Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Kidnapping with a side of revenge [Pv. Shin & Juuzou]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tachibana Hairi
Rang S || La Llorona
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 08/09/2015
Mar 15 Sep - 7:38





Kidnapping with a side of revenge





C'était avec un sourire qu'elle ne se connaissait pas elle-même que Hairi quitta son humble appartement ce soir-là, écouteurs sur les oreilles et habillée chaudement, foulard enroulé autour de son cou comme mesure de protection un tant soit peu plus efficace contre le froid qui devait s'installer dans les rues de Tokyo cette nuit. Bien évidemment, elle avait verrouillé toutes les fenêtres et la porte d'entrée derrière elle, puis avait foutu les clés dans la poche de sa veste avant de dévaler les quelques marches qui menaient à sa porte. Et une fois qu'elle eut posé le pied sur le trottoir de sa rue, ce fut en prenant une démarche enjouée qu'elle laissa ses pas la guider jusqu'au lieu où elle devait se présenter. Elle avait bien hâte de revoir son pote, en fait, comme elle en avait pris l'habitude depuis un certain temps. Avec lui, il lui était pratiquement impossible de ne pas se marrer; en fait, elle avait appris à l'apprécier malgré qu'il soit différent d'elle, et supposément son ennemi.

Malgré son sourire cependant, elle réfléchissait. Elle réfléchissait à sa situation, en fait, et bien que sa logique diffère normalement de celle d'un être humain normal, cette fois, elle semblait raisonner comme toute personne le ferait. Ou plutôt, comme toute goule un tant soit peu censée devrait le faire. Bon d'accord, la jeune femme l'avouait; ce n'était probablement pas la meilleure idée du monde que de traîner avec un type du CCG, et encore moins de le considérer comme un ami. Mais étrangement, elle avait l'impression que Juuzou était différent. Il n'agissait pas de la même façon qu'un être humain normal et ça, elle l'avait bien remarqué. Pourtant elle ne l'avait jamais questionné à ce sujet. Si elle devait le savoir, elle assumait qu'il le lui dirait de lui-même quand le temps viendrait. Et il y avait autre chose aussi, mais ça, la jeune Tachibana n'arrivait pas à le comprendre, et sans doute ne le comprendra-t-elle pas avant longtemps. Puis de toute façon, entre ses efforts pour se maintenir en forme, se nourrir et se cacher de tous les autres membres du CCG à part son pote, elle n'avait pas vraiment le temps de s'attarder sur une réflexion qui, selon elle, était complètement inutile. M'enfin.

Réflexions à part, c'était avec entrain que la goule aux cheveux bleus déambulait dans les rues, seule, musique à fond dans les oreilles. Pour une raison qui lui échappait et qu'elle ne cherchait pas à comprendre, parfois elle profitait du fait qu'elle était toute seule pour chantonner la mélodie et exécuter quelques petits pas de danse assez randoms merci. Pour être enjouée, elle l'était, et puis c'était pas comme si ça lui était donné de voir l'un de ses rares amis comme ça. En fait, les seules personnes qui savaient la tolérer étaient si rares que, lorsqu'elle n'était pas en chasse, La Llorona ne daignait pas sortir, par peur que quelque chose comme ce qu'elle a vécu des années auparavant ne se reproduise et qu'elle ne soit une fois de plus arrachée à ce qu'elle était venue à appeler son 'chez soi', et où elle se sentait en sécurité, pour une fois. Mais Juuzou était l'exception à la règle. Il l'intriguait, tout simplement, que ce soit de par sa personnalité ou sa façon de voir les choses, ou même encore simplement sa façon de s'habiller si particulière. Après, il y a toujours une exception à tout, non... ?

Quand finalement la jeune femme arriva au point de rencontre habituel, elle sortit de sa poche son téléphone, yeux bleus rivés sur l'écran à observer les chiffres lumineux qui se présentaient à elle pour lui indiquer l'heure. Et, fidèle à son habitude, elle était arrivée un peu en avance. Un petit sourire traversa vaguement son visage sur le coup, et elle rangea l'appareil dans sa poche, allant s'adosser au mur du bâtiment devant lequel elle s'était arrêtée pour attendre son ami. Elle était postée sous un lampadaire, la lumière blanche éclairant bien le petit coin de rue où elle s'était posée. Et elle observait simplement les gens, rares, passer devant elle sans vraiment se soucier d'elle, ne sachant évidemment pas qu'en fait, elle aurait potentiellement pu poser une menace pour eux. Ce qu'elle ne savait pas, cependant, c'était qu'en fait, la menace pesait plutôt sur elle...

Néanmoins, Hairi demeura sur place, sans pour autant capter quoi que ce soit de négatif autour d'elle. Certes il y avait l'odeur de certaines goules qu'elle ne connaissait pas. Il y avait celle des humains aussi. Celle de l'humidité qui retombait doucement sur le sol de la ville et celle que le vent portait avec lui. Au bout de quelques minutes, la jeune goule finit par vérifier son téléphone à nouveau, afin de connaître l'heure. Le temps n'avait pas vraiment avancé et pourtant, elle avait l'impression que ça faisait au moins 15 minutes qu'elle attendait ici. Elle poussa un petit soupir sur le coup.
J'ai bien hâte de te voir, Juu'~

© Jawilsia sur Never-Utopia

_________________


I Am Machine ♦ Three Days Grace
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Lun 21 Sep - 9:27




Whispers in the dark

Kidnapping with a side of revengeSweet revenge , when you hold us...



Le soir venait de tomber lentement sur les rues de Tokyo, tous ces districts encore grouillant de vie humaine, voire même de goule. Un moment qu’appréciait Shinra, qui aimait observer les humains depuis un perchoir, tel un chat qui zyeutait les oiseaux d’un air très intéressé. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il se préparait à sortir, à préparer les affaires dont il aurait besoin pour cette nuit. Le jeune homme prévoyait quelque chose de bien précis pour ce soir, et ce n’était pas un rendez-vous galant. Non, ce n’était pas ce même type de rendez-vous à vrai dire…

Cela faisait des mois que cela s’était passé. Avoir affronté ce sale gosse albinos et cet enfoiré aux cheveux longs avait failli lui coûter la vie. Shin avait la haine particulièrement pour ces deux foutus humains. Le premier mois qui avait suivi ces affrontements a été assez dur pour la goule, il avait eu du mal à s’en remettre, heureusement qu’Amnesia avait été là et l’avait aidé à se rétablir. Ca avait mit du temps pour qu’il recouvre sa force et plusieurs mois après il allait bien mieux, mais il était animé par un désir de vengeance.

Ça lui arrivait rarement, cet esprit vengeur, cette envie d’arracher une tête plus violemment que d’habitude. Cela arrivait seulement quand on manquait de le tuer et à chaque fois ses vengeances avaient fait mouche. Là, c’était différent parce qu’il savait que les deux Colombes étaient fortes, dangereuses, puisqu’elles avaient failli lui prendre sa vie. Cependant, pendant ces longs mois où il avait retrouvé ses forces, où il s’était même entraîné pour devenir plus fort, il les avait passé à les observer tout particulièrement. Au début il les avait observé tous les deux, chacun leur tour, pour découvrir où ils habitaient, leurs habitudes, il récoltait des informations sur eux.

Puis quelques temps après, Shinra commença à s’intéresser de plus en plus à Juuzou. Pourquoi pas à l’autre ? Parce qu’il ne trouvait rien qui pouvait le menacer. Alors que l’albinos lui, il y avait quelque chose qui avait fait tiquer le brun. Une fille. A force de l’observer, il l’avait vu, il l’avait remarqué, ce à quoi il pourrait s’attaquer. Alors en parallèle, la goule brune avait commencé à observer cette fille, toujours en restant discret ou en utilisant des gens pour ne pas se trahir au cas où. Et des choses, il en avait découvert. Beaucoup même, assez intéressantes d’ailleurs. Tout cela servit au Chat de trouver un plan pour se venger.

D’habitude il n’était pas aussi rancunier mais là ça dépassait tout même, une sensation de rage brûlait au fond de lui alors qu’il ne montrait rien à l’extérieur. Shin était doué pour cacher ses sentiments, de toute façon il préférait se moquer du monde plutôt que de montrer sa tristesse ou sa colère. Cela faisait des mois qu’il préparait ce qu’il s’apprêtait à faire. Des mois qu’il songeait à passer à l’acte. De la patience, il en avait à revendre mais cette fois, tout était fin prêt. Sa vengeance allait pouvoir être accomplie. Rien n’avait été laissé au hasard, Shin savait très bien ce qu’il risquait, et surtout qu’il allait mourir s’il loupait son coup.

A aucun moment il n’avait mit ce détail de ce côté mais il n’avait pas peur de mourir, c’était juste qu’il ne voulait pas, parce qu’il avait trop de choses à faire encore dans ce monde, dans cette ville où se côtoient les deux espèces. Le brun avait tant de choses à découvrir des humains qu’il ne pouvait pas se permettre de partir maintenant. A force de penser à tout ça, de ruminer le passé à ce point, il était fin prêt pour partir. Shin sourit doucement en refermant son sac, allant enfiler une veste et surtout, mettre tout de suite son masque. Après tout sa victime ne connaissait pas son visage.

Le jeune homme quitta son appartement, peut-être pour la dernière fois d’ailleurs, avant de filer d’un pas léger, comme s’il allait se promener. Il comptait soigner tous les détails ce soir-là, quelque chose dont on se souviendrait, allez savoir pourquoi, Shin risquait de mourir et ce qui l’intéressait, c’était qu’on se souvienne de ce moment. Oui, qu’on se souvienne de ce moment comme lui s’était rappelé avec une douleur dissimulée les mois passés. Il s’était renseigné avant de partir, bien des jours avant, tout avait été préparé pour que ce soit parfait. Pour retrouver sa victime surtout. On lui avait dit sa position. Merci à ces petits humains tant serviables qui échangeaient leurs services contre leurs vies…

Tellement prévisibles de toute façon ! Shin n’allait pas s’en plaindre, il venait de recevoir un message lui confirmant la position de sa victime. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il prit la direction indiquée, les mains dans les poches. Aaaah… Le moment tant attendu approchait, le brun avait du mal à rester en place. Il avait envie de voir le visage de l’albinos perdre contenance quand il apprendrait la nouvelle. Cela sera tellement… Jubilatoire ! Sifflotant presque, tout content qu’il était, il marcha dans les rues quasiment désertes, ses pas se dirigeant tout naturellement vers le district 23, où se trouvait sa cible.

Le temps passa vite parce qu’il se repassait les derniers détails en tête, alors qu’il sortait déjà un tissu et l’enduisait d’un liquide qu’il avait réussi à récupérer d’un ami, dira-t-on, avec un petit sourire sous son masque. Il se rapprochait de l’endroit. Plus que quelques mètres, encore une rue sur la droite et il la voyait. Cette jeune femme aux cheveux bleus sous son lampadaire. Aucun doute, c’était elle. Ses cheveux atypiques la trahissaient et c’était parfait comme ça. Sans un bruit, s’approchant à pas feutrés, le brun plaqua sans prévenir le tissu imbibé de chloroforme sur le visage de la jeune fille pour l’endormir, attendant le temps qu’il fallait avant de la relâcher et la laisser retomber doucement à terre. Il l’avait entendu parler en approchant, et la goule sourit.


"Moi aussi j’ai bien hâte de te revoir, Suzuya Juuzou."

Tout en disant ça, il rangea son tissu dans son sac pour en sortir des liens et attacher solidement la jeune fille, de manière à ce qu’elle ne puisse pas s’enfuir. Même si c’était une goule, de toute façon, il y avait quelques produits qui pourraient facilement la rendre amorphe un moment, Shin s’y était spécialisé dans tous ces produits chimiques, pour ce genre d’utilisation justement. En sifflotant de nouveau, il récupéra son sac et mit la demoiselle en sac à patate sur son épaule pour partir, laissant simplement une feuille derrière lui, à l’endroit où était la fille aux cheveux bleus, sous ce lampadaire, tandis que lui alla l’emmener dans une maison plus loin, qu’un de ses… Disons ‘amis’, lui avait prêter pour l’occasion. Le brun avait même laissé la porte ouverte.

"Il paraît que la nuit tous les chats sont gris.
Es-tu prêt à rejouer au chat et à la souris ?"


© Jawilsia sur Never Utopia

_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 26 Sep - 14:42
Kidnapping with a side of revenge
feat. Hairi & Shin
Your knife, my back My gun, your head


Un jour spécial se profilait en ce moment. A vrai dire, c'était l'une des rares fois où Juuzou était vraiment heureux et ce depuis des années. Et honnêtement... Qui aurait pu croire que c'était une goule, ces créatures qu'il massacrait sans pitié d'ordinaire, qui le rendait heureux depuis quelques semaines? Même lui quand il s'en était rendu compte il avait trouvé ça étrange et pourtant avec le temps il n'avait même plus chercher à comprendre. Peut être parce que cette personne le faisait se sentir un peu plus humain qu'avant? Parce qu'ils avaient des choses en commun? En tout cas, malgré leur premier accrochage, l'albinos avait appris à apprécier Hairi, malgré qu'elle soit sensée être l'ennemi qu'il combattait. Et même s'il ne savait pas grand chose d'elle pour l'instant, il l'appréciait comme ça et toujours un peu plus à chacune de leurs rencontres. Et puis si elle voulait parler d'elle-même elle le ferait en temps et en heure, jamais il ne la forcerait à dire quoi que ce soit.

Aujourd'hui ne faisait pas exception et il était convenu qu'ils devraient se rejoindre aux alentours du 12e district, au soir. Juuzou n'avait pas estimé nécessaire, comme à chacune de leurs rencontres maintenant, d'emporter sa faux avec lui. Après tout, il ne risquait pas d'y avoir de bagarre si facilement et quand bien même ça arriverait, il avait quand même ses couteaux de lancer cachés dans sa chemise. Sur le chemin pour rejoindre Hairi, l'albinos se perdit un peu, fidèle à lui même en fait. Mais bon, il savait qu'il allait finir par retrouver sa route d'une façon ou d'une autre et ne s'inquiétait de rien. Et pour le coup, il se retrouva même à penser un peu que si le CCG se rendait compte de quoi que ce soit concernant le fait qu'il était ami avec une goule, ça risquait de faire des vagues. D'énormes vagues même, pour l'un comme pour l'autre. Peut-être que cette fois, on ne passerait pas outre ses bêtises même. Mais bon, il allait s'arranger pour que tout ça ne se sache jamais.

Après un long moment à errer au hasard, Juuzou finit par arriver sur le lieu de rendez-vous. C'était désert, à peine éclairé par quelques lampadaires. Cependant, il n'y avait aucune trace de son amie aux alentours. Un peu désappointé, il commença à faire le tour de la rue. D'ordinaire, Hairi arrivait toujours avant lui, c'était donc plutôt bizarre qu'elle ne soit pas présente en ce moment, d'autant plus que l'albinos avait pris du retard en se perdant dans Tokyo. Puis finalement quelque chose attira son attention sous un des lampadaires de la rue. Un morceau de papier griffonné. Curieux, il alla le ramasser. Seulement pour découvrir quelque chose qui lui soutira une expression horriblement sombre et haineuse.

De ce qu'il comprenait, Hairi avait été enlevée. Et cette histoire de jeu du chat et de la souris lui rappelait étrangement l'incartade qu'il y avait eu quelques mois plus tôt avec cette goule qui se faisait appeler le Chat justement. Si c'était lui derrière tout ça... Juuzou n'allait avoir aucune pitié. Même s'il n'avait pas toutes ses armes avec lui, ça n'allait pas l'empêcher de le massacrer, le découper en morceaux et le réduire en charpie. Peut être même qu'accrocher sa tête à un des lampadaires serait une très bonne idée... Ou alors se servir de ses entrailles comme décoration d'extérieur aussi... Pendant ce moment de rage intérieure, l'albinos se mit à chercher où ce sale fourbe avait bien pu aller avec son amie. D'ailleurs, jamais il ne s'était senti aussi en colère avant. Sûrement parce qu'il n'avait jamais été proche comme ça d'une autre personne. Mais bon, il n'allait pas chercher à savoir maintenant comment ça fonctionnait les sentiments, il avait un Chat à retrouver et étriper, quitte à se mettre lui même en danger.

Finalement il remarqua une porte ouverte plus loin. Etrange quand même, il décida donc d'aller y jeter un coup d'oeil vu qu'il avait de fortes chances qu'il se trouve là avec son amie goule. Souriant d'un air encore plus dérangé que d'ordinaire, Juuzou s'engagea donc dans la bâtisse, prêt à massacrer ce sale fourbe qui n'avait pas compris sa leçon la dernière fois... Il s'était vraiment frotté à la mauvaise personne...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tachibana Hairi
Rang S || La Llorona
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 08/09/2015
Jeu 5 Nov - 22:17





Kidnapping with a side of revenge





La jeune femme n'avait absolument rien compris de ce qui s'était passé. Un moment, elle était tranquille sous son lampadaire, à écouter sa musique sans déranger qui que ce soit en attendant Juuzou. La rue était complètement déserte, elle ne faisait plus attention. Puis, sans qu'elle n'ait vu quoi que ce soit venir, elle s'était retrouvée assaillie par quelqu'un, un tissu à l'odeur forte et horrible pour la goule plaqué contre sa bouche et son nez. Elle s'était débattue farouchement pendant un instant, tentant de faire lâcher prise à la personne qui tentait de s'en prendre à elle. Mais quelques secondes suffirent à lui faire perdre conscience, sa vision s'assombrissant rapidement alors que ses autres sens s'endormaient à leur tour.

Hairi aurait pu jurer qu'elle n'avait été assoupie que l'espace de quelques secondes. Des secondes qui lui parurent comme une éternité. Elle ne comprenait absolument rien à ce qui s'était passé, tellement qu'elle aurait pu simplement croire que c'était un rêve. Qu'en fait, elle ne s'était jamais rendue au lieu de rendez-vous qu'elle avait donné à Juuzou, qu'elle avait plutôt décidé de rester chez elle et dormir pour la soirée. Ouais... Peut-être était-ce ce qui était arrivé. En fait, c'était l'option plausible. Sauf que... La confirmation que le rêve était en fait la réalité se fit peu après qu'elle n'ait ouvert les yeux.

Au début, sa vision était embrouillée; elle ne voyait que des amas de couleurs et des formes très vagues se profiler devant et autour d'elle. Mais elle était assez éveillée pour tenter de bouger... Ce qui ne s'avéra être qu'un échec; apparement... Elle avait été attachée. Incapable de bouger davantage, du moins, pour le moment. Peu à peu, une panique certaine s'installa dans son esprit embrouillé, alors que peu à peu elle reprenait le contrôle de ses actions et ses pensées. Elle commençait à distinguer le décor plus clairement; une maison, visiblement, où elle n'avait jamais mis les pieds auparavant. Elle ne connaissait pas l'endroit, ni comment elle aurait bien pu s'y rendre. Une chose était sûre; elle se sentait coincée.

Oh, certainement qu'Hairi aurait pu se défaire de ses liens. Ca n'aurait même pas été un problème. Mais La Llorona était figée sur place; figée par la peur... Celle de se retrouver dans la même situation que lorsqu'elle était prisonnière de ces goules horribles dans le district 24, il y a quelques années de cela. Elle ne voulait pas qu'une telle chose ne se reproduise... Surtout à cause des évènements plus que traumatisants qu'elle y avait vécus. Mais alors qu'elle tentait de prendre son courage à deux mains, des bruits de pas retentirent dans la bâtisse, et le souffle de la goule aux cheveux bleus se coinça dans sa gorge. Elle n'osait plus bouger en fait, et le seul fait qu'elle ne respirait plus correctement la stressait davantage alors que sa lucidité lui était revenue complètement. Ne restait plus qu'à voir ce qui se passerait maintenant...
© Jawilsia sur Never-Utopia

_________________


I Am Machine ♦ Three Days Grace
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Mer 25 Nov - 15:04




Whispers in the dark

Kidnapping with a side of revengeSweet revenge , when you hold us...



Shin était suicidaire. Shin avait des idées de fou. Shin était bien content de ce qu’il faisait. Shin ressemblait à un chat qui s’amusait avec sa proie. Pourtant ce n’était pas une bonne idée, vu comment il avait pris cher la première fois avec Juuzou. Mais ce n’était qu’une vengeance, une douce vengeance qu’il préparait depuis des mois, parce qu’il était rancunier et qu’il voulait qu’il souffre lui aussi. Un crétin ? Oui c’était un de ses nombreux prénoms à vrai dire. Ca ne l’empêchait pas de faire tout ça parce que sans grain de folie, on restait cloîtré chez soi pour regarder la télévision en mangeant ces trucs que les humains appelaient « chips ».

Shin n’était pas méchant, il avait juste mal. Au fond pourquoi Juuzou pouvait être heureux avec quelqu’un et pas lui ? Oui, le brun était un imbécile qui ne comprenait strictement rien aux sentiments. S’il avait quelqu’un pour le canaliser et l’empêcher de faire n’importe quoi, peut-être qu’il n’aurait jamais fait ça, peut-être qu’il serait resté chez lui sans broncher et sans penser à cette foutue vengeance qui pourrait probablement lui coûter la vie cette fois-ci. Parce qu’est-ce qu’il avait vraiment envie de faire ça ? Au fond de lui-même, le Chat n’en était plus très sûr, il avait peur que ça échoue, qu’il se fasse tuer, sans connaître réellement une vie heureuse.

Parce que s’il faisait tout ça, c’était parce qu’il fallait qu’il comble un vide en lui. Tout ce qu’il faisait, c’était parce qu’il était seul, et qu’il devait bien passer le temps d’une manière ou d’une autre, mais de la manière la plus suicidaire qui soit. Il n’allait pas chercher à avoir la pitié de Juuzou ou même de la jeune femme qu’il avait kidnappé. Nul doute qu’elle aussi le réduise à l’état de carpette si elle se libérait. Cette fois c’était vraiment un plan de fou qu’il avait imaginé, un plan de fou qui en avait marre de vivre. Un soupir s’échappa de ses lèvres et en attendant que le jeune albinos arrive, il alla voir ladite jeune femme, sa victime d’une soirée, à qui il n’allait rien faire puisque ce n’était pas son but, après tout elle ne lui avait rien fait.

Personne ne lui avait jamais rien fait, mais il s’écharnait, il allait provoquer des ennuis là où il n’y en avait pas, il allait chercher des problèmes à droite et à gauche pour se sentir vivant. C’était un sentiment d’égoïste mais il ne pouvait pas lutter contre ça. Il entra dans la pièce où il avait enfermé la jeune femme et il vit une chose, c’est qu’elle s’était réveillée. Un pauvre sourire traversa son visage. En fait il aura fallu qu’il se rende compte qu’il allait sûrement bientôt mourir pour réaliser que c’était une ordure de la première espèce. Quelle triste vie. Il s’accroupit un instant devant elle.


"Je sais que tu m’en veux et que tu n’as rien demandé. Je sais aussi que tu t’en fiches sûrement, mais je suis désolé. "

C’était bien la première fois que Shin était désolé de quelque chose pour quelqu’un, et qu’il s’excusait. Mais voilà, le Chat n’était pas ce type qu’il montrait à tout le monde et en particulier au CCG. S’il y avait des choses qui ne serait pas arrivée, il serait resté tranquille, il aurait même arrêté de faire le con mais ça n’avait pas été le cas et au final il avait aggravé son cas jusqu’au bout.

Shin était chiant, Shin était casse-pied, Shin était provocateur. Et il regrettait tout ça maintenant. Sauf que c’était trop tard pour regretter tout ça, il aurait pu y penser avant, le brun n’avait conscience de ses actes que maintenant. Cependant, il n’allait pas se laisser faire face à Juuzou. Il allait se battre comme il l’avait fait la première fois où il avait bien failli y passer, et peut-être que cette fois il ne reverra pas la lumière du jour. Un nouveau soupir brisa le silence de la pièce avant qu’il ne se lève en entendant du mouvement. Juuzou venait sûrement d’arriver.

Le Chat se redressa pour quitter la pièce. Il était certain que la jeune femme se libèrerait seule, mais il devait seulement s’occuper de l’albinos pour le moment. L’odeur lui confirma qu’il était là et Shin se déplaça le plus silencieusement possible, à l’affût, son kagune déployé, prêt à se battre. Il n’attendit pas que l’albinos le repère, attaquant en premier en envoyant une salve de cristaux pour l’accueillir comme il se devait.


"Bienvenue dans mon humble demeure ! Ou devrais-je dire la demeure empruntée sans demander… Mets-toi à l’aise mon cher Juuzou ! "


© Jawilsia sur Never Utopia

_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le Cap-Haitien gronde aussi sa colère contre le kidnapping
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: