Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

La filature d'un pingouin par un gnome [ PV Kyousuke Yato]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 17 Nov - 18:26
Tu t'étais enfin trouvé quelque chose à faire et qui était constructif. Car c'était bien joli d'exécuter les missions pour Aogiri ou encore de lire les nouveaux livres qu'on t'offrait, sûrement pour essayer de faire des choses en douce une fois que tu es plongé dedans. Devais-tu leur dire que tu faisais semblant de ne pas voir leur pitrerie ? Enfin... Retour au moment présent. Après avoir échappé des regards de Naki et des autres, tu t'es permis de te balader dans ce monde qui t'es encore assez nouveau. Enfin te balader c'est vite dit, puisque tu as passé une bonne partie de ton temps à espionner devant l'un des locaux de la CCG. Observant les nombreux allers-retours de ses membres. Tu étais étonné de voir à quel point il était simple de définir qui était inoffensif parmi eux. En claire : Ceux qui ne détiennent pas de Quinque. Et surtout, tu étais étonné de voir l'important nombre d'individu entrant et sortant qui n'en détenait justement pas.

Serais-tu tombé sur un local de faiblards ? Ce serait bien dommage... Tu continuais ton rôle de pseudo-espion pendant quelques minutes avant de t'en lasser. C'était bien joli, mais maintenant quoi ? Tu vas seulement partir pour seulement avoir remarqué ça ? Ce serait du gâchis. Tu avais déjà réussi à fuir de la surveillance de Naki, ce qui est en soit plutôt compliqué, vu la glu qu'il peut être. Et enfin, tu avais même eu un petit geste au niveau du déguisement. Exagérant tes bandages autour de ton œil en charpie et de ses contours (car voir un bandage ensanglanté et une partie bien visible de la chair de ta joue, ce n'est pas ce qu'il y a de plus discret.) Tu avais même des fleurs dans les bras pour excuser ta présence. Il suffisait simplement de dire que c'était en remerciement pour "tout ce qu'ils font pour la société". Beurk.

Bref, pour résumer tu n'avais aucune envie de revenir bredouille. Tu gonfles les joues, cherchant vite une idée de ce que tu pouvais faire. Tu devais absolument revenir avec quelque choses entre les mains, la moindre petite information ! Ce serait bien mieux que ta situation actuelle, où tu cherches dans le vide. Tu dois trouver un élément concret. Tu ne peux pas te permettre de laisser la mort de ton père impunie. Tu continues finalement à observer les allés et venues de ces sous-êtres avec ennui. Tu soupires, la tête toujours en pleine recherches d'idées possibles. Et la voici : suivre un membre de la CCG qui quitterait le bâtiment. C'était toujours mieux que de simplement fixer une porte d'entrée, n'est-ce pas ?

Maintenant, tu dois choisir ta victime... Qui se trouve être un sorte de pingouin à la chevelure bleuté. Bon, tu fais avec ce que tu as. Tu le fixes s'éloigner petit à petit des locaux, pour ensuite disparaître dans une raison. Et c'est parti... Tu le suis avec une distance respectable, toujours près à te cacher au cas où il se retournerait. Tu te débrouilles plutôt bien, un avenir dans en tant que stalker peut-être ? Bon tu as failli te faire prendre une ou deux fois, mais c'est plutôt pas mal pour un début. Enfin c'est surtout qu'il n'y avait étonnement pas grand monde dans les rues. Comme si le destin voulait que tu te fasses prendre. Et il semblerait qu'il ait réussi son coup.

Te voilà à découvert. Franchement, il aurait mieux fallu pour toi de te préoccuper du peu de monde dans les rues, en observant un peu les alentours, quand tu étais caché. Et non pas quand tu étais en train de le suivre. C'était la première fois que tu te retrouves confronter à un tel imprévu (hormis la mort de ton paternel, évidemment). Que faire ? Que faire ? Que faire ? Sérieusement... Qu'est-ce que tu dois faire ? Aller... Respire et joue un enfant... Différent de toi, va-t-on dire. Place à un vocabulaire plus... barbare et à un visage plus... expressif.   

" Je... J'vous jure m'sieur, je vous suivais pas hein ! Promis, promis ! "
  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Abel
Rang indéfini || Daanav
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 21
Mar 24 Nov - 16:26

La filature d'un pingouin par un gnome



Cette journée allait s'avérer encore rude pour Yato. En effet, les affaires d'attaques de goules ne cessaient d'augmenter dernièrement à cause de la montée en puissance d'Aogiri, augmentant du même coup le nombre de dossiers à traiter concernant des individus pouvant potentiellement faire partie de leurs rangs. A vrai dire et ça se sentait, une certaine psychose semblait s'emparer des locaux de l'antenne du CCG à laquelle le jeune homme était affecté. Trop d'affaires, trop d'attaques qui se multipliaient, tout le monde était en stress. Sauf lui il fallait croire. Il faisait son boulot, calmement, essayant de lire en diagonale les crimes commis par les goules dont les dossiers finissaient sur son bureau pour ne pas retenir ces atrocités. Il avait l'air de s'en foutre un peu aussi, mais ce n'était pas le cas. Il ne voulait juste pas se faire gagner par le stress comme tout le monde dans les bureaux. Vu que la plupart des personnes travaillant à la paperasse ne comptaient pas passer inspecteur un jour c'était un peu normal que la peur les gagne. Mais Yato lui voulait passer inspecteur et ça ne saurait tarder, du coup il se devait de garder son calme en prévention des situations de crise qui pourraient arriver dans le futur.

Il avait passé une grosse partie de la journée sans bouger de son bureau, enchaînant les dossiers qui atterrissaient à coté de lui. Il fallait juste parfois rentrer des noms, transmettre les infos à une antenne d'un autre district, en transmettre d'autres aux inspecteurs présents au sein de son antenne,… Bref il n'y avait pas de quoi s'ennuyer. A vrai dire Yato avait bossé tant et si bien qu'un de ses supérieurs finit par venir le trouver pour lui dire qu'il était autorisé à retourner chez lui et à arrêter pour aujourd'hui, que quelqu'un allait prendre la relève. Ca l'avait surpris, mais il était évident qu'il n'allait pas refuser de partir plus tôt vu les horaires qu'il faisait parfois, allant jusque tard dans la nuit. Ca lui était même déjà arrivé de dormir au bureau en fait, ce qui était loin d'être agréable. Et puis, il avait Archimède à s'occuper et il savait d'ores et déjà que le petit shiba risquait fortement de faire des conneries s'il le laissait plus d'une journée seul à son appartement.

Très vite Yato quitta donc son poste, souhaitant en partant bon courage à ceux qui restaient encore là, avant de descendre les étages afin de sortir enfin du grand et froid bâtiment. Une fois dehors il s'arrêta un instant devant l'entrée, prenant une grande inspiration. L'air gelé était vraiment agréable après une journée passée à rester enfermé dans un bureau bruyant et en pleine effervescence. Ca prenait la tête assez rapidement alors heureusement que Yato était quelqu'un de très patient et passif de nature, sinon ça aurait fait longtemps qu'il aurait pété un câble comme il arrivait parfois à certains des employés de bureau. Il soupira ensuite légèrement avant de s'engager dans la foule afin de retourner chez lui.

Très vite, Yato se retrouva dans des coins moins fréquentés, les quartiers résidentiels desquels personne n'osait sortir depuis quelques temps vu la recrudescence des attaques recensées. Pourtant il fallait bien passer par là quand on rentrait du travail. En même temps que la foule se faisait moins dense, le jeune inspecteur commença à avoir l'étrange impression d'être suivi. De ce fait il ralentit un peu, histoire d'essayer de comprendre qui le suivait et potentiellement connaître ses intentions. Si elles étaient mauvaises il n'aurait pas d'autres choix que de fuir à vrai dire, d'autant plus si c'était une goule.

Seulement… Rien ne l'avait apprêté à tomber nez à nez avec un enfant. Un jeune enfant, blond, avec un bandage sur l'oeil. De surprise, Yato s'arrêta tandis que le petit garçon commençait à balbutier des excuses comme quoi il ne le suivait pas. L'homme aux cheveux bleus soupira légèrement. Il avait du mal à gober ça de la part d'un enfant. Mais déjà il était quasiment sûr que ce petit n'allait pas l'attaquer, les enfants goules n'étant pas censés contrôler leur kagune à cet âge et si c'était un enfant humain il n'aurait tout bonnement pas de mal à l'arrêter s'il faisait quoi que ce soit. Yato se retourna donc complètement vers lui, le jaugeant de toute sa hauteur d'un air froid qui lui était propre.

« J'ai du mal à croire que tu me suivais pas petit. Tu es perdu ? Tu peux le dire si t'espérait que je t'aide à retrouver ton chemin ou tes parents je vais pas te manger. »



© Truth.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 25 Nov - 0:13
Tu te retiens de rire en entendant la réponse du bleu. Lui ? Te manger ? Elle est bien bonne celle-là. Entre vous deux, tu es certainement le mieux placé pour manger un individu. Mais disons que, heureusement pour lui, la chair humaine et toi, c'est une histoire plutôt compliquée. Donc bon, le pingouin n'a pas grand risque d'être mangé de ta personne... Mais pour ce qui est d'être torturé et tué, c'est une autre histoire~ Tu caches ton envie de rire (vu que celui-ci est similaire au dérangé que tu es) en imitant un autre, bien plus innocent et... stupide, celui d'un enfant en somme. Comme si tu venais de te faire démasquer. Qu'allais-tu dire ? Tu n'étais en aucun cas perdu. Tu es juste dans un arrondissement un peu éloigné de ton chez toi, c'est différent. Tu ne cherchais pas à retrouver tes parents, étant les deux morts. Que dire ? Que faire ?

Tu n'en avais aucune idées. Tu poses un bref regard sur le bouquet de fleurs qui était toujours entre tes mains. Un bouquet d'arums jaunes au dégradé de rouge. Tu repensais au but premier de ces fleurs : te donner une couverture en face d'un des locaux du CCG. Mais là ? Est-ce que cela fonctionnerait toujours ? Sûrement pas. Tu es plutôt content de ne pas à avoir à sortir l'excuse de base de ta bouche, mais... Voilà quoi. Tu réfléchis, tu réfléchis à une excuse quelconque. Peut-être auras-tu une réponse avec la signification de cette fleur ? Que signifie l'arum de couleur jaune déjà ? Ah oui... Cela signifie :

- Écoute ton cœur. -

Tu ne comprends pas vraiment cette phrase. Écouter son cœur ? Tu ne comprends pas. On peut entendre un coeur, limite l'écouter, mais à quoi bon s'en importer sur ça ? Boum-boum, boum-boum, boum-boum. Qu'est-ce que ce son, celui des battements, a de si particulier ?Tu ne comprends pas. Tu ne comprends décidément pas les humains et certaines de leurs créations. L'importance de l'organe cardiaque au niveau sentimental et moral est hors de ta portée. Pour toi, cela ne sert qu'à te tenir en vie et à te nourrir. Rien de plus, rien de moins. Le langage des fleurs est inutile pour toi, un codage pour les sentiments, à quoi ça sert ? Et si cela servait, n'est-ce pas un peu misérable, voir lâche de laisser des fleurs parler à notre place ? Enfin bon, les humains restent des humains. Ton regard se reporte vers le membre du CCG que tu avais suivi jusque là, pour enfin lui répondre de ta voix d'enfant, avec toujours l'impression de perdre 5 ans d'âge mental :

" Je... C'est pas que j'vous suivais hein. Juste que je vous r'gardais... "

Quelle excuse débile, mais bon, autant continuer dans cette lancée et créer, de fil en aiguille, une histoire de toute pièce. Que dire, que dire ? Que faire, que faire ? Ah. Trouvée. Une histoire à t'en donner la nausée à cause de sa niaiserie et surtout... du fond. Beurk. Mais bon, cela pourrait te donner un nouveau chemin qui ne faisait pas parti de tes projets de départ afin d'arriver à tes fins ou bien de se finir par un nouveau jouet pour toi ce soir. Qui sait~ Tu continues finalement ton explication du pourquoi et du comment de ton instant en tant que stalker :

" E-Enfin je veux dire... Je veux surtout parler à une personne du CCG, mais... J'sais pas trop comment m'y prendre. Je... Plus grand j'veux être inspecteur et tout et tout ! Mais j'ose jamais parler de ça... Mais y'a une gentille dame qui m'a donné ces fleurs et qui m'a dit que ça me donnerait du courage et tout ! Hé hé~ "

Un véritable gosse. Écœurant. Un langage si grossier, si... si misérable. Et surtout, devenir un membre du CCG ? Un inspecteur qui plus est ? Tu as l'impression de devenir malade rien qu'après avoir dit ça. C'est dégoûtant. Tu n'as qu'une envie, te rincer la bouffe et l'esprit de ce que tu viens de dire. Mais tu dois te contenter de te changer les idées en détournant légèrement le sujet, pour le bien de ce qui te reste de bon esprit en toi et aussi ce qui te reste de dignité. Tu prends une des nombreuses arums jaunâtres en ta possession avant de la tendre à ton interlocuteur pour finalement ajouter :

" D-Dites monsieur... Vous connaissez l'langage des fleurs ? "

  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Abel
Rang indéfini || Daanav
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 21
Mar 1 Déc - 1:15

La filature d'un pingouin par un gnome



Ce gosse semblait vraiment être ce qu'il y avait de plus normal si on omettait son bandage. Yato se demandait d'ailleurs ce qu'il avait bien pu faire pour écoper de ça, c'était pas banal chez un enfant. M'enfin bon, il n'avait pas l'air dangereux ni rien avec son air innocent et ses arums en main. En tout cas, le jeune bleu voyait bien qu'il ne savait pas trop quoi répondre et paniquait. Ca il le mettait sur le compte qu'il devait passer pour un géant à côté de lui avec ses presque deux mètres. Il avait souvent remarqué que les gosses l'évitaient par rapport à ça d'ailleurs, c'était pas la première fois. Le petit lui dit alors qu'il ne faisait juste que le regarder. Yato haussa les épaules en levant les yeux au ciel. Mouais okay. Un peu space, mais bon c'était les gosses quoi...

Le blondinet lui raconta ensuite vouloir parler à quelqu'un du CCG, parce que lui voulait devenir inspecteur quand il serait grand. Ca soutira un léger sourire au bleu. Peu de gosses montraient autant d'intérêt à entrer au CCG, soit parce que les parents les dissuadaient, soit parce que tout ce qui se disait aux infos devait être déjà assez effrayant et impressionnant pour des enfants. Alors que ce petit ait le courage de faire ça et de vouloir en parler à quelqu'un du métier ça le faisait doucement sourire. Même s'il n'était certainement pas le plus qualifié pour conseiller un jeune, lui même ayant été fraîchement promu et affecté à une antenne du CCG et juste pour s'occuper de la paperasse en attendant d'avoir un mentor.  

« C'est une bonne initiative gamin. Y'en a pas beaucoup de ton âge qui oseraient venir parler à l'un de nous. Seulement, je suis certainement pas le plus qualifié pour te parler du métier d'inspecteur, je suis jamais allé sur le terrain même si ça ne saurait tarder. »

L'instant d'après, Yato fut surpris de constater que le gamin lui donnait une de ses fleurs en lui demandant s'il connaissait le langage des fleurs. Il prit alors doucement l'arum dans sa main avant de le contempler d'un air pensif. Si ce petit lui posait la question, c'était qu'il devait s'y connaître au moins un peu sur le sujet. Le bleu n'y connaissait pas grand chose à vrai dire, à part les basiques: les roses et leurs couleurs, les oeillets, les lys et les jonquilles,... Ca s'arrêtait à peu près à ça. En même temps concernant les oeillets il en avait tellement vu lorsqu'il était encore adolescent, lorsque sa mère et sa soeur étaient mortes... Et encore aujourd'hui il lui arrivait d'en apporter sur leurs tombes lorsqu'il avait le temps de se recueillir.

Il secoua légèrement la tête histoire de se sortir de ses pensées et de ses souvenirs. Ce n'était pas vraiment le moment de ressasser tout ça. A la place il reporta son attention sur l'enfant, décidant d'être curieux envers lui. Après tout si le blondinet en avait dans la caboche, ça vaudrait le coup de passer sa fin d'après-midi à lui parler, ça pourrait amener des discussions intéressantes.

« Pas vraiment non, juste la signification de quelques fleurs... Pourquoi cette question? »

Yato s'amusait sans s'en rendre compte avec la fleur dans sa main, la faisant osciller au gré de la légère brise d'hiver qui soufflait sur Tokyo. Il ne savait pas pourquoi il se mit à penser ça, mais la neige risquerait bientôt d'arriver à ce train là.



© Truth.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 5 Déc - 16:43
Tu te retenais de faire des tas de choses comme grimacer, grincer des dents, pester, médire ou même juste montrer tout signe possible de frustration. Déjà que tu méritais qu'on te coupe la langue pour ce que tu avais osé inventer comme histoire... Dégoûtant. Et surtout, l'air... satisfait, heureux, ou n'importe quelle niaiserie du genre que montrait ton interlocuteur t'horripilait. Qu'il cesse se stupide sourire ou tu risques bien de lui défaire la mâchoire, de la briser jusqu'à ce qu'il n'en reste que miette avant de lui faire connaître le supplice du sourire de l'ange ou encore faire en sorte qu'il n'ait même plus de lèvres pour cacher sa dentition. Tu aurais pu continuer plus longuement sur les atrocités que tu pourrais lui faire, mais trêve de rêverie. Continue de jouer le jeu. Maintient ton sourire d'enfant et l’écœurante innocence qui va avec. Pour le moment, tu n'es pas Little Jason, fils de Yamori et goule d'Aogiri. Là tu es... Niku, un garçon, un petit humain rêvant d'un futur dans la CCG. Oui, voilà ce que tu dois être pendant les quelques minutes qui suivront. Juste... Quelques minutes dans la peau d'un humain. Beurk... Tu imagines déjà tout ce que tu devras faire pour te laver de ce rôle d'horreur. Cette automutilation massive ne va pas forcément plaire à Naki, mais qu'importe.  

Tu réponds faussement à son sourire. Écoutant d'une oreille presque religieuse -la bonne blague- ce qu'il te disait. Bonne initiative ? Qu'il est marrant, cela ne ferait qu'une personne de plus se retrouvant six pieds sous terre. Elle est bien belle la CCG. Enfin bon, le désespoir aide grandement dans leur logique. Ton désespoir t'a grandement aidé à être ce que tu es aujourd'hui. Le monde est fou, mais ça ils ne le savent pas. Tu es fou, mais ça tu le sais. Une fois qu'il a terminé ce qu'il était en train de te dire, tu étais plutôt déçu (mais ça tu le gardes pour toi). Certes tu avais pris une personne peu puissante, mais à ce point ? Avait-il seulement les capacités de se servir de balles Q ? Cela serait vraiment le bas fond de la déception. Un amusement digne de celui de tuer un civil, donc proche du seuil de zéro.

Et ton interlocuteur ne semblait pas savoir énormément sur le langage des fleurs. Bah, tu ne devais t'en attendre autrement. Les humains créent des choses pour ensuite les laisser à l'abandon. C'est plutôt pathétique de voir ça. Mais tu vas essayer de sauver un minimum ce qui lui sert de cervelle en la nourrissant un peu, car cela te désespère assez. Un peu comme tous tes jouets qui sont incapables de réciter Pi rien que pour 10 décimales. Triste de voir autant d'être peu cultivé, peu futé et peu... intelligent tout simplement. Tu lui réponds finalement avec une voix -faussement- amusée :

" E-Et bien... Un arum jaune signifie 'Ecoute ton cœur' c'est plutôt une fleur encourageante, non ? Je... Je pense qu'elle est parfaite pour les moments où le moral est plutôt bas. En-Enfin c'est que mon avis. J-J'espère que vous réussirez à faire ce que vous voulez accomplir... C'est... C'est surtout pour ça que je vous donne cette fleur. Parfois, un geste vaut mieux que mille mots, c'est ce qu'on dit pas vrai ..? Hé hé~ "

On aurait tout vu. Toi encourageant un membre de la CCG. Tu es tombés bien bas à cause de ce foutu rôle. Tu mérites bien d'avaler mille aiguilles pour toutes ses choses écœurantes que tu dis. Ouais... Tu feras ça une fois rentré. Car là tu te sens sale dans la parole, dire de telles idioties... Absolument dégoûtant. Bon, tu tentes de vite de changer de sujet avant de devenir encore plus fou que tu ne l'es déjà. Ce qui n'est déjà de base pas une mince à faire. Aller, un grand sourire et tu te lances.

" D'a... D'ailleurs, est-ce que... Je peux savoir comment vous vous appelez, m'sieur de la CCG ? M-Moi c'est Niku ! "

  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Gnome
» Pingouin !
» Le pingouin sauve la banquise
» Pingouin (team)
» Panthéon gnome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: