Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Destins croisés [Pv Nagi]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Mar 22 Mar - 15:13
Destins croisés
feat. Nagisa Kamishiro


Fatigué, Haise l'était. Et ça se voyait. Il était un peu plus pâle que d'habitude et de légères cernes se dessinaient sous ses yeux. S'il dormait peu récemment c'était en partie à cause de son travail et de toute la paperasse à remplir suite aux dernières missions de l'unité Quinx. Mais c'était également la faute à cette voix dans sa tête qu'il s'efforçait de ne pas écouter. Ca faisait quelques temps qu'elle se faisait plus forte et présente d'ailleurs, et il ne comprenait pas vraiment pourquoi. Les souvenirs de sa vie passée il n'en voulait pas, pas maintenant. Il aimait la vie qu'il menait actuellement et ne voulait pas qu'elle soit détruite par tout ces souvenirs de sa vie de goule qui avait dû être peu glorieuse.

Bref le jeune homme avait encore passé une nuit blanche quand il se rendit compte que les rayons du soleil commençaient à pointer par la fenêtre de sa chambre. Son regard gris terni de fatigue se posa alors sur le paysage à l'extérieur que le soleil commençait à baigner de ses rayons. Il était trop tard pour au moins tenter de se reposer maintenant. Et puis, il venait tout juste de terminer comme il se doit les différents rapports qu'il devait rendre au bureau alors autant en profiter pour aller marcher un peu en ville avant de s'y rendre pour tout déposer. Le jeune inspecteur se rendit donc présentable un minimum avant de sortir discrètement de sa chambre. Personne n'était encore réveillé pour l'instant au Château, aussi laissa-t-il un mot pour prévenir qu'il serait parti pour la matinée, mais disponible s'il y avait une urgence. Après quoi il quitta le lieu de résidence sans un bruit.

Il marcha un peu au hasard dans Tokyo, profitant du fait que les rues n'étaient pas encore trop peuplées pour le moment. C'était une heure très agréable pour marcher, mais pourtant Haise ne pouvait pas s'empêcher de se sentir nostalgique et effrayé en même temps. Il avait le sentiment qu'avec cette voix qui se manifestait de plus en plus souvent il allait bientôt disparaître au profit de cet autre lui. Et ça il ne le voulait pas. Il était bien comme il était… Même si c'était en partie un mensonge. Après tout, il était torturé par ces souvenirs qui voulaient s'imposer à lui, même s'il n'en parlait pas. Il savait qu'il se ferait éliminer s'il devenait incontrôlable, ça avait bien failli arriver une fois. Il était sur un fil entre le statut d'inspecteur parfaitement normal et celui de goule à éliminer si elle perdait le contrôle.

« Nagisa... »

Haise figea net en entendant la voix dans son esprit prononcer ce prénom. Etrangement, ça venait de lui procurer une sensation de bonheur mêlé à un sentiment de tristesse qu'il ne comprenait pas. Pourquoi ce prénom lui revenait en mémoire soudainement ? Il regarda alors autour de lui d'un air confus.

« Na...gi…sa... »

La voix avait retenti à nouveau alors que le regard du jeune homme se posait sur une jeune femme enceinte aux cheveux violets qui venait de croiser son chemin. Il demeura immobile un moment, figé par ces émotions contradictoires qui ne cessaient de l'envahir. La voix de son passé ne cessait de lui crier de rejoindre cette jeune femme d'ailleurs, ce que Haise finit par faire malgré lui. Une fois à sa hauteur il se décida à l’interpeller.

« E-Excusez-moi... »

Il n'avait pas remarqué par ailleurs que ses yeux devenaient tout larmoyants. De toute façon il n'aurait certainement pas compris la signification de ces larmes.


(c)Raravioli- Uniquement pour City of Ghouls



_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Kamishiro Nagisa
Rang C || The Ghost
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 15/03/2015
Jeu 14 Avr - 0:47


Destins croisés

Haise


Ca faisait quelques mois depuis que Nagisa vivait désormais seule. Quelques mois qu'elle s'isolait le plus possible, qu'elle évitait de sortir afin de ne pas croiser de visages qui lui étaient familiers. Elle n'avait pas envie de recroiser d'anciens camarades de classe ou même simplement des gens dans la rue; elle ne voulait pas qu'on lui pose de questions par rapport à son état actuel. Parce qu'un ventre gonflé dû à une grossesse, ça se remarque vite.

Tout ça lui faisait horriblement peur. Elle avait peur, parce que ce n'était pas une grossesse qu'elle avait prévue, parce qu'elle savait qu'elle devrait élever l'enfant qu'elle portait sans aide une fois qu'il serait né, parce qu'au moment où elle a su, le malheur a frappé. Elle avait peur... Oui, elle avait peur. Elle avait peur de traverser cette dure épreuve toute seule. Déjà, rien qu'après six mois environ, la jeune femme avait de la difficulté à accomplir certaines tâches, elle avait certaines difficultés à se déplacer parfois, des douleurs au dos, dans les genoux, nausées matinales, maux de ventre... Enfin, ce n'était pas la grossesse rêvée qu'elle vivait, vous l'aurez compris. Mais avait-elle le choix? Non. Elle devait endurer tout cela, malgré son chagrin qui refusait de la quitter et l'empêchait bien souvent de faire quoi que ce soit d'autre que de s'allonger sur son divan à fixer le plafond en espérant s'endormir, tentant d'ignorer la faim immense qui lui tenaillait l'estomac.

Ah, la faim. Si elle n'avait pas existé, Nagisa aurait pu vivre son deuil en paix. Mais non! Cette chose infâme qu'est la faim d'une goule ne prend jamais congé, hein? Bien vite après le grand malheur qui bouleversa sa vie, ce fut la faim qui se manifesta. Et comme d'habitude, la jeune femme n'en faisait rien, trop têtue pour écouter ce que lui demandait son corps et préférant demeurer isolée. Même encore aujourd'hui, alors qu'elle est toujours enceinte et que son bébé se développe normalement, elle refuse tout bonnement de faire quoi que ce soit pour se nourrir. Si bien qu'à force, elle en est devenue toute pâle, semble très fragile, les joues légèrement creuses et ayant les yeux cernés par la fatigue et son manque de nutrition.

Mais ce qui l'affectait le plus était évidemment son chagrin.

Cette tristesse, elle était là perpétuellement, elle refusait de relâcher sa prise sur sa conscience ne serait-ce que quelques minutes, le temps qu'elle respire un peu, puisse se changer les idées. Non. Cette peine était lourde, envahissante, teintant chacune de ses pensées sans considération aucune. Elle savait. Elle savait que ce qui s'était passé était de sa faute. Elle en prenait le blâme. Mais cette faute était une charge beaucoup trop pesante qui reposait sur ses épaules. Et la peur qu'elle ressentait devenait plus intense. Elle avait peur de blesser l'enfant sans le vouloir, comme c'était arrivé il y a quelques mois. Elle avait peur de l'effrayer. Elle avait surtout peur de le perdre.

Enfin... Il faut bien croire que tout cela est normal à la fin. Et malgré les mois qui avaient passés... La jeune Kamishiro ne s'habituait pas au silence dans laquelle était plongée sa demeure. Elle ne s'habituait pas au fait qu'il y a quelques mois déjà, elle s'endormait le soir, collée contre Kaneki, seulement pour se réveiller le lendemain avec lui à ses côtés; puis, du jour au lendemain, elle se retrouvait seule dans son lit, pleurant en silence jusqu'à ce que le sommeil ne l'emporte, seulement pour se réveiller au petit matin en sursaut et réaliser que ce serait désormais sa réalité.

D'ailleurs... Ce matin-là, la future mère avait eu du mal à se tirer du lit, autant physiquement que mentalement. Elle était encore perdue dans les vapes, son corps refusant de bouger. Et puis, pourquoi bouger quand on a plus aucune motivation à rien? Son ventre avait gargouillé férocement, comme pour lui dire qu'elle devait le nourrir bientôt. Mais la seule pensée de manger de nouveau de la chair humaine lui donnait des nausées trop intenses pour qu'elle ait envie de manger malgré cette sensation dérangeante qu'elle avait. Mais elle fit un effort cette fois. Pour son bébé.

Alors elle s'était levée malgré les protestations de son dos et ses genoux, qui se manifestèrent en une série de craquements sinistres que la jeune femme ignora au mieux. Elle s'habilla rapidement, enfilant tout simplement une robe lousse et des pantouffles pour le moment, puis déambula le couloir de sa demeure vers la cuisine. Le plancher craquait sous son poids, mais elle s'en fichait éperdument; tout ce qu'elle voulait c'était un petit morceau de viande, qu'elle alla chercher au frigo et qu'elle grignotta sans se presser une fois qu'elle en eut sorti un. Puis elle alla s'installer à la fenêtre, observant l'extérieur de son regard bleuté, terni avec le temps et la solitude.

Peut-être devrait-elle sortir un peu... Ca lui ferait du bien en fait. Elle pourait aller rendre visite à Hinami par la même occasion... Ouais, ce serait une bonne chose. Ca lui changerait certainement les idées, du moins, pendant un temps. Evidemment, elle n'avait pas prévu ce qui s'en suivrait.

Elle n'avait pas prévu qu'après s'être habillée, coiffée, composé un petit sourire, qu'en sortant de chez elle et en allant se balader dans les rues plus bondées du 20e district de Tokyo, qu'après un moment, une voix l'aurait interpellée. Elle n'avait pas prévu l'entendre, cette voix qu'elle crut halluciner sur le coup. Elle n'avait pas prévu que les larmes se seraient manifestées au coin de ses yeux, qu'elle se serait retournée vivement, qu'un torrent d'émotions la submergerait d'un seul coup. Sans même le savoir, elle ressentait un mélange de confusion, de surprise, d'effroi, de soulagement. Et tout cela était causé par une seule personne, pourtant si différente que le dernier souvenir qu'elle possédait de lui.

Kaneki.

La jeune femme aurait tant voulu sauter dans ses bras, se blottir contre lui en pleurant toutes les larmes qu'elle n'avait pas pleurées en lui racontant à quel point il lui avait manqué. Parce que oui, malgré son apparence différente, il n'y avait aucun doute dans son esprit; ces traits, ces yeux appartenaient à nul autre que l'homme qu'elle aimait de tout son coeur. Pourtant, malgré tous ses efforts, son corps refusait tout simplement de lui obéir. Comme si quelque chose voulait l'empêcher de faire quoi que ce soit. Et elle mit un petit moment à comprendre pourquoi exactement elle avait figé, n'arrivant à articuler aucun son, ne parvenant qu'à laisser certaines larmes rouler sur ses joues, son regard terne fixé dans celui de la personne qu'elle avait crue morte depuis des mois par sa propre faute.

Il ne semblait pas la reconnaître.

Une fois de plus, ce fut la confusion qui l'envahit. Elle ne comprenait plus rien. Elle aurait pu jurer que ce n'était qu'un sale coup qu'on lui jouait. Mais il ne faisait aucun doute dans son esprit qu'elle avait bel et bien affaire à Kaneki en ce moment même. Pourtant elle n'osait rien dire, rien demander. Elle avait trop peur, elle ne voulait pas savoir si ce qu'elle soupçonnait de cet homme qui se tenait devant elle était vrai ou non. Elle ne voulait pas savoir. Elle. Ne. Voulait. Pas. Savoir.

Mais elle finit par lui sourire, se voulant chaleureuse malgré ses traits fatigués, ses yeux rougis par les larmes qui lui échappaient, les légères cernes traçant le bas de son regard et les creux peu apparents de ses joues. Elle lui sourit car c'était tout ce qu'elle savait faire, et une fois certaine que sa voix ne tremblerait pas, elle se lança.


«... Je peux vous aider avec quelque chose, peut-être?»



(c)LOKIA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Gs Andonios Vs Shaun] Destins croisés.
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: