Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Un défi ? Ou de la folie ? [PV Soren]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 24 Nov - 22:08

Hanabi se maudissait mentalement. Elle avait voulu, comme d’habitude, jouer la fille courageuse qui n’avait peur de rien… et elle était en train de le payer cher, et son cœur avec. Eh oui. La demoiselle avait décidé de se rendre dans ce nouveau magasin dont tout le monde parlait, soit disant que les prix étaient avantageux. Pour se faire, elle avait conscience de devoir passer dans de petites ruelles.

Mais qu’à cela ne tienne, voulant se lancer une sorte de défi, la jeune femme avait décidé, ce jour-là, de combattre ses peurs et c’est d’un pas plein d’entrain et surtout plein d’adrénaline qu’elle avait pris le chemin pour se rendre là-bas, le tout en transportant les poches des quelques courses qu’elle avaient déjà réalisées.

Mais voilà, tout ne s’était pas passé comme prévu et la jeune fille avait trouvé le moyen de se perdre. Son pas énergique avait alors fini par devenir tremblant et mal assuré. Bon, ça pourrait être pire, il pourrait faire nuit mais tout de même, Hanabi se sentait en danger et ne savait pas où elle était, ni où elle allait. Autant dire que les nerfs de la jeune phobique étaient mis à rude épreuve. Aussi finit-elle par porter ses poches d’une seule main afin que l’autre soit libre et qu’elle puisse s’allumer une cigarette. De toutes façons, perdue comme elle était, il y avait peu de chance qu’elle se retrouve face une personne de son entourage… ou se fasse prendre en flagrant délit par un représentant de la loi.

Elle finit cependant par croiser un garçon plutôt jeune et ceci fit s’accélérer les pulsations de son cœur. La jeune femme était méfiante, voir plus que ça, en ce genre de situation, elle frôlait la paranoïa. Aussi, sa première pensée fut qu’il s’agissait peut-être d’une goule. Après tout, on ne sait jamais. Cependant, elle comprit rapidement qu’elle devait prendre sur elle et c’est après avoir soufflé un bon coup qu’elle s’adressa au garçon d’une voix tremblante, alors qu’elle arrivait à sa hauteur.

« Excusez-moi… je me suis perdue, est-ce que vous pourriez m’indiquer le chemin pour me rendre… dans un endroit plus fréquenté, s’il vous plait ? »

Oui, au diable ce nouveau magasin à la mode, elle voulait simplement se retrouver au milieu de la foule. Au moins, là-bas, elle serait en sécurité. Après tout, une goule ne serait pas assez folle pour s’en prendre à un humain en public. N’est-ce pas ? Bon, on ne pouvait pas vraiment savoir mais elle préférait se rassurer en se disant que ce genre de choses était impossible.

Quoi qu’il en soit, Hanabi était sur le qui-vive et avait même déposé ses sacs sur le sol, prête à les abandonner si le jeune homme s’avérait être… dangereux. Pour l’instant, elle porta sa cigarette à ses lèvres, le tout d’une main tremblante tendit qu’elle espérait recevoir une réponse du garçon et ne pas voir un Kagune sortir de son corps. Sincèrement, qu’elle idée avait-il eu en se lançant ce challenge ? Avait-elle perdu la tête ? La jeune femme commençait à le croire mais essayait encore de rester maître d’elle-même.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 25 Nov - 20:10


Un défi? Ou de la folie?

« Qui aime bien châtie bien ♥ »

"Clic. Clic. Clic." faisait le briquet qu'il tenait dans sa main tandis qu'une malheureuse étincelle tout au plus se formait. Pas de flammes chatoyantes, pas de chaleur intense. Juste cette petite étincelle qui semblait vouloir sortir de cet étroit compartiment en fer pour pouvoir onduler librement dans l'environnement autour d'elle comme un phénix venant de renaître de ses cendres. Soren était déçu d'ailleurs. Il aurait bien aimé voir cette flamme, y toucher quitte à se brûler et même aller brûler quelques petites choses à droite à gauche. Seulement quand il avait piqué ce briquet avant de partir de la maison il y a quelques minutes il n'avait pas pensé à vérifier s'il fonctionnait encore et voilà que maintenant il se rendait compte qu'il était vide. En même temps il aurait dû s'en douter, Maman ne le laissait jamais prendre des objets qui permettaient de faire du feu... Mais lui il voulait s'amuser, voir les flammes danser! Au diable les interdits, il aimait trop l'élément du feu pour laisser passer la moindre occasion de le manipuler!

Aussi, bien qu'il se doutait qu'il se ferait passer un savon si on le découvrait, Soren décida d'aller acheter un briquet plein lui même. Après tout il avait de l'argent de poche, alors autant en profiter même si ce serait un achat inutile. Il se rendit donc d'un pas guilleret dans un bureau de presse afin d'acquérir l'un de ces petits "jouets", ce qui ne tarda pas trop à vrai dire. Après quoi il retourna se balader, un grand sourire aux lèvres, dans les rues de Tokyo sans faire attention où il allait. A la place il était concentré sur la flamme que son nouveau briquet générait, les yeux brillants tellement il semblait absorbé par la source de chaleur, à la manière d'un véritable papillon de nuit. Parfois il tentait d'attraper la flamme entre ses doigts aussi, quitte à se brûler. Mais il ignorait ce genre de brûlures, juste trop heureux de pouvoir littéralement jouer avec le feu.

Plongé dans ses pensées et occupé par son "jouet", Soren sursauta lorsqu'il entendit quelqu'un le héler. Il vérifia tout de même rapidement autour de lui que c'était bien à lui qu'on s'adressait mais comme il n'y avait personne... Il rangea donc le briquet dans sa poche, même s'il allait probablement l'utiliser de nouveau dans pas longtemps et offrit un grand sourire à la jeune femme qui l'avait interpellé. Il trouvait ses cheveux roses assez rigolos d'ailleurs. Malgré tout... Il avait surtout envie de la faire tourner en bourrique. Ca il ne pourrait pas s'en empêcher, c'était un fait. Et puis elle avait tellement l'air peu sûre d'elle que ce serait presque trop facile de l'embêter. Il décida alors de faire comme s'il n'avait pas compris ce qu'on lui disait.

"Hmm? Des endroits fréquentés?"

Soren haussa ensuite les épaules en riant comme un enfant. Puis il fit une pichenette sur le front de la demoiselle, sans aucune gêne.

"Tu sais m'dame, y'a pas d'endroits fréquentés à des kilomètres à la ronde. J'espère pour toi que t'as pas peur des monstres, y'en a plein ici!"

Cette fois-ci, un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres tandis qu'il reculait un peu, fourrant du même coup les mains dans ses poches. Il risquait de bien s'amuser avec cette jeune femme, quitte même à la suivre pour l'ennuyer...



Code by Wiise sur Never-Utopia


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 25 Nov - 23:44

La jeune femme ne parvenait pas à reprendre son calme alors qu’elle tentait de garder une respiration normale, ceci aidé par la cigarette qu’elle porta à nouveau à ses lèvres avant de tirer une grande latte et souffler la fumée un peu plus tard. Rien à faire, elle sentait même son cœur battre de plus en plus sans qu’elle n’ait même besoin de porter sa main à sa poitrine.

Envahie par ce stress contre lequel elle ne pouvait lutter, il était facile de comprendre qu’elle avait laissé le jeune homme se rapprocher uniquement parce qu’elle avait eu bien trop peur pour bouger. A vrai dire, tellement mal à l’aise, Hana ne s’était pas rendu compte qu’il s’était planté juste en face d’elle. Ses premières paroles passèrent même presque inaperçue. Afin, pas tout à fait.

Même si elle ne répondit pas, elle pensa aux mots adéquats : « Un endroit fréquenté, oui, c’est ça ». C’est, en effet, ce qu’elle souhaitait plus que jamais trouver bien qu’elle resta là, à fixer le garçon sans dire le moindre mot. Elle sursauta cependant en sentant la pichenette sur son front comme si ce geste l’avait aidée à sortir de ses pensées.

Son réflexe fut d’abord de claquer la langue trouvant le manque d’éducation de l’adolescent non pas inacceptable, mais presque. A vrai dire, si le jeune homme n’avait pas choisi de s’adresser à elle à ce moment précis, son naturel aurait peut-être refait surface, la rendant capable de lui expliquer pourquoi elle avait du mal à tolérer ce genre de comportement. Cependant, ses yeux se fixèrent au lèvre de son vis-à-vis alors qu’elle tentait d’écouter, traiter et comprendre les paroles qui s’en échappaient.

Plusieurs questions lui traversèrent l’esprit. Ce jeune homme avait-il compris pourquoi elle était effrayée ? En sale gosse qu’il était visiblement, avait-il décidé d’en jouer ? Ou… était-il… une goule ? Elle n’en savait rien.

A  ce sujet, la demoiselle s’était souvent dit qu’elle devrait se renseigner. Une réaction logique face à sa peur aurait été d’en apprendre sur ses créatures effrayantes afin de pouvoir les reconnaître et, en cas de besoin, pouvoir se défendre contre elles. Mais imaginez, rien que le mot « goule » la terrifiait, alors commencer à faire des recherches était un pas qu’elle n’avait pu franchir. Autant dire qu’Hana ne connaissait clairement rien concernant ce  qui était pourtant sa plus grande phobie.

Voyant le garçon se reculer, elle se dit néanmoins que, démon ou pas, une attaque n’était pas forcément imminente. Là-dessus, elle décida alors de récupérer ses courses en se penchant doucement, le tout sans lâcher le garçon des yeux. Une fois qu’elle se fut redressé, elle murmura doucement.

« Bien, visiblement, vous ne pouvez pas m’aider. Merci quand même et désolée de vous avoir fait perdre votre temps. »

Sur ce, elle fut malheureusement obligée de lui tourner le dos et partit en marchant d’un pas rapide et nerveux, sans oser se retourner pour voir si la potentielle goule la suivait ou non.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 6 Déc - 14:07


Un défi? Ou de la folie?

« Qui aime bien châtie bien ♥ »

Une grimace un peu dépitée se dessina sur le visage de Soren en voyant la jeune femme s'éloigner. Elle n'était pas bien drôle en fait, vu comment elle repartait déjà. Et c'est ce qui poussa le jeune investigateur à la suivre, d'abord discrètement. Il ne voulait pas la laisser partir comme ça  alors qu'il avait à peine eut le temps de s'amuser, surtout qu'il la trouvait rigolote à avoir la frousse comme ça. C'était rare ce genre de camarades de jeu et donc il voulait en profiter. Soren restait pour le moment à bonne distance, un sourire joueur aux lèvres. Puis au bout d'un moment il commença à se rapprocher, essayer de faire sentir sa présence. Il voulait voir jusqu'à quel point il pouvait l'effrayer, ça pouvait être intéressant.

Le petit brun finit même par carrément la coller, lui soufflant presque dans sa longue chevelure rose. Encore un peu et il serait certainement pris pour un criminel vu à quel point il violait l'espace privé d'une personne. Mais Soren s'en fichait des lois, des règles et des interdits. Il ne différenciait pas vraiment ce qui était bien de ce qui était mal et pour lui ce qu'il faisait actuellement ce n'était qu'un jeu avec une personne qu'il trouvait intéressante de par son comportement, ni plus ni moins. Souriant davantage il finit par lui murmurer à l'oreille, tout bas.

"Pourquoi tu t'en vas déjà M'dame? Je te fais peur?"

Il s'arrangea ensuite pour lui faire un bisou sur la joue avant de reculer vivement, l'air innocent. Il savait qu'il commençait à dépasser les limites, mais comme ça l'amusait ça n'avait aucune importance pour le moment. Soren prit ensuite machinalement le briquet qu'il avait dans sa poche, recommençant à le faire cliqueter rapidement sans s'en rendre compte. La petite flamme lui léchait les doigts de temps à autre tellement il ne faisait pas attention, bien qu'il semblait ne ressentir aucune douleur de brûlure. Après tout depuis le temps qu'il jouait avec le feu, il était habitué à ce genre de trucs. Un sourire énigmatique apparut sur ses lèvres.

"Je suis gentil tu sais, au moins je brûle pas les gens que je trouve intéressants~ ♥"

Soren n'avait aucune idée de la portée de ses paroles;. Pour lui ça paraissait même plutôt normal à dire, comme un compliment. Il ne savait juste pas que pour d'autres ça pouvait être pris comme une menace.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: