Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Terrible World [PV Riko]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 17 Mar - 15:16

Terrible World

Appuyé sur son katana, Akikazu observait le cadavre de l'humain qu'il venait de tuer, transpercé par la lame en acier brillant légèrement à cause des rayons du soleil de midi qui se reflétaient dessus. Un léger sourire sadique se dessina sur son visage, caché à l'heure actuelle par son masque noir représentant un chien menaçant dans un style traditionnel japonais. Maintenant que la victime qu'on lui avait désigné était morte, il devait retrouver celui qui avait sollicité son aide pour le tuer à son tour. Le bon chien fidèle qui se retournait contre son maître sans prévenir... Inugami quoi. Il n'était rien de plus qu'un chien errant et sauvage, qui prenait plaisir à tuer et à semer la terreur.

'Kazu retira son katana de sa victime avant de faire siffler la lame dans l'air pour en retirer le sang avant de rengainer tranquillement, comme s'il n'avait s'agit que d'une formalité. Maintenant il devait sortir de cette petite baraque dégueulasse. D'ordinaire il n'aimait pas tuer directement chez ses victimes vu qu'on pouvait retrouver plus facilement sa piste que si ça se passait à l'extérieur, mais là il n'avait pas eu le choix. Laissant tout en plan sans même toucher au cadavre, il s'en alla par le jardin pour moins attirer les soupçons. Il était rare qu'il touche aux humains qu'on lui demandait de tuer, à vrai dire il faisait surtout ça par plaisir et pour inspirer la crainte, pas pour se nourrir sauf si c'était une nécessité.

La goule albinos passa discrètement de jardin en jardin, avant de monter sur les toits rapidement, sans faire de bruit. Il s'éloigna un maximum de l'endroit de son crime avant de redescendre dans une ruelle, retirant son masque, pour ensuite aller se mêler à la foule comme si rien ne s'était passé. Il s'arrangerait pour retrouver le type qui avait demandé ses services dans les prochains jours, mais en attendant il fallait qu'il se fasse un peu oublier, laisser le temps à la police et au CCG de se torturer les méninges quant à ce meurtre. Malgré tout, 'Kazu n'aimait pas la foule. Il était différent de tout un chacun physiquement et malgré qu'il ne veuille pas se faire repérer lorsqu'il était en ville, à chaque fois il y avait des gens pour le regarder de travers. Tiens, comme cette mère avec son enfant là-bas, à un passage piéton. C'était le genre de regard dégoûté et effrayé, les regards qu'on avait cessé de lui jeter quand il était plus jeune et ne pouvait pas encore se défendre contre les brimades.

L'albinos serra les dents. Franchement tout ça l'énervait, le rendait furieux à l'intérieur. S'il s'écoutait actuellement il irait décapiter cette femelle et son rejeton sans chercher à comprendre. Son regard rouge ne lâchait pas du regard cette femme d'ailleurs, un regard rempli de haine qui eut pour effet de la faire s'éclipser avec son gosse. Akikazu soupira et reprit sa route, l'air sombre. Il en avait vraiment assez de tout ça et il avait hâte que l'hiver arrive pour retrouver la forêt, SA forêt, celle où il avait grandi seul et livré à lui-même. Humains comme goules l'énervaient, ils ne les aimait pas, ne les aimait plus depuis longtemps.

Soudain, il sentit un regard insistant posé sur lui et s'arrêta en regardant autour de lui, une main serrant la garde du katana à sa ceinture. A hauteur d'yeux il ne voyait personne. Il chercha alors plus frénétiquement et aperçut en contrebas une petite fille qui l'observait d'un air curieux. Enfin, 'Kazu n'aimait pas ce regard, ça l'horripilait, le faisait se sentir en danger, même si ça venait d'un enfant. Il se retrouva bien vite hors de lui et commença à vociférer après la petite fille en ignorant les passants qui s'arrêtaient en l'entendant presque crier sur un ton menaçant.

"Qu'est-ce que t'as sale mioche tu veux ma photo? Dégage!"

'Kazu conservait son air intimidant, ignorant les pleurs de la petite qui ne bougeait pas malgré tout. Il ignora également ses parents qui venaient récupérer l'enfant et lui demandaient ce qui lui prenait d'agresser des petits comme ça. La seule chose sur laquelle il se concentrait c'était la gamine qui répétait qu'il était méchant. Ca faisait bouillir son sang, le rendait de plus en plus menaçant. Il était à deux doigts de choper cette gosse par le cou pour l'étrangler et la faire taire, puis faire de même avec ses parents. Il fallait qu'on le retienne, sinon il allait vraiment faire un meurtre en public.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 19 Mar - 3:03





Riko - Akikazu
“ Terrible World ”



Riko fouillait dans ses papiers depuis un bon moment,  fronçant les sourcils de temps à autre en apercevant les faits. On lui avait demander de bien vouloir passer en revue les différentes affaires, comme si il n'y avait pas plus urgent. Elle en avait pourtant fait la remarque ; Aogiri, les goules "mercenaires" et les goules "goinfres",... Tout cela semblait presque oublié et pourtant, c'était l'occupation principale du moment. Aux yeux de Riko, cet impression d'oublie venait du fait que le CCG ne faisait justement attention qu'à cela. Il faut l'admettre, quand il y a quelque chose de nouveau, normal que cela semble occuper toute la place. Mais comme ici il n'y a plus que ça depuis déjà un très gros moment, cela semble être devenu une habitude.

Elle leva les yeux vers l'horloge et soupira tout en buvant la dernière gorgée d'un bon thé rouge. Doucement, elle rangea les deux feuilles qui lui restaient dans un dossier, observant brièvement les titres ; Inugami, une goule de rang S qui se faisait assez remarquer pour le moment. Elle rangea le dossier avant de ranger tous les documents dans la salle qui leur est réservée , estimant en avoir assez fait. D'ailleurs, il ne lui restait plus rien à faire. Elle sortit de la salle en veillant à refermer délicatement la porte puis observa les alentours ; certains semblaient agités et d'autres non.  Riko attendit un instant, regardant tout le monde marcher ou courir à droite et à gauche.  Aujourd'hui, c'était censé être son jour de congé mais elle avait quand même décidé de se rendre au bureau du CCG afin de prendre un peu d'avance sur son travail. Chose faite à son plus grand bonheur.

Après une bonne dizaines de minutes passées à réfléchir dans le couloir, elle sortit enfin du bâtiment, en tenue civile des plus ordinaires et commença à marcher dans la rues surpeuplée de Tokyo. Il y avait tellement de monde qui avançaient si lentement à certains endroits que le jeune femme était obligée de se frayer un chemin dans la foule, prononçant de faibles "excusez moi, pardon" toutes les deux mètres. C'est un véritable sentiment d'oppression qui s'emparait d'elle et elle ne voulait qu'un chose ; sortir de là !
Le plus rapidement possible, elle coupa net son trajet en passant par une ruelle... moins peuplé et donc plus rapide pour pouvoir aller là où elle voulait aller.

Après un bon moment de marche, elle entendit quelques discussions non loin, de personnes semblant quelque peu ... choquées ?  Elle soupira ; qu'est ce qu'il se passe encore !? Elle qui voulait rentrer, elle se sentait obligée d'aller vérifier et en plus, sa curiosité vis-à-vis de la situation a décidé de faire surface. Heureusement, des personnes commençaient à partir voyant l'agacement d'un homme qui semblait "menacer" une enfant. Riko, maintenant vers l'avant de la foule, reconnut la femme qui était venue au CCG il y a à peine 2 jours pour discuter d'une affaire ; elle pensait que sa voisine était une goule et comme cette dernière travaillait en plus dans un centre, la mère avait demander à vérifier ses dires. Evidemment, Riko m'avait reçue et elle était donc chargée de cette affaires ; enquêter sur la véritable identité d'une femme. Elle verrait bien ça plus tard car pour le moment, ça semble tendu là-bas. Riko se rapprocha doucement en plaçant ses mains devant elle, faisant signe de se calmer tout en gardant un air complètement indifférent en même temps.

-Allons, du calme Madame Ogawa ... cela ne sert à rien de s'emballer dans une telle situation à part l'empirer...

Riko prit l'enfant dans ses bras et lui caressa la tête afin de la calmer, ce qui semblait marcher vu qu'elle ne pleurait plus et qu'elle se tenait fermement à la jeune femme. Celle-ci regarda la mère et l'albinos tout en affichant un sourire, un sourire qui renvoyait quelque chose de calme ... le genre que l'ont peut faire pour calmer une situation tendue sans pour autant en avoir quelque chose à faire. Riko demanda d'une voix douce ce qui se passait à l'enfant qui répéta que l'homme était méchant alors que le visage de la mère traduisait bien la situation. Riko ne lâcha pas l'enfant et reprit la parole.

-Je pense juste que Monsieur  n'aime pas trop les regards appuyés comme cela... ce qui a du le mettre en colère et il s'est emporté mais vous ne devez pas vous disputer pour de pareilles futilités... dit-elle d'un air sincère.

C'est vrai, c'était un peu bête de s'emporter pour si peu alors que notre colère devrait être  gardée pour bien plus important.

-Vois-tu ma chérie, dit-elle pour la petite fille ... Ce que tu as fais était un peu impoli, chacun est comme il est et c'est normal parfois de prendre mal le fait qu'on nous  regarde trop. Peut être a-t-il juste mal interprété la situation, peut être que ce n'était pas ce que tu voulais ... Alors excuse toi ma puce

Riko avait brièvement lancé un regard à l'homme aux longs cheveux blancs, non pas insistant mais plutôt  pour dire qu'il n'y avait plus de raison d'être en colère. La petite fille s'excusa à vois basse avant de retourner près de sa mère qui étrangement, souriait...du moins à sa fille et à Riko. Puis elles partirent. Riko ne rajouta rien et tourna les talons, prête à partir tout en prononçant un "Bon, il n'y a plus rien à voir" assez ferme aux quelques personnes qui étaient restées pour regarder, curieuses. Et chacun reprit sa route, y compris Riko qui avait reprit son air neutre de tous les jours. Elle avait juste fait en sorte d'éviter une grosse prise de tête et dissipé une foule ; ce qu'un agent du CCG devait savoir  faire, surtout lorsqu'un corps est retrouvé suite à une attaque de goule.


par humdrum sur ninetofive





Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 27 Mar - 0:01

Terrible World

Juste quand il crut être sur le point de choper la gamine par le cou, 'Kazu entendit une nouvelle voix féminine non loin, une voix qui semblait essayer de régler la situation en discutant avec les parents de la petite fille. Quand il put apercevoir à qui appartenait cette voix, l'albinos soupira. Cette femme avait une bonne tête de donneuse de leçons et il n'aimait pas ça. Son sourire, il l'aimait encore moins et y répondit par un regard complètement hostile. Malgré tout il la laissa parler à la gamine, lui expliquer la situation... Il les regardait toutes les deux de haut, avec mépris, sans même les écouter. Qu'est-ce qu'il en avait à foutre sérieusement, s'il le voulait il pourrait suivre cette famille et la massacrer dès qu'ils seraient chez eux. D'une manière générale, il haïssait la société, voilà tout.

Il haussa un sourcil au regard que lui adressa la jeune femme. Si elle voulait qu'il se calme, c'était râpé. Il était trop près de péter un câble pour réussir à retrouver un semblant de calme seul. Oh ça finirait par passer, dès qu'il n'y aurait plus cette foule autour de lui. Chaque personne qui le fixait actuellement lui donnait envie de faire un massacre. Il se sentait beaucoup trop jugé, une vraie menace à ses yeux. Lorsque la gamine s'excusa il n'y prêta d'ailleurs pas attention, se contentant de répondre par un grognement sourd qui pouvait s'apparenter à une insulte.Si cette femme n'avait pas été là il aurait juste tellement fait un massacre de cette gosse sous les yeux de ses parents... Bref, la petite famille s'en alla de son côté tandis que de l'autre la jeune femme qui avait voulu calmer la situation éloignait les curieux.

Akikazu la regardait faire du coin de l'oeil, une main serrant la garde de son katana. Ca le démangeait vraiment de dégainer mais il devait se contenir pour l'instant. Il trouverait bien l'occasion de se défouler dans les heures qui venait et ailleurs, puisqu'il avait déjà commis un meurtre dans le quartier et qu'il ne souhaitait pas se faire piéger par les colombes. Il faudrait vraiment que ça déborde pour qu'il décide de tuer encore une fois bêtement dans le coin, comme ça avait failli arriver à l'instant, sous le coup de la colère. Mais là il n'avait normalement plus de raison de se mettre dans cet état. Alors pourquoi avait-il encore cette envie d'exploser des têtes? L'albinos serra les dents et soupira de rage. Non il devait se calmer pas s'énerver d'avantage. Il emprunta la même direction que la femme qui avait permis d'éviter un meurtre, bousculant cette dernière au passage en lui jetant un regard mauvais.

"Hors de ma route."

Il al suivit du regard jusqu'à ce qu'elle ne soit plus dans son champ de vision et bifurqua à droite un peu plus loin, en plein dans une ruelle qui débouchait sur une impasse. Au moins ici il n'y aurait personne pour l'emmerder, tout du moins, Kazu espérait. Une fois à destination, il entreprit de transpercer violemment à coups de sabre une pile de cartons sales qui traînaient là, avec toute la rage qu'il avait dans le ventre. Il y mettait toute sa force, histoire de se calmer, de se fatiguer pour éviter d'aller tuer quelqu'un. Une fois qu'il se sentit plus calme, l'albinos alla s'affaler contre le mur du fond de l'impasse en prenant de grandes inspirations. Enfin sa colère passait. Et il espérait que ça durerait, que personne ne raviverait le feu qui dormait en lui.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: