Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Say hello to the Boogeyman, Juuzou (Pv Juuzou)

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Aoû - 22:05
Say hello to the Boogeyman, Juuzou
Juuzou & Aro



Le ciel noir était semblable à une immense tache d’encre immaculée. Au loin, tu entendais le tonnerre se rapprocher alors que tes pas claquaient à un rythme régulier contre le sol, ton manteau claquant derrière toi dans les bourrasques que de vents qui annonçaient, à qui voulait le sentir, l’orage qui approchait. Ton regard carmin, derrière tes lunettes aux verres jaunes, regardaient les civils se dépêcher de faire leurs derniers achats ou courir chez eux. Même les itinérants tentaient de se trouver un abri contre la pluie qui serait plus que glaciale par l’air qui ne cessaient de se rafraîchir et tu ne pus que sourire à cette nouvelle. Tu adorais les orages! Être assis dans ton fauteuil, sirotant un thé tout en regardant les éclairs illuminer un instant la pièce, prolongeant les ombres créées par le feu de foyer avant que le tonnerre ne fasse vibrer  les vitres de ton manoir. Oui, s’était une ambiance que tu affectionnais tout particulièrement. Comme le bruit de la pluie frappant contre le carreau de tes fenêtres t’apaisait.

Sans oublier que cela donnait un petit côté intéressant à la chasse, y mettant de l’ambiance comme tu l’aimais. Tu ne pouvais t’empêcher cependant de trouver l’aire lourde cette nuit. Tu préférais la fraîcheur de la lune à la chaleur du soleil, d’où la pâleur de ta peau, mais l’humidité tu détestais. Cela faisait friser tes cheveux de un et de deux tu avais la sale impression que l’air te collais à la peau comme pas possible. S’était désagréable et tu avais uniquement envie de sauter dans la douche pour te débarrasser de cette impression de seconde peau collant la tienne. Tu secouas ta tête doucement, agitant ta longue chevelure d’ébène qui commençait malheureusement à boucler. D’ici la fin de la nuit tu ressemblerais certainement plus à un mouton noir qu’à un inspecteur de 3e rang du CCG. Quoi que non, tu n’étais pas l’être le plus poilu de l’univers.

Ton regard de sang parcouru les rues presque désertes. Ce ne serait certainement pas cette nuit que tu parviendrais à tuer une goule, mais qui sait? Peut-être aurais-tu de la chance. Car après tout, un orage s’était le moment propice pour tenter de se nourrir quand on était nécrophage. Puisqu’il n’y aurait pratiquement personne dehors, peu de chance de se faire remarquer! Et surtout, combien d’inspecteurs prendraient la chance de sortir dans un tel temps? Ils étaient tous si enfantins. Ils ne voudraient surement pas attraper froid, ou un rhume! De toute façon, pas que tu n’aimais pas tes collègues, mais tu préférais de loin les éviter, ne pas te lier à eux. De toute façon, tu préférais chasser la goule sauvage seule. Avoir un coéquipier te forcerait à tenir une conversation, et vous vous feriez remarquer. En étant un seul type bizarre avec deux mallettes, les gens préféraient t’ignorer tout simplement.

Sous tes yeux, tu vis une ombre glisser dans une ruelle, suivant une autre ombre dans la nuit orageuse. Un sourire carnassier naquit sur tes lèvres alors que ta langue glissait sur l’inférieur, tel un prédateur affamé ne pensant qu’au repas qu’il se fera bientôt. D’un pas félin silencieux, tu prends la suite de tes cibles dans l’espoir sanglant qu’il s’agit de deux goules, ou au moins d’une. Tu aimerais bien une Ukaku, comme cette misérable goule qui t’a échappée il y a quelques jours! Le Chat t'a glissé entre les doigts à cause d’une autre goule. Cela t’avait réellement mit en colère. De qu’elle droit cette gagoule venait-elle se mêler de ce qui ne la regardait pas? Faire un magnifique tas de chair sanguinolent de ta victime aurait été parfait. Et son Ukaku aurait rejoint tes nombreuses quinques.

Tu secouas la tête en pénétrant dans la ruelle, souriant simplement à la vue de ta nouvelle proie en train de se nourrir. Une mare de sang s’étalait sous la victime alors que les tripes étaient exposées au ciel en colère. Un rire grave sortit d’entre tes lèvres, alertant le festoyant. Mais avant qu’il ne comprenne ce qui se passait, la lame de ta faux de combat trancha sa tête qui alla rouler plus loin et le corps s’affala au sol dans un bruit sourd et humide. Le sang avait giclé sur toi, sur ta peau d’opaline. Ta langue alla lécher le liquide écarlate sur ta joue dans un sourire satisfait, mais qui en aurait fait fuir plus d’un. Tu attrapas ton nouveau trophée et le balança sur ton épaule droite, tenant dans ta main gauche ta faux de combat - seule quinque que tu avais apporté cette nuit de façon exceptionnelle -, sans te préoccuper du sang qui glissait sur ton manteau. Une chance qu’il était traité pour être imperméable. Sinon il aurait été inlavable!

Ignorant le cadavre de l’homme, tu te dirigeas vers le QG du CCG. Il y avait une réunion qui devrait se dérouler sous peu et, même si tu n’en avais décidément aucune envie, tu te devais d’y assister. Autant pourrait-on parler de la Goinfre ou du Gourmet, deux cibles que tu voulais ajouter à ton tableau de chasse spectaculaire déjà. Mais tu avais un doute quant à la Goinfre. Cela faisait trop longtemps qu’il n’y avait pas eu la masse de mort chez de jeunes hommes comme elle en avait l’habitude. Trop longtemps d’ailleurs! Et il n’y avait que deux raisons à cela; ou elle avait simplement arrêté, ce qui serait surprenant, ou quelqu’un avait fait en sorte qu’elle y soit forcée… à jamais. Tu soupiras doucement. Parce que tu serais obligé de te rendre directement à la réunion avant d’aller porter ton paquet. Parce que le type qui faisait les quinques serait à la réunion bien sûr! Toi qui espérais y échapper, tu étais foutu.

Tu savais qu’au QG, très peu te connaissait. En fait, tu étais même devenu chez les plus jeunes, et chez d’autres, la légende urbaine du CCG. La Goule du CCG ne devenant qu’une simple légende chez les tiens. Tu trouvais ça amusant et tu savourais chaque moment quand une personne qui ne te croyait pas existant, te croisait. S’était un pur délice! Après tout, ne disait-on pas de toi que tu étais le plus sadique? Tout le monde savait que tu étais l’inspecteur ayant passé le plus de tests sanguins et celui qui était un peu le chien sauvage de service. Tu mordais, mais pas pour transmettre la rage.

Alors qu’il ne te restait que quelques rues à franchir, un mur dos s’abattit sur ta tête, ou plutôt sur son chapeau. Et les éclairs déchirèrent le ciel, le tonnerre se mit à rouler. Et tu éclatas de rire, ce rire qui glaçait d’effroi autant les inspecteurs que les goules. S’était le rire du psychopathe que tu étais! Le fou respectant Madô, celui qui était comme un sinistro, un symbole de mort et de souffrance. Sifflant un air macabre, toujours le cadavre de goule sur l’épaule, tu franchis les rues qui te séparaient du QG. Mais une silhouette juvénile attira ton attention. Tu remarquas cependant la mallette qu’il tenait et sourit.

- « Bonsoir. N’est-ce pas une nuit parfaite pour la chasser à la Goule? »

Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Aoû - 20:47






Hush, hush, hush, here comes the Boogeyman...



Le ciel s'obscurcissait à vue d'oeil dehors et l'air lourd annonçait le proche orage qui allait s'abattre sur Tokyo. Juuzou observait la course des nuages depuis la terrasse d'un immeuble. C'était assez fascinant que ces grosses masses d'eau condensée semblent si légères à flotter ainsi dans le ciel et peuvent produire de l'électricité. Et dire que bientôt une pluie diluvienne s'abattrait sur la ville... L'albinos ne devrait pas trop traîner, d'autant plus qu'il y avait une réunion au QG aujourd'hui. Rien que d'y penser le fit soupirer. Il détestait ça et n'écoutait bien souvent qu'à moitié ce qui se disait lors de ces longs meetings. A vrai dire, Juuzou préférait largement rester sur le terrain, au moins là on ne s'ennuyait pas puisqu'il y avait toujours de la goule à massacrer.

Parlant de goule... Voilà que ça lui rappelait ce qui était arrivé quelques jours plus tôt, lorsqu'il s'était confronté au Chat. Un bon combat, mais la goule avait quand même réussi à lui échapper et ça l'avait un peu déçu. L'albinos s'était bien amusé avec lui, et il aurait aimé ramener la tête du brun au CCG pour leur montrer qu'il y avait un fauteur de troubles en moins dans cette ville. Mais non, la goule s'était échappée, malgré les coups que le jeune inspecteur lui avait infligé. Un sacré instinct de survie ce Chat, d'autant plus qu'il était rare d'échapper à Juuzou quand on était une goule.

Un grondement sourd se fit entendre au loin. L'orage approchait toujours plus de sa destination. L'albinos s'étira avant de finalement se décider à quitter la terrasse où il s'était arrêté pour admirer le ciel, attrapant la mallette contenant son quinque au passage. Puis il descendit l'immeuble en chantonnant comme il en avait l'habitude avant d'aller s'engager dans la rue et la foule de gens qui rentraient chez eux en vue de l'orage qui s'annonçait. C'était assez marrant à observer, tout ces gens qui avaient la volonté d'aller s'abriter de la pluie qui menaçait. Juuzou lui s'en fichait d'être trempé ou même de rester sous le tonnerre et les éclairs. Ca ne le dérangeait pas, ni ne lui faisait peur. Peu de choses lui faisaient peur maintenant en fait, et il fallait y aller fort pour le rendre ne serait-ce que méfiant.

Après un moment à marcher au milieu de la foule qui diminuait à vue d'oeil, le bâtiment du QG du CCG apparut au loin. Tiens, pour une fois l'albinos ne s'était pas perdu en cours de route, lui qui avait un très mauvais sens de l'orientation d'ordinaire. Du coup... Ca voulait bien dire qu'il avait du temps à perdre avant de se rendre en salle de réunion! Rien que cette pensée le fit sourire vu qu'il n'était pas bien prêt a écouter de longs discours pendant des heures. Ni même d'entendre monsieur Amon lui reprocher une énième fois sa tenue et ses manières. Eh, il faisait ce qu'il voulait sur ce point après tout, ça ne l'empêchait pas d'être performant sur le terrain!

D'un seul coup le tonnerre gronda à nouveau et il se mit à pleuvoir un sacré déluge. Juuzou n'était même pas à l'abri quand l'averse commença et il prit son temps pour aller s'abriter sous le porche d'un immeuble situé non loin du CCG. Après tout, il avait encore le temps avant d'aller en réunion, il pouvait bien attendre que la pluie se calme un peu. Une fois là il ne fit même pas attention au fait qu'il était trempé, observant juste avec une sorte de fascination morbide les éclairs zébrer le ciel et les lumières des différentes tours de Tokyo briller faiblement dans l'obscurité qu'avaient amené la nuit et l'orage.

A vrai dire il ne faisait tellement pas attention que lorsqu'une voix retentit non loin de lui, il fut un peu surpris avant de se reprendre très vite. Tournant la tête, il put apercevoir une grande silhouette en manteau blanc, mallette à la main et un cadavre sur l'épaule. A vrai dire l'albinos n'aurait pas vu la mallette, il aurait certainement attaqué le type en pensant qu'il s'agissait d'une goule qui faisait dans le sarcasme avec lui en lui demandant si la nuit était idéale pour chasser les goules. Mais tout compte fait ce type semblait être lui aussi un inspecteur. Seulement, Juuzou avait rarement cette impression mais... Cet homme ne lui inspirait pas confiance. Il avait quelque chose qui lui faisait un peu peur. Certainement pas le cadavre qu'il trimbalait, ça, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Pareil pour son air un peu dérangé. Peut être ce sourire alors, qu'il assimilait trop facilement à celui que Big Madam lui faisait en permanence alors? A voir.

Toujours est-il que l'albinos demeura un long moment silencieux, à le jauger d'un air méfiant. Puis il haussa simplement les épaules et lui fit face, un grand sourire enfantin apparaissant sur ses lèvres tandis qu'il le saluait. Malgré tout, il resta à distance, juste au cas où.

- "Bonsoiiiiiiir~♪"

Il observa ensuite le cadavre que l'homme trimbalait avec lui et qui avait tâché son long manteau blanc d'un rouge écarlate.

- "Ca dépend pour la chasse m'sieur, il pleut trop pour y aller maintenant. Mais vous avez quand même réussi à en attraper une avant de venir?"



© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Aoû - 8:43
Say hello to the Boogeyman, Juuzou
Juuzou & Aro


La pluie imbibait ton chapeau de sang, les gouttes d’eau ruisselaient sur le verre jaune de tes lunettes. Mais ton regard carmin ne se détacha pas du petit être devant toi. Petit n’était pas un euphémisme. Le jeune homme, avec l’absence de poitrine s’était un fait, devant toi possédait un corps fin, tout en finesse. Il te semblait presque facilement cassable. Presque. Parce que ce n’était qu’une première impression, parce que les apparences sont souvent trompeuses. Qui, en te regardant et en entendant les rumeurs et autres histoires à ton sujet, pouvait deviner qu’un jour tu avais pleuré ton Senseï, que tu avais tout simplement un cœur? Ton regard était attiré par les fils perçant la peau, dessinant des x sur sa gorge. Tu trouvais ça amusant, loin d’être dégoutant. Ça avait quelque chose d’artistique presque. Et puis le Treize en chiffre romain dans ses cheveux attira ton attention. La marque dans ton cou te brûla et tu retins ta main de s’y poser.

Tu eus cependant un rire intérieur en regardant l’expression sur le visage de ton cadet. L’air méfiant était peint sur ses traits alors que l’albinos t’observait, jugeant sans doute si tu étais une goule avec un faible instinct de survie ou un vrai inspecteur. Combien de fois t’avait-on convoqué pour des tests sanguins plus poussés? Combien de fois avais-tu entendu ce surnom, La Goule du CCG. Alors qu’un autre inspecteur te regarde avec méfiance, cela ne t’affectait pas le moindrement. Comment cela aurait-il pu? Tu y étais habitué. Arima était considéré comme le plus puissant d’entre vous et il était respecté. Toi aussi tu avais ton lot de « puissance », mais tu inspirais la peur au lieu du respect. La peur, s’était bien mieux que le respect. Parce que le respect se perd, pas la peur. Et la peur, on ne peut pas la tuer. Juste la combattre, où y céder.

Tu fus cependant agréablement surprit lorsque le jeune t’offrit un grand sourire que tu lui rendis, et pour une fois il ne fut pas des plus psychopathes. Peut-être parce qu’il ne t’avait pas attaqué, peut-être parce qu’il ne t’avait pas envoyé une pique ridicule quant à ton apparence. Ni fait la morale à propos de ne pas porter le manteau blanc des colombes. Tu détestais ces manteaux, ils se tachaient facilement et après ils étaient inlavable. Alors que ton manteau rouge lui était, de un, traité pour être imperméable et donc le sang ne l’imprégnait pas et, de deux, même si tu faisais tache dans le décor on ne t’associait pas immédiatement avec les Colombes. Justement car tu n’étais pas en blanc. Peut-être était-ce de là qu’on te surnommait la Colombe Sanglante.

Ou parce que tu adorais charcuté tes proies…

- « Il est vrai qu’avec cette pluie, il est plus difficile de les attraper. Mais les défis sont fait pour être relevés, ça pimente les choses. » Tu souris au jeune inspecteur avant de regarder le cadavre sur ton épaule. « Oui, j’ai pu en attraper une. Pas très discrète pour une goule. Ça a été rapide, je n’ai même pas eu le temps de voir son kagune. »

Tu rigolas légèrement alors qu’un éclair zébrait le ciel en face de vous, se reflétant dans les fenêtres des immeubles. Tu retiras tes lunettes que tu mis dans ta poche avant de laisser le cadavre tomber à tes pieds. Il était certain que vous ne bougeriez pas avant un moment. Il était plus sur d’attendre que la pluie cesse de tomber. Tu n’étais pas d’avis que se prendre la foudre sur la tête soit quelque chose de bon pour la santé et, quant à mourir, tu préférais le faire lors d’un combat contre une goule puissante que face à Dame Nature. Mort électrocuté par le ciel, quelle mort de merde!

- « Je m’appelle Yogure Aro, mais appelles-moi simplement Aro. »

Tu souris au plus jeune, te demandant son âge. Après tout, il semblait être à peine adulte et il avait déjà une quinque? S’était très surprenant, même pour toi. Ce gamin n’était donc pas à sous-estimé, tu gardas ce fait dans ta mémoire. Il serait intéressant de savoir ce qu’il avait de si spécial pour, qu’à son âge, il soit déjà à être sur le terrain avec cette arme. D’ailleurs, à quoi ressemblait-elle? De quelle goule venait-elle? Ukaku, rinkaku ou, tes préférés, Koukaku?

- « Pour une fois, j’aurais une véritable raison d’être en retard à la réunion. » Tu eu un rire grave. « Je déteste les réunions. Tellement inutiles et pertes de temps… »

Tu regardas l’albinos à tes côtés.

- « Tu y allais toi aussi, à cette réunion? Ils doivent sans doute être en train de se répéter à propos de la Goinfre et du Gourmet. Rien d’intéressant à manquer. »

Sauf s’il y avait un nouveau Kakuja à être recensé, une nouvelle goule puissante qui se serait fait un nom. Ça s’était des nouvelles intéressantes et dignes d’intérêt! Les chasser serrait des plus intéressants! Mas tu appréhendais le moment où tu franchirais les portes. Après la surprises, tes supérieurs te feraient sans doute la morale, te présenteraient des dossiers pour prendre un bleu, ou une. Hors de question et tu ne lierais même pas les dossiers. Tu te faisais une idée d’eux sur le terrain et hors de question de prendre un incapable. Tu ne voulais pas reconnaître une nouvelle fois la sensation de perdre un apprenti sous ta garde. Un était suffisant. Deux seraient de trop. Le tonnerre roula au-dessus de votre tête. Il faut croire que, vraiment, vous seriez très en retard. Et ça ne te dérangeait pas plus que ça.


Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 9 Sep - 22:09






Hush, hush, hush, here comes the Boogeyman...



Juuzou observait toujours l'homme au manteau rouge avec une certaine crainte mêlée à de la curiosité. A vrai dire son instinct lui criait de se méfier, mais en même temps il voulait en savoir un peu plus sur ce type. Pour un inspecteur du CCG il n'avait pas l'air très conventionnel en tout cas, à commencer par la façon dont il s'habillait, différente de la plupart des inspecteurs gradés. Lui aussi avait dû se faire taper sur les doigts pour ça, comme l'albinos avait déjà eu droit avec monsieur Amon à ce sujet. Mais vraiment, tant qu'ils étaient efficaces sur le terrain en quoi la tenue vestimentaire importait-elle? Après tout c'est vrai, l'important c'était la performance, pas l'apparence... Mais ça toutes ces personnes si strictes et carrées dans ce qu'elles entreprenaient ne semblaient pas comprendre. Si cet homme voulait porter un manteau rouge plutôt que blanc c'était son choix. Si Juuzou se faisait de la suture artistique et n'adoptait pas le costume complet façon homme d'affaire c'était son choix aussi.

Malgré tout, bien que le code vestimentaire de son aîné et son allure générale ne lui faisaient ni chaud ni froid, Juuzou ne pouvait pas vraiment s'empêcher d'éprouver une certaine crainte envers lui. Il ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs, vu que ça ne lui arrivait pas souvent. La seule impression qui demeurait était que si l'inspecteur faisait le moindre geste louche, l'albinos allait probablement avoir de mauvais réflexes. De très mauvais réflexes même, probablement hérités de son passé en tant que Scrapper pour Big Madam et ça risquait de ne pas être beau à voir s'il s'y mettait. Autant dire que quand il répondait à l'appel de la violence... Il avait du mal à reprendre ses esprits avant d'avoir massacré quelqu'un. Humain ou goule ça n'avait d'ailleurs aucune importance vu qu'il ne faisait aucune différence entre les deux. Enfin, malgré ce malaise que l'homme lui faisait ressentir, Juuzou lui offrit un nouveau sourire faussement innocent tout en rigolant un peu. Cette histoire de goule tuée sur le coup il trouvait ça drôle bizarrement.

- "C'est plus drôle de prolonger le plaisir de les tuer aussi~"

Et de voir le sang couler, les plaies et hématomes se propager sous les coups, les voir tenter désespérément de vous échapper et même leur laisser un peu d'espoir avant de tout briser en mille morceaux et les achever. A vrai dire pour l'albinos, c'était même drôle de s'acharner sur les cadavres de ces goules, au point de les découper en morceaux. Et repenser à ça, ça allumait une lueur inquiétante dans son regard. Même ce cadavre que l'homme avait ramené, il aurait probablement pu se jeter dessus pour le découper sans sourciller.

La voix de l'inspecteur le ramena cependant assez vite à la raison et il leva le regard vers lui. Yugure Aro qu'il s'appelait donc. Juuzou avait l'impression d'avoir entendu ce nom quelque part, mais il n'avait pas dû faire attention plus que ça quand on l'avait mentionné. Comme souvent d'ailleurs. Il écoutait seulement quand il avait envie et c'était plutôt rare, à moins que quelqu'un ne lui dise que c'était dans son intérêt que d'être attentif. Il retrouva alors son sourire avant de lui faire un semblant de salut militaire tout en se présentant à son tour.

- "Je m'appelle Suzuya Juuzou, enchanté m'sieur Aro!"

Le tout dit sur ce ton enfantin qui le caractérisait. Puis Aro lui parla de cette fameuse réunion qui se tenait ce soir. Alors comme ça lui aussi y allait? Et en plus ça l'ennuyait aussi c'était parfait quoi, les deux personnes les moins motivées au monde pour se rendre à un meeting! Juuzou regarda un instant le ciel, le temps d'un éclair qui l'illumina et illumina également les rues de Tokyo d'une vive lueur blanche. Il se demandait si l'inspecteur comptait ramener un cadavre en pleine salle. En tout cas s'il le faisait vraiment, il connaissait certaines personnes à qui ça n'allait pas forcément plaire et ça le fit rire en fait.

- "Vous avez sûrement raison m'sieur, et c'est ennuyant ce genre de réunions, on y fait rien à part écouter les autres. Mais dites... Vous comptez ramener un cadavre de goule comme ça en plein meeting? Ce serait vraiment marrant en fait!"

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Say hello to the Boogeyman, Juuzou (Pv Juuzou)
» Juuzou Suzuya ♠ "If an angelic being fell from the sky and tried to live in this world of ours, I think even they would commit many wrongs."
» The Boogeyman vs Ryback
» All my friends are heathens, take it slow... ☠ Dante Boogeyman
» The Boogeyman [Promo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: