Bienvenue

◊ Tokyo Ghoul étant un manga destiné à de jeunes adultes, le forum est déconseillé aux moins de 16 ans.
◊ Groupe demi-goule FERMÉ
◊ Avatar en 200x400 type manga/jeux vidéos
◊ Contenu violent autorisé

Liens utiles

Effectifs

Goules x 7 membres
Demi-goules x 5 membres
Aogiri x 6 membres
Suicide Circus x 7 membres
CCG x 7 membres
Quinx Squad x 4 membres
Humains x 2 membres

Rumeurs

x On aurait aperçu Jezabel faire une déclaration d'amour à un lampadaire suite à une soirée trop arrosée...
x Il paraît que le GDN (Gang Des Nains) composés de Renji, Caïn et Eto organiserait la contre-offensive pour prouver que ce qui est petit est très dangeureux.
x Apparemment, les dangereuses personnes que sont Clyde, Kohaku et Jezabel ont l'intention de créer une nouvelle religion, basé sur le St PapierBulle. Je n'en connais pas les détails, mais doit-on craindre pour nos vies?

Membres du mois

Caïn
Rplayeur
du mois
Abel
Rplayeur
du mois
Code par MV/Shoki - Never Utopia


Bienvenue dans un Tokyo moderne plus dangereux que jamais...
 
Merci de privilégier les groupes Aogiri, CCG & Humains qui manquent cruellement d'effectifs à votre inscription!
Concernant les goules, on aimerait voir plus de rangs B & C, on rappelle que le rang de la goule ne fait pas sa force. ~

We all fall down [Pv Mortem]

 :: Fosse des Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Jeu 2 Juil - 20:02

We all fall down




Caché dans l'ombre Eyepatch attendait son heure pour agir. Il ne faisait qu'observer en contrebas de son point d'observation les Colombes en train de fureter dans les alentours à la recherche de leur cible. Cible que la goule artificielle avait pris soin de prévenir quelques heures plus tôt que des investigateurs allaient vouloir sa peau. Comment il l'avait su ? Un peu par hasard à vrai dire, en écoutant parler Irimi alors qu'il cherchait juste des renseignements à propos de Kano auprès de Yomo. La goule avait évoqué alors un raid du CCG qui avait lieu le soir même contre une goule pourtant très peu virulente. En bon samaritain, Kaneki avait décidé de se rendre sur les lieux du raid seul, afin d'éviter à qui que ce soit d'être blessé par sa faute. Et puis il ne tenait pas à laisser mourir un innocent. Il avait donc trouvé la future victime chez elle, une goule effrayée qui ne semblait désirer que se faire oublier et rien de plus. Elle lui avait expliqué avoir dû faire un faux pas en chassant pour être traquée ainsi. Eyepatch l'avait écouté tout ce temps avant de finalement lui indiquer sans émotions particulières de fuir tandis que lui allait distraire les Colombes sans toutefois les tuer. Hors de question que qui que ce soit finisse dans la tombe ce soir, humains ou goules.

Bref telle était la raison de sa présence ici ce soir, masqué et en combinaison de combat tout en observant les inspecteurs depuis une corniche bien cachée à la vue des éventuels passants dans la rue quelques mètres plus bas. Avant de passer à l'action, l'albinos jaugea d'abord longtemps ses adversaires. Trois Colombes, des hommes heureusement pas bien baraqués. A vue d'oeil, aucun d'entre eux ne devait être au-dessus du rang 2, probablement des jeunes qu'on envoyait sur une mission à leur portée. Si seulement ils savaient ce qui les attendait… Fort heureusement, ils auraient peut être juste une bonne frayeur étant donné que Kaneki ne comptait pas leur faire de mal. Il attendit ensuite que les inspecteurs commencent à encercler la demeure de leur cible, qui était à cette heure-ci déjà loin, pour descendre de son point d'observation aussi silencieusement qu'un chat.

Eyepatch resta toutefois à distance une fois au sol, planqué au coin d'un bâtiment à quelques mètres de l'endroit où se trouvaient les Colombes. Il attendit que ces dernières aient forcé l'entrée de la résidence de la goule qu'ils visaient avant de s'aventurer un peu plus près, entrant à son tour dans la bâtisse toujours aussi discrètement. Son but était de simplement les provoquer, les effrayer et ensuite partir sans laisser de traces, rien de plus, tout en faisant attention aux quinques dont étaient armés ses adversaires. Dissimulé dans l'ombre il attendit que l'un des types se retrouve un peu isolé des autres alors que l'incompréhension commençait à se faire ressentir autour d'eux. Puis une fois à portée il envoya valser la Colombe d'un coup de kagune plus loin dans la pièce. Le vacarme eut tôt fait de rameuter les autres qui se rendirent vite compte que la goule présente dans la maison n'était pas celle qu'ils recherchaient. L'albinos les nargua un moment en faisant mine de les attaquer avant de finalement faire tomber des meubles grâce à ses tentacules pour créer un chaos et fuir.

Il n'alla pas bien loin cependant. Alors qu'il pensait avoir repéré tout les inspecteurs, Kaneki eut la mauvaise surprise de tomber nez à nez avec deux autres Colombes en sortant de la maison. Et heureusement qu'il était doté de bons réflexes qui lui permirent d'éviter agilement un coup de quinque qui lui était adressé d'entrée de jeu. Conscient de la gaffe qu'il venait de faire en ne prenant pas plus le temps d'examiner les environs en détail, le voilà qu'il s'était retrouvé pris en tenaille entre trois jeunes inspecteurs et deux autres qui semblaient bien plus expérimentés vu leur manière d'attaquer. En même temps, ça semblait trop facile de laisser trois nouveaux faire leur première mission sans l'aide de vétérans… Comment n'avait-il pas pu voir ça avant ?

Toujours fort de ses principes, Eyepatch se contenta juste de simuler des attaques envers les Colombes et dès qu'il vit une ouverture reprit sa fuite. Malheureusement pour lui, les deux hauts-gradés vite talonnés des nouvelles recrues décidèrent de le prendre en chasse. Probablement qu'on l'avait reconnu comme étant une goule recherchée et donc que c'était l'occasion de l'éliminer pour libérer Tokyo d'un nuisible dangereux. Mais il était hors de question pour Kaneki de se battre plus que de raison et blesser qui que ce soit. Il voulait juste les semer, se faire oublier et arrêter d'être coursé, mais ça allait s'avérer très ardu vu que les Colombes ne semblaient pas vouloir lâcher leur nouvelle cible.

Et ce qui devait arriver arriva. Un manque d'attention amena Kaneki à se retrouver coincé dans une impasse dont il ne pouvait même pas se sortir même avec l'aide de son kagune. Acculé avec cinq inspecteurs du CCG face à lui, il s'apprêtait à se défendre, toujours sans vouloir tuer qui que ce soit, en utilisant son rinkaku comme bouclier, déviant les coups de quinque qu'on tentait de lui asséner pour le mettre hors d'état de nuire. Mais il n'allait pas pouvoir contrer tout ça sur la durée. Il s'épuisait assez rapidement et il finit par ne pas réussir à dévier l'une des attaques qui lui entailla assez profondément le flanc, lui soutirant une grimace sous son masque avant qu'il ne s'affaisse. Au fond de lui il sentait sa puissance latente de goule kakuja commencer à se réveiller par instinct de survie. Cependant, il continuait de la refouler et se concentrait plus à ça désormais plutôt qu'au fait de se défendre. Il préférait encore mourir plutôt que de se laisser aller au monstre dangereux qui sommeillait en lui et par conséquent baissa sa garde, se laissant totalement exposé aux Colombes alors qu'il se concentrait, souffrait pour refouler le Centipède. Seulement, il ne se doutait pas qu'il allait être sauvé in extremis par une personne plutôt inattendue qui risquait de changer sa vision du monde…




© Truth.

_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 8 Juil - 19:07
We all fall down × ft. Kaneki & Mortem


La nuit étendait ses bras au-dessus de ta tête alors que tu fixais les étoiles à peine visible à cause de la pollution lumineuse de la ville. Tu adorais les étoiles, surtout la Polaire, car elles étaient comme des phares lorsque l’on savait les comprendre et, surtout, elles étaient toujours là. Elle n’abandonnait pas la Lune à sa solitude céleste comme toi on t’abandonnait à ta solitude de monstre, de paria… d’expérience délaissé par son scientifique qui n’en avait plus rien à faire du Borgne qu’il avait créé. Doucement, un soupire quitta tes lèvres alors que tes yeux hétérochromes se fermaient doucement, ne laissant comme dernière image imprégner ton esprit que celle de la lune, croissant argent dominant le ciel de sa splendeur.

Ton estomac grogna légèrement de faim, une faim que tu n’avais aucune envie de combler avec de la chair humaine. Oh, pas que tu n’avais pas envie de chasser, tu y étais habitué avec ton métier peu réjouissant, mais l’envie qui te manquait était de retourner à cette décrépitude qu’était ce qui se rapprochait le plus d’une maison pour toi et où, dans un immense congélateur qui faisait bien tout le sous-sol, tu entassais les corps de tes victimes. Ainsi, si jamais il devenait difficile pour les goules de se nourrir tu pourrais au moins les aider. Ou si toi-même tu venais à devoir te nourrir d’urgence. Quoi que la viande gelée ne devait pas être des plus ragoûtantes. Mais qu’importe, tu ne devais pas penser à tous ces morts qui s’encombrait à cet endroit qui voyait naître dans tes songes autant de rêve que de cauchemars.

Rouvrant ton œil bleu et ton autre de goule, tu soupiras encore. Que pouvais-tu faire cette nuit? Incapable de trouver un doux repos bien mérité, ou pas?, tu ne faisais que tourner en rond dans la nuit noire à attendre quoi? Qu’une goule se fasse attaquer par des membres du Centre de Contrôle des Goules? Peut-être, peut-être attendais-tu simplement de pouvoir poser un geste emplit de bonté alors que tout ce que tu savais faire était tuer, être un monstre. Tu ne savais même plus ce qu’était un sentiment! Ou presque. Tu connaissais la colère, la perplexité et le questionnement. Ces deux derniers étaient-ils seulement des sentiments? Peut-être n’étais-tu, réellement, pas normal?

Mais la question ne se posait déjà plus que tu t’étais levé et, balayant la ville du regard, tu te demandas par où tu partirais pour une petite patrouille justicière. Il n’était pas dans tes habitudes d’agir ainsi, de chercher réellement à sauver quelqu’un, mais voilà, il y avait cette sensation étrange en toi, cette envie de vouloir… de vouloir quoi au juste? Seulement… seulement avoir droit à un merci? Après tout, tu ne connaissais rien d’autres que le dégout, les moqueries et même lorsque tu sauvais un humain ou une autre goule… personne ne te remerciait. Pourquoi? Était-ce parce que tu étais différent? Ou seul à être une sorte d’entre-deux, une bête de foire qui n’aurait sa place que dans un laboratoire?

Tu allais déployer ton Ukaku quand du mouvement sous toi attira ton regard de borgne. Deux Colombes qui semblaient êtres de rang 3 marchaient, tranquillement. Tu penchas la tête et les suivit. Bondissant silencieusement et discrètement d’un immeuble à l’autre en attendant de savoir où ils iraient. Ce petit jeu dura un moment avant que tu ne décides de partir plus loin, laissant ces deux vétérans à leur promenade. Pourquoi t’attaquerais-tu à des colombes qui n’avaient rien fait? Tu n’aimais pas t’attaquer à des innocents ainsi. Tu te laissas tomber au sol légèrement dans une ruelle sombre et lugubre qui aurait été parfaite pour manger, mais tu ignoras la petite faim qui te gagnait. Tu regardas ton bras, pesant le pour et le contre de prendre une bouchée de ta propre personne. Cela soulagerait ton petit appétit et tu pourrais encore tenir quoi, une semaine avant de devoir décongeler un cadavre ou manger ta prochaine cible?

Tu penchas la tête, frotta le menton de ton masque de dragon d’un bleu semblable à celui de ton œil droit en soupirant de nouveau. Non, peut-être pas cette fois. À quoi bon? Tu pourrais peut-être ameuter d’autres goules et avec les colombes dans les parages, tu ne voulais pas les mettre en danger. Était-ce de bonté de cœur, ou simplement parce que tu ne voulais pas sauvez des êtres qui voudraient possiblement te manger? Mais un bruit étrange, ou plutôt un boucan monstre, te sortit de tes pensées. Qu’est-ce que s’était? Ton Rinkaku se déploya et grâce à tes deux tentacules tu remontas sur un toit et, sautant d’immeuble en immeuble, sautilla jusqu’à la provenance du bruit. Tu vis une ombre suivit de trois autres passé à ta gauche, mais ni fit pas attention. Sans doute y avait-il une goule qui se battait contre les….

Tu t’arrêtas d’un seul coup et t’insultas mentalement en tournant les talons, sentant l’air discrètement pour savoir à quoi tu avais à faire. L’odeur de la goule était si étrange! Il y avait un quelque chose entre l’humain et la goule. Mais impossible! En treize ans, tu n’avais jamais vu d’autres borgnes… Secouant  la tête, tu te dis que s’était peut-être la faim qui te jouait des tours. Tu suivis la piste fraîche du nez, te traitant d’idiot quand l’odeur des deux colombes que tu avais croisé plutôt. Tu te dis que tu aurais dû les tuer, les éliminer pour de bon et comme ça… comme ça cette étrange goule ne serait pas acculé dans cette impasses, blessée au vu de l’odeur qui te parvenait.

Finalement, te fondant aux ténèbres de la nuit malgré tes habits blancs, tu glissas dans le dos des colombes. Déployant de nouveau ton Ukaku tu sautas et laissa tes ailes ralentir ta chute et te posas silencieusement dans leur dos. Ton Rinkaku, noir comme l’obscurité ambiante, se déploya aussi et, vif, s’allongea et chacune des deux tentacules se plongeant dans le cœur de deux des jeunes recrues que tu ramenas à toi. Tu refermas tes ailes d’un seul coup sur eux et le craquement sinistre des os qui se broient résonna dans la nuit.

Les 3 colombes restantes te regardèrent et un étrange sentiment passa dans leurs yeux lorsqu’ils te virent. Tu penchas la tête, mais lorsque les seniors voulurent t’attaquer tu attrapas leurs quinques avec tes tentacules qui s'enroulèrent autour, soulevant les deux hommes dans les airs avant qu'ils ne puissent réagir et avec toute la force que tu possédais, les fracassa sur la dernière recrue. Tu penchas encore la tête alors que tes yeux regardaient la flaque de sang s’étendre, cherchant à mettre le doigt sur l’émotion qui avait pu traverser les yeux des 3 hommes.

Chassant cette pensée tu t’approchas de la silhouette recroquevillée et saignante. Tu retiras doucement ton masque et t’agenouillas à ses côtés sans te préoccupé de la possible menace pour toi que cette goule représentait. Tu posas une main sur l’épaule du blessé doucement, pourquoi? Peut-être pour lui signifier qu’il était en sécurité maintenant?

- « C’est terminé maintenant, les Colombes se sont envolés pour de bon. Elles ne se reposeront plus prêt de toi. » Tu regardas le sang, puis tendis ton bras. « Je suis à moitié humain, ça t’aidera à te soigner »

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Mar 14 Juil - 0:26

We all fall down




La folie, la folie, la folie,... Ce serait si facile de se laisser abandonner à cet état. Plus de douleur et de peur, c'était une vraie carapace contre tout ces sentiments qui gênaient la puissance du borgne. Il devrait accepter cet état, se débarrasser de ces gêneurs du CCG et disparaître. Seulement... Seulement son humanité l'en empêchait. Le lui humain ne voulait pas de cette puissance effrayante, il était donc rongé de douleur, tiraillé entre deux personnalités radicalement différentes. Et surtout il ne savait plus à quel monde il appartenait. Humain ou goule? Goule ou humain? Il ne savait pas. Non, il ne savait plus. Et tandis qu'il empêchait le Centipède de se manifester le CCG allait le descendre. Tout du moins c'est ce qu'il pensait.

Bien que concentré à ne pas se laisser envahir par sa folie furieuse, Kaneki entendit clairement un combat faire rage non loin de lui. Malgré sa vision obscurcie par le masque de kakuja qui se formait sur son visage, il aperçut des corps voler, entendit des os se briser et aussi sentit l'odeur du sang se répandre dans l'air, excitant davantage son côté goule. Dans tout ce qui semblait annoncer un paysage de mort se dressait également une silhouette qui ôta son masque. De part sa vision trouble Kaneki crû avoir vu alors un ange tombé du ciel avec ces cheveux si blonds. Un ange qui serait venu enfin le tirer de sa vie de souffrance? Si c'était le cas alors il partirait avec lui sans hésiter, la douleur était trop grande pour qu'il puisse la supporter. Et il ne s'agissait pas seulement de sa double nature humain/goule. Il souffrait aussi énormément émotionnellement.

Une bribe de douleur s'empara de l'albinos qui se recroquevilla à nouveau, figé dans un râle silencieux. Malgré sa lutte incessante, son kakuja continuait de se générer, le masque recouvrant presque la moitié de son visage désormais et ses tentacules rappelant des scolopendres commençant à apparaître dans son dos. C'était vraiment douloureux et il se trouvait aux portes de la folie désormais. Cependant une voix le sortit un peu de sa torpeur. Et en relevant la tête Kaneki put entrapercevoir malgré sa vision brouillée l'ange qui lui offrait son bras. Enfin l'ange... Il comprit vite que ce n'en était pas un à l'odeur surtout. Un mélange de goule et d'humain. Et aussi au fait qu'il eut dit être à moitié humain. Une demi-goule comme lui? Kaneki fixa l'inconnu de son oeil blanc, l'air presque choqué.

Cependant la précarité de sa situation le rappela vite à l'ordre lorsqu'une nouvelle vague de douleur s'empara de lui et que son kakuja recommença à s'allonger alors qu'il se prenait la tête entre les mains en poussant un râle de douleur. Grâce au peu de lucidité qui lui restait, Kaneki fit en sorte d'envoyer valser l'autre vraisemblable demi-goule loin de lui, pour ne pas le tuer d'autant plus que son odeur et la façon dont il avait présenté son bras avait éveillé ses sens de prédateur dangereux. Tremblant, un sourire psychotique se formant sur ses lèvres, il fixa son 'sauveur', tenant à l'avertir avant de ne plus en être capable:

"N-n-n'approche... Pas... D-dégage de l-là avant que... Avant que... J-je ne te tue!"

A vrai dire à peine eut-il terminé sa phrase qu'il se cambra de façon presque surréaliste en arrière, tandis qu'un rire complètement psychotique lui échappait et que les tentacules formant son kakuja s'affolaient dans tout les sens, apparaissant et disparaissant. Kaneki ne savait pas s'il allait réussir à sortir de cette crise, bien qu'il luttait de tout son être pour ne pas laisser libre court au Centipède. A vrai dire il espérait trouver de l'aide, ne pas avoir à souffrir inutilement tout ça parce qu'il avait merdé face à des Colombes désormais mortes selon les dires de la demi-goule blonde. Et puis s'il y avait des survivants, il risquait fort de les achever sous le coup de la folie s'il continuait sur cette voie. Il se prit de nouveau la tête entre les mains en se redressant, regardant le jeune homme de so air de psychopathe notoire en riant comme un fou furieux.

"D-DEGAAAAAAGEEEEE HAAHAHAHAHAHAHAHA! 993, 986, 979, 972,... M-ME LAISSE PAS TE BOUFFER, DEMI-GOULE!"



© Truth.

_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 14 Juil - 1:29
We all fall down × ft. Kaneki & Mortem


Sous tes yeux, un spectacle auquel peu de personne, autant goules qu’humaines, pouvaient se vanter d’assister s’offrait à toi, mais pas pour ton plaisir. Tu voyais l’être que tu avais sauvé être torturé par une souffrance qui ne lui venait pas seulement des blessures que ces fausses colombes lui avaient infligées, mais qui venait d’ailleurs. Tu n’aimais pas ça, voir un innocent souffrir alors qu’il n’avait rien fait. Il n’avait pas attaqué, restant sur la défensive, et pourtant il souffrait comme le dernier des monstres? Tu compris finalement l’origine de sa douleur lorsque tu te mis à sa hauteur, offrant ton bras et que l’inconnu tout juste secouru redressa la tête.

Un Kakuja. Une goule cannibale.

Non.

Une demi-goule cannibale.

Le regard neutre, tu suivis la prolifération du masque sur le visage de l’albinos devant toi. L’odeur de son sang réveillant lentement la faim qui sommeillait en toi, mais il n’était pas de ta nature profonde, celle de ton âme, de t’attaquer à un innocent malgré qu’il puisse représenter une possible menace pour ta vie. Mais quelle vie? Elle n’était que souffrance, et cette souffrance semblait prendre vie devant toi. Tout du moins, était-ce ce qui te semblait. Mais toi, elle n’était pas physique, elle était mentale. Une lente agonie, un ange qui sombrait dans les ténèbres les plus noires, les plus froides de l’âme vivante d’un être qui n’en avait possiblement pas le droit.

Tu aurais voulu serrer ce corps briser contre toi, le rassurer comme tu aurais aimé qu’on le fasse avec toi il y a bien longtemps, chassé ce qui l’accablait, ce qui le faisait gémir de douleur. Mais comment l’aurait-il prit? Toi qui ne connaissais aucun sentiment ou presque, tu savais que cette scène tu ne l’aimais pas. Pourquoi? Tu penchas la tête légèrement sur le côté alors que ta voix s’élevait de nouveau, clair tel le souffle du vent chassant le brouillard sur la plaine au matin. Mais ton esprit cherchait réponse à ce que ton cœur ressentait.

- «  Tu es un Kakuja. Je vois que c’est douloureux, est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider à chasser cette douleur? »

S’était une question ridicule pour une situation périlleuse. N’importe qui de censé aurait fuis les jambes au cou, mais pas toi. De quel droit abandonnerais-tu cette autre goule à son sort? Mais en fait… tu penchas la tête de l’autre côté, sentant l’autre jeune homme. Il y avait une odeur de goule, une odeur d’humain. Une demie-goule, comme tu l’avais songé plutôt, mais tu ne pouvais pas y croire. Pas encore, pas sans la preuve que ce masque cachait.

Mais voilà que celui que tu as sauvé te repousse et pas en douceur. En même temps, ce n’est pas une goule normale que tu as sous les yeux, mais une qui se nourrit de chair des autres mangeurs de cadavre. Après tout, si les humains avaient leurs cannibales, les créatures nécrophages avaient aussi les leurs et cela leur attribuaient de grande force. Mais si tes déductions, par l’odeur, étaient fondées, tu n’avais aucune chance face à l’inconnu. Hors, si tu avais été normal tu aurais été effrayé. Mais tu n’étais pas un modèle de normalité depuis longtemps maintenant.

Tu te rattrapas sur le sol, d’une main et redressas sur tes jambes, te coupant la main sur un morceau de verre qui trainait par là. Tu portas à ta bouche le membre blessé et léchas le sang, tenant de diminuer l’appétit de la victime de folie à devenir. Ton Rinkaku apparu et se saisit des cadavres deux par deux, les lançant derrière toi le plus loin possible. Tu retiras ta capable sur laquelle le sang de tes victimes s’était imprégnée et l’attacha sur la dernière victime que tu lanças au loin alors que tu écoutais la goule Kakuja qui sombrait de plus en plus dans la folie.

- « Non, je ne partirais pas »

Tu redressas la tête, plongeant ton regard hétérochrome dans celui de ton homologue. Hors de question de partir, hors de question de fuir, d’abandonner quelqu’un.

- « Pourquoi partirais-je? Je ne te laisserai pas me tuer, mais je n’ai pas l’intention de te laisser seul dans cet état »

Tu penchas doucement la tête d’incompréhension regardant le corps s’arqué de façon inimaginable et un frisson te parcouru. Souffrance partagé par la simple vision que tu en avais. , écoutant le rire hystérique, fous de la goule. Les chiffres qu’elles disaient telle une berceuse apprise sans être désiré. S’était le chiffre -7. Pourquoi -7? Il y avait sept cercles de l’enfer dans le poème de Dante, sept péchés capitaux… Mais pourquoi ce chiffre, non, cette séquence de chiffre dans la phrase?

- « Tu ne me mangeras pas, je n’ai pas envie de finir entier dans ton estomac…. »

Tu réfléchissais, cherchant un moyen de raisonner cette goule spéciale, de faire retomber sa folie. Elle s’était déclenchée dans le combat, quand il avait été attaqué. Un instinct de survie? Pourtant la menace était partie, elle n’était plus là. De ton Rinkaku tu attrapas les quinques et les balanças derrière toi, loin, puis tu levas lentement les mains vers le ciel en rétractant tes tentacules. Tu fis deux pas en arrières.

- « Je ne suis pas une menace, un ennemi. Si j’aurais voulu te faire souffrir, plus que tu ne le ressens maintenant à ce que je peux voir, je ne t’aurais pas sauvé de ces membres du CCG. Je les aurais laissé faire. Je ne sais pas ce que cela fait que d’être Kakuja, ni ce que tu ressens en ce moment, mais tu dois te calmer. Si j’ai bien analyser la situation, tu as viré Kakuja lorsque ta vie a été menacée. Elle ne l’ait plus maintenant. Mais ne me demande pas de partir, car je ne te laisserai pas seul dans la folie, dans la souffrance. Je sais ce que cela fait, d’être abandonné et je n’abandonnerai jamais personne pour cela et ce, même si tu dois me faire mal. »

Tu ne bougeas pas, ton regards était décidé, ta voix franche et sincère. Tu lui aurais souris, si tu aurais su comment.

- « L’on m’appel Mortem, les colombes me nomment Tenshi ou Mamgon. Appelles-moi comme tu le souhaiteras. Quel est ton nom? »

Engager la conversation, te nommer, changer les idées à cette goule et lui montrer que la menace n’était plus là, qu’il n’y avait plus de raison de se battre. Tu avais éloigné une source de nourriture qui aurait pu stimuler le kakuja, tu t’étais reculer tout dans tes gestes avaient pour bu d’apaiser l’instinct de survie, de préservation de l’autre goule. Ton œil de nécrophage était toujours visible, mais tu n’avais rien de menaçant. Tu n’attaquerais pas, tu ne ferais que parer les coups comme un immense bouclier. La défense, s’était là-dessus que tu misais toujours. Tu pouvais le parer. À l’attaque, aucune chance s’il attaquait. Ta seule chance se résumait à te protéger, parer les coups qu’il ferait en attendant qu’il s’épuise tout simplement.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Mer 15 Juil - 0:56

We all fall down




Il ne savait pas ce que l'autre voulait, à traîner comme ça autour de lui. Plus le temps passait, plus il voyait une menace à éliminer en ce type. Il gênait le Centipède, l'empêchait de se mouvoir et de se nourrir avec son baratin qu'il écoutait à peine. A vrai dire, seul le lui pourvu de raison l'écoutait encore, même s'il ne pouvait contrôler l'instinct animal du kakuja qu'il générait. Il aurait aimé le croire, se calmer, mais il n'y arrivait pas. Il était dissocié, son esprit tout du moins, comme si deux êtres partageaient un même corps. Et c'était douloureux. Extrêmement douloureux. Malgré tout, Kaneki tenta de se débarrasser de lui ou au moins le dissuader de tenter quoi que ce soit d'autre en se servant de ses appendices à la forme si particulière et reconnaissable. Le blond nettoyait le terrain de chasse et ça n'allait pas pour plaire au kakuja, ça non.

Tandis que l'autre continuait de parler, le Centipède le fixait de son oeil blanc, presque l'écume aux lèvres tant la folie s'emparait de lui. Il tenait plus d'un animal sauvage que d'une créature à apparence humaine désormais. La demi-goule face à lui ne désirait pas partir selon ses dires, tout comme elle ne désirait pas finir dévorée. Malheureusement si elle ne bougeait pas et ne le laissait pas tranquille c'était ce qui risquait d'arriver. Kaneki fit craquer son index avec son pouce, sans lâcher l'opposant du regard alors que ses tentacules s'agitaient de façon désordonné dans l'espace autour d'eux.

"V-Va t'en... VA T'EN OU MEURT HAHAHAHAHA!"

Voilà qu'il éloignait les armes abandonnées par les Colombes ensuite. Kaneki le regarda faire avec un sourire malsain dessiné sur le visage tout en riant de temps à autre de façon incontrôlée.  Rire qui s'éteignit peu à peu alors qu'il l'écoutait parler plus attentivement. Des paroles qui permettaient au lui raisonnable de refaire surface. Peu à peu son kakuja disparaissait, le masque sur son visage tomba en morceaux, dévoilant ainsi l'oeil qui prouvait son état de demi-goule. Abandonner et être abandonné... Kaneki ne connaissait cela que trop bien. Il avait été abandonné, sa mère ayant préféré mourir d'épuisement pour une soeur sans scrupules plutôt que de vivre pour son fils qui n'avait déjà plus de père. Et il avait peur que ses proches actuels ne l'abandonnent un jour ou ne le rejette, ce pour quoi il s'efforçait de devenir plus fort. Et voilà que ce Mortem, nom sous lequel il se présenta, en plus d'être une demi-goule comprenait sa façon de penser, même s'il n'avait aucune idée de cela pour le moment.

Le borgne s'affaissa, une fois totalement libéré de l'emprise du kakuja, pris de tremblements incontrôlés. Il s'en voulait d'avoir manqué s'attaquer au blond plus tôt et s'en serait voulu terriblement s'il l'avait tué après avoir entendu son discours. Il avait là la chance inouïe d'avoir trouvé une personne avec qui il pourrait parler librement, sans avoir peur de cacher quoi que ce soit parce qu'ils pensaient à peu près de la même façon. Et il voulait saisir l'opportunité tant qu'elle se présentait à lui. Ce gars avait quand même bravé sa folie de kakuja pour lui rendre la raison et ce n'était pas rien, peu de monde voir personne n'avait réussi à faire ça avant. Une larme puis une autre et encore une autre coulèrent successivement sur ses joues. Fragile, une retombée d'émotion pareille le faisait craquer si facilement... Il devait vraiment avoir l'air d'un faible actuellement, pathétique aussi. Malgré tout, Kaneki ne bougea pas d'où il était, recroquevillé de nouveau au sol, les joues baignées de larmes.

"... Désolé... Je suis tellement désolé pour ce qui vient d'arriver, de t'avoir menacé ainsi pour rien..."

Il resta ensuite silencieux un long moment, sanglotant légèrement. Décidément cette fois la retombée émotionnelle et le retour à la lucidité étaient vraiment trop brusques pour lui. Peut être que le discours de Mortem y était pour quelque chose aussi, c'était même quasiment certain. Ca le touchait vraiment fort sur un plan personnel et il y avait des chances pour que l'autre demi-goule se demande pourquoi une réaction aussi importante de sa part.

"J-je m'appelle Ken... Eyepatch pour les agents du CCG...Encore désolé pour ce qui vient d'arriver, ça a commencé par ma faute, ma non-vigilance et je ne contrôlais absolument rien en plus de ça..."



© Truth.
[/center]

_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Aoû - 3:45
We all Fall Down
Kaneki Ken & Mortem Bloodline
Peut-être n’était-ce pas une bonne idée, mais alors là pas du tout. En fait, sans doute était-ce l’idée la plus suicidaire que tu n’eus jamais fait de toute ta vie, qui n’était pas des plus longues mais tout de même, mais tu savais cependant que s’était la meilleure option, que ta conscience et tes valeurs ne te permettraient jamais de partir, de laisser cette goule dans cette état alors que tu l’avais vu tant souffrir. Être une goule kakuja ne semblait pas être plaisant, mais alors là pas du tout. Il semblait y avoir une telle souffrance lorsque cet appendice sortait, et s’était comme si une autre personnalité prenait le dessus.

Oui, tu l’avais clairement remarqué, peut-être était-ce quelque chose dans la voix, dans les mots de l’autre goule qui te faisait tiquer ainsi. Tu ne la quittais pas des yeux, détendu comme tu étais tu tentais d’avoir l’air le moins possible d’une menace, mais tu restais tout de même près à parer. Tu n’avais aucune chance contre lui, mais tu pouvais tout de même parer une majorité  de ses coups et espérer tenir jusqu’à son épuisement?

Tu écoutas sa menace, répétée de nouveau inlassablement comme un disque qui saute, qui répète le même morceau de musique sans s'épuiser, ou un perroquet à qui on a apprit une phrase. Pourtant, tu sais qu'il essai seulement de te protéger, c'est logique puisqu'il te donne un choix de vie ou de mort. Mais tu étais obstiné.

- « Je ne partirai pas, qu'importe tes avertissements ou tes menaces »

Tu lui parlas, calmement, cherchant à raisonner cet être à l’étrange odeur et à la chevelure de neige. Tu n’aimais pas sentir la douleur par procuration, mais son rire ne te dérangeait pas. Même si l’inconnu semblait avoir complètement pété un câble, ce qui semblait être le cas décidément, tu n’en avais pas peur. Peut-être parce qu’il s’agissait là d’un sentiment que tu ne connaissais plus? Mais peut-être aussi parce qu’inconsciemment tu savais que tu n’avais rien à craindre? Que l’être sous le masque n’était pas un psychopathe dégénéré qui s’amuserait à te dévorer membre par membre et Dieu sait quoi encore.

Et puis tu vis un changement chez lui. Alors que l’autre goule étrange avait pratiquement l’écume aux lèvres tant elle semblait être tombée dans la folie, tu vis ses traits visibles changer, comme si enfin elle avait entendu ta voix tes paroles. Comme si ton discourt était parvenu à traverser le brouillard de son esprit tourmenté, torturé, en même temps tu l’espérais tellement. Impression étrange que cela, espérer que quelqu’un t’entende alors qu’il menace de te dévorer tout en riant comme le dernier des malades d’un asile psychiatrique. Voyant cela, tu continus ton discourt, parlant d’abandon et d’être abandonné, quelque chose que tu refusais de subir de nouveau et encore moins de le faire subir à quelqu’un qui ne t’avait rien fait.

Bon, en réalité cet albinos t’avait fait quelque chose; il t’avait repoussé sans délicatesse et en te menaçant de te dévorer et de te tuer. Quelle délicatesse! Mais tu n’étais pas du genre rancunier et en fait, cet événement était déjà loin dans ta tête, comme si être blessé n’importait peu pour toi, comme si ta vie ne valait pas un centime. Et s’était bel et bien le cas, d’une certaine façon.  Mais de toute façon, tu n’y pensais pas. Ton regard d’azure et de sang et d’encre était posé sur ce garçon qui sembla enfin émerger de son état second, si on pouvait l’appeler ainsi. Tu sentis les muscles de ton corps se détendre comme s’ils étaient de neige et fondaient au soleil, ou plutôt sous la lune.

Et puis tu assistas à un spectacle des plus étranges; le masque du kakuja commença à s’effriter, à tomber en morceaux doucement, révélant petit à petit le visage pâle de l’être que tu avais sauvé in-extrémis d’une mort certaine. Tu eus aussi le soulagement de vois les appendices étranges, qui te rappelaient les centipèdes grouillants parfois dans ta pseudo maison, disparaître aussi. Pas que tu ne les aimais pas ou qu’elles te mettaient mal à l’aise, juste que tu ne souhaitais pas t’en prendre un coup alors qu’elles s’agitaient dans tous les sens tels deux poissons hors de l’eau et qui ne peuvent plus respirer.

Tu regardas ainsi le visage de l’inconnu se révéler et tu aperçus enfin ce que tu voulais tant voir; un seul œil de goule. Un seul. Comme toi à cet instant. Un autre… une autre demie-goule. Tu sentis clairement ton cœur manquer un battement, tes membres devenir si léger que s’était comme s’ils n’existaient plus, comme s’ils ne pesaient rien et qu’ils pouvaient s’envoler à tout moment. Quel était donc ce sentiment? Tu n’arrivais pas à y mettre le doigt, à savoir ce que s’était que cette sensation étrange. Tu ne te sentais plus seul, quelqu’un pouvait enfin comprendre ta situation, voir ce que tu vivais? Peut-être, mais surtout… surtout… tu n’étais plus seul!

Tu regardas l’inconnu s’écrouler sur le sol, y tomber à genoux alors que ses joues s’inondaient de larme. Tu sentis ton cœur se gonfler, se serrer, comme s’il ne savait pas quoi ressentir alors que l’albinos s’excusait et s’excusait, sanglotant au travers ses mots qui te touchèrent d’une certaine façon, profondément. Personne ne s’était jamais préoccupé de toi et voilà que cet inconnu, cet autre goule que de moitié, s’excusait de t’avoir presque dévoré, voir tué? Tu t’approchas de lui lentement, pas par peur, mais tout simplement car la scène te semblait si irréaliste!

Tu tombas à genoux à ton tour alors que tu écoutais l’autre te révéler son nom. Ken. S’était, très joli. Tu aimais beaucoup. S’était simple, facile à retenir, mais il lui sciait aussi très bien, comme un gant! Il te donna également son surnom par le CCG alors que du bout des doigts tu chassas les larmes sur une joue, sentant perler sur les tiennent le même liquide transparent. Tu touchas ta joue de ton autre main, sentant les larmes mouiller la pulpe de tes doigts. Toi aussi tu pleurais, quelque chose que tu n’avais pas fait depuis… depuis très longtemps. Et de nouveau tu entendis ces excuses et sans vraiment réfléchir tu serras l’autre goule dans tes bras, autant pour le réconforter que pour t’assurer que ce n’était pas un rêve.

- « Ne t’excuse plus, c’est passé maintenant et tu ne m’as pas blessé, je vais bien. Mais le plus important, c’est que toi aussi. Nous ne nous sommes pas battus, c’est le principale. Je m’en serais voulu profondément de t’infliger encore plus de douleur que tu ne semblais en ressentir quand tu t’es transformer en Kakuja… »

Tu fermas les yeux, respirant son odeur, mais sans avoir l’air d’un chien. Tu la sentis en respirant simplement par le nez. Toi aussi, ton odeur était étrange, comme la sienne, mais plus marquée. Peut-être parce que tu avais les organes de deux goules en toi? Un mâle et une Femelle?

- « Je suis désolé moi aussi. J’avais remarqué les deux Colombes aînées, mais je ne les aie pas tué, elles ne faisaient de mal à personne. Mais si j’avais su que tu tomberais sur elles… Je suis désolé, d’une certaine façon, je suis responsable de ta situation puisqu’ils ont épaulé les trois autres. »

Tu te demandais naturellement pourquoi l’autre avait une réaction aussi brutale, fondre en larme ainsi… peut-être était-ce aussi pour le consoler que tu le serrais dans tes bras? Mais tu te posais aussi la question de pourquoi, toi tu pleurais?

- « Pourquoi pleurons-nous? Je n’aie pas pleuré depuis des années… C’est très étrange comme sensation, tu ne trouves pas? Que de l’eau coule de nos yeux comme ça… »

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ange F. Ingemar
Quinx || Inspecteur 1ère classe
avatar
Messages : 336
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Lun 7 Sep - 17:11

We all fall down




Kaneki fixait le sol sans bouger. Ses membres refusaient n'importe quel mouvement de toute façon et donc il restait prostré là, alors que les larmes ne cessaient de couler. Il s'en voulait juste vraiment terriblement pour ce qui s'était passé. Il n'était ni plus ni moins qu'un monstre lorsque ces moments de folie prenaient le dessus et en plus à chaque fois il manquait de blesser ou tuer des innocents. S'il avait pu à l'instant il aurait fui pour ne plus jamais reparaître. Mais comme il n'arrivait pas à bouger il se contentait de rester là, prostré et misérable, pleurant comme un enfant. Si seulement il arrivait à avoir plus de contrôle sur ses moments de folie où le Centipède se réveillait...

Soudain un contact sur sa joue. L'albinos sursauta, encore les nerfs à vif à cause de sa toute récente transformation en goule de feu. Il redressa soudainement la tête, les yeux encore pleins de larmes pour croiser le regard bleuté de Mortem. Pour le moment, il n'aimait pas le voir si proche, il avait si peur de retomber dans la folie et de vouloir le tuer à nouveau que ça le rendait un peu parano. Alors quand il se retrouva dans les bras de l'autre demi-goule... Kaneki paniqua, mais demeura figé quelques instants. Il se sentait oppressé et avait vraiment l'impression qu'il risquait à tout moment de commettre l'irréparable. A vrai dire il n'écoutait même plus ce que le blond lui disait. Il avait l'impression même que son champ de vision rétrécissait, ce qui augmenta sa panique vu qu'il s'imaginait déjà repartir dans une crise de cannibalisme. Finalement il réussit à retrouver l'usage de ses membres et repoussa sèchement Mortem avant de se recroqueviller sur lui même, plaquant les mains sur ses oreilles et quasiment en phase d'hyperventilation, la respiration forte et presque sifflante.

"Reste loin je t'en prie... J-Je ne veux pas... Je veux éviter de te faire du mal... O-on ne sait jamais ce qui peut arriver..."

Il avala de travers tout en tentant de se calmer tant bien que mal, fixant un point au sol pour tenter de se concentrer sur autre chose que le mal-être qui l'envahissait. Kaneki n'aurait pas cru que ça le fasse angoisser à ce point cette fois là. Mais il s'en voulait juste tellement pour tout ce qui était arrivé...

"Et arrête de prendre le blâme pour ça... C-c'est ma faute... J'aurais dû être vigilant avant de les provoquer..."

Il marqua une pose quelques secondes. Oui c'était l'albinos qui avait tout provoqué, en voulant sauver un innocent. Il n'avait pas fait attention au nombre de colombes présentes dans le coin et ça avait mal fini. Lui qui aurait voulu éviter des morts dans les deux camps c'était désormais cause perdue. Cinq morts chez les humains. Aux yeux du borgne c'était déjà presque un charnier, lui qui voulait éviter le maximum de pertes autant chez les humains que chez les goules.

"J'aurais même préféré que tu m'attaques... Que tu abrèges mes souffrances... C'est trop de vivre avec ça, trop..."

Ses moments finirent par s'étrangler dans sa gorge alors qu'une nouvelle crise de larmes lui venait. Kaneki ne supportait plus sa condition actuelle, pourtant il se devait de passer par là pour devenir plus fort et il le savait. Malgré tout ça lui faisait peur et ça le faisait souffrir atrocement. Le Centipède se manifestait même de plus en plus souvent ces derniers temps, et il se demandait combien de temps s'écoulerait avant qu'on le tue ou que le monstre prenne le pas sur sa personne. Kaneki finit par regarder Mortem droit dans les yeux, malgré que les siens soient embués de larmes.

"E-En tout cas si tu pleures c'est certainement pour une raison différente de la mienne... Il y a tellement de raisons de pleurer... Mais le plus horrible c'est la souffrance qui fait monter les larmes... Ca fait mal..."


© Truth.
[/center]

_________________
Compte fondateur, merci de ne pas MP. Personnage RP occasionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» We all fall down [Pv Mortem]
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.
» Fall Out Boy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: City of Ghouls :: Fosse des Rps-
Sauter vers: