation tout en continuant de réfléchir à un plan B pour récupérer les papiers qu'il convoitait. Il était capable d'aller bien loin pour ça, quitte à gagner l'amitié de l'albinos pour ensuite air en fourbe dans son dos. Après tout il le faisait assez régulièrement, quasiment tout les jours en fait. Et puis un allié de plus ou de moins ça ne changerait rien pour lui, il s'attachait difficilement aux gens.

"En tout cas je le suis aussi, du moins en partie. Et ça fait des années que je n'ai pas vu quelqu'un du pays dans cette ville alors je me suis dit que t'aborder serait une bonne chose histoire d'avoir une bonne vieille conversation entre anglais~ "

Clyde parcourut rapidement du regard le café qui était presque vide en ce moment. Il essayait de jauger si des gens pourraient l'arrêter s'il décidait de voler le sac de l'albinos, à part ce dernier. De ce qu'il voyait il pourrait facilement prendre la poudre d'escampette alors ça ne serait pas un problème. La seule chose qu'il devait figurer maintenant, c'était comment obtenir ce qu'il voulait le plus rapidement possible, avant d'arriver à court de sujets de discussion. Après tout l'Angleterre il n'y était jamais retourné depuis qu'il était enfant alors hormis improviser comme s'il savait de quoi il parlait il ne tiendrait pas bien longtemps sans se faire griller si la goule lui parlait de sujets précis...


(c)Raravioli- Uniquement pour City of Ghouls

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Avr - 15:34
Oh Dear, we are in trouble
 feat. Hakuryu Clyde
Ou l'art de se mettre dans la merde

 
Elwyn fixait le jeune homme devant lui d’un air indéfinissable, partagé entre l’air agacé et l’incompréhension la plus totale. Pourquoi il riait ? Est-ce qu’il avait dit quelque chose qui provoquait un fou rire comme celui-ci ? A son avis non, alors pourquoi il riait ?!

..Tout s’expliquait. En fait il se foutait de lui parce qu’il l’avait vouvoyé et s’était montré poli tout simplement. Peut-être un peu trop puisque ça avait attisé le rire du crétin qui semblait franchement s’amuser. Une veine pulsa sur son front parce qu’il n’aimait pas qu’on se foute de lui, mais il fini par soupirer en se calmant, ce n’était pas le moment de s’énerver, surtout que les clients autour d’eux les observaient puisque ce type s’était esclaffé comme s’il était tout seul.

Puis il se présenta en répondant à ses questions. L’albinos avait donc à faire à Clyde l’enquiquineur, premier du nom. Il prétendait l’avoir repéré parce qu’il avait un style différent. Pas la peine de lui rappeler, il était au courant. Elly poussa un nouveau soupir, mais quelque chose l’interpella. Il avait répondu à Clyde en japonais et celui-ci lui avait parlé en anglais. Savait-il que l’albinos était britannique… ? C’en devenait presque effrayant.

Il le jaugea du regard plus attentivement. Son regard était indéchiffrable, il ne pouvait pas savoir ce que cet homme pensait en ce moment-même, alors qu’il semblait s’amuser précédemment avec les remarques du Gallois. D’après son interlocuteur, il avait du goût. Merci ? C’était cette pensée silencieuse qui lui effleurait l’esprit et rien d’autre, légèrement méfiant. Il avait apprit à ne pas faire confiance à autrui bien que cet autrui ne semblait pas se moquer de son style vestimentaire. C’était d’ailleurs grâce à cela qu’il avait pu déduire qu’Elwyn était Britannique.

La goule albinos réfléchissait un peu à ce qu’il s’était passé aujourd’hui pour qu’il fasse une rencontre pareil. Tout ça n’aurait pas dû arriver s’il n’était pas sorti. Pourquoi il était sorti après tout ? Parce qu’il fallait qu’il travaille tout simplement. Parfois rester chez soi et glander sous une bonne couverture chaude, ça n’aurait pas été de refus, bien au contraire. En pensant à des choses aussi futiles, il n’avait pas écouté Clyde, et il n’entendit que la fin de la phrase, où il était question d’une bonne conversation en anglais. Très vite, Elly compris que Clyde devait être aussi Britannique, du moins en partie. Lorsque son interlocuteur se tut, l’albinos compris que c’était à lui de se présenter. C’était rare qu’il parle aussi familièrement avec quelqu’un, et ça lui faisait bizarre à vrai dire.


« Je vois… Tu viens d’où de Grande-Bretagne ? »

Sa curiosité de savoir d’où il venait l’emportait sur le fait de d’abord se présenter. De plus, puisque ce type se permettait de le tutoyer, il ne verrait pas de mal à ce qu’il fasse de même après tout. Puis il tendit sa main libre vers Clyde en souriant aimablement, histoire de lui serrer la main en guise de salutation un peu plus formelle… Comme on faisait quand on était des gens à peu près normaux en fait.

« Elwyn, enchanté Clyde. »

Dans un même temps, il posa son sac contre sa chaise pour ne déranger personne et surtout pour avoir les mains libres, et ne pas paraître du type trop méfiant qui veut garder ses affaires contre lui dès qu’il voit un type louche. Cependant en reposant les yeux sur Clyde, il se doutait que ce n’était pas pour faire connaissance ou pour prendre le thé qu’il était venu lui parler. Cela paraissait bizarre, simplement. D’habitude il était seul, pourquoi ça changerait ?

« Dis-moi, pourquoi es-tu venu t’asseoir ici ? C’est uniquement parce que j’ai un air différent des autres ? Ou parce je viens de Grande-Bretagne comme toi ? J’ai rarement vu des gens venir comme ça sans prévenir ou sans connaître la personne… »

Elwyn marqua une pause en regardant Clyde d’un air dubitatif, avant de taper son poing droit dans sa paume gauche, avec l’air de celui qui a tout compris.

« Ou alors t’es juste un attardé. »

Bien entendu, il le disait sans méchanceté aucune, après tout ce n’était pas son genre d’insulter gratuitement mais bon… C’était sa manière à lui de rendre la monnaie de la pièce du moment où il s’était foutu de lui avec ses bonnes manières.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 22 Avr - 12:43
Oh dear, we are in trouble
feat. Elwyn


Oh visiblement ça n'avait pas vraiment plu à l'albinos de se faire moquer ouvertement comme Clyde l'avait fait. Mais qu'est-ce qu'il y pouvait ? Il était de nature moqueuse de base alors en général titiller les gens ça se faisait naturellement chez lui. Il avait d'ailleurs retenu un nouveau fou rire en voyant la tête de son interlocuteur. C'était un peu dommage aux yeux du mercenaire que de devoir lui faire un sale coup, il aurait bien aimé sympathiser éventuellement et continuer de le taquiner avec son comportement de mêle-tout j'en-foutiste. Bah, peut être qu'un jour ce serait possible, il suffirait qu'il se fasse oublier un moment et revenir comme une fleur un jour aléatoire.

Mains jointes, menton appuyé dessus et toujours son éternel sourire aux lèvres, Clyde écouta l'homme au teint basané lui répondre. Bon déjà ça commençait bien, il lui demandait d'où il venait exactement en Angleterre. Encore une chance que c'était l'une des choses que le mercenaire n'avait pas oublié, au moins ça lui sauvait un peu la mise. Puis directement après, l'albinos se présenta et lui tendit la main. Donc il s'appelait Elwyn ce pauvre homme qui allait se faire rouler sous peu. Parce qu'il n'était pas non plus un enfoiré à ce point, Clyde lui serra la main en le fixant d'un air légèrement malicieux.

"Enchanté de même Elwyn~ Pour répondre à ta question je suis originaire du Kent, de Canterbury plus précisément."

Aussi connue comme étant la ville d'origine de l'archevêché d'Angleterre, le comble pour quelqu'un qui était loin d'être un saint. Blague à part, Clyde l'écouta de nouveau poser un flot de questions concernant la raison pour laquelle il venait squatter ainsi et pourquoi avec lui plus précisément. Le mercenaire lui laissa le temps de finir de parler, son sourire s'élargissant toujours plus… Tout du moins jusqu'à ce qu'Elwyn semble avoir une révélation soudaine et le traite le plus simplement du monde d'attardé. Clyde demeura un moment silencieux, l'air surpris. Puis il éclata de rire soudainement, limite plus fort que la première fois. Les larmes aux yeux il se pencha en avant pour gratifier l'albinos d'une tape sur l'épaule.

"On me l'avait jamais faite celle là… T'es un sacré comique toi, tu me plaît !"

Clyde se réinstalla ensuite à sa place, tâchant de se calmer comme il pouvait. Il y avait une part de vrai dans ce qu'il venait de dire, après tout il allait certainement ruiner la journée d'Elwyn, mais en même temps il était vrai qu'il l'aimait bien. Ce type n'avait pas l'air d'un mauvais bougre et le mercenaire aurait presque eu des remords à faire ce qu'il prévoyait. Mais d'une certaine façon il n'avait pas le choix vu que c'était son gagne-pain. Le but de son incrustation avec l'albinos était juste à portée d'ailleurs. Il n'avait qu'à trouver une parade pour mettre son méfait à exécution. Du coup il sortit machinalement une pièce d'une de ses poches pour la faire tourner machinalement entre ses doigts. Il entreprit ensuite de discuter un peu avec Elwyn histoire de ne pas trop éveiller de soupçons.

"Pour tout te dire, j'avais juste envie de discuter. J'aime bien croiser de nouvelles têtes de temps en temps et comme tu m'avais l'air sympathique voilà~ Donc si ça peut te rassurer tu ne seras pas le premier ni le dernier avec qui je viendrais discuter aléatoirement. Et puis ce n'est pas tout les jours qu'on croise des anglais dans cette ville aussi."

Finalement Clyde fit mine de lâcher la pièce sans faire exprès pour la faire tomber sous la table et il feint la surprise quelques instants avant de se pencher pour vraisemblablement la ramasser.

"Oups~"

Sauf que bien évidemment son but n'était pas la pièce, loin de là. A la place il attrapa subtilement le sac d'Elwyn, le ramena à son niveau et se redressa en souriant. Un sourire qui se transforma bien vite en rictus fourbe alors qu'il se relevait en agitant le sac au nez de l'albinos en bon provocateur qu'il était. Puis Clyde se fit tout simplement la malle en sortant en courant du café, lançant en même temps à Elwyn comme une sorte de provocation :

"Goodbye Sir !"

Alors qu'il courait et empruntait des rues au hasard en espérant que l'albinos perdrait sa trace, le mercenaire se mit à rire de sa victoire, attirant sur lui des regards curieux. Il continua un moment sa course avant de se retourner une fois pour voir s'il était suivi ou non, tout en espérant que ce n'était pas le cas.


(c)Raravioli- Uniquement pour City of Ghouls

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Mai - 23:54
Oh Dear, we are in trouble
  feat. Hakuryu Clyde
Ou l'art de se mettre dans la merde

 
Ce type tout permis, il était assez étrange. Toujours un air détaché, avec un air malicieux, le même que Elwyn nota dans son regard lorsqu’il lui répondit qu’il venait de Canterbury. Au moins, le Gallois savait où c’était, bien que ce ne soit pas utile dans l’état actuel des choses, mais un peu de culture ne faisait pas de mal, il n’était pas largué, ce qui était une bonne chose il faut croire. Puis le type se mit à rire. Un rire plus sonore que le précédent, réagissant sans doute au fait qu’il venait de le traiter d’attardé.

Elly le regardait d’un air circonspect, un sourcil relevé parce que ça relevait presque d’un mauvais gag. En plus, ce n’était pas son genre du tout que de faire des blagues ou faire rire les gens. Au contraire, on le trouvait ennuyeux puisqu’il passait son temps à travailler ou parler travail. Comme si le terme repos n’avait aucun sens chez lui… Ce qui devait être le cas puisqu’il se reposait rarement, faisant des pauses uniquement pour dormir, sinon il se mettait en retard.

Le retard est d’ailleurs une chose très particulière chez Elwyn. Il se croit toujours en retard, alors il s’oblige à faire tout d’une traite. Parfois il pense à manger, mais ça c’est en option, il a besoin de le réaliser pour songer à sortir traquer un criminel. A part cela, il pouvait être considéré comme quelqu’un de relativement normal. Quand le jeune homme sorti de ses pensées, il écouta Clyde lui expliquer qu’il avait juste envie de discuter, d’où sa présence ici, qu’Elly n’était ni le premier ni le dernier à être l’interlocuteur forcé du type aux cheveux bleus. Puis les anglais au Japon, c’est une espèce menacée.

Le son de la pièce qui tombe fit sursauter Elwyn, qui n’avait pas fait attention que son interlocuteur jouait avec depuis au moins cinq bonnes minutes. Parfois, le Gallois était un peu lent à la détente, ou alors c’est parce qu’il s’en fout totalement, ce qui n’était pas faux non plus. Cependant lorsqu’il se redressa, il remarqua que Clyde n’avait pas ramassé sa pièce mais un sac qui ressemblait étrangement au sien, avec un air fourbe sur le visage. Elly bugua pendant un instant en fixant l’autre fuir en lançant un « Goodbye Sir » du plus mauvais goût. C’est là que le jeune homme compris vraiment l’ampleur de la situation, et à quel point il était dans la merde s’il venait à perdre son sac.


« MES PAPIERS ! »

Il se releva d’un seul coup sous les regards agacés, interloqués, ou amusés des autres clients du café, avant qu’il ne sorte en trombe de l’établissement. Dommage que Pumpkin n’était pas là, parce qu’il lui aurait dit d’attaquer ce petit con de Clyde. Elwyn n’était pas énervé que celui-ci lui ait volé ses papiers, non il était énervé parce que c’était très important, et qu’il pouvait se faire virer à tout moment s’il perdait ces documents. Argh. Pourquoi ça ne lui arrivait qu’à lui ? En plus il était fatigué, ce n’était pas le moment de se faire d’énormes frayeurs comme ça.

Elly se mit à traquer la trace de Clyde en suivant son odeur. Pour le coup, il préféra passer par les toits quand ça lui était possible pour pouvoir le rattraper, ce qui fonctionna très bien par ailleurs. Même fatigué, l’albinos gardait quelques ressources même si ça l’ennuyait profondément de faire une course-poursuite gratuite comme ça, alors qu’il était encore tôt. Par moment, le jeune homme était un peu trop naïf, mais sa naïveté ainsi que tout le reste se décuplait avec la fatigue. Il aurait dû faire attention à son sac, il aurait dû le mettre ailleurs qu’à la portée du premier venu. La seule chose qu’il se disait maintenant, c’est qu’il était trop négligeant et que ça venait de lui jouer des tours.

A cause de ce sale… Si Elwyn mettait la main dessus, ça n’allait pas se passer aussi gentiment que prévu. L’autre pouvait tout aussi bien être quelqu’un de dangereux, ça ne changerait pas la situation, tant pis. Cependant, ses efforts finissaient par payer, puisqu’il avait repéré le voleur dans une ruelle, il regardait dans une autre direction, l’entrée de la ruelle… Elly qui était sur le toit d’un des bâtiments qui forment la ruelle, il décida de le surprendre en bondissant de l’autre côté, même s’il savait que Clyde pourrait prendre la fuite par l’endroit où il était arrivé. Elwyn était prêt à le poursuivre de nouveau.


« Je retire ce que j’ai dit, t’es pas vraiment un attardé… Enfoiré te sied à merveilles. Mais bon ça ne doit pas être une nouveauté, je me trompe ? »

L’albinos fit un pas vers le bleu, ayant l’air le plus sérieux possible pour cacher son envie d’être ailleurs qu’ici, dans son lit de préférence. Décidément il n’avait pas de chance aujourd’hui.

« J’ai perdu mon chapeau à cause de toi ! Tu crois que j’ai que ça à faire que de te poursuivre ? J’ai rien contre toi donc si tu pouvais me rendre mon sac, ça m’arrangerait tu vois, assez même. »

Elwyn avait ses sens en alerte, prêt à se battre, prêt à le courser, il était prêt pour tout à vrai dire, s’attendant même au pire avec Clyde, mais s’ils pouvaient régler ça rapidement, ça ne serait pas plus mal. Elly était inquiet, parce que s’il perdait ces papiers, il aurait vraiment de gros problèmes. Ce n’était pas le problème du bleu en face de lui, au contraire ça devrait l’amuser plus qu’autre chose s’il le disait. Il s’attendait même à ce que Clyde se moque de lui.

En fait, il réfléchissait à absolument tout, et essayait d’imaginer les différentes réactions du voleur de ce qu’il connaissait de lui. Après il avait la carte de l’imprévisible, tout comme lui d’ailleurs… Mais comme Elly l’avait dit, il n’avait rien contre Clyde, et voulait simplement régler ça au plus vite, sans s’énerver, et sans employer la force de préférence. Oh ça il en demandait beaucoup pour si peu, mais ce si peu, c’était un peu sa vie et son avenir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 2 Juin - 0:40
Oh dear, we are in trouble
feat. Elwyn


Serrant le sac contre lui, planqué dans une ruelle, Clyde commençait à savourer son petit début de victoire. Il avait bien berné cet albinos, même s'il regrettait un peu de se montrer si fourbe avec quelqu'un d'aussi naïf et visiblement gentil. Le mercenaire n'espérait pas vraiment passer pour quelqu'un de bien et ne s'attendait pas à ce qu'on l'excuse pour ce qu'il faisait. A vrai dire si Elwyn lui en voulait ça ne lui ferait ni chaud ni froid. Après tout, il avait des ennemis de partout alors un de plus ou un de moins ça ne changerait rien à sa vie. A part peut-être la probabilité de se faire tuer au coin d'une rue un jour, mais ça il ne s'en faisait pas trop. Vu le nombre de fois où il avait failli crever et avait réussi à se dépatouiller de la situation, même de justesse, donc ça ne l'inquiétait pas trop.

Clyde jeta un oeil dans la rue d'où il venait. Pas de trace de poursuivants, c'était nickel. Le bleu rigolait tout bas, se sentant maintenant pleinement victorieux dans son affaire. Il n'y avait plus qu'à chourer les papiers d'identité de l'albinos, vendre le tout et le tour serait jou-EEEEEEH?

En voulant prendre la fuite par la ruelle où il s'était engagé, Clyde remarqua la présence de l'albinos. Comment ça se faisait qu'il ne l'avait pas senti, ni entendu plus tôt? Bon ok, il était trop occupé à savourer sa victoire qui n'en est plus une désormais mais... Ses sens lui faisaient défaut ou quoi?! Un sourire calme qui cachait en vrai sa confusion apparut sur ses lèvres, alors qu'il prenait un air innocent au possible. Clyde savait bien que cet air serait inutile, mais il aimait se foutre de la gueule du monde et c'en était limite naturel. Il ne broncha pas lorsque Elwyn s'approcha en retirant le terme attardé en le traitant cette fois d'enfoiré, le mercenaire se retenant à grand peine de rire à cette remarque. Il ne lui fallait pas grand chose pour rire et ce terme en faisait partie parce qu'il l'entendait souvent. Trop souvent. Il acquiesça aux paroles de l'albinos.

"Enfoiré est une appellation qui sonne comme de la poésie à mes oreilles depuis bien longtemps~"

Clyde ne bougea pas pendant qu'Elwyn approchait, lui balançant en même temps tout ses torts à la figure en lui annonçant que ça lui faisait perdre son temps et qu'il voulait récupérer le sac. Vraiment, le mercenaire était sur le point d'exploser de rire et ça se voyait fortement en fait. Il fixait l'albinos d'un air à la fois moqueur et amusé, sans pour autant lâcher le précieux de son interlocuteur, ni même bouger. Il jaugeait rapidement de ses capacités de fuite aux alentours. Par la rue d'où il venait c'était pas la peine. Dans la direction qu'il voulait prendre avant de tomber sur Elwyn non plus vu qu'il se ferait probablement attraper. Partir par les toits semblait une bonne idée, mais le kagune de Clyde était trop lourd et même s'il ne sentait pratiquement plus son poids il n'ne était pas pour autant aussi rapide qu'une goule Ukaku, Bikaku ou Rinkaku, bien qu'il pouvait justement surprendre avec quelques pointes de vitesse. Il soupira et décida à la place de gagner du temps et de faire baisser la méfiance de son interlocuteur en discutant un peu. Après tout faire le beau parleur c'était dans ses cordes.

"Oh allez, tu vas pas râler pour ça quand même? Je comptais te le rendre plus tard ton sac de toute manière, c'est juste un emprunt. Là je travaille et c'est ce qu'il me fallait pour remplir mon objectif du jour, tu vois. Il me faut juste tes papiers d'identité et après promis je t'embête plus jamais!"

Il avait dit cela en levant la main droite, un peu comme un enfant qui jure quelque chose. Et comme tout enfant digne de ce nom, s'il avait pu, Clyde aurait croisé les doigts dans son dos. Après tout il n'était qu'un excellent menteur, un charlatan de la pire espèce à Tokyo. Il approcha d'Elwyn ensuite, de façon un peu provocatrice et ne s'arrêtant qu'à quelques centimètres de lui.

"Pour éviter les questions inutiles, non je ne travaille pas légalement. De toute façon je m'en fous puisque je l'assume et que ça paie bien. Après tout je pense que tu es bien placé pour savoir que le dur labeur mène au succès, dans le monde normal comme celui de l'ombre. C'est la même chose~"

Il s'éloigna ensuite de quelques pas en faisant tournoyer la besace dans sa main, un sourire narquois aux lèvres avant de faire un clin d'oeil à l'albinos.

"On va jouer à un jeu. Si tu veux vraiment ton sac..."

Sans crier garde, Clyde sprinta pour s'enfoncer dans la ruelle en dépassant l'albinos, un rire moqueur lui échappant en même temps.

"Viens le chercher!"

Sans s'arrêter, Clyde reprit sa route en courant par les petits chemins et ruelles, passant par des cours de maisons, parfois par les toits aussi. Il essayait de semer Elwyn, de le troubler un maximum pour qu'il ne le poursuive pas. Tout allait bien pour Clyde avec ce plan, jusqu'à ce qu'il ne tombe sur un groupe de goules qu'il aurait préféré éviter. Parce qu'il les avait un peu entubé il y a quelques mois et que ça s'était soldé par des menaces de mort. Et vu les musclors de cette bande, Clyde ne préférait pas s'y frotter au risque de se faire casser la goule. Euh, la gueule. Enfin bref. Toujours est-il qu'il fut trop tard lorsqu'il croisa le chemin de ces types. Le mercenaire fit très vite demi-tour, talonné par des grands gaillards visiblement pas très contents de l'avoir reconnu ici.  Le sentiment était partagé puisque Clyde aurait préféré ne pas leur tomber dessus du tout non plus. Bref, il refaisait le chemin inverse, cherchant l'albinos sur son chemin d'ailleurs pour dire de pas être tout seul dans la merde. Car oui, Clyde est une enflure à ce point. Comment ça vous l'aviez déjà deviné?


(c)Raravioli- Uniquement pour City of Ghouls

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné
» ☴ oh dear, we are in trouble
» Oh Dear, we are in trouble [PV Clyde]
» Ferrin ❧ « Oh dear, we're in trouble... »
» Episode 5: Bonnie and Clyde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: