Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

Il court il court le furet... [PV Aro]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Dim 9 Aoû - 22:31




Let it die.

Il court il court le furet…PV Aro



Shin avait mal. Shin souffrait. Shin était fatigué. Mais comment il avait pu se retrouver dans un état pareil ? Suzuya Juuzou ne l’avait pas loupé tout simplement. Là, la goule n’avait qu’une envie, celle d’oublier tout ça. Il s’était fait avoir comme un bleu, l’autre avait vu son visage et il pourrait le rapporter. Shin était dans la merde, tout simplement. Il pestait alors qu’il marchait sans rien dire dans le district 2. C’était très risqué, il le savait mais là il avait besoin de se faire oublier, parce qu’il voulait simplement se reposer. Le brun avait changé de vêtements, et il se faisait tout petit, n’attaquant pas ouvertement.

Le jeune homme poussa un soupir las en s’adossant à un mur. Là il n’avait qu’une envie, celle de dormir, seulement il ne pouvait pas vraiment faire ça, au cas où s’il était recherché. Il avait fait un carton dans le district voisin à un moment mais là aussi il s’en était sorti. Il s’en sortait toujours avec une chance insolente. Un petit rictus s’afficha sur ses lèvres en y repensant. Lui-même savait qu’il finirait un jour à Cochlea s’il continuait comme ça. Là c’était passé de justesse… Pas de partir dans ce centre mais de se faire tuer, il espérait seulement continuer à vivre.

Là ce n’était pas son problème premier. Ca faisait plusieurs jours qu’il avait pris ses distances et maintenant il fallait qu’il mange. Une faim horrible, insistante lui tenaillait le ventre et il fallait qu’il se nourrisse. De toute urgence sinon il n’allait pas tarder à devenir fou. Là ce n’était pas limite, il savait se contrôler, cependant il y avait quelques limites à ne pas dépasser. En plus la fatigue harassante ne partirait sans doute pas vu qu’il avait mit du temps avant de se rétablir un minimum. Quelle plaie ! Il fallait qu’il bouge. Commençant à faire de l’auto-motivation, la goule brune se décolla du mur en grimaçant pour aller sur la prochaine rue.

Maintenant c’était de choisir sa victime. Il fallait faire ça discrètement, sans que ça s’ébruite sinon ça irait encore plus mal pour lui et ce n’était pas ce qu’il voulait. Là ce n’était vraiment pas le moment pour faire l’imbécile et commettre une bavure. Shin n’avait pas envie, vraiment pas. Se frottant le visage, il releva les yeux en les plissant légèrement pour regarder les passants. Ils vivaient tous tranquillement sans qu’une menace ne pèse sur eux. Pourtant ce soir une âme innocente sera prise. La goule se mit à marcher lentement parmi les habitants, mine de rien pour repérer sa future proie. Cet homme pressé ? Cette femme avec son fils ? Non… Pas ces personnes-là… Quelque chose de plus subtil…

Et pourquoi pas cette petite fille qui semblait se balader ? Non… Il n’avait pas envie… Un adulte ferait l’affaire. Pas que ça l’embêtait de prendre la vie d’une gamine, mais il y avait plus à manger sur un adulte. Quoique même cette gamine pouvait faire l’affaire… Shin ne savait pas, il était assez indécis, il ne savait pas quoi prendre comme décision et au fond ça prouvait qu’il ne raisonnait plus comme il fallait. Quelle plaie ! Il grimaça en se mordant la lèvre, se la perçant au passage, sentant le goût du sang dans sa bouche. Un avant goût de ce qui l’attendait au final.

Son seul objectif désormais était de manger. Se nourrir. Faire quelque chose mais pas rester sans rien faire. La goule commençait sérieusement à s’impatienter. Cependant il savait qu’il devait rester le plus calme possible pour attaquer au bon moment, comme il faisait d’habitude. Sauf que là rien n’était comme d’habitude. Shin soupira d’agacement. Sa condition l’énervait, ce qui était rare. Là il n’était pas dans son état habituel et au fond de lui ça ne le rendait pas bien. Enfin, déjà qu’il n’était pas bien de base… Là il ne fallait surtout pas venir le déranger.

Le brun allait passer à la vitesse supérieure. Cette fois il ne rigolait plus. Il observa à droite puis à gauche. Cet homme, d’âge mûr. C’était lui sa victime. S’arrangeant pour s’approcher de lui à pas feutrés, il l’attrapa pour l’embarquer dans la première ruelle qui venait sur leur chemin. Shin n’attendit pas pour lui rompre la nuque et commencer à manger derrière sa poubelle, discrètement. Apparemment personne ne l’avait vu mais il n’était pas très beau à voir de toute façon. La goule s’obligea à se calmer, à calmer ses tremblements incontrôlés tellement il avait faim. Déjà avec ça lui redonnera certaines forces au cas où.

Au cas où quoi ? S’il se faisait attaquer. Il sentait sa malchance revenir et voir quelqu’un du CCG arriver en mode fleur pour le tuer. Ca serait vraiment pénible et vraiment de l’acharnement. D’accord il venait de tuer quelqu’un, d’accord c’était mal, mais les humains abattaient les bêtes par centaine pour manger donc c’était la même chose aux yeux de Shin. Pour lui, un humain équivalait à un bœuf. C’était peut-être barbare dit comme ça mais au fond c’était la vérité alors il s’en fichait pas mal. Pour le moment il ne réfléchissait plus à ce qui était bien ou mal.

Il avait trop faim pour réfléchir. Tellement qu’il ne vit pas le mouvement à l’entrée de la ruelle. C’était ses oreilles qui l’avaient ‘sauvé’. Pourquoi ? Un type devait se tenir là. Ni une ni deux, Shin rabattit sa capuche sur sa tête et mit son masque ensanglanté de chat sur son visage. Pas question que ça se repasse comme avec Juuzou. Si c’était bien un membre du CCG, et là le brun regrettait un peu d’avoir bougé… D’avoir trop bougé même. Il grogna sous son masque en s’étant redressé, du sang sur les mains. Là pour le coup il n’avait même pas envie de faire de blague.

Il se sentait bizarrement menacé et il n’avait pas assez mangé… Mais assez pour avoir pu se calmer. Quelle ironie du sort après tout, c’était sa punition pour tout ce qu’il avait fait ? Il n’en savait rien et ne comptait pas se laissait attraper.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 10 Aoû - 2:48
Il court il court le furet
Shin & Aro
~ Night; time for hunt ~

La nuit, s’était le moment que tu préférais dans la journée. Ce qui était plutôt logique en soit, puisque tu n’étais pas un être diurne pour un yen. Dormant lorsque l’astre du jour était debout et ne te mouvant telle une ombre que lorsque la Lune brillait dans le ciel. Comme en ce moment alors que tu te déplaçais au travers les ruelles étroites à la chasse à ton gibier préféré; la Goule! Un fin sourire carnassier peignait tes traits, tes lunettes aux verres jaunes reflétaient la lueur des lampadaires parsemés ici et là. Cela te donnait un air encore plus inquiétant que ton apparence générale ne le faisait à elle seule. Avec ton long manteau couleur de sang, ton haut de forme sortit d’une autre époque, tu ressemblais à un Jack l’Éventreur sortit tout droit d’une Londres en pleine  industrialisation.

Tu t’arrêtas un instant, sentant l’air putride des poubelles que les camions à ordures n’avaient pas pris la peine de récolter plutôt dans la journée et un soupire exaspéré quitta tes lèvres. Comment pouvais-tu distinguer la douce odeur du sang et des boyaux au travers d’une telle puanteur? S’était peine perdu, mais tu ne refusais pas un peu de défis. Cela faisait une semaine que tu étais en chasse dans les autres districts, même si officiellement tu ne leurs étaient pas rattaché, mais il n’y avait rien! Tout était si tranquille que ça en était lourd, ennuyant! Que n’aurais-tu pas donné pour entendre un sale rejeton immonde de goule se déchirer les cordes vocales alors que tu lui arracherais les intestins?

Tu commenças à siffler doucement un air macabre qui raisonna sur les murs des immeubles de la ville alors que tu te glissais sur le trottoir, repassant dans le côté lumineux de la cité qu’était Tokyo. Tu te fichais pas mal des regards qu’on te lançait, tenant dans ta main droite ta quinque Koukaku alors que de l’autre s’était celle de ton défunt bleu, une Rinkaku. Une arme de corps à corps et une autre à distance, parfaite contre toutes sortes de goule! Mais tu espérais ne pas tomber sur une kakuja. Tu n’avais pas l’équipement pour, ni l’état. En effet, tu avais une sacrée entaille aux côtes du côté droit et qui refusait de bien se soigner. Naturellement, tu refusais de te rendre à l’hôpital. Quelle perte de temps! Et ils n’accepteraient pas tes armes. Pff! S’ils pensaient que tu leur donnerais de ton temps…

- « Promenons-nous dans les rues, pendant que les goules n’y sont plus. Si elles y étaient, je les mangerais! Goules Goules où êtes-vous ~? » chantonnais-tu joyeusement, malgré que la chanson en elle-même te faisait plus passer pour le psychopathe que tu étais au final…

Tu détestais les goules. Non, le verbe détester était un véritable euphémisme! Ces monstres t’avaient tant pris, tant fait souffrir. Et il n’y avait pas que toi! Combien de pauvres innocents mourraient partout dans le monde à cause de ces nécrophages? Combien de ces saletés voyaient le jour à chaque fois que le soleil se levait? Un seul s’était déjà trop. Peut-être que les êtres humains n’étaient pas des exemples en gentillesse et basta, même plutôt en barbarie, mais ils ne méritaient certainement pas de se faire bouffer les tripes! Un enfant ne méritait pas de voir un proche être bouffer devant ses yeux, ou lui être simplement enlevé à cause d’une goule. Tu secouas doucement ta tête en te disant que se soir encore tu ne pourrais sans doute pas sauver de vie, mais qu’avec un peu de chance tu pourrais éradiquer l’une de ces saloperies. Ou au moins, la blesser assez gravement pour la forcer à faire une erreur avec un autre membre du CCG.

Les autres membres du Centre de Contrôle… ça faisait un bon moment tien que tu ne leur avais pas rapporté un cadavre de goule pour une nouvelle quinque! Il fallait y remédier. Tu aimais bien en avoir des nouvelles, comme trophées de chasse. Certain collectionnaient les têtes de caribous, toi s’était plus les Kagunes… Mais tu n’étais pas un obsédé comme Madô le fut. Un léger serrement au cœur te fit fermer les yeux et tu arrêtas de fredonner ta comptine. Madô… tu l’aimais beaucoup ce mec. Il était un peu fou sur les bords, mais il était comme toi; assoiffé de vengeance. Tu n’avais jamais compris pourquoi il n’avait pas été gradé, lui qui avait un talent inné dans la chasse à la goule! Exceptionnellement, tu avais été à son enterrement qui s’était déroulé de jour. Beaucoup n’avaient pas compris ta présence, mais tu en avais que faire. Tu étais là, car tu respectais Madô et que s’était en quelque sorte, la dernière fois que tu le verrais.

Secouant la tête, tu repris ton chemin n’ayant pas réalisé que tu t’étais arrêté. Tu n’avais pas pu t’en empêché. La mort de Madô était un très bon exemple du pourquoi tu n’aimais pas te lier aux autres inspecteurs car tu savais mieux qu’eux qu’ils pouvaient mourir n’importe quand. Et donc, tu perdrais des amis, peut-être un amant ou une amante dont tu serais amoureux, qui sais? Et tu ne pouvais plus imaginer perdre un être cher. Plus jamais. Alors tu restais à distance tout simplement. Mais alors que tu marchais, tu entendis un bruit sourd. Un craquement bien singulier. Une nuque que l’on brise! Un sourire carnassier étira tes lèvres alors qu’une lueur de ce que l’on pourrait qualifier de folie scintillait dans tes prunelles. Enfin tu avais trouvé ce que tu cherchais! Tu courus devant l’entrée de la ruelle et un rire malsain traversa tes lèvres alors que tu voyais la goule se nourrir. Il faisait trop obscure pour voir son visage, mais tant pis! Tu ne voulais pas l’identifié, la capturer. Juste la faire souffrir et la tuer!


- « Oh non! Une goule pas contente! Mais que vais-je faire maman?! » t’exclamas-tu, faisant semblant d’avoir peur avant d’éclater de rire, un rire profondément malsain et psychopathe. Tu sifflas un léger coup, faussement impressionné. « Il faut croire que les bêtes de cirque ne savent pas manger! Et si on jouait, toi et moi? Au chat et à la souris, mais… »

Tes lèvres s’étirèrent dans un sourire carnassier alors que tu t’élançais vers la goule, ouvrant tes deux mallettes, révélant tes deux quinques.

- « TU ES LA SOURIS! »

Tu fis tourner ta faux de combat dans ta main rapidement avant de l’abattre vers la goule, te foutant si le cadavre n’était pas si cadavre ou non. Tout ce que tu voulais, s’était repeindre les murs de la ruelle avec le sang de cette goule!



Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Mar 11 Aoû - 22:36




Let it die.

Il court il court le furet…PV Aro



Les craintes de Shin s’étaient bel et bien confirmées. Ce type qu’il avait senti, c’était un danger. Merde. Ce n’était vraiment pas le moment. La pupille de la goule brune se dilata alors qu’il mit rapidement son masque. Précaution nécessaire ? Il s’était déjà fait avoir avec Juuzou alors pas deux fois d’affilées à seulement quelques jours d’intervalle. Le brun fronça les sourcils en voyant le sourire de ce type. Mais surtout ses mallettes. Il était vraiment dans la merde là. Il se mordit légèrement la lèvre avant d’avoir un rictus sur les lèvres. Ne pas se laisser impressionner. Il n’avait pas peur, et il affronterait le danger de face.

Shin l’écouta blablater avec son air faussement effrayé avant qu’il n’éclate de rire. Et d’entendre se faire insulter de bête de cirque. La goule avait un petit sourire. Il sentait l’attaque arriver et il était prêt à esquiver. Ses pupilles virèrent au noir alors qu’il déploya son kagune, seulement trop tard et se prit le coup de faux qui l’expulsa contre le mur, lui arrachant un cri de douleur… Cependant le jeune homme éclata de rire. Oh il savait très bien que ce n’était pas le bon moment ni que son état ne lui permettait pas de trop la ramener mais il n’allait pas se laisser traiter de bête de cirque puis de souris sans rien dire malgré la blessure au torse.


"Aaaah… Ça fait mal enfoiré… Mais si tu veux… Je peux déjà te suggérer de la fermer, humain. Parce que de nous deux, je pense pas que tu sois différent quand tu bouffes de la viande..."

Shinra savait une chose. C’était que ce type n’allait pas le lâcher et qu’il n’apprécierait certainement pas son petit manège mais qu’est-ce qu’il s’en fichait. Le jeune homme n’allait pas se laisser tuer bien gentiment et puis si ça devait arriver, ça ne se passerait pas aussi facilement. Maintenant il s’agissait de fuir ou d’aller ailleurs, rapidement. Dégager l’endroit. Avant que ce type n’attire ses petits copains du CCG et ça c’était bien la dernière chose qu’il voulait. Quitte à choisir, il préférait mourir qu’aller à Cochlea. Sauf qu’il n’allait pas mourir, c’était ça le hic.

Décidant de passer à l’offensive malgré la douleur qui le tiraillait, il durcit son Ukaku pour balancer une salve de cristaux sur ce type. Il n’était pas aussi efficace que d’habitude et il puisait dans ses réserves pour s’en sortir. Sans attendre, il s’élança rapidement sur lui pour lui donner un violent coup de poing en plein dans la poitrine pour l’envoyer valser. C’était risqué, seulement il n’avait pas le choix. Du sang coulait de sa tête et il grimaçait, il avait mal et haletait déjà. Si cela s’éternisait trop, il savait qu’il allait mourir.

La goule devait prendre ses distances rapidement. Vraiment rapidement et sans attendre que le membre du CCG ne l’attaque, il se dépêcha de partir en courant. A ses yeux ça ressemblait fortement à sa confrontation avec Juuzou. Ils avaient quoi les psychopathes à lui courir après pour lui arracher les tripes ? D’accord il avait semé un bordel incroyable dans un des districts. D’accord qu’ils faisaient leur boulot. Mais là à ce stade c’est uniquement de l’acharnement et le plaisir de voir le sang couler. Le jeune homme grommela en prenant ses distances, toujours vérifiant derrière lui, toujours en évaluant les distances.

Shin s’arrêta dans une autre ruelle, bien plus loin en gémissant de douleur. Il avait mal et sa blessure avait du mal à se régénérer… Peut-être parce qu’il était trop faible ? Qu’il n’avait pas assez manger ? C’était une éventualité à ne pas exclure et franchement il n’aimait pas ça. Le brun avait une grosse envie de dormir et ne plus se réveiller. Dormir profondément et retourner à la terre, comme on disait si bien. Sauf qu’il allait se battre pour survivre.

Grimaçant, le poing crispé sur son torse, il continua à avancer dans la ruelle qui donnait sur une autre rue. Avec un peu de chance il pourra fuir mais Shin savait ce genre de type insistant et surtout très têtu. Si on le punissait pour tout ce qu’il avait fait, soit. Sauf que là c’était un peu cruel quand même… Oh sans doute qu’il devait le mériter, après tout il savait les humains rancuniers. Il eu un pauvre sourire sous son masque.


"Tu m’avais dit Sei… De rester discret…"

Il murmura pour lui-même en crachant du sang par terre, restant aux aguets. Cette fois il était prêt.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 14 Aoû - 0:03
Il court il court le furet
Shin & Aro
~ Night; time for hunt ~

Tes yeux carmin ne parvenaient pas à se détacher de la goule devant toi. Tu avais eu bien de la veine de tomber sur une telle pièce de goule. L’une qui est affamée et donc sauvage à souhait. Quoi que le nécrophage semblait s’être un peu nourrit sur le cadavre qui te séparait de ta nouvelle cible. Ta langue rose glissa sur tes lèves avec un appétit qui n’avait rien de semblable à celle du monstre en face de toi. Non. Toi, s’était une faim de sang, de souffrance. Cette goule ne t’avait rien fait personnellement, mais combien de personnes avait-elle tuée? Combien étaient veufs, veuves, orphelins d’un parent ou orphelins tout court? Ou des inspecteurs… combiens étaient morts, combien avaient perdu un bleu comme toi? Tu regardas la goule inconnue mettre ce qui semblait être un masque. Oh! La pauvre petite chose qui avait, semble-t-il, peur que tu puisses rapporter son visage. Comme si cela t’intéressait! Tu ne voulais pas la ficher, tu voulais la tuer!

Et puis tu t’élanças, sortant tes quinques. Tu abattis ta faux de combat sur ta cible et tu sentis avec une joie malsaine ton arme frapper la goule et l’envoya valser contre un mur. Tu aurais ronronné si tu l’avais pu en entendant le cri de douleur franchir les lèvres de la goule. Tu remarquas son kagune, une goule de type Ukaku, ailée. Rapide, mais malheureusement pour ton adversaire, tu savais qu’il s’épuiserait rapidement. Et s’il était affamé, ça serait encore plus rapide! Un grand sourire carnassier vint découvrir tes dents blanches alors que le rire de la goule te parvenait. Une bouffeuse de carcasse complètement taré? Tu adorais ça! Tu ramenas la lame sanglante de ton arme à tes lèvres, léchant le sang carmin avec gourmandise, gouttant à cette saveur interdite que celle du sang d’une goule. Tu avais déjà mordu une goule au cou, gouttant sa chair, son sang et depuis il t’arrivait de faire ça… Ta langue glissa sur le métal comme tant de fois, sans te couper et ton sourire s’agrandit en écoutant les paroles de la goule dont le kagune ferait une très bonne quinque. Tu éclatas de rire en fait à ses paroles, un rire qui n’avait rien pour rassurer et qui allait avec ton apparence.

- « Moi au moins je ne saute pas au cou de l’agneau pour l’égorger avec mes dents et manger sa chair crue. Oh, et un si petit coup t’a fait mal? Tu veux peut-être que j’abrège tes souffrances? » susurras-tu d’une voix profonde avant qu’un rire grave et moqueur ne sorte d’entre tes lèvres du plus profond de ta gorge.

Cette petite chose répugnante, dont les mains étaient couvertes de sang, t’amusait au plus haut point. Tu avais l’impression de te retrouver en face d’un sale gosse qui est du genre à faire des coups pendables. Mais ce n’était pas un ado, ou un jeune gamin con et insouciant que tu avais devant toi, mais une chose meurtrière et sans pitié, avec encore moins de conscience. Il y avait deux possibilités de comment cette situation pouvait tourner. Ou la goule t’attaquerait et fuirait, ou elle ne ferait que t’attaquer. Tu espérais la seconde option, pas à cause de l’endroit étroit, uniquement car tu pourrais aller vite porter le cadavre au QG, montrer que tu es toujours vivant et puis repartir pour une nouvelle chasse! Mais tu ne dirais pas non à un petit jeu du chat et de la souris! Mais tu n’avais pas l’intention de ramener des potes inspecteurs. Ça non! Cette prise s’était la tienne et tu ne voulais pas de leur aide. Tu étais un grand garçon couvert de cicatrices qui savait se battre et tuer une goule tout seul…

Soudain, tu vis son kagune durcir et une slave de cristaux s’abattirent sur toi. Rapidement tu fis tourner ta faux devant toi pour les parer, mais l’un des cristaux vint te blesser à l’épaule et un autre à ton flanc déjà endommagé, t’arrachant un léger sifflement. Et tu tournas le regard vers la goule qui prenait la fuite. Si elle pensait qu’elle pourrait fuir après ce qu’elle venait de faire! Tu avais mis presque une demi-heure à faire des points de sutures élégants et non pas grossiers. Pas que tu te préoccupais le moindrement d’avoir une cicatrice ou non, mais le fait que ta blessure puisse se rouvrir à tout instant, ça s’était chiant. Pestant contre les Ukakus qui devraient tous être changés en couteau à lancer, tu pris la goule en chasse. Le petit saligaud avait pris de l’avance, mais son sang aidait bien à le pister. Il se régénérait beaucoup moins rapidement qu’une goule en parfait état, ça serait un jeu d’enfant de l’achever!

Tu restais en arrière de ta cible, la suivant, attendant qu’elle se fatigue assez pour lui sauter dessus. Au travers de tes habits, tu sentais le sang perler sur ta peau pâle. Ta langue passa de nouveau sur tes lèvres en imaginant la descente du liquide carmin. Tu vis la goule tourner dans une ruelle et tu t’y précipitas, mais silencieusement malgré ta course. Avant d’arriver à l’entrée, tu tendis devant toi ta quinque Rinkaku et, la mouvant avec expertise, envoya le tentacule dans la ruelle, l’agitant pour faire le plus de dégâts dans cette zone. Tu ignorais si la goule te tendait un piège, si elle était toujours seule, alors autant faire le maximum de dégât et t’assurer la surprise.

Tu t’arrêtas devant la ruelle une seconde, même scène qu’au départ, mais ton flanc t’élançait et était plus que douloureux. Tu t’étais pris un coup de Koukaku après tout et ces kagunes là ils ne plaisantaient pas. Pourtant, tu ne montras rien d’autre qu’un sourire satisfait, car après tout tu avais retrouvé ta petite goule sauvage. Utilisant encore le Rinkaku, tu envoyas le tentacule vers la Goule alors que tu t’élanças vers elle en faisant tourner ta faux de combat dans l’autre main, prêt à parer ses cristaux. Cette fois, tu ne te laisserais pas avoir!

- « Ton Kagune me fera une très jolie quinque, et ta tête un magnifique trophée de chasse! Je me servirais de ta peau comme descente de lit! »

Oh oui, cette goule, tu ne la laisseras pas filer aussi facilement...

Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Sam 15 Aoû - 2:33




Let it die.

Il court il court le furet…PV Aro



S hin n’avait pas à attendre bien longtemps avant que du mouvement se fasse entendre. Déjà ? Ce type était vraiment insistant et surtout rapide. Ou alors c’était lui-même qui était lent… Cela se pouvait après tout, il avait faim et surtout très mal. Jamais il ne s’était retrouvé dans un état pareil et ça le faisait rager. Il ne voulait pas devenir une bête peu douée de raison. Il ne voulait pas être ce monstre primitif qui avait faim. La douleur lui pesait, il n’arrivait pas à se régénérer aussi vite qu’avant, et la goule avait le goût de son propre sang dans la bouche. Il n’y avait que ce sang qu’il n’aimait pas.

Sa main toujours crispée contre son torse, il tourna la tête vers l’entrée de la ruelle en grondant légèrement. La Colombe était déjà là. Cependant il était prêt, s’attendant à n’importe quelle attaque. Il avait gardé son kagune déployé pour pouvoir fuir lorsque l’autre l’attaquerait. En tout cas cela ne tarda pas, il vit le tentacule foncer sur lui avant de l’esquiver tant bien que mal. Shin réussi à éviter la première attaque, ce qui le surpris lui-même et sauta en arrière en soufflant, il ignorait s’il allait tenir le rythme et il voyait la fin. Pourtant il n’allait pas s’abattre et sa peau, il viendrait la chercher.

Shin recula légèrement quand il vit la Colombe lui foncer dessus. Malgré son Ukaku il ne parvint pas à esquiver sa quinque Rinkaku qui l’envoya de nouveau dans le mur. Deux fois il s’était fait avoir par la même attaque et son corps n’appréciait vraiment pas. Quelle plaie ! Il n’allait pas mourir maintenant, si ?! C’était tout bonnement hors de question ! Ça l’énervait rien que d’y penser et il poussa un véritable cri de rage en durcissant son Ukaku une nouvelle fois pour lancer de nouveaux cristaux mais sur la quinque pour tenter de la briser. La douleur était trop forte, ça lui vrillait la tête.

Il parvint à se libérer et à reculer en titubant. La rue n’était pas un cul-de-sac et pouvait partir. C’était ce qu’il fit en se tournant pour fuir une nouvelle fois. La goule n’en pouvait plus, elle rêvait de fermer les yeux et se reposer mais ce n’était pas possible. Voilà donc sa punition pour avoir été une goule ? Se faire tuer parce qu’il avait besoin de se nourrir pour survivre ? Quelle fin de merde, littéralement… Le brun avait jusque-là ignoré la réflexion du membre du CCG mais elle tiqua à ses oreilles une fois encore alors que l’autre ne disait plus rien. Nouvelle quinque, tête qui finirait en trophée, sa peau comme descente de lit. Cet humain en avait de l’imagination.


"Alors moi je pense que je te trancherais la tête et la poserait sur une pique non loin du CCG, je trouve ça bien plus esthétique. ♥ "

Shin pris appuie sur une poubelle pour se propulser en l’air et atteindre un toit non loin de là pour tenter de s’échapper. Comme si l’autre allait vraiment l’attraper. Cependant Shin était conscient de son état et il devait vraiment se poser et manger, peu importe ce qu’il trouvait et qui il tuerait. Il fallait qu’il le fasse. Avant de s’écrouler pour de bon, parce que là c’était limite, il sentait ses forces l’abandonner. Seulement, quelque chose que l’humain n’avait pas calculé, c’était que la goule sur laquelle il était tombée était très têtue mais surtout très chiante. Jamais il ne se laisserait tuer bien gentiment ou alors c’était très mal le connaître. Shinra n’avait pas survécu face à Juuzou pour mourir devant un autre membre venu du CCG.

Observant rapidement les lieux, Shin repéra un couple qui était en train de marcher. Pas le temps d’être discret et il sauta non loin d’eux pour attraper le premier venu. C’était l’homme. Peu importait et il le tira avec lui pour se rendre plus loin, le faisant taire à tout jamais en chemin. C’était une question de temps désormais. C’était en cours de route qu’il mangeait. Jamais le brun n’avait mangé comme ça, bien que franchement, ce ne soit pas le moment de réfléchir à ça. Il s’agissait juste de reprendre des forces pour pouvoir affronter l’autre psychopathe.

En même temps qu’il mangeait, il fuyait. Cela lui faisait du bien de dévorer de la chair fraîche. Après tout comme il disait, la meilleure chair était la chair humaine à ses yeux, la preuve ça le faisait aller déjà un peu mieux. Shin dû abandonner son repas en cours de route pour s’alléger et repartir de plus belle. Cela permettait à sa blessure au torse de se refermer mieux que tout à l’heure, cependant ça ne remplaçait pas tout le sang qu’il avait perdu. Le brun ne savait plus rien. Ni où il était, ni pourquoi il courait. Il avait mal à la tête, ignorait si l’autre fou le poursuivait toujours… Trop de questions se bousculaient dans sa tête mais une chose était sûre, c’est qu’il fallait qu’il se redresse, qu’il se batte.

Shinra tourna la tête vers le carrefour où il était et un sourire embêté vint peindre son visage alors qu’il essuya le sang qui maculait sa bouche. L’autre n’allait pas tarder. Pour le coup, la goule s’était préparée à mourir même, bien qu’il ne veuille pas. Qui le voulait, humain ou goule ?


"Et merde… Il est collant ce type… Il me fait chier…"

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 31 Aoû - 0:59
Il court il court le furet
Shin & Aro
~ Night; time for hunt ~

Il était hors de question de lâcher d’une semelle cette goule. Tant que tu n’aurais pas tranché tous ses membres, tant que tu n’aurais pas détaché sa tête de son corps, tant que tu n’aurais pas repeint le sol de son sang tu ne la laisserais pas filer. Il était hors de question pour toi que cette goule t’échappe. Elle était faible, elle saurait une proie facile. Toi tu étais habitué aux blessures comme tu avais actuellement, tu t’adapterais, résisterais à la douleur qui t’étais à peine perceptible de toute façon. Peut-être étais-tu trop habitué à souffrir? Ton cœur avait déjà tant crié, tant saigné. Ton corps ne pouvait égaler une douleur comparable à celle qu’il te faisait ressentir. Tuer une goule de plus, sauvé combien de vie? Tu l’ignorais, mais au moins il y aurait moins de morts injustes, moins d’orphelins. Comme Akira. Il y aurait moins de couple séparés par la mort, comme le couple Mado, même s’ils étaient maintenant réuni dans cette même mort.

Lorsque tu pénétras dans la ruelle, ton regard s’attarda sur le kagune de ton adversaire. Tu imprégnais ce dernier dans ton esprit. Sa couleur, son apparence, sa grosseur. Pourquoi? Simplement parce que les goules pouvaient changer de masques, jamais de Kagune et si jamais par miracle la goule Ukaku parvenait à t’échapper, tu pourrais la reconnaître ainsi lors d’une prochaine confrontation. Ta quinque Rinkaku glissa dans la ruelle et d’un mouvement souple du poignet tu parvins à toucher le Chat qui frappa l’un des murs de la ruelle. Encore il s’était fait avoir par la même attaque, même si ce n’était pas avec la même arme. Cependant, tu souris cruellement car son corps ne devait sans doute pas aimer ce traitement. Et au vu qu’il ne semblait pas se régénérer aussi rapidement qu’une goule ayant son potentiel au maximum, cela te confirma qu’il ne s’était pas nourrit dernièrement. Et peut-être avait-il croisé un autre inspecteur avant toi? Tu souris à cette idée. Ramener le cadavre d’une goule qui a échappé à un autre inspecteur serait amusant.

Vif, tu te préparas à contrer lorsque tu vis le kagune de ta proie se durcir, mais tu fus légèrement surprit lorsqu’il attaqua le rinkaku au lieu de toi. Un cri de rage traversa les lèvres du Chat et un rire grave traversa tes lèvres alors que tu le relâchais volontairement, ne voulant pas prendre le risque de briser la quinque ayant appartenu à ton unique bleu, mort aujourd’hui. S’était le seul souvenir matériel que tu avais de lui, avec quelques photos et la chaîne que tu portais à ton cou, caché sous tes habits. Tu n’avais rien de ton senseï mise à part des photos et de Mado… Mais tu te giflas mentalement. Il n’était pas le temps de penser aux anciennes possessions des morts que tu avais. S’était un plan pour manquer de vu une attaque et peut-être mourir. Les défunts te manquaient, mais tu ne voulais pas les rejoindre sitôt. Tu voulais tuer la Chouette pour Kureo, pour venger sa femme comme lui n’avait pu le faire. Là était ton but. Et veiller sur son enfant, sans doute depuis l’ombre, puis que lui ne pourrait plus le faire. Alors non, la Mort ne viendrait pas te chercher cette nuit.

Mais à peine ta proie était-elle libre qu’elle prit la poudre d’escampette. Oh, il pouvait fuir le petit furet, mais le prédateur allait l’attraper et le dévorer!  Tu soupiras, agacé avant de foncer à sa suite. La ruelle n’était pas un cul de sac et en cela s’était un point négatif pour toi. L’angle de vision ne serait pas bon, la goule pourrait se retourner, t’attendre et attaquer. Courant derrière ta proie, ne lâchant pas son dos des yeux. Dans le noir, tu vois ses habits s’assombrir là où tu l’as blessé. C’est bon signe, sans le lâcher tu vas l’épuiser de plus en plus et il finira par ne plus avoir assez de force pour sortir son kagune, il se fera moins vif… et tu l’achèveras. Tu rigolas en entendant les dires de la goule. Toi, finir la tête sur un pique? Oh, tu aimerais tellement ça voir ça! La mort serait libératrice de ton cœur meurtrit, mais il était hors de question que cela arrive. Et puis, cela ne serait pas possible.

- « Dans ton état? Je ne croirais pas… »

Mais tu perdis ton sourire lorsque la goule usa d’une poubelle pour se projeter dans les airs. Quelle plaie! Tu ne pouvais pas faire pareil pour ta part. Tu n’étais pas une goule et malgré que tu pouvais sauter haut, tu ne pourrais pas monter sur un toi. Pestant contre le fuyard, tu tentas tout de même de la suivre à partir du sol en écoutant le bruit de sa course. Cependant tu le perdis à un tournant. Tu sifflas de mécontentement, cherchant autour de toi par où il aurait bien pu partir. Maintenant qu’il t’avait distancé, il voudrait se nourrir et donc attaquer les premiers venus. Dans la nuit silencieuse, les cris te parviendraient nettement et s’était un avantage. S’était pour cela que tu étais un inspecteur nocturne. La nuit, tout était plus facile à chasser et il y avait un défi à se battre dans le noir.

Et puis finalement tu l’entendis. Un cri de femme, strident à vous en briser les tympans. Une chance que tu n’étais pas à côté de cette femme sinon que lui aurait tranché les cordes vocales. C’est qu’elle t’avait fait peur cette conne! Tu partis dans la direction du cri, passa devant la femme encore sous le choc sans t’en occupé, tu n’étais pas de la police !, et pris la même direction que la goule sans doute. Prenant quelques tournants par-ci par-là tu finis cependant par arriver dans le carrefour. La goule arriverait jusqu’ici, tu en étais certain. Cependant, ce qui te mettais en colère, s’était qu’elle s’était nourrit et donc qu’elle avait pu se soigner et reprendre des forces. Pas que s’était mauvais pour toi, tu étais un inspecteur de troisième rang tout de même, mais tu avais d’autres chats à fouetter.

Tu remarquas enfin une silhouette qui sortait du lot, en retrait dans une rue et tu t’en approchas discrètement. Tu l’entendis parler et ses paroles te firent sourire. Au moins tu l’avais retrouvé! Agitant ta quinque rinkaku, tu envoyas le tentacule contre le chat. Peu de chance de le toucher, sauf par surprise, mais qui ne tente rien n’a rien. Il te faudrait encore l’épuiser!

- « Eh bien eh bien, on s’est offert un fish n’ ship? Tu devrais éviter le fast-food, ça fait grossir… » tu eus un rire moqueur en le regardant.« Ce n'est pas comme ça que tu mettras ma tête sur un pique mon p'tit gars. Allons, arrête de fuir ou as-tu si peur de la mort ? Tu la sèmes partout, mais tu la crains ? Quelle ironie ! »


De la provocation. Voilà tout ce que tu allais faire. S'était surtout pour le mettre en colère, le forcer à t'attaquer. Tu pourrais parer et attaquer sans t'épuiser, te reposer un peu le flanc saignant. Tien, l'autre goule n'avait pas passer de commentaire là-dessus. Avait-elle le nez bouché?

Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Winchester
Rang S || Raven
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2015
Mer 9 Sep - 18:48




Let it die.

Il court il court le furet…PV Aro



Une chose que Shin n’avait pas prévu, c’était qu’une femme ait poussé un cri de peur quand il avait attaqué sa victime. Oh ? Il l’aurait presque oublié dans l’état dans lequel il était mais le problème c’était qu’elle avertirait l’autre psychopathe d’inspecteur à la noix. Pour une fois qu’il arrivait à fuir, il fallait qu’une pauvre dinde hurle pour limite rameuter tout le quartier… Stupide humaine ! Il n’avait vraiment pas beaucoup de temps mais manger lui fit du bien et il pu se régénéré, plus que tout à l’heure et ça, ça faisait du bien. Seulement il prenait en compte le sang qu’il avait perdu, alors il avait beau se guérir, il ne l’était pas complètement.

Le brun sentit la présence de l’inspecteur dans la ruelle assez rapidement. Il tentait d’être discret mais la goule l’avait senti arriver. Sauf qu’il avait repris quelques forces et c’était ça qui importait, même s’il ne voulait pas encore une confrontation, il avait eu sa dose et voulait un peu se reposer sauf que ce n’était pas possible, l’autre voulait sa tête et en faire sa descente de lit, limite. Sa quinque arriva sur lui et il sauta en avant pour l’esquiver et pivoter vers lui, avant que l’humain ne lui adresse la parole. Pour lui dire quoi ? Quelque chose qui fit naître un sourire amusé sur les lèvres de Shinra. Sa répartie était revenue en même temps que ses forces.


"Tu te préoccupes de mon poids ? Comme c’est adorable, honey ♥"

Un petit rire lui échappa. Il savait que l’humain cherchait à le provoquer, à le faire venir vers lui pour qu’il commette des erreurs, seulement il était mal tombé puisque Shin n’était pas du genre à foncer dans le tas et au contraire, il était équipé de répartie. De plus c’est lui qui allait faire rager l’inspecteur. Ensuite ce dernier lui dit que ce n’était pas comme ça qu’il mettrait sa tête sur un pic, qu’il devrait arrêter de fuir la mort, qu’il en avait peur… Qu’il la semait partout mais qu’il la craignait. Là, Shin fit mine de réfléchir.

"Ouais t’as raison… Après tout j’ai qu’à tuer quelqu’un, écarter les bras avec un panneau planté à côté de moi avec écrit dessus ‘Allez-y, tuez-moi’, c’est tellement plus fun aussi ! "

Pour illustrer ses propos, il écarta les bras avec un grand sourire. C’était de la pure provocation et il était certain que son adversaire pouvait tomber dans le panneau. Dans tous les cas il n’avait pas besoin de ça pour qu’il l’attaque, seulement le brun avait vu sa blessure au flanc, il l’avait touché. C’était une bonne chose, et l’humain ne pourrait pas se régénérer comme lui. C’était une chance il fallait dire, mais il ne fallait pas plumer la poule avant de l’avoir tuée après tout. Comment ça c’était pas ça le dicton ? Peu importait.

"Bon alors honey, tu comptes rester planter là toute la nuit ou tu vas me poursuivre jusqu’à ce que mort s’en suive ? Parce que j’en ai marre de ta sale tronche, je risque d’en faire des cauchemars à l’avenir…"

Le jeune homme réfléchissait en même temps à une fuite. Le seul moyen qu’il avait c’était de lui foncer dessus pour s’en aller. Eh oui Shin n’avait pas calculé que c’était un cul-de-sac au début et là c’était vraiment la grosse misère. Sauf qu’il y avait des parois et la goule pouvait prendre appui sur elles pour pouvoir s’enfuir. Son seul objectif était de fuir, attaquer la Colombe ne l’intéressait plus parce qu’il risquait d’y laisser quelques plumes, comme on dit. Alors il s’élança sur l’inspecteur avant de se propulser sur un des murs pour y prendre appui et sauter au-dessus de son ennemi. Il savait que c’était risqué, qu’il misait vraiment gros sur sa fuite et s’il se loupait il allait prendre cher.

Shin était conscient de ses limites, il savait très bien qu’il n’allait bientôt plus être capable de déployer son kagune tellement il fatiguait. Peut-être qu’il faisait le malin avec son ennemi, qu’il avait toujours de la répartie, mais il avait perdu beaucoup de sang et sa blessure, elle s’était refermée certes, mais ça ne lui redonnait pas toute sa forme, comme il était bien il y avait quelques jours de ça. Avant qu’il ne tombe sur Juuzou, ce sale gosse qui l’avait mit mal en point… Un jour quelqu’un lui referait le portrait et ce moment sera tellement bon. Que serait la vie sans rêve et sans espoirs ? Pas grand chose. Le jeune homme était passé, c’était le moment de prendre la poudre d’escampette.

Le brun prit la fuite, rapidement, sans attendre, parce qu’il ne voulait pas se faire tuer. Il avait profité de la légère surprise provoquée par son saut pour prendre ses jambes à son coup mais ça durerait combien de temps ? Shinra était vraiment fatigué, il avait envie que l’autre arrête de le persécuter, le jeune homme voulait dormir quelques heures, pas pour toujours merde ! Dans sa course, il se prit un lampadaire de plein fouet qui le fit reculer en se tenant le nez.


"Bordel de…"

Non, ça ne servait à rien de s’énerver même si Shin en avait un peu ras-le-bol de cette histoire. Il jeta un regard dans son dos avant de poursuivre sa route, plus lentement, n’ayant pas assez mangé et ayant vraiment faim.  

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


Merci à Ana pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il court, il court, le furet ... [Naya]
» Il court il court, le renard
» L'apprenti qui répondait au nom de Nuage Court. [Nuage Court]
» [Mission] Elle court elle court, la maladie d'amour !
» Il court il court, Chisame...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: